AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2800150580
Éditeur : Dupuis (06/03/2014)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Installé dans un village du Bordelais cerné de vignes, Philippe Manche mène une vie paisible entre sa librairie, les parties de pêche avec les copains et sa relation amoureuse et épistolaire avec Camille. L'été arrive, et avec lui sa mère et son fils, venus le rejoindre pour les vacances. Entre ceux qui restent, ceux qui partent et ceux qui rêvent de le faire, la vie de Philippe croise quelques zones de turbulence, mais aussi de vrais moments de grâce. On retrouve l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  07 juillet 2015
Philippe s'est bien implanté dans ce petit village bordelais. Il y tient sa petite librairie voulue par son ami, il y noue de nouvelles amitiés, renoue avec les membres de sa famille. La vie sourit à ce cinquantenaire qui avait perdu son emploi. Malgré quelques tracasseries amoureuses il mène sa petite vie.
Un nouveau tome toujours aussi charmant. Les personnages sont touchant et on apprécie les nouvelles têtes.
Néanmoins j'ai trouvé un peu plus de longueur que dans les précédents. certains passages n'étaient pas tous aussi poignant. J'ai eu du mal à accrocher au mystère de l'ancêtre voyageur de Ducousso.
On fait tout de même avec plaisir le chemin de la vie avec Philippe et ses amis.
histoire à suivre.
Commenter  J’apprécie          80
kanarmor
  27 septembre 2014
Beaucoup de poésie et d'humour dans ce troisième tome. J'ai pris plaisir à suivre la petite vie de ces "gens honnêtes". Petite vie mais non pas petites gens car il y a un brin de grandeur en eux, quelque soient leurs choix. Peut-être est-ce ainsi pour beaucoup d'entre nous ?...
Une sincérité qui fait du bien.
Commenter  J’apprécie          100
som
  02 mars 2015
3ème et avant dernier tome des aventures de notre ami Philippe. Installé dans le bordelais, il coule des jours à priori paisibles entre sa librairie et la pêche avec les copains. L'irruption de sa chérie, Camille, et l'arrivée de sa mère vont donner une orientation bien tumultueuse à sa petite vie bien tranquille. de fil en aiguille, on rencontrera Isabelle, une belle rousse écolo ou encore les aventures au long cours d'un ancien du village.
Si la mélancolie et un regard tendre sur ses personnages restent la marque de fabrique de Christian Durieux, cet épisode se caractérise par une double ouverture vers le passé et les débats politiques qui agitent notre monde contemporain. Alors, plus que jamais, Philippe trouve dans la littéraire et au-delà dans l'écrit un réconfort et un refuge à ses tourments intimes. Lecture touchante, drôle et profondément humaine.
Commenter  J’apprécie          60
beatriceferon
  18 mai 2015
Un petit village dans le Bordelais. Librairie-bar-à-vins, ce n'est pas courant comme endroit !
Tandis que Philippe essaie de sensibiliser les pêcheurs du dimanche aux beautés de « Le Rouge et le noir » (ce n'est pas gagné d'avance!), sa mère arrive au bras de Monsieur Birau, le maire du patelin. Arnaud et Cécile viennent passer l'été et tout le monde se rassemble pour l'apéro et quelques discussions animées autour de la littérature.
Philippe est un client assidu de la Poste : il envoie un abondant courrier à sa dulcinée.
« Les gens honnêtes sont ceux qui ne trichent pas avec la vie ». C'est ainsi que s'explique le titre de cette trilogie qui nous présente une foule de personnages très attachants. « Et bien que la comédie humaine puisse parfois se teinter de mélancolie ou de colère, ces gens honnêtes ne savent pas travestir la réalité de leurs sentiments. »
Cette phrase de la quatrième de couverture résume bien ce que j'ai ressenti à la lecture de ces BD. Dans ce troisième volume, le découpage des planches est plus original que dans les deux autres. Ici ou là, une case occupe le tiers ou la moitié de la page. Elle nous offre un plan large sur cette belle région bordelaise et donne envie de se glisser das le dessin et de se promener parmi les vignes. de temps en temps apparaissent les extraits des oeuvres appréciées par Philippe ou les lettres qu'il envoie à sa belle.
Parfois, une planche entière est réservée à un seul dessin : un bal du 14 juillet, un soir de neige. Ici quelques pages dans des tons brique et ocre, d'autres couleur kaki, ou encore noir et gris bleuté. Là, un échange par skype.
Tout à coup , on plonge dans la lecture d'un ouvrage ancien. Les photos de Nadar qui l'illustrent s'immiscent entre les dessins.
J'ai beaucoup aimé ce troisième volume, autant que les deux premiers, et j'espère que les auteurs nous en offriront d'autres encore. (Une note à la fin nous laisse espérer la parution d'un quatrième et dernier tome.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissG
  11 novembre 2014
Adieu Paris et bonjour Bordeaux !
C'est en effet dans la campagne Bordelaise que Philippe a désormais sa vie, consacrant ses journées à la librairie qu'il a ouverte à la mémoire de son ami Ducousso, avec bien évidemment dégustation de vins à la clé !
Et c'est à la faveur des voyages en TGV qu'il voit Camille qui finit pourtant par le quitter pour découvrir le monde : "Elle dit pas qu'elle te quitte pour toujours ! Elle a la tête qui tourne, elle est un peu perdue. C'est pas tout de suite, la fin du monde !", laissant un Philippe déboussolé qui reperd pied pour la deuxième fois en quelques mois.
"Je tourne en rond, je n'ai plus goût à rien, je rumine ! Il me faudra un peu de temps, figurez-vous !", et quand on voit ce que cela avait donné la première fois, le pire est à craindre !
Mais cette fois-ci Philippe est entouré et ne se laisse pas sombrer, bien que cette rupture le marque et que le charme de la campagne et des parties de pêche ne suffisent pas à enrayer sa peine.
Il y a beaucoup de douceur dans cette histoire, un peu de douleur aussi, à l'image de la vie.
Ce troisième tome s'intéresse à la problématique des rêves, ceux auxquels on pense, ceux que l'on espère réaliser et ceux que l'on peut effectivement réaliser.
Philippe se surprend à être lui aussi un rêveur, mais il va aussi apprendre que tous les rêves ne sont pas réalisables et que certains peuvent faire plus mal que d'autres : "Mais il y a des gens pour qui les rêves sont trop dangereux, c'est ça ?".
Ce qui empêche l'histoire de sombrer dans la tragédie, c'est l'humour toujours très présent, avec notamment l'idylle de la mère de Philippe avec le maire du village, décrié par une jeune femme aux idées révolutionnaires aujourd'hui rejetée par les habitants de son village d'enfance parce qu'elle a eu la mauvaise idée de le quitter pour parcourir le monde pendant quelques années.
C'est une carte postale de la vie campagnarde que livrent Christian Durieux et Jean-Pierre Gibrat à travers cette histoire, on y retrouve toute la douceur de la vie à la campagne mais aussi la rudesse et la difficulté à se faire accepter parfois par les locaux.
Les paysages sont très beaux, ils invitent à venir visiter la région Bordelaise, d'autant plus belle qu'elle est éclairée par le soleil d'été et que les raisins finissent de mûrir sur les pieds de vignes.
Les vendanges ne sont pas loin, tout comme la conclusion de cette série qui malheureusement n'est pas encore publiée à ce jour, ce qui fut source de frustration pour ma part tant je me suis attachée aux personnages et aux turbulences de la vie de Philippe ainsi qu'à sa petite famille qui rappelle forcément à chacun un petit bout de la sienne.
"Les gens honnêtes" est une série qui croque la vie à pleine dent à travers l'histoire de Philippe Manche, un quinquagénaire qui découvre les charmes de la famille et de la douceur de vivre tout en affrontant quelques turbulences du tourbillon de la vie.
A découvrir pendant l'été, les pieds dans l'eau et un verre de vin à la main pour apprécier toute la saveur de cette si jolie bande dessinée.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (3)
BDGest   04 avril 2014
Avec ou sans verre de vin à la main, le charme continue d’opérer !
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   19 mars 2014
Rares sont les albums que l'on referme avec une vraie envie de remercier les auteurs. Les Gens honnêtes en font partie ! Voilà, c'est fait...
Lire la critique sur le site : Auracan
Sceneario   18 mars 2014
Et quand la pause prend la forme de planches signées Durieux, c’est encore plus plaisant ! Son style, en apparence simple, recèle beaucoup de travail et le trait des personnages beaucoup d’émotion. Parfait pour ce genre d’histoire...
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
kanarmorkanarmor   27 septembre 2014
- Si le don m'était donné d'écrire une ode à tes seins... j'exigerais qu'on la lise avec du champagne !
- Du champagne ! Qu'est-ce que c'est cucul et petit-bourgeois...
- M'en fous.
Commenter  J’apprécie          50
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   07 juillet 2015
-L'autre jour je me suis refusé à vos baisers et vous ne sembliez même pas vexé. C'est vexant.
-Mon petit monsieur j'ai une devise "vouloir tout et n'attendre rien". Oui j'ai de l'appetit pour dix, mais je ne me désole pas quand le repas est... frugal.
Commenter  J’apprécie          10
MissGMissG   11 novembre 2014
Mais il y a des gens pour qui les rêves sont trop dangereux, c'est ça ?
Commenter  J’apprécie          40
michelekastnermichelekastner   28 mai 2014
J'aime ce village autant que le maire, et moi aussi j'aimerais bien que rien ne change. Je l'aime encore avec mes yeux de même, Ca ne s'oublie pas... A l'époque il y avait un bar qui faisait hôtel aussi, et une épicerie, un boucher, un boulanger, une mercerie même.
Commenter  J’apprécie          00
MissGMissG   11 novembre 2014
Je tourne en rond, je n'ai plus goût à rien, je rumine ! Il me faudra un peu de temps, figurez-vous !
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Jean-Pierre Gibrat (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Pierre Gibrat
Au mois de novembre, Futuro rencontre l'histoire ! D'abord en fêtant la sortie du tome 5 de Mattéo, la grande saga de Jean-Pierre Gibrat en 6 époques. Ensuite parce que nous accueillons Li Chi Tak dans la collection du Louvre. Et enfin parce que nous commémorons les 30 ans de la chute du mur de Berlin avec Zelba. Historique, on vous dit !
autres livres classés : librairieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le sursis

Chez qui se rend Julien au début de l'histoire ?

Chez sa tante Angèle
Chez sa cousine Germaine
Chez sa Grand-mère
Chez sa maman

8 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le Sursis, tome 1 de Jean-Pierre GibratCréer un quiz sur ce livre
.. ..