AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Carole Grillot (Traducteur)
ISBN : 2754005625
Éditeur : First (30/11/-1)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 93 notes)
Résumé :
Ier siècle ap. J.-C., Herculanum. L'empereur romain Claude, au seuil de la mort, s'apprête à accomplir sa dernière tâche et tenir une promesse qu'il a faite à un homme il y a très longtemps, au bord d'un lac, dans le désert...
Une promesse dont les conséquences pourraient ébranler les fondements de la civilisation occidentale.

De nos jours, au large de la Sicile. Jack Howard est à la recherche des vestiges du naufrage
de saint Paul lorsq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
tiri_noiret
  25 septembre 2019
Historien et archéologue, l'auteur nous intéresse par l'évocation des fouilles ainsi que par ces moments où il fait revivre l'histoire ancienne - ici celle des premiers temps du Christianisme.
Par contre l'écriture est assez lâche, les chapitres aucunement liés entre eux, les personnages assez transparents, les méchants inefficaces sinon inconsistants.
Le lecteur suit une quête vaseuse qu'il sait atteindre - lois du genre obligent - sans en avoir vraiment l'envie.
En somme, rien de palpitant dans ce dernier évangile.
Seule, peut-être, petite touche d'originalité dans l'écriture: le dévoilement final est remplacé par un épisode de l'antiquité qui vient boucler la boucle.
Premier livre lu de Mr. Gibbins mais peu prêt à rééditer l'exploit.
Commenter  J’apprécie          131
4nn3
  26 août 2008
Il s'agit déjà de la troisième enquête de l'archéologue Jack Howard et, si les éditions First, Guillaume Teisseire et Babelio ne s'étaient concertés pour me faire parvenir ce gros bouquin de 430 pages, je serais probablement passé à côté d'un passionnant thriller.
Dès la réception de ce livre, j'ai été séduite : le livre évoque l'Antiquité romaine qui m'est familière, Herculanum et l'éruption du Vésuve (79), l'empereur Claude, ... J'étais dans mon élément !
David Gibbins nous précise immédiatement qu'il s'agit d'une fiction et commence le livre par un prologue qui évoque la rencontre de l'empereur Claude (qui ne serait pas mort empoisonné en 54 mais aurait fui Rome avec son affranchi Narcisse) et de la Sybille de Cûmes.
J'ai d'emblée accroché à l'hypothèse : et si donc Claude n'était pas mort en 54, avait rencontré le Christ et Hérode l'été de l'an 23 et avait implanté le Christianisme en Angleterre (conquise en 43), bien avant Saint Augustin de Canterbury, et était ainsi à l'origine de la doctrine du moine Pélage, condamnée comme hérésie par le concile de Carthage en 412 ? Et si la tombe initiale de Paul se trouvait à côté de celle identifiée comme étant celle de Pierre sous la basilique St Pierre au Vatican ? Et si,… Et si, … D'intuition en intuition, Jack Howard va mettre au jour sous nos yeux le plus grand secret de l'histoire occidentale, un secret que certains voudraient garder dans l'ombre. L'imagination de David Gibbins est débordante !
Le récit est vif et enlevé. Il est présenté au lecteur comme un puzzle dont il doit assembler tous les éléments. Et ce lecteur participe à l'action mais il ne doit rien craindre : Jack Howard est une sorte de James Bond qui échappe à toutes les tentatives d'assassinat, comprend immédiatement quelle piste il doit suivre, peu compter sur des co-équipiers fidèles et dévoués à toute épreuve,… Bref, un héros superpuissant et super doué ! Il est du côté des « bons » évidemment face à des « méchants », vraiment très méchants, et qui ne reculeront devant rien ! Je vous rassure : tout finira bien !
D'habitude, j'apprécie peu les romans historiques fictifs. A chaque ligne, je me pose la question de savoir si ce que l'auteur nous narre est réel et dans quelle mesure… Une fois de plus, cette démarche d'insérer dans l'Histoire des événements qui se sont peut-être produits (mais se sont-ils produits ?) m'a déroutée, voir agacée… C'est pourquoi, j'ai commencé par vérifier les références et citations du livre (rigoureusement exactes) jusqu'au moment où je me suis mise à lire la « note de l'auteur » : dix-sept pages dans lesquelles David Gibbins fait le point sur l'Histoire et l'imaginaire.
C'est alors que, rassurée, j'ai pu apprécier pleinement les qualités narratives et imaginatives de l'auteur et ses connaissances archéologiques et historiques.
Il ne me reste plus qu'à vous recommander la lecture du « Dernier Evangile ». Quant à moi, je vais suivre Jack Howard dans ses précédentes aventures et retrouver l'Atlantide !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Didier_Tr
  29 août 2015
Eh bien bof bof. C'est le 3ème épisode des aventures de Jack et Costas. J'ai lu les deux précédents, et les deux suivants. Dans celui-ci, je me suis pas mal ennuyé, en fait. Beaucoup de bavardages, c'est très statiques, même si le bilan carbone de nos deux héros n'est vraiment pas bon à la sortie de leur histoire. 3 continents, Europe, Amérique du Nord, Asie, je n'en dis pas plus pour ne pas dévoiler les balades, et encore, en Europe par exemple, ils se promènent aussi pas mal.
Des mouvements aussi sur l'axe des Z, avec pas trop de plongée pour une fois (et encore, pour certaines d'entre elles, Costas n'est vraiment pas content et Jack lui a promis de ne pas recommencer), mais de l'archéologie mêlée au paléochristianisme.
Tout n'est pas négatif, l'écriture est bonne, et j'ai pu réviser les empereurs romains du 1er siècle après JC, la "guest star" de ce roman.
Donc un peu plan plan. A tempérer peut-être par le fait que j'avais très envie de retrouver Lisbeth et Mikael qui m'attendent à côté de mon lit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LecteurAlpha
  08 août 2015
J'ai découvert David Gibbins par le roman Atlantis que j'avais trouvé intéressant sans plus. Pour le dernier évangile, je constate une nette amélioration (enfin en ce qui concerne mes goûts). le dernier évangile pourrait ce résumé à l'histoire de Pompéi. Oui, encore une cité ensevelit sous la rage d'un volcan. Mais, attention, Herculanum fut enseveli en même temps de Pompéi... Alors, pourquoi personne n'a jamais entendu parler de cette cité cachant des secrets troublants?
Atlantis m'a déplu sur quelques points, j'y reviendrai dans un autre article. Mais, le dernier évangile a piqué ma curiosité du début à la fin, un peu comme ma récente lecture Nauranéüs le messager des Ancêtres. C'est ce genre de roman qui me donne le goût de prendre du temps pour lire.
Revenons à : le dernier évangile de Gibbins. Une cité presque parfaitement conservée réserve des secrets. Des secrets, des vérités, l'histoire de l'évangile de Jésus, l'empereur Claude...

Les défauts : trop de descriptions à mon goûts (mais cela permet de parfaitement imaginer les scènes, alors est-ce un défaut?), une quantité importante de renseignements qui ne sont pas essentiels à l'histoire, parfois je m'y perdais un peu...
Les qualités : une meilleure écriture que dans Atlantis, une histoire intrigante, des personnages attachants et l'empereur Claude qui nous accompagne...
On retrouve le personnage de Jack qui est présent lors des découvertes du lecteur. On a quasiment le sentiment de faire partie de son équipe.
J'imagine facilement ce roman au cinéma.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Miaka
  30 janvier 2010
Ayant eu des doutes sur Atlantis mais ayant beaucoup apprécié le Chandelier d'or, il apparait avec le dernier évangile que David Gibbins est bien parti pour venir rejoindre le rang très fermé de mes auteurs favoris. Et cela se confirme avec la lecture de Tigres de Guerre son nouveau roman.
En même temps, j'aurais dû m'y attendre, ayant acheté son troisième livre sans vraiment lire le résumé mais juste parce que c'en était l'auteur.
Et je dois dire qu'il m'a soufflée.
Le dernier évangile raconte l'histoire d'une cité au destin tragique éclipsée par Pompéi qui s'est retrouvée ensevelie en même temps qu'elle: Herculanum. Cette cité parfaitement conservée cache deux secrets extraordinaires: la vérité sur la fin de l'empereur Claude et l'emplacement de l'évangile de Jésus, l'homme.
Si Atlantis avait de nombreux défauts, ce roman n'en compte qu'un: trop de descriptions. Et encore, c'est un petit défaut, David Gibbins donne tant d'informations qu'il est difficile de tout retenir, tout n'étant pas forcément utile.
Une chose à retenir: son écriture s'améliore et ses histoires sont de plus en plus passionnantes.
On se sent proche de ses personnages, et notamment de Claude qui nous accompagne tout au long de l'histoire. Comme pour Jack, on le sent à nos côtés dans nos découvertes extraordinaires. Après trois livres, j'ai l'impression de faire partie de l'UMI et d'être extrêmement proche du duo de choc que forment Jack et Costas (mention pour ce dernier que j'affectionne tout particulièrement).
Tout comme pour Atlantis, le dernier évangile est très visuel. On imagine aisément les scènes décrites par l'auteur, dans un soucis du détail impressionnant. D'où le sentiment qu'une adaption cinématographique serait le top du top. Selon les dires de l'auteur, Atlantis serait adaptés en téléfilm. J'ai hâte de voir ça.
Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est préférable de lire les romans de David Gibbins dans le sens de parution (Atlantis >le chandelier d'or >le dernier évangile >Tigres de Guerre) pour pouvoir en profiter au maximum à cause des nombreuses évocations des aventures précédentes de Jack et Costas.
Le dernier évangile est de loin mon Gibbins préféré actuellement et le plus réussi et j'ai hâte de lire encore d'autres oeuvres du romancier guettant avec peur le manque qui se fera sentir à la fin de la lecture de son dernier roman.
Lien : https://parole2libraire.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
tiri_noirettiri_noiret   24 septembre 2019
Une heure plus tard, ils admiraient les plaines boueuses du rivage occidental de 1a mer de Galilée. Le soir tombait et leurs ombres s’allongeaient devant eux. Au loin, l’eau étincelait encore et jack se rappela l’étrange pixellisation qu’il avait vue dans le ciel quelques jours auparavant, au large de la Sicile, comme si ses yeux avaient été attirés par les détails et non par le tout, comme si la vue avait été trop aveuglante pour être appréhendée dans son ensemble. Cramponné à son sac, il éprouva la même jouissance anticipée que ce jour—là. Une révélation extraordinaire allait lui être faite, grâce à une promesse qui l’avait ramené là où un incroyable trésor avait débuté son périple, près de deux mille ans auparavant. Il avait l’intime conviction que Claude était venu ici et qu’il avait, lui aussi, admiré au loin le plateau du Golan et succombé aux charmes de l’Orient. Il se demanda s’il avait également perçu le trouble, le danger imminent planant sur cette ligne de faille entre l’Occident et l’Orient, cette impression de tranquillité surnaturelle et illusoire, de clame avant la tempête
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
laulauttelaulautte   26 août 2018
- Je pense aux hommes et aux femmes de ce monde. Ce sont eux qui font l’Histoire. Celle-ci n’est pas soumise à des processus. Ces gens qu’on voit en bas ont une existence propre [...]. Parmi eux, il y a quelqu’un qui pourrait soit créer quelque chose d’encore plus splendide que la basilique Saint-Pierre, soit la détruire. L’Histoire s’ecrit au rythme de nos propres décisions, de nos caprices.
Commenter  J’apprécie          70
Vingt100Vingt100   30 avril 2013
24 août 79 après Jésus-Christ
Menaçant de tomber à chaque pas, le vieillard avançait péniblement vers le bord du gouffre, retenu uniquement par la main ferme de son affranchi. C'était la pleine lune, une lune rousse ; et, dans le cratère, le tourbillon de vapeur semblait rougeoyer, comme si les feux de Vulcain dévoraient la fine langue de terre qui séparait le monde des vivants de celui des morts. Le goût âcre du souffre sur les lèvres, le vieil homme regarda l'abîme et sentit le souffle chaud sur son visage. Il était toujours tenté, mais se retenait à chaque fois. Il se rappelait les mots de Virgile, le poète dont ils venaient de voir la tombe en passant : Facilis descensus Averno. Il est facile de descendre aux Enfers. Mais difficile d'en remonter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
laulauttelaulautte   13 août 2018
- Règle numéro un de la chasse au trésor, déclara Costas d’un air solennel : toujours authentifier sa carte.
Commenter  J’apprécie          110
laulauttelaulautte   22 août 2018
Quand un peuple a déjà plusieurs dieux, il est facile de lui en imposer d’autres. C’est moins compliqué que d’éradiquer ses croyances. Et puis les nouveaux dieux absorbent les anciens.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de David Gibbins (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Gibbins

Le masque de Troie par David Gibbins aux Editions First parution le 9 juin 2011
« Qu'obtient-on en croisant Indiana Jones et Dan Brown ? Réponse : David Gibbins » Daily Mirror 1876. Mycènes, Grèce. Lors d'une fouille secrète, l'archéologue Heinrich Schliemann découvre le masque d'or d'Agamemnon et un autre artefact dont il ne parlera jamais. 1945. Allemagne. La libération d'un camp de concentration révèle des indices menant à des antiquités volées par les nazis, mais aussi à une arme bien plus terrifiante que toutes celles jamais conçues. de nos jours, en mer Egée. Jack Howard retrouve l'épave d'une galère de guerre qui aurait fait partie de la flotte d'Agamemnon et se lance dans une chasse au trésor de tous les dangers à travers toute l'Europe. Mais de la guerre de Troie à la Solution finale, l'Histoire dissimule de nombreux et monstrueux secrets. Et à vouloir les exhumer, Jack va prendre le risque de perdre ce qu'il a de plus précieux ...
+ Lire la suite
autres livres classés : archéologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1756 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..