AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Claire Pasquier (Traducteur)
ISBN : 2267018586
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (14/09/2006)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 13 notes)
Résumé :

C'est un récit à deux voix, une alternance de deux monologues interieurs entre Jack Ernest Stokes, un vieil ouvrier de ferme et Ruby, sa femme, vingt ans de moins. Ruby était belle comme un coeur lorsque Jack l'a rencontrée. Mais Ruby va mourir. Le roman s'ouvre sur les préparatifs de Ruby : trois mois de plats tout préparés à mettre au congélateur et destinés à Jack après la mort de Ruby. Ruby e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MissG
  11 novembre 2014
Ruby a rencontré Jack après un mauvais mariage avec un homme qui ne la respectait pas, qui l'avait éloignée de sa femme et qui lui a en prime collé le vice de la cigarette.
Ruby a vingt ans de moins que Jack, elle est belle, drôle, déterminée, a une certaine morale qui fait d'elle une femme vertueuse, tandis que lui est solitaire, peu bavard mais un travailler agricole acharné.
Ils se respectent et s'aiment mais n'ont jamais pu avoir d'enfant.
Aujourd'hui, Ruby vient d'apprendre qu'elle va mourir, d'un cancer dû à l'excès de consommation de cigarettes : "C'est drôle de penser que quelque chose qui m'avait servi, au début, à me tirer d'affaire, ne m'a plus quittée ensuite et ne m'a fait que du mal. Je n'ai rien fait contre et, j'ai honte de le dire, à l'heure qu'il est, je donnerais ma vie pour une cigarette - sauf que je ne n'ai plus de vie à donner.".
Mais plutôt que de penser à elle, c'est à Jack qu'elle pense, à comment il va vivre après elle et qu'il ne saura pas s'occuper de lui.
C'est pour cela qu'elle lui prépare au congélateur trois mois de plats à réchauffer, parce qu'elle sait que Jack n'y arrivera pas sans elle tout comme lui sait qu'il n'y arrivera pas sans elle : "Je sais aujourd'hui que le monde repose sur la force des femmes. C'est elles qui l'ont construit et qui l'entretiennent, elles qui s'agenouillent, qui s'accroupissent, qui tirent, qui se penchent, et qui se relèvent lorsqu'il faut aller faire ce qu'il y a à faire.".
En attendant la mort, ils se racontent à tour de rôle : leur passé, leur rencontre, leur histoire, leurs années heureuses de mariage, leurs joies, leurs peines, leurs espoirs, leurs déceptions.
Kaye Gibbons a choisi de construire son récit en alternant la narration entre Ruby et Jack, et même si la structure temporelle n'est pas respectée il n'en reste pas moins que la trame est cohérente du début à la fin.
C'est une histoire très touchante qui est ici racontée, je n'ai pas pu résister au charme de ce couple qui se raconte et que rien ne prédestinait à se rencontrer.
J'ai souffert avec Ruby, cette femme que la vie n'a pas épargné, sans doute parce que des Ruby il m'est arrivée d'en croiser, de ces femmes qui toute leur vie n'ont pas été épargnées par le destin et par la maladie, qui ont dû se battre, tout le temps, même si au final la mort a été la plus forte.
J'aime à croire que pour ces femmes-là même si c'est la mort qui l'emporte à la fin elle n'est pas victorieuse.
Le destin tragique de Ruby est doublement injuste car poussée dans la misère et éloignée de sa famille par son premier mari, c'est encore à lui qu'elle doit d'être devenue accro à la cigarette et d'en mourir aujourd'hui d'un cancer.
Jack n'en est pas moins touchant tant il est le portrait de l'homme qui se trouve totalement démuni sans la femme qu'il aime à ses côtés pour l'aider dans la vie quotidienne et les gestes simples de tous les jours comme se faire à manger ou sa lessive.
Et là où Kaye Gibbons a réussi un tour de force c'est qu'elle aurait pu se contenter d'en faire un roman tragique, mais il y a aussi des scènes comiques, des anecdotes amusantes du passé qui font sourire le lecteur et atténuent quelque peu sa peine à la lecture de cette fatalité et du mauvais sort qui poursuivent Ruby.
L'autre point fort de ce roman, c'est que Kaye Gibbons y décrit de façon très visuelle et vivante l'ambiance du Sud des Etats-Unis, le Sud rural avec des personnages hauts en couleur et une vie pas toujours évidente et bien souvent faite de misères, ce qui ne l'empêche pas d'être joyeuse et que les personnages finissent par y trouver leur bonheur.
Ce livre a un côté intemporel tant il pourrait avoir été écrit hier comme il y a cinquante ans, sans connaître la biographie de l'auteur il est difficile de la situer à une époque bien précise, voilà sans doute la marque d'un grand roman qui fait de ce livre et de son auteur des incontournables dans le paysage de la littérature féminine américaine.
"Une femme vertueuse" n'est que le deuxième roman de Kaye Gibbons dans sa bibliographie qui, au final, ne compte pas tant de livres que cela mais il réussit à évoquer, à travers les voix de Ruby et de Jack, une histoire extrêmement touchante se déroulant dans le Sud profond et rural américain, une belle lecture qui me marquera pendant longtemps.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Cocotte8017
  01 mars 2015
Jack et Ruby ont 20 ans d'écart et ne semblent avoir rien en commun. Ils se sont pourtant mariés et ont vécus heureux durant plusieurs années jusqu'à ce que la maladie frappe Ruby. Tour à tour, Jack et Ruby nous raconte des bouts de leur vie avant et après leur rencontre.
Malgré le fait que ce court récit traite du deuil, je l'ai trouvé apaisant rempli de tendresse et de douceur. Oui, c'est triste lorsque Jack se retrouve face à la solitude, mais je ne ressors pas peinée de cette lecture. Je retiens surtout toute l'affection que Jack et Ruby portait l'un pour l'autre. Mais attention, ce n'est pas une histoire d'amour à l'eau de rose où tout est parfait. Jack et Ruby ont vécu des moments difficiles dans cette campagne du sud des États-unis entourés de gens pas toujours très gentils.
Un charmant petit livre qui m'a fait vivre de belles émotions!
Commenter  J’apprécie          10
sylire
  29 octobre 2012
L'histoire :
C'est un récit à deux voix. Celle de Jack, un vieil ouvrier agricole qui vient de perdre sa femme d'un cancer il y a quatre mois et celle de Ruby, la femme qu'il chérissait. On retrouve cette dernière quelques mois avant sa mort, préparant des petits plats qu'elle met au congélateur. Elle sait qu'elle va mourir et veut faire encore un petit quelque chose pour l'homme qu'elle a aimé.
Tous deux racontent leurs souvenirs, le bonheur qu'ils ont eu à s'aimer, dans leur petite vie toute simple de paysans sans terre du Sud des Etats-Unis. Ils n'étaient pas du même milieu social, n'avaient pas le même âge et pourtant, un amour très fort les a réunis jusqu'à la fin. On découvre aussi au fil des pages le grand regret de leur vie…
Mon avis :
Cette histoire peut paraître triste et c'est vrai qu'elle l'est, d'une certaine façon. Pourtant on ne s'apitoie pas sur le sort de ces deux êtres car les évènements qui les touchent sont relatés avec humour et une certaine distance qui permet de relativiser.
Par ailleurs Jack et Ruby ont eu leur part de bonheur et la chance de vivre un amour simple et pur ! Ils ont surtout eu la sagesse de savoir vivre le moment présent, en se contentant de profiter de ce que la vie voulait bien leur offrir. A méditer...

Je relirai certainement Kaye Gibbons. Elle sait rendre ses personnages si vivants !
Lien : http://sylire.over-blog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Maphil
  09 juin 2017
Tout le Sud est présent dans ce bref roman très moderne plein de densité dramatique et humaine, de violence contenue, du sens du grotesque, le tout dans un style très incisif.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MissGMissG   11 novembre 2014
Je sais aujourd'hui que le monde repose sur la force des femmes. C'est elles qui l'ont construit et qui l'entretiennent, elles qui s'agenouillent, qui s'accroupissent, qui tirent, qui se penchent, et qui se relèvent lorsqu'il faut aller faire ce qu'il y a à faire.
Commenter  J’apprécie          30
MissGMissG   11 novembre 2014
C'est drôle de penser que quelque chose qui m'avait servi, au début, à me tirer d'affaire, ne m'a plus quittée ensuite et ne m'a fait que du mal. Je n'ai rien fait contre et, j'ai honte de le dire, à l'heure qu'il est, je donnerais ma vie pour une cigarette - sauf que je ne n'ai plus de vie à donner.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1251 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre