AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B071YQ6VDC
Éditeur : (17/05/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Zoé a huit ans. Elle possède un don. Elle doit apprendre à le gérer. Surtout quand les milliers de voix qu'elle entend se mélangent dans sa tête. Heureusement, Tom va l'aider à enfermer toutes ces voix et à vivre avec ce don.Diana et Jonathan sont étudiants à Paris. Ils vivent ensemble en appartement. Ils vont apprendre, à leurs dépens, que le miroir qui est dans leur chambre est un objret maléfique...Pierre est instituteur en Normandie. Sans le savoir, il a des voi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
LightandSmell
  28 septembre 2017
Tout d'abord, je suis complètement fan de la couverture réalisée par Virginie Wernert. En plus d'être superbe, elle dégage une aura de mystère et d'angoisse qui donne envie de se plonger très vite dans la lecture de l'ouvrage.
Des aventures hors du commun est un petit recueil de trois nouvelles qui se lit très rapidement. Bien qu'abordant des thèmes très différents, elles mettent toutes les trois en scène des personnages d'apparence banale qui vont néanmoins vivre des situations qui sont loin de l'être. Avant d'entrer dans le vif du sujet, je dois dire que j'ai apprécié l'ordre dans lequel l'auteur a choisi de nous présenter ses histoires puisqu'il permet une progression dans l'angoisse et l'horreur. On part ainsi d'une histoire teintée de fantastique pour conclure en beauté par un récit glaçant.
A noter que le texte contient quelques coquilles et n'est pas justifié ce que je trouve assez perturbant. Cependant, l'auteur conscient de ces problèmes devrait les corriger dans la prochaine édition.
LE DON
Zoé est une petite fille de 8 ans qui possède un don : celui de lire dans les pensées. Déstabilisée puis affaiblie par toutes ces voix qu'elle entend, elle va devoir apprendre à maîtriser son pouvoir pour vivre normalement. Elle pourra heureusement compter sur le soutien sans faille de ses parents, d'un sympathique docteur et d'un énigmatique personnage, Tom.
Je dois avouer avoir un avis plutôt mitigé sur cette nouvelle en raison notamment du choix de l'auteur de nous narrer son récit à travers les mots de Zoé. de prime abord, l'idée m'a tout de suite emballée puisqu'elle annonçait la perspective d'entrer dans la psyché de cette enfant et donc de comprendre son ressenti et ses émotions. A cet égard, le contrat est parfaitement rempli : on sent à merveille l'ambiguïté que Zoé ressent face à son pouvoir tout comme l'angoisse qui finit par prendre le pas quand elle réalise que la situation lui échappe. Je me suis donc sentie assez proche de cette enfant et ai partagé, avec ses parents, l'inquiétude quant aux répercussions de son don sur sa santé mentale et psychique. L'auteur a, en outre, rendu l'enfant très crédible dans ses réactions. Bien que plutôt gentille, Zoé ne résiste pas en effet à la tentation d'utiliser son don pour briller en classe ou pour battre sa meilleure amie à une partie de cartes. Tous ces points rendent la jeune fille aussi crédible qu'attachante d'autant qu'elle fait face avec un certain courage et une certaine maturité aux problèmes engendrés par toutes ces voix qui s'immiscent dans son esprit.
Si la jeune protagoniste m'a plu, ses propos m'ont en revanche régulièrement dérangée. J'ai eu le sentiment que l'auteur oscillait entre l'envie de nous narrer son histoire du point de vue d'une enfant et celui d'un adulte. le mélange des deux donne un résultat assez étrange qui m'a quelque peu mise mal à l'aise et a perturbé ma lecture. de la même manière, les dialogues m'ont semblé parfois souffrir d'un manque de naturel ce qui m'a empêchée de me projeter entièrement dans le récit.
Malgré ces deux points qui mériteraient, à mon sens, d'être retravaillés, l'idée de base de l'auteur est intéressante. Lire dans les pensées des gens est en effet un fantasme qui a probablement effleuré l'esprit de beaucoup d'entre nous, mais combien ont pris le temps de s'imaginer les difficultés engendrées par une telle capacité ? J'ai par conséquent aimé le fait que l'auteur nous montre, à travers les yeux enfantins et parfois naïfs d'une enfant, que la frontière entre don et fardeau est parfois très mince. J'ai également pris plaisir à suivre la quête de Zoé pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs, celle-ci alternant entre espoir, crainte et soulagement.
DE L'AUTRE CÔTÉ DU MIROIR
Diana, étudiante en couple avec Pierre à Paris, aime à se regarder chaque jour dans le miroir qui trône dans sa chambre. Narcissisme ou simple coquetterie, cette habitude va être bouleversée quand notre étudiante fera une étrange découverte concernant cet objet.
Le titre de cette nouvelle ne pouvait que m'intriguer puisqu'il m'a bien sûr fait penser à Alice au pays des merveilles. J'attendais donc avec impatience de découvrir le récit imaginé par Yannick Giammona ! Mais de nouveau, je dois confesser un avis en demi-teinte en raison principalement du style de l'auteur. J'ai ainsi regretté des phrases trop courtes qui, si elles apportent un certain dynamisme mettant en valeur l'action qui se déroule sous nos yeux, tendent malheureusement à hacher le récit et à rendre sa lecture peu fluide.
J'ai en outre trouvé que l'auteur donnait bien trop de détails sur des choses secondaires alors qu'il m'aurait semblé plus pertinent et intéressant de s'attarder sur l'atmosphère du récit et notamment sur le monde qui se cache derrière ce miroir. Or, malheureusement, il se contente de l'évoquer sans l'approfondir ce qui a suscité chez moi une certaine frustration d'autant qu'il a eu le très bon goût de faire intervenir une créature que j'adore. le format nouvelle peut expliquer ce manque d'approfondissement, mais je pense sincèrement qu'en éliminant une partie des informations factuelles et banales qui n'apportent rien à l'intrigue, l'auteur a toutes les cartes en main pour nous narrer une histoire aussi angoissante que passionnante.
Je n'ai certes pas été convaincue par la forme, mais cela ne m'a pas empêchée d'apprécier le fond et plus particulièrement, l'utilisation du miroir et l'angoisse qu'il suscite chez Diana, le mélange de la technologie et du fantastique, l'apparition d'une créature mythologique fascinante et dangereuse, la montée de l'angoisse à mesure que l'on avance dans l'histoire… L'auteur arrive également à créer un certain suspense autour de ce miroir et à surprendre le lecteur par le basculement du récit dans l'horreur. Je ne m'attendais pas à la tournure que finissent par prendre les événements ce qui est, pour ma part, un point très positif.
LES VOISINES
Pierre, instituteur en Normandie, est quelque peu intrigué par ses deux voisines qui font de multiples allers-retours entre leur maison et leur voiture afin d'y déposer des paquets aux étranges contours. Sa curiosité grandissant, il finit par mener sa propre enquête mettant ainsi le pied dans un engrenage dont il n'aurait pu imaginer les conséquences.
Cette nouvelle est, sans aucun doute, celle qui m'a le plus fait frissonner. On quitte clairement le fantastique pour entrer tout droit dans l'horrifique. D'ailleurs, je préfère vous prévenir que si comme moi, vous êtes plutôt sensibles aux scènes d'horreur, vous risquez de passer un moment difficile. Je vous rassure, j'ai survécu et cela devrait être la même chose pour vous…
Au-delà du côté « en direct de votre film d'horreur préféré », j'ai apprécié le personnage de Pierre qui, en plus d'être un très grand curieux, est avec sa femme un grand amateur de livres. Étant également de nature curieuse, j'ai également plutôt bien compris l'intérêt que le manège de ses deux voisines éveille en lui. Par contre, je pense que j'aurais été un peu moins prompte que lui à élaborer des hypothèses aussi radicales sur leur comportement. de surcroît, je n'aurais pas agi de manière aussi intrépide que notre protagoniste et ne me serais donc probablement pas retrouvé dans une situation aussi dramatique que la sienne. Je ne vous en dirai pas plus sur ce point préférant vous laisser le soin de découvrir jusqu'où la curiosité peut vous mener. Avec cette nouvelle, l'expression « la curiosité est un vilain défaut » prend une tout autre dimension... Il faut dire que l'auteur a gâté les amateurs de films et d'histoires d'horreur avec deux voisines qui ne peuvent que faire frémir d'angoisse et donner des sueurs froides aux plus sensibles d'entre nous. A l'issue de ce livre, vous risquez de ne plus regarder vos voisins de la même manière !
De nouveau, si j'ai apprécié le fond, la forme ne m'a néanmoins pas convaincue. J'ai, par exemple, regretté la manière de Pierre d'insister sur le fait que le lecteur va découvrir une histoire horrible, saugrenue. Cette insistance, en plus de devenir lourde, donne le sentiment que l'auteur a besoin d'appuyer son récit pour que le lecteur comprenne la direction qu'il souhaite lui donner…
En conclusion, Des aventures hors du commun est un petit recueil de nouvelles qui met à l'honneur le fantastique et l'horreur. Les lecteurs qui aiment les frissons et les histoires angoissantes devraient donc prendre plaisir à les découvrir. Pour ma part, si j'ai apprécié les idées de l'auteur et les chemins que son imagination lui a fait prendre, je n'ai cependant pas totalement accroché à sa plume. Mais cela demeurant assez subjectif, je ne peux que vous inviter à vous faire votre propre opinion sur le sujet.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AMR
  12 mai 2018
Dans ce recueil de trois nouvelles, Des aventures hors du commun, Yannick Giammona nous propose des situations où rien ne présage à l'avance ce qui va arriver à des personnages à priori des plus ordinaires.
Je découvre cet auteur car il me confie son livre pour un service de presse : je le remercie de sa confiance et suis d'autant plus désolée de livrer un ressenti défavorable.
« le Don » met en scène une petite fille. Dans la narration à la première personne, la difficulté consiste à placer le JE dans la posture et le point de vue d'une gamine de huit à dix ans environ… C'est à peu près crédible, mais parfois laborieux. Cependant, le suspense est maintenu, assez bien orchestré, même si la chute est sans surprise.
J'ai trouvé le ton gentillet ; le sujet pourrait être traité de manière plus originale, mais l'auteur reprend les clichés de la rencontre entre un jeune personnage qui se découvre une particularité difficile à vivre et une sorte de mentor qui l'aide à canaliser son superpouvoir.
Cette nouvelle s'adresse, selon moi, à un lectorat plutôt jeune, en rapport avec l'âge de l'héroïne à la fin, ce qui correspond au début des années collège.
Avec « de l'autre côté du miroir », l'auteur se réapproprie le thème récurrent en littérature du monde onirique perçu à travers la perception et la représentation d'un miroir, vu comme un objet magique et maléfique à la fois.
Dans cette nouvelle, on est loin cependant d'Edgar Poe, d'Oscar Wilde, de Jorge Luis Borges ou de Lewis Carroll, pour ne citer qu'eux : je n'ai pas été convaincue par cette traversée du miroir. L'écriture manque de maîtrise, bute sur des répétitions, des redites.
J'aurais apprécié que le côté narcissique et « fashion victime » de l'un des deux personnages principaux soit mis en valeur et développé pour être davantage partie prenante de l'intrigue. de plus, j'ai manqué de repaires notamment sur l'origine du miroir… Ce récit me paraît convenir pour des collégiens ou jeunes lycéens.
Enfin, la troisième et dernière nouvelle, intitulée « Les Voisines » met en scène un homme solitaire qui profite de ses vacances et de l'absence de son épouse pour espionner deux vieilles dames indignes dont les faits et gestes l'intriguent.
La narration est inégalement partagée entre la première personne pour la majeure partie du récit et une vision brièvement omnisciente vers la fin, ce qui crée un déséquilibre peu significatif.
L'écriture est assez laborieuse avec des longueurs et un manque de rythme qui nuisent à l'ensemble ; le côté gore pêche par des choix banalement descriptifs ; enfin, les nombreuses digressions qui pourraient être savoureuses avec un zeste d'humour ou de décalage, tombent à plat et alourdissent le récit. Je m'interroge ici sur le lectorat idéal pour ce dernier récit : des adolescents qui voudraient jouer à se faire peur ?
En conclusion, je ressors plutôt déçue de cette lecture… le postulat de départ était pourtant intéressant : placer des gens ordinaires dans des situations extraordinaires, mêler vie quotidienne et univers fantastique ou surnaturel et scènes sanglantes… Mais l'écriture ne suit pas, se répète, manque de rythme et de profondeur.
Personnellement, j'aime à trouver un côté novateur et de l'originalité quand je me plonge dans une revisite de thèmes familiers et cela n'a pas été le cas ici. Cela fait un peu scolaire et c'est dommage…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Gr3nouille2010
  26 août 2017
Ce recueil de nouvelles, trois pour être exacte, est très plaisant à lire. Pas transcendant, mais plaisant. En tout cas, le résumé ne nous trompe pas, on a bien affaire à des personnes qui paraissent ordinaires mais qui ne le sont pas tellement et la dernière nouvelle de ce recueil est fantastique dans ce domaine, je l'ai adorée !
Dans la première nouvelle, on fait la connaissance de Zoé, qui a 8 ans, et qui possède un don très particulier : elle peut entre les pensées des gens. Si ce don est génial au départ, il devient très vite encombrant et même dangereux pour la petite. Jusqu'à ce qu'elle rencontre Tom, qui est prêt à l'aider...
J'adore ce genre d'histoire ; quand il y a des dons ou des pouvoirs je suis preneuse ! Et celle-ci met bien en avant le don de Zoé : son excitation au début puis ses inquiétudes, sa fatigue croissante, son état général qui se détériore... J'ai franchement adoré découvrir cette petite Zoé qui évoluait comme elle pouvait avec ce don très spécial. En fait, il n'y a qu'une seule chose qui m'a gênée, c'est la narration. Enfin, ça ne m'a pas dérangée énormément non plus et, concrètement, il n'y a rien à reprocher. Pour moi, ce qui ne va pas, c'est les mots employés par exemple. Zoé est la narratrice et sa façon de parler, de s'exprimer, de raisonner, ne correspondent pas forcément à une fillette de 8 ans. Perso, ça m'a arrangé, ça a donné plus de débats aux dialogues que si ça avait été adapté au bon âge mais ça rend les choses moins crédibles. Et puis, il y a des situations qui ne sont pas possibles. Zoé ne peut, par exemple, pas savoir ce qu'il se passe et ce qu'il se dit si elle n'est pas dans la même pièce que les concernés et si, en plus, elle est endormie... Mais, malgré tout, j'ai pris plaisir à découvrir cette histoire, vraiment.
Dans la seconde nouvelle, il s'agit de Diana et Jonathan. La jeune femme adore se regarder dans le miroir. C'est limite si elle n'y passe pas tout son temps libre... Mais, une nuit, le miroir se met à onduler et, plus tard, Diana disparaitra...
Je n'ai pas tellement accroché à cette nouvelle. Je ne saurais pas trop quoi en dire parce que je suis, malheureusement, un peu restée indifférente face à ce que je découvrais. Diana et Jonathan ne m'ont pas spécialement touchée ; ils sont assez loin de mon quotidien et de ma façon de vivre, ce qui a rendu Diana encore moins intéressante à mes yeux... Je peux toutefois souligner que l'idée est excellente et bien développée malgré une petite incohérence.
Enfin, dans la dernière nouvelle, nous suivons un jeune instituteur, se reposant tranquillement chez lui, tout en trouvant ses deux voisines, veuves et colocataires, bizarres. En effet, elles n'arrêtent pas de faire des va-et-viens entre leur voiture et leur maison, transportant des paquets de différentes tailles et à l'allure suspecte... Que cachent-elles ?
Celle-ci, je l'ai simplement adorée ! C'est un petit coup de coeur tellement j'ai été happée par l'histoire et totalement satisfaite par son déroulement. Bon, c'est mon côté maso qui parle mais, bien que j'ai vu la révélation arrivée rapidement, j'ai adoré que les événements prennent cette tournure. C'est une histoire complètement captivante, grinçante (dans le bon sens du terme) par certains côtés un peu glauques et addictive !
En bref, je ne ressors ni déçue, ni totalement satisfaite, ni mitigée de ce recueil. J'en ressors simplement bien et je n'en demande pas plus. J'ai passé du bon temps à les découvrir malgré quelques petits défauts et je ne regrette absolument pas de l'avoir lu !
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pam54
  26 juillet 2017
Des Aventures hors du commun est un recueil de trois nouvelles et la première question que je me suis posée c'est : le titre va-t-il tenir ses promesses ?
Il y a tout d'abord le Don qui nous raconte l'histoire de Zoé, une petite fille qui possède un don bien particulier, celui d'entendre les pensées des personnes qui l'entourent. Mais elle le vit comme une malédiction et aura besoin de toute l'aide possible pour le canaliser.
Ensuite, dans de l'autre côté du miroir nous suivons Diana et Jonathan, un couple de jeunes fiancés, dans l'intimité de leur appartement parisien. Ils ont tout pour être heureux mais ils sont loin d'imaginer qu'un mystérieux miroir aux pouvoirs effrayants va bouleverser leur vie.
Enfin, Yannick Giammona nous conte l'histoire de Pierre, qui à cause de sa curiosité se retrouve en bien mauvaise posture.
La première nouvelle est plutôt un récit paranormal pour tout public Elle est racontée du point de vue de Zoé et je dois dire qu'elle est très agréable à lire. On ressent le travail de l'auteur car on a réellement l'impression d'être dans la tête d'une petite fille de 8 ans, il y a une vraie cohérence entre le comportement de Zoé et la situation. Par contre il n'y a pas de véritable intrigue, la fin m'est apparue sans surprise.
Dans le second récit, l'auteur monte d'un cran dans l'étrangeté. L'intrigue est prenante et on ne sait pas où tout ça va nous mener. L'ambiance est plus sombre, même effrayante.
La dernière nouvelle est beaucoup plus sordide. L'horreur a atteint son paroxysme, les amateurs de situations sinistres trouveront leur bonheur.
Au niveau des personnages, même si l'accent est mis sur l'histoire en elle-même, on note qu'ils sont bien travaillés et certains sont même attachants, ma préférence va vers le pauvre Pierre.
Le style de Yannick Giammona est simple et agréable à lire, les pages défilent à une telle vitesse qu'on ne voit pas la fin venir.
Au travers de ses Aventures hors du commun, l'auteur nous surprend. Il atteint son objectif, on referme ce livre en ayant froid dans le dos.
Je peux donc affirmer que le titre a en grande partie tenu ses promesses.
Cette lecture étonnante m'a permis de découvrir un nouvel auteur et j'ai hâte de retrouver sa plume dans son prochain roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Khiad
  22 février 2018
J'adore la couverture de ce petit recueil. Sombre, avec ce qu'il faut de luminosité pour titiller la curiosité et avec un livre (important le livre !).
Concernant la plume de l'auteur, j'ai trouvé le style différent pour les trois histoires, un peu inégal mais pas inintéressant pour autant. Des répétitions, des coquilles, mais une plume simple assez agréable dans l'ensemble.
J'ai pris l'initiative de modifier un peu le résumé qui, selon moi, en disait trop pour conserver assez de mystère...
Voici quelques mots sur chacune des trois nouvelles, qui sont complètement indépendantes.
Le don
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, du point de vue de Zoé, une petite fille de 8 ans pas tout à fait comme les autres. En effet, elle a un pouvoir particulier qu'elle doit absolument garder le secret. Mais... est-ce un don ou une malédiction ?
J'ai eu beaucoup de compassion pour elle. J'ai aimé sa curiosité, sa maturité et son courage. J'ai trouvé le vocabulaire (à quelques exceptions près), le comportement et les actions globalement en adéquation avec son âge. Je regrette juste qu'il n'y ait absolument aucune description physique des personnages, surtout du docteur et de Tom.
De l'autre côté du miroir
Diana et Jonathan sont deux étudiants qui vivent en couple. Elle, elle est belle et elle le sait. Son grand trip : s'admirer à chaque heure dans un miroir. Ça tombe bien, ils en ont un beau dans leur chambre. Mais ils vont s'apercevoir, malgré eux, que c'est loin d'être un miroir ordinaire...
Le style de cette nouvelle m'a moins plu que celui de la première. Je l'ai trouvé plus haché et donc moins fluide, avec pas mal de répétitions et une grosse incohérence entre la fin du chapitre 14 et le début du chapitre 15.
De plus il y a, pour moi, un manque criant d'informations : Pourquoi ce miroir était-il là ? Pourquoi ce jour-là et pas avant ? D'où vient-il ? Pourquoi là-bas et pas ailleurs ? Où est-ce d'ailleurs ? J'ai conscience que le format court des nouvelles fait que les auteurs font parfois l'impasse sur certaines choses, mais là, j'ai eu l'impression d'avoir du fantastique pour du fantastique, mais sans réel développement. Ce n'est pas une mauvaise nouvelle, mais il me reste trop de questions pour être satisfaite...
Les voisines
Le style de cette nouvelle est le même que celui la précédente, mais il m'a moins dérangée, même si il y a aussi pas mal de répétitions. Ici, pas de fantastique, mais plutôt un petit thriller (avec une légère pointe horrifique) plutôt sympathique, même si sans réel suspense pour moi et avec quelques trucs assez "gros". J'ai aimé le personnage de Pierre (beaucoup son amour de la lecture), qui me ressemble assez (sauf que je suis beaucoup moins curieuse). Cet instituteur en vacances va apprendre à ses dépends que la curiosité est un très vilain défaut...
Terrible expérience tout de même. Après cette lecture, vous ne verrez peut-être plus vos voisins de la même façon...
En résumé, j'ai bien aimé ce petit recueil dans lequel les héros (des personnes lambda) vont effectivement vivre des aventures qui sont loin d'être banales. J'ai eu une préférence pour la première nouvelle, celle qui m'a paru le plus crédible et aussi qui a soulevé le moins d'interrogations. L'auteur a une écriture jeune (qui collait justement très bien avec la première nouvelle mais moins avec les suivantes), qui se cherche encore un peu et, même si je n'ai pas totalement accroché, je l'encourage à persévérer. Après tout, Rome ne s'est pas faite en un jour. ;-)
Lien : http://booksfeedmemore.eklab..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
akasshaakassha   11 août 2017
Le temps n'avait plus la même dimension pour elle. Il lui sembla rester plus d'une heure sans bouger, alors qu'en fait il ne se passa pas plus d'une minute.
Commenter  J’apprécie          10
larubriquedolivialarubriquedolivia   11 août 2017
C'est fou ce que le cerveau humain est capable de faire. J'ai réussi à créer une protection contre mon don uniquement grâce à mon imagination.
Commenter  J’apprécie          10
KhiadKhiad   21 février 2018
- Mais arrête un peu ! Tu fais toute une histoire à cause d’un miroir, tu t’en rends compte ?"
Maudit miroir... Jonathan ne savait pas encore qu’il l’était vraiment... Et il le découvrait bien assez vite, à ses dépends.
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   21 février 2018
Maman a vraiment peur de mon don. Et de la réaction des gens s’ils apprenaient ce dont je suis capable. Papa, lui, ça l’amuse plus qu’autre chose.
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   21 février 2018
C’est pour vous dire, j’ai beau essayer de m’éloigner des ennuis, ce sont eux qui viennent à moi.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : paranormalVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre
. .