AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246609313
Éditeur : Grasset (06/11/2002)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :

Voici un livre bref et finement sculpté dans un bloc de mémoire. Il se compose d'une vingtaine de textes qui sont autant d'épiphanies où l'auteur ressuscite, au hasard, des gestes oubliés , des petits pans de passé jaunis et mélancoliques... Il y a l'odeur des draps qu'on plie, le rituel des photos de classe, l'émotion adolescente devant les couvertures de magazines tels que Ciné-Revue , le grésillement du v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mollymon
  05 avril 2015
Les gestes oubliés est un recueil d'une quarantaine de courts textes qui exhument les petites choses qui ont illuminé l'enfance et la jeunesse de l'auteur. Ces gestes du quotidien, certains s'en souviendront, d'autres les découvriront car la plupart on disparu définitivement . Qui se souvient avoir torréfié son café, avoir remonté du charbon de la cave ou même encore avoir acheté son savon au poids ?
C'est un livre qui se lit comme on feuillette un album aux photos anciennes mais qui sentent encore bon la fraîche odeur du savon de Marseille et qui chatoie des couleurs vives du rideau de perles accroché à la porte de cuisine. Ces tout petits riens, vus au travers du prisme de la mémoire de Paul Giannoli, deviennent des petits bonheurs qui m'ont enchantée.
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   17 septembre 2014
-Trente-deux bouffées d'encre violette-

Remplir les deux encriers de chaque pupitre, soit trente-deux encriers, pour la plupart de mes camarades c'est une corvée, une sorte de punition. Moi, je l'exerce comme une petite responsabilité qui m'est dévolue. (...)

Trente-deux fois je regarde couler l'encre violette. Trente-deux fois la bouffée de ce parfum caractéristique me semble nouvelle. Elle est délicieuse, enivrante comme celle de l'encens. Elève d'une école communale, je fais une relation entre ce geste laïque et celui de placer les cônes sur les charbons rougis de l'encensoir. Je les ressens telles deux célébrations étrangères l'une à l'autre, jumelles pourtant. (p.167-168)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
fanfanouche24fanfanouche24   17 septembre 2014
-La montre de mon père-

Mon père disparu, j'ai demandé à garder sa montre. Je la soupèse, je la palpe, je la pose, je la reprends, je la contemple. De la pulpe de l'index, je la parcours, je sens qu'elle est cabossée. Il la laissait souvent tomber. Elle a vieilli avec lui. Elle est blessée.
Mon père travaillait trop. Je n'ai pas partagé assez d'heures avec lui. Mes regrets et mon chagrin sont enclos dans un rond de 48 mm de diamètre. (p.63)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24fanfanouche24   17 septembre 2014
-Coca-cola Melody-
Dans quelques minutes, je vais boire le premier Coca-Cola de ma vie, je veux que ce geste soit marqué d'une certaine solennité. Ces deux mots magiques, leurs initiales portant écharpe ont nourri mes rêves d'Amérique. Avec Lucky Strike, ils symbolisent la liberté arrivée en jeep. (p.97)
Commenter  J’apprécie          210
fanfanouche24fanfanouche24   17 septembre 2014
-J'ouvre le livre comme une figue-

Je prends -Le Livre de ma mère- d'Albert Cohen. Mon exemplaire est jauni, fané, flétri. Je l'ai acheté en 1954, dans une librairie de la Canebière. Comme pour d'autres La Bible ou Le Coran, il est "Le Livre". Je lui demande de me guider chaque fois que je doute d'être un bon fils. (p.205)
Commenter  J’apprécie          40
fanfanouche24fanfanouche24   17 septembre 2014
- Le Berceau et le feu-
Dans un angle de la chambre, il y a un berceau. J'y ai dormi lorsque j'étais un bébé. Ma mère ne m'a jamais embrassé après m'avoir bordé. En Corse on ne donne pas un baiser à un enfant dans son berceau par crainte que ce soit un adieu pour toujours. (p.154)
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : marseilleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre