AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757810200
168 pages
Éditeur : Points (16/10/2008)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
La production poétique de Khali Gibran est ici rassemblée: aphorismes du " Sable et l'écume",poèmes du " Livre des processions", dialogue poétique des " Dieux de la terre" .Elle entremêle poésie lyrique et paraboles philosophiques ou mystiques.Gibran dispense une parole empreinte de mystère: spectateur attentif de la vie, il interprète le monde et, par ses intuitions profondes, en révèle la beauté et les richesses.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
sabine59
  11 août 2017

Ce livre rassemble différents recueils , deux m'ont surtout séduite : les aphorismes pleins de fougue et de lucidité, transfigurés par la poésie des mots, qui composent "Le sable et l'écume " et la dernière partie constituée de magnifiques poèmes,extraits de " Rires et larmes".
La dimension religieuse du " Livre des processions" et des " Dieux de la terre" m'a moins touchée.Même si l'élan cosmique propre à l'auteur s'y reconnaît et charme l'esprit du lecteur.
Les maximes ont une dimension à la fois philosophique et métaphorique, certaines d'entre elles marquent vraiment, porteuses de beauté lumineuse et de sagesse inspirée . Et en deviennent de véritables bijoux poétiques, comme la célèbre phrase :" On ne peut atteindre l'aube , sinon par le sentier de la nuit"...
La poésie, le poète, l'acte d'écrire sont d'ailleurs au coeur de ces réflexions sur l'existence, l'homme, ses actions. " La poésie n'est pas une opinion qu'on exprime. C'est une chanson qui s'élève d'une blessure qui saigne ou d'une bouche qui sourit. ". Jolie définition, je trouve ...
Les poèmes choisis qui clôturent le livre , je les ai savourés avec gourmandise et me suis sentie envahie d'ondes bienfaisantes et d'envoûtantes harmonies, notamment les chansons, celle de l'amour, de la vague, de la fleur...Et voici celle de l'âme:
" Dans les tréfonds de mon âme il est
Une chanson muette- une chanson qui vit
Dans la graine de mon coeur."
Un parcours empli de grâce, de délicatesse et de passion à la fois, Khalil Gibran est et restera un enchanteur de mots,intuitif et généreux, un charmeur oriental au talent fou...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          204
Myriam3
  05 novembre 2017
Me voilà plutôt intimidée au moment de poser en mots mon ressenti face à ce recueil de poèmes.
Khalil Gibran est assurément un grand poète, le "Hugo libanais", celui qui a influencé de nombreux jeunes écrivains des années 50. On le ressent dans son écriture, forte, profonde et prophétique, j'ai envie de dire majestueuse. Je prends ce recueil plus comme une initiation à Khalil Gibran que comme une réelle découverte de son oeuvre... elle me semble beaucoup trop vaste pour que je la comprenne tout de suite.
Le Sable et l'Ecume ressemble plus à une longue succession d'aphorismes qu'à des poèmes.
Le Livre des Processions ressemble, lui, à un livre de chants de prières de toutes les religions confondues.
Les Dieux de la Terre est plus classique, avec des poèmes de différentes longueurs et différentes structures, et des textes qui m'ont davantage touchée, notamment les chansons.
C'est donc plus une première approche d'un grand poète philosophe qui semblait vivre au-delà des Terriens, ayant une perception métaphysique hors du commun. Mais pour tout dire, j'ai été plus impressionnée qu'émue par son écriture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Myriam3Myriam3   20 octobre 2017
Les visées de l'esprit,
dans les plis de l'esprit sont cachées,
ne les dévoilent
ni les apparences, ni les images,

L'un dit que les esprits,
quand ils atteignent la perfection,
disparaissent,
et tout est consommé,

Comme des fruits mûrs
que l'arbre laisse tomber,
un jour, sous l'effet du vent,

L'autre dit:
une fois les corps pris de sommeil,
ne demeurent en l'esprit
ni errance, ni dialogue,

Comme les ombres sur l'étang
disparaissent
sans laisser de trace
quand l'eau vient à se troubler.

Tout est ombres
et les atomes,
ni dans les corps survivent,
ni dans les esprits agonisent.

Sitôt que le vent du Nord
a rangé les basques de l'entendement,
le vent d'Est vient les déranger.

Dans la forêt,
n'ai aps trouvé de différence,
entre corps et esprit,

L'air y est d'eau paisible,
et la rosée, d'eau tranquille,

L'arôme y est fleur qui se prolonge,
et la terre, fleur figée,

Les ombres des peupliers sont peupliers,
qui croyant être de nuit, se couchent.

Donne-moi le nay et chante!
Le chant est corps et esprit

Et la palinte du nay survit
au-delà de l'aurore et du crépuscule.

Chant 15
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
sabine59sabine59   08 août 2017
Si tu éprouves le désir d'écrire, et nul autre que l'esprit n'en détient le secret,
tu dois maîtriser connaissance, art et magie:
- La connaissance des mots et de leur mélodie,
- l'art d'être sans fard,
- et la magie d'aimer ceux qui te liront.
Commenter  J’apprécie          120
Myriam3Myriam3   19 octobre 2017
L'homme né libre,
de ses penchants se construit une prison,
sans s'en rendre compte,
il en devient prisonnier.

Et même libéré
des liens de ses origines,
il demeure esclave
de l'aimé qui habite ses pensées.
Commenter  J’apprécie          130
sabine59sabine59   03 novembre 2016

T'es-tu offert la nuit,
l'herbe pour couche,
enveloppé d'espace ,

renonçant à ce qui advient,
oublieux du passé,

Dans l'Océan du silence de la nuit,
avec ses vagues dans tes oreilles,

et au sein de la nuit,
un coeur battant dans ta couche.

( extrait du chant 18 du " Livre des processions")
Commenter  J’apprécie          80
sagesse66sagesse66   20 janvier 2018
La tristesse n'est rien d'autre qu'un mur qui s'élève entre deux jardins...
Commenter  J’apprécie          180

Videos de Khalil Gibran (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Khalil Gibran
Khalil GIBRAN – Une Vie, une Œuvre : athée, fou, mystique ? (France Culture, 1990) Émission "Une Vie, une Œuvre" par Elisabeth Huppert, sous-titrée « athée, fou, mystique », diffusée le 6 septembre 1990 sur France Culture. Invité : Georgy Farah.Mise en ligne par Arthur Yasmine, poète vivant, dans l’unique objet de perpétuer la Poésie.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
871 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre