AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203100664
162 pages
Éditeur : Casterman (17/01/2018)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Une dénonciation poignante du système totalitaire qui régnait derrière le rideau de fer.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
celestineh
  18 mars 2018
Cet ouvrage rassemble les tomes 1 et 2 de la série Jonas Fink sortis respectivement en 1994 et 1997. C'est une nouvelle édition en prévision du 3ème et dernier tome qui vient de sortir.
Jonas Fink est un jeune adolescent qui grandit dans un milieu cultivé et bourgeois à Prague après guerre. Mais son père est juif et ce seul fait suffit pour le faire interner sans procès par le nouveau régime en place. Les juifs sont soupçonnésde sionisme et d'entente avec l'occident.
Jonas doit abandonner l'école car on lui refuse l'accès au lycée. Avec sa mère, il doit affronter la pauvreté et la lâcheté d'une partie de son entourage.
Il commence à travailler d'abord comme ouvrier puis comme commis d'un libraire.
Une très chouette BD avec un scénario bien mené qui nous fait vivre l'atmosphère de Prague lors des premières années du régime communiste.
Le dessin est très classique, beau et élégant (il me fait un peu penser à celui de Julliard).
Un bel ouvrage qui me donne envie de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          132
christinebeausson
  19 mars 2019
Comme la mémoire est sélective, douteuse ... elle réécrit l'histoire dans nos têtes comme il lui plait et ...
Ne plus se rappeler que la Tchécoslovaquie fut libérée en partie par l'armée rouge à la fin de la seconde guerre mondiale, qu'un gouvernement démocratique de coalition a été installé avec une forte présence communiste, qu'en février 1948, un coup d'état a été déguisé en révolution permettant aux communistes de prendre le pouvoir, que le peu de survivants de la Shoah furent alors confrontés à de nouvelles persécutions au nom de l'orthodoxie socialiste ....
Évoquer l'enfance de Jonas Fink, ce dur apprentissage de la vie quand on a le malheur d'être le fils de ses parents et d'être déjà condamné à cause de cela ... être le fils de .... ne pas comprendre ce que ça veut dire ... subir .... voir tout le monde s'éloigner.... voir ses amis le rejeter parce qu'il est le fils de ....
Évoquer ce qui ne peut pas s'appeler l'adolescence de Jonas, car il s'agit plutôt de l'histoire d'un jeune adulte que la vie bouscule, il commence très tôt ce qu'on appelle la vie active, travailler dur, comme apprenti maçon, apprenti plombier, apprenti libraire, apprenti de la vie !
Se débattre dans la société pragoise au milieu de l'ingérence soviétique que l'on peut pour le moins qualifiée d'oppresante et essayer de résister en n'oubliant jamais qu'on reste toujours le fils de .....
Le dessin est superbe, chaque bulle est en elle même un vrai tableau avec son arrière plan travaillé pour mettre en avant le sujet et le texte.
On pourrait qualifier l'illustration de très classique, très esthétique et ce n'est pas un reproche, un vrai plaisir des yeux.
Mais le sujet, le texte qui nous raconte cette histoire n'est lui pas classique, ni esthétique.
C'est une condamnation implacable de ce que fut l'histoire des juifs tchécoslovaques dans les années d'après guerre et ce livre aurait pu figurer dans les cartons cachés dans un sous sol, ou dans un entrepôt improbable, pour échapper à la destruction ...
Les couleurs varient en fonction des scènes représentées plus ou moins violentes, dans l'action ou dans les mots utilisés, parfois pastel pour évoquer la tendresse, parfois très colorées pour évoquer la colère, l'injustice et l'impuissance retenues.
Les aventures de cet ennemi du peuple nous laisse sur notre faim, les lecteurs de la première édition de cette histoire ont du attendre 20 ans pour pouvoir découvrir la suite des aventures de Jonas, nous avons le privilège nous de pourvoir nous procurer rapidement la suite depuis parue ... le tome 2, le libraire de Prague !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
tchouk-tchouk-nougat
  06 février 2020
Après la seconde guerre mondiale, Prague et son pays tombe sous un régime communiste. Jonas Fink n'est qu'un enfant quand son père est embarqué par la police et que le verdict tombe. Parce que sa famille était juive et bourgeoise, ils sont devenus "ennemis du peuple". Toutes les portes se ferment alors pour lui et sa maman.
S'étalant sur plusieurs années, on voit Jonas et sa maman tenter de se débrouiller dans cette ville où il ne fait pas bon être juif et encore moins être étiqueté "ennemi du peuple". Tout devient dur, l'école se ferme pour Jonas qui était pourtant un excellent élève, même trouver du travail devient compliqué. Sans être particulièrement politique, ce récit nous montre le quotidien sous le régime communiste de Prague.
Jonas, malgré les difficultés du quotidien, est un jeune garçon qui a les questionnement, les intérêts et les révoltes de n'importe quel adolescent. Bien qu'on le sente souvent un peu orgueilleux, il est un personnage attachant.
Le dessin a un côté un peu retro plutôt sympathique. Une ligne claire, des couleurs claires, une jolie expressivité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Arwen78
  09 décembre 2019
Prague, 1950. le père de Jonas, 13 ans, est arrêté en pleine nuit par la police. Accusé d'activités contre-révolutionnaires, il ne réapparaît jamais. Chassé du lycée, Jonas cherche du travail et atterrit dans la libraire de M. Pinkel, que la police politique lui demande d'espionner.
Un beau roman graphique aux images très bien dessinées et qui nous entraîne dans une belle histoire dont on a envie de connaître la suite.
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   17 mars 2019
L'enfance
Pourquoi n'est-ce pas juste ? Quel mérite a-t-il, ce Fink ?
Il a grandi dans une famille riche, entouré de livres, il est normal qu'il réussisse dans ses études !
Si c'était un fils d'ouvrier il n'aurait jamais vu un livre avant d'aller à l'école, chez lui il n'aurait parlé que le dialecte local, et sans doute à son âge serait-il déjà allé travailler !
Cela vous semble juste ?
Non. Le critère à adopter doit être politique. Nous sommes en train d'établir un monde nouveau sans classes. Ce qui est juste et tout ce qui sert ce but !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   13 septembre 2018
En 1994, je concluais la préface par ces mots : " C'est peut-être cela que j'ai tenté de faire : une histoire de l'autre côté de la frontière. Quand la frontière existait encore."
Je crains qu'aujourd'hui je n'écrirais plus la même chose.

Préface, p. 11
Commenter  J’apprécie          50
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   13 septembre 2018
- Les livres sont une marchandise étrange. On peut commencer par les vendre et finir par les écrire. (p. 83)
Commenter  J’apprécie          60
christinebeaussonchristinebeausson   17 mars 2019
L'apprentissage
Rappelez-vous, camarade, qui veut se placer au-dessus du parti finira dans les poubelles de l'histoire ! Les individus peuvent se tromper, le parti jamais !
Vive Marx ! Vive Lénine ! Vive le parti communiste tchécoslovaque !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Vittorio Giardino (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vittorio Giardino
Du 20 juin au 31 juillet 2018, la Galerie Gallimard célèbre aussi "40 ans de roman en bande dessinée" et présente une exposition d'originaux des plus grands récits et artistes qui font la fierté de notre catalogue. ? bit.ly/40ansRomanBD
Nous aurons l'honneur de vous présenter une sélection d'?uvres de Zeina Abirached et Mathias Enard, Baru, Enki Bilal, Max Cabanes, Catel BD et Bocquet José-Louis, Jean-Christophe Chauzy, Didier Comès, Nicolas de Crecy et Sylvain Chomet, Ludovic Debeurme, Frantz Duchazeau, Jacques Ferrandez, Vittorio Giardino, André Juillard, Jacques de Loustal et Philippe Paringaux, Lorenzo Mattotti, M?bius, José Muñoz & Carlos Sampayo, Anthony Pastor, Vincent Perriot, Hugo Pratt, Jean-marc Rochette et Jacques Lob, Grzegorz Rosi?ski et Jean van Hamme, Christian Rossi et Géraldine Bindi, David Sala, Francois Schuiten et Benoit Peeters, Jacques TARDI et Jean Claude Forest, Bastien Vives.
+ Lire la suite
autres livres classés : pragueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les romans graphiques incontournables

Quel héros de bande dessinée commence ses aventures par une ballade en mer salée?

Tintin
Corto Maltese
Mortimer
Peter Pan

7 questions
72 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphiqueCréer un quiz sur ce livre