AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265087459
Éditeur : 12-21 (01/06/2011)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 326 notes)
Résumé :
Paris, 1355. Un homme est brûlé vif en place publique. Nicolas Flamel assiste à l'exécution : l'horreur ne fait que commencer car celui qui deviendra un célèbre alchimiste est sur le point de plonger dans les terribles révélations d'un livre interdit.
Paris, 2007. Le commissaire franc-maçon Antoine Marcas découvre deux crimes rituels commis par l'un des siens, baptisé le "Frère de Sang."Un indice le met rapidement sur la piste d'un secret séculaire, entourant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
soleil23
  26 novembre 2018
Le premier roman le Septième Templier n'a pas été un coup de coeur mais juste une lecture plaisante.
Donc, j'ai voulu retenter l'expérience avec LE FRÈRE DE SANG. Un début enchevêtré dont les fils se démelent petit à petit et l'intrigue prend place.
Deux histoires distinctes, l'une de 1355 et l'autre de 2007. Des faits qui semblent n'avoir aucun lien, des meurtres, du sang et un livre mystérieux : source de tous les maux.
De déroutant, ce roman devient vite prenant puis passionnant.
L'enquête vire à une chasse au trésor et le lecteur se prend au jeu. Au final, j'ai eu l'impression d'avoir lu deux romans (2 en 1) et la fin est surprenante.
Commenter  J’apprécie          160
marina-76
  11 octobre 2014
Le commissaire Antoine Marcas est franc-maçon depuis plusieurs années déjà. Lors d'un rite d'initiation, ses frères de loge et lui-même découvrent que deux des leurs ont été assassinés par celui qui se proclame le Frère de Sang. Pour retrouver le meurtrier de son ami, Marcas est prêt à tout, quitte à mettre sa propre vie et celle de son fils en danger. Entre le secret de l'or alchimique découvert par Flamel au XIIe siècle, l'implication d'une société secrète intervenant sur le marché de l'or et les aller-retour au dessus de l'Atlantique, Marcas et ses frères ont de quoi s'occuper.
Il s'agit du premier livre que je lis de la série d'Eric Giacometti et de Jacques Ravenne et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié la plume de ces deux auteurs. le style est fluide, les descriptions sont précises mais elles ne "gâchent" pas la lecture et les nombreuses références présentes rendent le récit plus vrai.
Sans révéler le dénouement de l'intrigue, j'avais espéré une fin un peu plus spectaculaire compte tenu du reste du roman.
Quoi qu'il en soit je recommande vivement "Le frère de sang" à tous ceux qui aime que L Histoire intervienne dans le présent !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
jppoprawa
  02 juillet 2018
Cette histoire nous transporte en 1355 pour nous parler d'un homme qui meurt sur le bucher. C'est le déclencheur qui va nous faire découvrir Nicolas Flamel, célèbre alchimiste (si vous habitez le 3ème arrondissement de Paris, vous pouvez découvrir sa maison au 51 rue de Montmorency qui fut construite en 1407 avec son épouse, Dame Pernelle).
Comme à leurs habitudes, les auteurs nous téléportent entre 1355 et nous jours en créant des liens entre ces 2 histoires qui gravitent autour de l'alchimie et de l'or.
L'histoire se lie sans fin et les personnages sont toujours aussi attachants.
On découvre, à la fin du roman, les liens entre la maçonnerie et les grands bâtisseurs français et américains de la fin du 19ème.
Bonne lecture à vous
Commenter  J’apprécie          100
hellrick
  05 avril 2018
Nouvelle enquête pour le commissaire franc-mac Antoine Marcas et, une fois encore, Giacometti & Ravenne nous font voyager à la fois dans le temps (une bonne partie du roman se déroule en 1355) et dans l'espace (de la France à New York). Les auteurs suivent la piste laissée par un Franc-maçon vengeur, élevé au Haut Grade de la Vengeance, un Frère de Sang décidé à purger la maçonnerie de ses profiteurs dont l'arme semble enduite d'un or incroyablement pur. le légendaire métal précieux des alchimistes d'antan. D'ailleurs, en parallèle, nous assistons à une quête menée par Nicolas Flamel, le plus célèbre des alchimistes (remis au goût du jour dans HARRY POTTER A L'ECOLE DES SORCIERS) pour découvrir la fameuse pierre philosophale.
Le premier récit concerne directement Marcas. Deux Francs-maçons (un profane sur le point d'être initié et un vieillard handicapé) sont assassinés au siège de l'obédience. Sur le corps des victimes est découvert une petite quantité d'or extrêmement pur laissée par l'arme du meurtrier. Marcas va officieusement mener l'enquête et se rendre à New York sur les traces de Lafayette afin de découvrir le secret du métal alchimique.
Le second récit se consacre à Nicolas Flamel et à son pèlerinage en vue d'obtenir le secret de la transmutation du plomb en or.
Le bouquin, solidement documenté, nous éclaire sur différentes périodes de l'Histoire (notamment la Révolution américaine), nous initie aux secrets de l'or, valeur refuge dont le cours s'écroulerait si on en découvrait soudain de grandes quantités, et éclaire d'un jour nouveau différents bâtiments bien connus aux racines maçonniques comme la Statue la Liberté ou la Tour Eiffel. le tout parsemé de divers clins d'oeil, en particulier à James Bond (l'intrigue rend un petit hommage à « Goldfinger ») quoique les auteurs n'apprécient guère Daniel Craig si on en croit un chapitre teinté d'humour où Marcas assiste à la projection de « Casino Royale ».
Comme toujours, la plume de Giacometti s'avère très efficace : nous ne sommes pas dans ce qu'il est convenu d'appeler la grande littérature (celle des bobo-parigots qui se regardent le nombril et s'astiquent la nouille à coup de phrases ampoulées et de digressions narcissiques) mais plutôt dans le roman populaire (dans le bon sens du terme) héritée des feuilletonnistes d'antan mais avec, en prime, une parfaite maitrise des techniques littéraires plus actuelles en provenance des « page turner » anglo-saxons. le roman se voit ainsi découper en 133 chapitres pour un peu plus de 500 pages…le compte est vite fait, aucun ne dépasse les 5 pages. Et, souvent, les auteurs concoctent un petit cliffhanger à la manière des serials afin d'encourager l'amateur à poursuivre sa lecture…allez encore un petit chapitre, deux ou trois pages de plus, puis un autre, puis encore un et, rapidement, on se retrouve à la moitié du roman, c'est dire comme celui-ci se lit plaisamment. Car LE FRERE DE SANG propose un jeu de ping-pong éprouvé entre les époques : l'intrigue alterne, sur un rythme échevelé, les aventures de Marcas avec celles de Flamel, sans oublier quelques considérations (peut-être un peu moins intéressantes) au sujet d'une mystérieuse organisation Aurora. Pas le temps de souffler, pas le temps de s'ennuyer.
Certes l'intrigue ne se renouvelle pas vraiment (elle reste dans la lignée générale des précédents romans donc l'effet de surprise et de nouveauté ne joue plus) et demeure quelque peu prévisible en dépit de l'un ou l'autre twists bien amené.
Certes, Marcas est souvent bien chanceux dans ses pérégrinations, mettant la main sur des indices cruciaux au bon moment ou parvenant à échapper à une mort apparemment certaine. Mais ce sont de menus bémols (et même des conventions inhérentes au genre) qui n'altèrent pas le plaisir ressenti devant ce très bon thriller ésotérico-historique teinté d'une touche de fantastique bienvenue. Divertissant à souhait, LE FRERE DE SANG est peut-être le meilleur de la saga (en tout cas des six premiers) et bénéficie, à l'image des dvd, d'un bonus sympathique sous la forme d'une fin alternative.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Karinamila
  03 février 2014
Dans ce nouvel opus , on retrouve le commissaire marcas, 42 ans divorcé et fumeur toujours en proie avec ses démons intérieurs, ses doutes et ses incertitudes.Marcas obligé ici de composer avec un frère, le Frère de Sang, assassin maçon qu'il devra poursuivre dans de rocambolesques turpitudes..
Pourquoi se frère at-il tué deux frères de l'Obédience? Va-t-il recommencer?
Bien entendu je ne vous révèlerai rien de l'intrigue : à vous de découvrir!!. Un indice le met rapidement sur la piste d'un secret séculaire, entourant le mystère de l'or pur. de Paris à New York, une course contre la montre s'engage alors entre le serial killer et le policier, autour de deux lieux hautement symboliques, la statue de la Liberté et la tour Eiffel...
le Frère de Sang reste un ouvrage très agréable à lire, même si l'effet de surprise de l'arrivée de ce personnage de commissaire franc-maçon s'est estompé. Même aussi si l'aspect vulgarisation de la Franc-Maçonnerie est peut-être ici moins prégnant.
Reste une enquête à 3 entrées qui nous amène à nous intéresser aux hauts grades, à l'alchimie au XIVe siècle à Paris, au fameux et mystérieux Nicolas Flamel ,au marché actuel de l'or et nous transporte d'un monument "maçonnique" à l'autre Comme d'habitude, on s'amusera à noter les nombreuses références contenues dans les noms des personnages comme une certaine Annie Besant (du nom d'une célèbre théosophe et Franc-Maçonne), princesse vaudou, un Edmond Canseliet (descendant d'Eugène), un Grand Secrétaire appelé Guy Andrivaux (du nom d'une commanderie de Templiers),...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
NiradeNirade   04 août 2015
Arrivé devant le présentoir, il prit l'épée entre ses mains. Elle n'avait rien de particulier, fine, souple et incapable de transpercer quoi que ce soit. Il examina la poignée. Le manche de métal était lisse, sans aucune inscription. Il la brandit vers le plafond pour inspecter la garde, mais il ne trouva rien du tout. Quand soudain il aperçut sur la lame nue quelques lettres gravées qui ondulaient comme un serpent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
soleil23soleil23   26 novembre 2018
C'est un métal inaltérable à l'eau, inoxydable à l'air, incorruptible, symbole du soleil dans toutes les civilisations qui ont dominé le monde.
Commenter  J’apprécie          150
jppoprawajppoprawa   27 octobre 2018
Je n'ai qu'un bien précieux, le livre que j'ai repris au tourmenteur. Mais les soudards qui dépouillent les voyageurs ne savent pas lire et il y a bien peu de chance qu'ils me le volent. Pourtant, par précaution, avant de partir, j'ai soigneusement découpé chaque page, que j'ai glissée, finement roulée, dans la doublure de ma cape. (p-366)
Commenter  J’apprécie          40
ArlieRoseArlieRose   31 janvier 2017
De nombreuses loges travaillent sur la symbolique alchimique. Au-delà de l'obtention de l'or, c'est une allégorie sur la quête de sa propre perfection. Vous devriez savoir que la pierre philosophale qui sert à fabriquer l'or alchimique est aussi un art qui permet de se transformer soi-même.
Commenter  J’apprécie          30
catscicatsci   29 juillet 2012
[...]Et pendant qu'elle parlait, Nicolas copiait. Chaque parole prononcée passait dans sa main, ses muscles, jusqu'à sa plume et la fine coulée d"encre sur le parchemin.
Et il lui semblait que c'était tout le corps de la jeune femme qui s'installait ainsi en lui.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Éric Giacometti (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Giacometti
Largo Winch - Introduction à la Finance : Finance, Super-Ordinateurs et Intelligence Artificielle
autres livres classés : franc-maçonnerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1768 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..