AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266196291
480 pages
Pocket (10/06/2010)
3.83/5   390 notes
Résumé :
Et si les francs-maçons détenaient le secret de la fin des Temps ?
Depuis 2000 ans, le monde toujours prompt à s'embraser, n'a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d'une dangereuse image réapparue.
C'est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas a retrouvé cette ébauche du tableau des Bergers d'Arcadie : un dessin maudit dont le décryptage par un initié pourrait conduire à la fin des Temps.
Manipulé p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 390 notes

LePamplemousse
  18 mai 2022
Quel est le lien entre l'Abbé Saunière, Judas, et un tableau du peintre Nicolas Poussin ?
Ils sont tous les trois au coeur de cette nouvelle enquête palpitante d'Antoine Marcas, le commissaire franc-maçon.
Dans ce volet, il devra une fois encore parcourir le monde, si possible sans se faire tuer, de Paris à Jérusalem, en passant par Rennes le Château, à la recherche d'un fabuleux trésor.
En chemin, nous croiserons des personnages tels que Jésus ou Jeanne d'Arc. du mystère, de l'action et beaucoup de dialogues font de ce roman une excellente distraction.
Commenter  J’apprécie          320
Tinaju
  28 août 2020
Décidément, j'adore cette série.
Ce tome ci tourne autour de la légende de Rennes le Château et de son célèbre curé l'abbé Saunière. du coup, les auteurs nous balladent de l'antiquité à nos jours en passant par le moyen-age et la révolution française.
J'ai beaucoup aimé cette version du mystère de Rennes le Château, qui en vaut largement une autre. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant.
Donc, je rajoute le tome suivant dans ma PAL immédiatement pour pouvoir retrouver Antoine MARCAS prochainement.
Commenter  J’apprécie          250
julienraynaud
  13 février 2022
Imaginons un éditeur qui aurait reçu le manuscrit de ce roman, sans mention du nom des auteurs. Il l'aurait peut-être confié à un comité de lecture. Voici ce qu'un lecteur de ce comité aurait pu écrire dans sa fiche :
Ce roman a voulu, sans s'en cacher, faire un Da Vinci Code. Il pourrait à terme faire un bon film, façon Indiana Jones La dernière croisade.
C'est prenant à lire, et ça fonctionne. Pourtant, de prime abord, on a envie de dire que les ficelles sont trop grosses, et que les auteurs en ont trop fait. A réunir trop de clichés, on peut faire un gloubi-boulga indigeste voire comique. Ici, les auteurs croisent différents grand moments de l'histoire, ou en tous cas différents moments sources de légendes et de secrets. Ainsi : Bethléem an 2 et 33, 1430 Jeanne d'Arc à Rouen, Paris 1792 La terreur, 1943 Rennes-le-Château, 2009 temps présent en Israël. Il s'avère que c'est juste ce qu'il faut, ces périodes sont effectivement passionnantes, on tourne les pages avec gourmandise. Bien sûr tout s'enchaine idéalement, à la limite du factice, mais c'est quand même mieux qu'un scénario boiteux !
Parfois, on suggérera de supprimer certains détails non crédibles car too much : des corbeaux qui s'envolent des lieux à chaque passage des héros, ce n'était pas indispensable… Etonnamment, les auteurs ne sont pas tombés dans le cliché des deux héros qui s'embrassent à la fin, ça manque presque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Cronos
  22 juin 2022
Ah ! Quel plaisir de retrouver Antoine Marcas pour une nouvelle aventure aussi palpitante qu'intéressante. Pour le moment c'est un de mes tomes favori, les auteurs y mêlent aussi bien la religion que l'Histoire ou encore une intrigue originale, quoi qu'en pense Dan Brown. On n'est clairement pas sur le même niveau, Giacometti et Ravenne propose un roman documenté, avec une enquête crédible qui a parfois ses hauts et ses bas tandis que Mr Brown lui se contente de l'action et la facilité. Bien que j'ai adoré Da Vinci Code à l'époque, je n'avais clairement pas le même niveau de lecture mais toujours cet attrait pour l'ésotérisme. En réalité, si je compare les deux romans c'est uniquement à cause de la note en début de livre et les quelques références à l'auteur américain mais nos deux français ont su insuffler un élan nouveau dans les aventures de Marcas, tout en gardant ce qui fonctionne.
On alterne toujours les époques, entre le présent (enfin 2009) et l'époque du Christ qui commence à peine à devenir un prophète. Je n'y connais pas grand-chose en religion mais j'ai adoré le ton neutre, ni insultant ni embrigadant, on découvre au contraire l'histoire de Jésus à travers l'oeil de l'Histoire et ce que l'on en sait. L'intrigue nous mènera une nouvelle fois à voyager, cette fois en Israël à Jérusalem, sur les traces d'un trafiquant d'oeuvres d'art volées. Et comme toujours j'ai été pris dans un torrent de passion pour cette nouvelle histoire.
Même si j'ai les yeux qui piquent après une quasi nuit blanche en compagnie de Giacometti et Ravenne, je ne regrette rien. Un récit palpitant, un commissaire qu'on approfondi à chaque tome, des personnages et une histoire travaillée avec soin. Qu'attendez-vous pour le lire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
philippemarlin
  09 avril 2018
Les amateurs de polar connaissent bien Giacometti et Ravenne, auteurs de thrillers maçonniques relatant les enquêtes du commissaire (et Frère) Antoine Marcas. C'est le mystère de Rennes-le-Château qu'ils ont choisi pour leur cinquième opus, Apocalypse (Fleuve Noir juin 2009), mystère pour lequel ils confessent une tendresse particulière, conséquence directe de la période durant laquelle ils traquaient eux aussi…. le trésor.
L'approche est très anglo-saxonne, l'énigme étant traitée en courts chapitres, sautant d'une action à l'autre avec à chaque fois une chute imprévue qui fait saliver le lecteur. le socle de l'enquête repose sur une affaire assez glauque de trafic d'objets d'arts, raflés par les nazis durant la Shoah, avec une pièce de première importance, le croquis des Bergers d'Arcadie de Poussin, croquis ayant servi de base à la confection du célèbre tableau. Inutile de préciser que cette esquisse contient des détails tout à fait inédits…. Les auteurs vont nous promener de Jérusalem à l'époque du Christ à Rouen avec le martyr de la Pucelle, de Rennes-le-Château avec Saunière à New York au sein d'une étrange confrérie pour revenir sur notre Colline préférée, de nos jours. On y assistera à l'assassinat du doyen des chercheurs de trésor et à celui d'un Marquis excentrique, dont l'érudition n'a d'égale que la richesse de sa table. Car percer le mystère ne se fera pas sans une succession sanglante de dégâts collatéraux…. Et puis ne boudons pas notre plaisir, l'Atelier Empreinte est longuement évoqué, avec sympathie : « Avec internet, ils se sont taillés une sacrée réputation aux quatre coins du monde et ils rééditent aussi, grâce à leur maison d'édition, l'Oeil du Sphinx, des ouvrages maintenant disparus ou des études pointues sur une foule de sujets ». Juré, nous n'avons rien payé !!!!
Un petit plus encore, un dossier clôture l'ouvrage sur le thème « ce qui est vrai et faux dans le roman ». Et de nous livrer ici un petit scoop : l'ineffable Pierre Plantard a été initié franc-maçon au Grand Orient et radié trois ans plus tard (1951-1954). Nos compères ont retrouvé sa fiche dans les archives, indiquant qu'il avait été initié dans la loge « l'Avenir du Chablais » à Ambilly (Haute-Savoie). Sa radiation fut la conséquence de sa condamnation à six mois de prison pour abus de confiance par le tribunal de Saint-Julien en Genevois (17 décembre 1953). Pierre Plantard fondera deux ans plus tard le « Prieuré de Sion ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
LisonsDesLivresLisonsDesLivres   01 novembre 2017
Les chemins du Razès incitent à la méditation. Caillouteux, étroits, parsemés d'herbe rase et jaune, ils serpentent à flan de colline, longent des lits de rivières desséchés, quand ils ne se perdent pas au détour d'une broussaille. Une métaphore de l'existence humaine, en somme, qui ne pouvait que faire réfléchir le prêtre.
Commenter  J’apprécie          100
Balthazar21Balthazar21   19 mai 2016
- Vous êtes croyant, commissaire?
Marcas sourit.
- Je crois en l'homme. C'est déjà pas mal.
- Athée?
- Plus ou moins. Que des millions de gens s'étripent depuis des centaines d'années, voire des millénaires alors qu'ils sont censés adorer un même Dieu m'a toujours paru le comble de l'absurdité.
Commenter  J’apprécie          100
Balthazar21Balthazar21   19 mai 2016
Le gardien d'un certain âge, aux cheveux de neige, ne put s'empêcher de détailler la silhouette de la fille. Elle jeta un regard amusé à son compagnon qui mit sa main sur l'épaule du garde.
- Pépé, c'est 95 B pour le tour de poitrine. Pour la taille, j'ai encore des doutes. Tu veux son numéro de portable? On est échangistes. Ça ne me gêne pas.
Le contrôleur rougit.
- Désolé, je ne voulais pas.
Le jeune homme éclata de rire.
- Je plaisantais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
smart69430smart69430   17 août 2014
La jeune femme se tordait au sol, crachant des paroles sans queue ni tête. Un bloc de pierre tomba du plafond et s'écrasa à un mètre d'elle. Elle ne s'apercevait de rien, possédée par une rage incontrôlable. Ses mains s'agitaient dans tous les sens.
Cécile cria : Aide moi à la calmer !
Tu crois qu'elle a eu de la pitié quand elle a tué Hannah ? On s'en va.
Vous aviez promis : hurla Tristan.
Antoine le regarda avec mépris.
Les promesses n'engagent que celui qui les croit, m'a toujours répété mon père. Tu crois dans le Jugement dernier ? Alors, bon voyage en enfer avec ta copine décérébrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Obi974Obi974   10 juin 2018
La main de Judas cessa d'écrire.
" Moi Judas, homme et fils de l'homme, j'ai écrit afin que ce que j'ai vu et entendu, ne reste pas inconnu des temps à venir. "
Le doute venait de le reprendre. Qui oserait le croire, lui qui avait trahi? Déjà, les disciples du Christ, dans leur exil, le maudissaient, le couvraient d'opprobre. Pour eux, il était pire qu'un chien.
" Que mes amis me pardonnent, que ma famille ne se couvre pas le visage de honte en gémissant, que mon nom ne soit pas synonyme de trahison, que ma mémoire ne soit pas souillée à jamais par mon geste..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Éric Giacometti (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Giacometti
Extrait du livre audio "669" d'Eric Giacometti et Jacques Ravenne lu par François Hatt. Parution CD et numérique le 8 juin 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/669-la-saga-du-soleil-noir-vol-5-9791035410193/
autres livres classés : franc-maçonnerieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2415 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre