AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jean-Pierre Dahdah (Préfacier, etc.)Marÿke Schurman (Traducteur)
EAN : 9782226049216
146 pages
Albin Michel (09/10/1990)
4.24/5   56 notes
Résumé :
Pour Marie Haskell, l'éternelle aimée, Khalil Gibran conserve tous les mots qu'il griffone sur des petits bouts de papier ou dans son carnet. En 322 aphorismes, il compose un recueil d'images et de pensées qui constituent la part la plus intime du poète, un autoportrait fragmentaire qu'il dédie à celle qui n'a pas voulu l'épouser. Ce petit livre n'est qu'une poignée de sable et une autre d'écume. Bien que dans ces grains de sable j'aie semé les grains de mon coeur e... >Voir plus
Que lire après Le Sable et l'écume : Livre d'aphorismesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
« le sable et l'écume » est le genre de livre que l'on aime conserver près de soi et rouvrir régulièrement lorsque la vie se fait plus dure, pour y puiser simplement, au hasard, les doux secrets qu'il renferme et s'abreuver à la source de mots simples et vrais, de pensées poétiques spontanées et sincères, d'adages porteurs de sagesse et d'humilité.

322 aphorismes qui parlent au coeur aussi bien qu'à l'esprit, par lesquels le grand poète d'origine libanaise Khalil Gibran (1883-1931) nous livre la part intime de son être, les convictions profondes, issues du vécu et de l'expérience, qui ont forgé sa personnalité dans la joie ou la douleur, dans la réflexion ou la solitude, dans la peinture, l'écriture et les Arts, dans l'amour ou l'abandon…

Celui qui disait « il y a là trop de sable et d'écume » à propos de ces notes éparses griffonnées sur les supports les plus divers (du coin de nappe au programme théâtral), nous offre un doux moment d'éternité et d'infini, un instant d'apaisement arraché à la fureur du réel.
Ces 322 fragments de pensées, initialement censés être développés dans des oeuvres ultérieures et finalement rassemblés en livre sur les conseils de Mary Haskell, la femme dévotement aimée par le poète mais hélas refusée, sont porteurs d'une belle morale, non pas sentencieuse mais édifiante et pleine de probité, humble et fraternelle. « Miettes du festin de l'esprit » révélant une philosophie de vie toute orientale, baignée de spiritualité, d'ascétisme et de bon sens, dont la formulation métaphorique et parabolique ouvrent grand les portes de l'esprit en même temps que celle d'un ailleurs poétique.

A celle qui refusa de l'épouser mais qui restera amie et aimée jusqu'à la mort, à Mary Haskell, le célèbre auteur du « Prophète » dédie ces aphorismes semés comme des grains de sable sur le rivage de l'existence.
« A celle qui contemple le soleil avec un regard d'aigle,
Celle qui empoigne le feu de ses doigts décidés,
Celle qui, au-delà des cris et du vacarme des aveugles,
Sait écouter la mélodie de l'âme
En la plénitude de l'univers.
A M.E.H.
J'élève ce livre. »

La tristesse amoureuse et les tourments de la vie y sont transcendés par la quête spirituelle, par la foi en une puissance supérieure, par une volonté d'être et d'exister selon des préceptes de bienveillance, de tolérance et de partage. Un message très christique qui n'a pourtant pas de caractère religieux à proprement parler mais surtout le fervent désir de bâtir un monde unifié de paix et d'amour.

« On ne peut atteindre l'aube sinon par le sentier de la nuit »…L'homme qui fait l'auteur, pacifiste et humaniste, enveloppe ses maximes d'images et de douceur, de quiétude et de réconfort, en insufflant persévérance et courage, don de soi et respect d'autrui, grandeur d'âme et développement intérieur.
Au lecteur le loisir de se laisser porter par les images et les sons, de les faire vibrer au creux de son âme, les faire palpiter dans les méandres de son esprit et retentir au fond de son coeur, selon sa personnalité, ses besoins ou ses désirs…

« L'humanité est une rivière de lumière coulant de la création vers l'éternité. »
Commenter  J’apprécie          441
Ce recueil réunit des aphorismes notés par l'auteur en arabe ou en anglais sur des bouts de papier au fil du temps. « Ce petit livre n'est qu'une poignée de sable et une autre d'écume. Bien que dans ces grains de sable j'aie semé les grains de mon coeur et que sur son écume, j'aie versé la quintessence de mon âme, ce recueil est, et restera à jamais, plus près des rivages que de la mer, du désir limité que du désir accompli. » (Introduction de l'auteur pour la version arabe)

« Ces 322 maximes appartiennent à des sujets différents et sont, par le fait même, difficiles à classer selon un ordre logique déterminé. D'autant plus qu'elles sont moulées en des formes poétiques où se mêlent le religieux, le social, le philosophique, l'éthique et l'esthétique. » (préface rédigée par l'un des traducteurs)

Si j'ai beaucoup apprécié certains aphorismes (cf. citations), d'autres ne m'ont pas ‘'parlé'', voire même m'ont paru hermétiques. Est-ce dû à l'absence de classement logique des aphorismes ? A la pensée exprimée par l'auteur ? A la difficulté que représente la traduction en français de maximes écrites en arabe ? Car traduire les tournures poétiques de cette langue donne souvent un résultat qui n'est pas à la hauteur de celles-ci.

Le journaliste Marc de Smedt a défini ainsi Khalil Gibran : « le besoin d'une éthique de vie simple et tolérante, ouverte sur l'intérieur de soi et sur le monde d'autrui, accueillant la magie de l'existence, les joies et tristesses du temps qui passe, rappelant les grands principes éternels d'un comportement juste et sage, la nécessité d'une telle morale de bon sens et hors institutions, a perduré jusqu'à aujourd'hui. » ‘'Le sable et l'écume'' recouvre bien toutes ces caractéristiques.

Pour conclure, voici un aphorisme qui est, à mes yeux, un magnifique principe de vie : « Je préfère être le dernier des hommes avec des rêves et le désir de les réaliser, plutôt que le plus éminent sans rêve ni désir. »
Commenter  J’apprécie          61
Un superbe livre très philosophique qui emmène au royaume de la sagesse.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (89) Voir plus Ajouter une citation
La générosité est de donner plus qu'on ne peut.
La fierté est de prendre moins qu'il ne faut.
###
L'attente est l'entrave du temps.
###
Le désir non atteint nous est bien plus cher que le désir déjà satisfait.
Commenter  J’apprécie          20
Si autrui rit de vous, vous pouvez avoir pitié de lui ; mais si vous riez de lui, vous ne pourrez jamais vous le pardonner.
Si autrui vous blesse, vous pouvez oublier la blessure ; mais si vous le blessez, vous vous en rappellerez toujours.
En vérité autrui, est votre propre moi le plus sensible, auquel on a donné un autre corps.
Commenter  J’apprécie          2992
Ils me disent dans leur éveil : "Toi et le monde dans lequel tu vis n'êtes qu'un grain de sable sur le rivage infini d'une mer infinie."
Et dans mon rêve je leur réponds : "Je suis la mer infinie, et tous les mondes ne sont que des grains de sable sur mon rivage."
Commenter  J’apprécie          1510
Je marche éternellement sur ces rivages,
Entre le sable et l'écume.
Le flux de la marée effacera l'empreinte de mes pas,
Et le vent emportera l'écume.
Mais la mer et le rivage demeureront
Eternellement.
Commenter  J’apprécie          1120
Comment puis-je perdre foi en la justice de la vie, quand les rêvent de ceux qui dorment sur du duvet ne sont pas plus beaux que les rêves de ceux qui dorment à même le sol?
Commenter  J’apprécie          1070

Videos de Khalil Gibran (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Khalil Gibran
Lecture par l'autrice & Tania Saleh, accompagnées de Pierre Millet
Publié en 1923 puis traduit en 40 langues, le Prophète de Khalil Gibran est universel et intemporel. Ce conte philosophique puise dans les enseignements des trois cultes monothéistes, des religions de l'Inde mais aussi aux sources d'oeuvres révolutionnaires, tels que les écrits de William Blake, de Nietzsche et de Jung. Zeina Abirached offre ici la première version entièrement dessinée de ce chef-d'oeuvre. Dans une chorégraphie d'ombres et de lumières, elle nous invite à rejoindre les habitants d'Orphalèse réunis pour questionner le jeune Almustafa sur les grandes orientations de la vie. Enfant du Liban et de l'exil, comme Khalil Gibran avant elle, Zeina Abirached nous propose de découvrir autrement ce texte magistral dont la force et la portée n'ont pas fini de nous surprendre.
« C'est dans la rosée des petites choses que le coeur trouve son matin et se rafraîchit. » Khalil Gibran, le prophète
À lire – Zeina Abirached & Khalil Gibran, le Prophète, trad. par Didier Sénécal, éd. Seghers, 2023.
Son : Alain Garceau Lumière : Patrick Clitus Direction technique : Guillaume Parra Captation : Marilyn Mugot
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature arabeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures afro-asiatiques>Littérature arabe (151)
autres livres classés : aphorismesVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (210) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1809 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *}