AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Jonas Fink tome 1 sur 2

Donatella Saulnier (Traducteur)
EAN : 9782203388697
52 pages
Casterman (03/11/1994)
4.06/5   40 notes
Résumé :

Prague, octobre 1950 : c'est à quatre heures et demie du matin que la police débarque chez le docteur Fink pour l'arrêter.
Sous les yeux de son fils Jonas, sans donner aucune explication à Madame Fink. Les mois passent, l'épouse du docteur frappe désespérément à toutes les portes, cherchant à savoir où est son mari : il serait accusé d'activités contre-révolutionnaires. Les nouvelles consignes du Parti sont appliquées partout : au lycée, il n'y a plus... >Voir plus
Que lire après Jonas Fink, tome 1 : L'enfanceVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Pour le moment, je n'avais guère apprécié les oeuvres de Giardino. Celle-ci m'a agréablement surpris à plus d'un titre.

Nous sommes à la fin des années 50 dans la Tchécoslovaquie où règne un véritable climat de terreur stalinienne. le simple fait de posséder un roman de Kafka vous entraîne immédiatement dans les goulags pour une peine d'une vingtaine d'années; cependant généralement on ne s'en sort pas vivant! J'ai retrouvé l'ambiance d'un film allemand que j'avais particulièrement apprécié à savoir La vie des autres.

Le père de Jonas est arrêté brutalement par la police politique. Jonas, du haut de ses 13 ans, va vivre avec sa mère une véritable précarité qui va l'amener à quitter l'Ecole où il est pourtant un brillant élève. On éprouve un véritable sentiment d'injustice face à cette descente aux enfers d'une famille normale et sans histoire écrasée sous le joug de l'impitoyable machine communiste.

On va suivre son parcours dans l'enfance (tome 1) puis l'apprentissage (tome 2). L'action s'arrête à un grand moment de paroxysme. On attend la suite depuis plus de 10 ans ce qui peut paraître regrettable pour le lecteur qui reste scotché sur une telle fin. Je conseillerais l'achat bien entendu quand l'auteur terminera son oeuvre. Que dire sinon que c'est un chef d'oeuvre savamment orchestré.
Commenter  J’apprécie          52
J'ai choisi cet album parmi d'autres BD ayant reçu un prix à Angoulême. Cette édition rassemble 2 tomes : l'enfance et l'apprentissage.
La première de couverture avec cette vue de Prague m'a tout de suite séduite et la quatrième de couverture a achevé de me convaincre : j'ai eu l'occasion de séjourner à Prague et chez des Pragois avant la chute du mur. Beauté de la ville, sentiment de liberté surveillée, c'était mon ressenti.
Ici, on plonge dans les années 50. L'album commence par un pique-nique paisible et heureux en pleine nature : un père transmet son savoir à son fils, la mère les appelle gaiement pour déjeuner.
Dès la page suivante, on est dans la brutalité et l'incompréhension, l'arbitraire. le docteur Fink est arrêté chez lui à 5 heures du matin. Sans aucune raison. Sa famille est sous le choc. Edith tente par tous les moyens d'en savoir plus et se met en danger. Jonas est mis à l'écart à l'école. Ils deviennent des parias. Les fréquenter est un danger.
L'album dépeint avec beaucoup de justesse l'arbitraire et la cruauté du régime totalitaire tchèque. On suit le cheminement personnel de Jonas : la colère, la peine, le sentiment d'injustice, l'engagement.
Edith, la mère, est une femme courageuse et déterminée qui passe un peu au second plan dans "L'apprentissage" au fur et à mesure que le récit se focalise plus sur le groupe de jeunes que retrouve Jonas, et notamment Tatjana.
Le libraire Pinkel est un personnage particulièrement réussi : érudit et défenseur de la littérature contre le système, il évoque ses conversations avec Kafka.
J'aime aussi Slàvek, le plombier qui a le verre facile et le coeur sur la main.
Le dessin à la ligne claire et la mise en couleur servent bien le récit et "collent" bien au style des années 50 côté est, je trouve.
L'intrigue est prenante : je vais essayer de trouver la suite.
Commenter  J’apprécie          10
Bonjour les lecteurs ....
Voici une BD en 2 tomes qui se passe à Prague.
Dans le 1° volume , nous sommes en 1950 et le père de Jonas est arrêté car déclaré par les autorités " ennemi du peuple " .Jonas va brutalement quitter l'enfance et subir les difficultés imposée par l'empire soviétique.....
Vittorio Giardino dénonce dans ce tome le système totalitaire de l'ancien bloc de l'Est. ( Prix du meilleur album à Angoulême 1995).
Dans le 2° volume, nous sommes en 1968... le système politique semble s'assouplir ( le fameux printemps de Prague ). Jonas tient maintenant la librairie de son enfance.
Mais l'histoire se réitère quand les russes envoient les chars et l'armée rouge dans la ville.
Plus de 20 ans séparent ces deux volumes.
Très jolis dessins et histoire bien menée et instructive.
Voici 2 volumes de plus de 160 pages qui se dégustent comme une friandise.
Vittorio Giardino est un grand auteur de BD.
A lire
Commenter  J’apprécie          43
C'est vraiment un auteur que j'aime lire.
J'aime la qualité de son dessin qui très joli sans être spectaculaire.
J'aime l'histoire de ce garçon confronté à une vie qu'il subit car ses parents étant d'origine bourgeoise il est mis au ban de la société communiste.
Commenter  J’apprécie          40
Ce sont les deux premiers tomes de la vie de Jonas Fink né pendant (ou juste avant) la seconde guerre mondiale en Tchécoslovaquie (?). le récit commence en 1950 et Jonas vit heureux dans un milieu bourgeois et cultivé privilégié. Les ennuis vont arriver avec le nouveau régime qui va emprisonner son père et geler toutes ressources finacières pour sa famille. Dans le premier tome, on voit ainsi Jonas obligé de quitter l'école, sa mère chercher désespérément un emploi et son meilleur ami s'éloigner de lui sur l'ordre de ses parents.
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Faites attention à ce que vous dites.
Le Parti a ses raisons pour agir ainsi, vous ne croyez pas ? Ou bien pensez-vous qu'il s'amuse à vous torturer ? Vos lettres indiquent un certain manque de confiance dans les actions de la direction !...
Vous serez informée quand ce sera le moment. N'aggravez pas votre situation par d'autres lettres stupides, et surtout respectez les directives du Parti !...
Commenter  J’apprécie          10
Nous avons tous un goulag intime, au fond de nous une injustice qui ne sera jamais digérée.
Commenter  J’apprécie          40
Vous voulez me punir ou me rééduquer ? Je trouve pour le moins étrange que vous considériez l'usine comme un camp de travaux forcés. Qu'en dirait la classe ouvrière ?
Commenter  J’apprécie          10
A l'école il n'y a pas de place pour les fils de la Bourgeoisie réactionnaire. P14
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Vittorio Giardino (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vittorio Giardino
La brillantez que genera la obra de los grandes artistas los aísla en una genialidad aparentemente solitaria. Pero esto no es así. Todos ellos llegaron a su arte admirando, a veces copiando, la obra de sus predecesores antes de emprender su propio camino. Escuchar a los artistas hablar de sus predecesores, que han tenido un profundo impacto en ellos, es una buena manera de hacerse una idea de su cultura gráfica. Aquí proponemos descubrir una generación de artistas a través de los ojos de la siguiente. Tomando prestado el título de uno de los primeros libros de PLG, Anabel Colazo, Kim y Paco Roca nos hablarán cada uno de los autores que les iniciaron en el cómic, y que les han acompañado. Y nos mostrarán las imágenes.
Nos cruzaremos con Dan Barry (más que con Alex Raymond), Harold Foster, Frank Robbins, los ilustradores de Mad, Richard Corben, la pandilla de El Juves, Tardi, Peyo, Kasumi Yasuda, Vittorio Giardino, Ambros, Francisco Ibáñez, Albert Uderzo, Jack Kirby, Moebius, Bruce Tim, Jaime Hernández, Hayao Miyazaki, además de películas, series, novelas y videojuegos...
Los tres artistas pertenecen a generaciones diferentes, pero, por supuesto, tienen distintas fuentes de inspiración, lo que da lugar a una interesante confrontación. La conversación, iniciada durante las mesas redondas de SoBD 2023, está dirigida por Manuel Barrero.
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Romans, contes, nouvelles (653)
autres livres classés : communismeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (71) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5211 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}