AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Bonnefoy (Traducteur)
EAN : 9782290311264
346 pages
Éditeur : J'ai Lu (09/04/2001)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 96 notes)
Résumé :
Neuromancien, Tome 02:
Comte Zéro

Pour Turner, cette mission d'ex-filtration d'un cadre de Maas Biolab fait partie de la routine de son boulot de mercenaire. Et il est le meilleur dans sa partie... Au même moment, en Europe Marly, une galeriste : d'art ruinée reçoit une étrange proposition du multimilliardaire Josef Virek : découvrir l'origine de mystérieux coffrets dont le style ressemble à celui de l'artiste qui a causé sa perte... Quant à Bo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
lokipg
  06 avril 2018
Turner est un mercenaire chargé d'exfiltrer Christopher Mitchell, l'inventeur des biopuces, de chez Maas Biolabs, pour le compte d'une corporation rivale.
Marly, propriétaire d'une galerie d'art parisienne, se fait embaucher par Josef Virek, l'un des hommes les plus riche du monde, pour rechercher l'origine de plusieurs oeuvres d'art.
Bobby se voyait déjà devenir un grand pirate informatique – il se fait appeler Comte Zéro – mais se fait griller le cerveau par une glace noire dès sa première passe sur le réseau. Il survit miraculeusement, sauvé par une étrange apparition.
Comte Zéro se déroule huit ans après les évènements parus dans Neuromancien. le fait de suivre trois histoires permet d'apprécier les nombreuses facettes de cet univers. William Gibson continue de développer sa vision de l'avenir, avec ses corporations tentaculaires au pouvoir renvoyant les nations au rang de concept obsolète, sa biotechnologie rendant toujours plus floue la frontière entre l'humain et la machine et, bien sûr, le cyberspace.
La matrice est devenue le théâtre d'apparitions étranges que les hommes ont bien du mal à interpréter. Et comme souvent face à l'inconnu, l'humain se réfugie dans la religion. Catholiques' musulmans et bouddhistes sont évoqués, mais c'est le vaudou qui sera à l'honneur. William Gibson rend fascinante l'alliance du surnaturel et de la technologie et, en mettant en scène autant de convertis que de sceptiques, permet au lecteur de se faire sa propre opinion du phénomène.
J'avais déjà lu ce roman il y a de nombreuses années et, dans mon souvenir, il pouvait très bien se lire indépendamment des autres tomes. À la relecture, je suis bien obligé d'admettre que j'avais tort.
Le roman est construit de telle manière qu'aucun des personnages n'aura une vu d'ensemble sur l'histoire. Seul le lecteur sera en mesure de reconstituer le puzzle, mais seulement si il aura également lu Neuromancien. Les évènements du précédent roman de Gibson sont régulièrement évoqués, mais souvent de manière vague, et il me semble difficile de bien saisir tous les ressorts de l'intrigue sans en avoir une pleine connaissance.
Avec Comte Zéro, William Gibson continue de tisser un univers fiche et cohérent que je trouve toujours aussi passionnant à parcourir. Ceux qui ont apprécié Neuromancien peuvent se jeter dessus sans hésiter.
Lien : http://lenainloki2.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
maltese
  31 janvier 2013
Gibson nous replonge dans son univers cyberpunk après Neuromancien.
Même si le roman date de 1985, la vision tient toujours la route. Seul regret pour ma part, la trame est un peu mince et si l'ensemble se déroule à cent à l'heure, si les détails, descriptions... permettent une immersion totale, j'avoue être resté sur ma fin côté scénario.
Durant une grande partie du livre, le lecteur suit en parallèle les actions de trois personnages.
D'abord, Turner, mercenaire chargé de récupérer Mitchell, un chercheur en biotechnologie, qui tente de quitter la multinationale qui l'emploie.
Ensuite Marly Kruschkhova, directrice déchue d'une galerie d'art, qui se voit confier par Josef Virek, richissime et presque virtuel amateur d'art, la mission de retrouver un mystérieux artiste.
Enfin, Bobby, le Comte Zéro du titre, jeune hacker qui se plonge dans le cyberspace pour tester des logiciels et fera une drôle d'expériences, se retrouvant la cible de grands méchants pas beaux.
Ces trois protagonistes se retrouveront dans un final qui livrera toutes les clés de ces différentes quêtes.
L'univers de Gibson fourmille de détails et charmera à coup sûr tous les amateurs de futur noir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sasdngsy
  15 juin 2019
Avec "Comte Zéro", second opus de la "Trilogie de la Conurb", William Gibson nous replonge une seconde fois dans le réseau immensément compliqué d'une société cybernétique qui n'est pas sans rappeler notre présent par sa teneur sombre.
Véritable incontournable de la culture underground, "Comte Zéro" nous présente l'histoire de trois protagonistes aux destins séparés, mais qui ultimement se rejoignent au travers du magnum opus d'un oligarque ayant quitté le sol que foule le pas des hommes par l'abîme de sa prodigieuse richesse.
Roman de la démesure, William Gibson nous présente les entrelacs de la folie d'un empire capitaliste vertigineux et nous introduit aux mystères de la métaphysique que le cyberespace nous présente par l'introduction du mysticisme et du religieux, notamment par l'entremise du courant de la pensée Vaudou et ses panthéons de divinités, véritable symbole de la culture souterraine dans un monde où l'on doit s'en tenir au pragmatique si l'on compte bien survivre dans les affres des ghettos high-tech à la culture underground.
Le lecteur n'ayant pas lu "Neuromancien" ne sera sans pas capable de se repérer dans cet univers d'une complexité inouïe ou le familier règne. Cependant, pour les lecteurs ayant lu le premier ouvrage de la trilogie, il retrouvera à son plus grand plaisir les codes qui ont fait le succès du Neuromancien, et poursuivront la découverte d'une monde emplie de folie, de démesure, de noirceur, où high-tech et mysticisme se mêlent avec virtuosité. Ce livre aura un succès certains auprès des lecteurs qui auront su apprécier le premier volume de la saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   16 septembre 2012
Ils flanquèrent un pistard aux trousses de Turner , dans les vieilles rue de Delhi , calé sur ses phéronomes et sa couleur de cheveux . Il le rattrapa dans une rue nommée Chandni Chauk et se précipita vers sa BMW de location à travers une forêt de jambes nues et brunes et de pneus de vélo-pousse . En son coeur : un kilo d'héxogène recristalisé et de TNT en paillettes .
Il ne le vit pas venir . Sa dernière image de l'Inde devait être la façade en stuc d'un batiment nommé l'hôtel Khush-oil .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
lokipglokipg   04 avril 2018
— Mais vous avez bien quelqu'un ? Un homme à retrouver ?
— Une femme, si vous voulez tout savoir, dit-elle. [...] (Elle le lorgna, les yeux plissés.) On a un gosse, aussi. À nous. C'est elle qui l'a porté.
— Ligation d'ADN ?
Elle acquiesça.
— C'est pas donné, observa-t-il.
— Tu l'as dit ; j'serais pas s'il fallait pas terminer de régler la note. Mais elle est magnifique.
— Ta femme ?
— Notre gosse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lokipglokipg   04 avril 2018
COUNT ZERO INTERRUPT OU INTERRUPTION PROVOQUÉE PAR UN ZÉRO : dès réception d'une commande, décrémenter le compteur à zéro.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de William Gibson (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Gibson
Amusement - interview avec William Gibson .Entretien avec William Gibson à l'occasion de la sortie de son dernier livre "Code Source"; pour le magazine Amusement. Réalisation : www.FatCat.fr
autres livres classés : cyberpunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3240 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre