AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Plon (01/01/1978)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :


Le jeune séminariste Trajan Roman a fui Bucarest et les persécutions de la police communiste. Réfugié à Paris, il est pourchassé par Baxan, l'Exterminateur. Trajan parviendra-t-il à échapper à ce péril et à préserver son bonheur avec Léonore ?

On retrouve dans le Grand Exterminateur, roman d'amour et d'aventures, les thèmes chers à C.V. Gheorghiu. Un récit au ton vif, à la fois tendre et violent, par l'auteur de la Vingt-Cinquième Heu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ys
  05 décembre 2015
Bucarest, la ville de la Joie, porte particulièrement mal son nom en ces temps de dictature communiste, temps gris, tristes et pauvres, au spirituel autant qu'au matériel. Élevé dans la misère et l'amour de Dieu par un père prêtre orthodoxe, jeté à la rue après la fermeture de son séminaire, Trajan Roman n'a pourtant jamais perdu la foi. Une foi candide, simple et puissante, qui lui vaut l'estime d'un digne professeur et l'amour de sa fille, et l'entraîne par là même dans un complexe complot pour déjouer un grand concile visant à soumettre la religion aux visées soviétiques.
Sauvé de justesse de la police politique par sa jeune voisine - une irrésistible petite danseuse étoile, fille d'un haut dignitaire et d'une chanteuse populaire - le voici embarqué pour la France, où ne tarde pas à le suivre le grand exterminateur, exécuteur officieux et très redouté du Parti. D'autant plus redouté qu'il lui suffit, dit-on, de regarder ses victimes pour les expédier ad patres...
Critique implacable des régimes communistes, satire savoureuse de Ceauçescu et de son entourage, proclamation de foi orthodoxe, le Grand exterminateur est un roman original, grinçant, glaçant, et pourtant plein de fantaisie.
Sans doute un peu trop centré sur le thème de la religion pour totalement me parler, mais la vision qu'en donne l'auteur n'en est pas moins belle, celle d'un rempart de l'amour, de l'abnégation et de l'humanisme, contre la bêtise doctrinaire et la violence des dictatures. Point de vue subjectif ? Sans doute, Gheorghiu était lui-même prêtre orthodoxe et il est assez normal qu'il prêche pour sa paroisse, mais il n'ignore pas pour autant les failles que les faiblesses humaines percent dans ce bel idéal, et le point de vue est d'autant plus intéressant que non dénué d'humour.
Ma totale méconnaissance de l'histoire roumaine m'a parfois un peu perdue, et lire ne serait-ce qu'un bout de page Wikipédia sur Ceauçescu n'aurait pas été inutile avant de commencer le roman, histoire de saisir à quel point il sonne juste, mais la faiblesse, en l'occurrence, vient de moi, et nullement de l'auteur.
A découvrir !
Lien : http://ys-melmoth.livejourna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Taraxacum
  09 novembre 2015
Le grand exterminateur est un récit qui aborde à la fois le très intime, le destin de Trajan, né au fin fond de la campagne roumaine et qui fuira la dictature vers Paris,et l'international avec le plan de l'Union soviétique de mettre l'Église orthodoxe à sa botte pour contrôler plus facilement la population. Et pour protéger le régime, voilà qu'on lance sur les traces de Trajan le grand exterminateur, l'arme de derniers recours du pouvoir politique roumain quand il s'agit de museler et de faire taire plus discrètement que les habituels assassinats et déportations...
On retrouve ici beaucoup de thèmes chers à l'auteur, comme celui de l'exil, mais aussi la dénonciation de la dictature roumaine, de la dictature en général d'ailleurs, et de ces atrocités, de l'horreur d'un monde où l'homme n'est plus qu'un numéro prêt à être effacé d'un trait de plume, et cela pour rien. Il en profite d'ailleurs pour tacler les intellectuels occidentaux, et surtout français, bien au chaud et confortables à chanter les louanges du régime communiste pendant que celui-ci martyrisait tant de peuples...
Mi-histoire d'espionnage, mi-roman politique, le grand exterminateur n'atteint pas tout à fait la puissance évocatrice que j'avais trouvée à La Condottiera ou aux Immortels d'Agapia, ni les portraits de personnages des Noirs chevaux des Carpathes mais c'est un bon roman qui me donne envie de continuer ma plongée dans l'oeuvre de cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chasto
  07 août 2017
Jeux d'ombres et de faux semblants d'une mégalomanie qui s'est faite homme.
Méandres à découvrir dans les entrelacs de ces lignes se dérobant de lignes en chapitres.
Style simple pour une intrigue d'hommes et de politique, à suivre et décoder ....
Commenter  J’apprécie          10
agnesrobert
  08 avril 2015
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ChastoChasto   07 août 2017
La Roumanie est un pays révolutionnaire. Papa m'a expliqué que la révolution ne peut pas être faite sans les concierges../... Ils savent tout sur chaque citoyen. Votre concierge m'a donné la fiche. Ainsi je vous connais.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Constantin Virgil Gheorghiu (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Constantin Virgil Gheorghiu
La Vingt-cinquième heure (1967), extrait
autres livres classés : dictatureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox