AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756425542
320 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (20/02/2019)
3.94/5   17 notes
Résumé :
Rendez-vous dans la Maison Qui Racontait Des Histoires. À cette époque, mon père n'avait peut-être que onze ans, mais c'était déjà, et depuis longtemps, un gamin qui marchait légèrement en dehors de la vie. Il était comme ça. Quand les autres mômes jouaient aux billes, à cache-cache, à la guerre, aux cow-boys et aux Indiens, lui, il réalisait des trucs déments. Faire germer de la lumière, par exemple. Germer une petite flamme, à la manière d'une plante.
Voici... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,94

sur 17 notes
5
6 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis

cocomilady
  25 mars 2019
Un très beau récit fantasmagorique et poétique, très original, j'ai beaucoup aimé.
Cette histoire est étourdissante de beauté, tant par ses phrases et ses mots, si poétiques et bien trouvés, que par ses personnages et sa chute.
Le récit nous est conté par le fils d'un homme dont l'histoire est loin d'être banale, tout comme le personnage lui-même d'ailleurs.
Le ton nous est donné dès les premières pages, avec la visite de cette maison sur la plage, digne des rêves les plus imaginatifs. Une femme y vivait, folle d'amour pour son mari qui, un jour, disparaît en mer. La femme se met à pleurer et ses larmes inondent la maison et l'y noient. Ne reste que son fantôme, au milieu du sable, des coquillages et des poissons, qui évoluent encore sur les murs et le sol de la maison. Cette visite va marquer le début d'une quête exceptionnelle pour le père du narrateur.
Son seul but sera de retrouver la femme qu'il aime, quitte à aller au bout du monde en affrontant tous les dangers...
L'histoire et la façon de la raconter m'ont rappelé "L'écume des jours" de Boris Vian, et au cinéma "Big Fish" de Tim Burton. On évolue dans des univers loufoques, avec des personnages qui le sont tout autant, et rien n'est normal, banal, tout est détourné et envisagé de la plus belle façon qui soit.
Vous voulez vivre un rêve éveillé ? Alors lisez ce roman et partez vous aussi à l'aventure avec notre héros, à la recherche de son amour perdu.
Un petit bijou de poésie.
Lien : http://cocomilady2.revolublo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
saphoo
  06 avril 2019
Un grand merci à Masse Critique de Babelio et les éditions Pygmalion pour le partage de cette lecture onirique.
C'est le titre et la couverture qui ont attiré mon attention lors du choix de masse critique. En lisant le résumé et les avis qui déjà promettaient une lecture étrange.
Elle le fut, et plus qu'étrange, bizarroïde je dirais même. Je dis chapeau bas Monsieur l'auteur pour cette effervescence d'imagination. Incroyable ! ça foisonne à toutes les phrases que parfois hélas ça en devient trop à lire pour une lecture détente. Notre cerveau doit imaginer chaque scène, chaque phrase et j'avoue par je me suis égarée plus d'une fois. Sans doute l'âge de mes neurones qui ont eu un peu de mal à distiller toute cette liqueur faite d'ingrédients des plus farfelus. Ce n'est pas pour me déplaire, mais j'ai ressenti un malaise parfois, alors que j'attendais de l'évasion.
L'histoire est très originale, j'ai bien aimé voyager à travers le temps et des mondes imaginaires ou pas d'ailleurs, allez savoir si quelque part au détour d'un rêve on peut croiser ce genre de pays.
C'est très riche, poétique parfois, saugrenu, onirique, bref incroyable !
Mais pas toujours aisé à lire du moins pour ma part.
De très beaux passages, touchants et d'autres très noirs.
C'est une lecture à découvrir sans aucun doute mais pas pour tous, il est vrai qu'il faut accepter d'embarquer dans un engin qui tangue ici et là, qui chavire ou vous emmène où bon lui semble, alors accrochez vous bien et larguez les amarres, c'est parti pour l'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
nath45
  19 avril 2019
Je remercie Masse critique de Babelio et les éditions Pygmalion pour l'envoi de ce roman fantasque.
Une histoire fantastique et farfelue dans un monde imaginaire, si j'ai aimé l'écriture poétique et délicate ainsi qu'une bonne moitié du roman, je me suis lassé au fur et à mesure peut-être à cause de son univers trop onirique.
Je lis très peu de roman fantastique c'est sans doute la raison mais je suis certaine qu'il a toute les qualités pour les amateurs de ce genre.
Commenter  J’apprécie          170
kimokiri
  01 avril 2019
voilà une histoire que l'on lit facilement , ou l'imaginaire et la poésie font merveille . ce père tellement unique à la recherche d'un amour perdu. qui nous fait voyager à travers le monde , le temps . à la rencontre de personnages plus ou moins bizarroïdes mais très attachants . le pâtissier qui devient un récolteur d'âme pour vous donner l'ordre imagination du narrateur , je vous conseil la lecture c'est magique et de plonger dans cette univers de contes et d'aventures .
Commenter  J’apprécie          130
Babel-gum
  28 février 2019
Des mots ciselés, délicats, d'une infinie poésie, tous convoqués avec un brin d'espièglerie pour vous conter cette histoire, ce scénario un peu folingue, doux-amer, d'un père singulier qui, gamin déjà, était capable de "faire germer une petite flamme, à la manière d'une plante"...
Des trésors d'inventivité pour immédiatement réussir à vous transporter dans cet étrange univers onirique et fantasmagorique, dans lequel les lois de la vie et de la mort, les contraintes du temps et de l'espace, sont chamboulées et remodelées à loisir. Un univers parfois piqué ça et là de quelques bribes de cauchemar poisseux ; car tout conte serait-il complet sans une part de noirceur ?
Dans cette histoire, il y a un peu de Big Fish, de L'écume des jours, d'Amélie Poulain, de Murakami, du Labyrinthe de Pan, de l'Histoire sans fin, des films de Miyazaki, de Pennac aussi ? Un peu de tout ça, et en même temps quelque chose de singulier et d'original qui ne peut pas se résumer. On a plaisir à se perdre dans ces visions et à s'y laisser porter...
Pour moi, il s'agit d'une véritable déclaration d'amour à l'imaginaire et un plaidoyer pour que chaque être humain conserve/retrouve en lui son âme d'enfant. Cette âme légère comme une plume (d'écrivain?) en suspension, qui aurait décidé de lutter contre la gravité (terrestre?), l'aridité des désillusions du monde adulte, et croirait encore coûte que coûte en tous les possibles...
Bref, un beau moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
OphelienOphelien   22 novembre 2019
Exactement. C'est une plage déserte. Déserte trois cent soixante-cinq jours par an. Personne ne vient jamais ici. Il n'y a que moi. De fait, je suis au régime visuel de mes semblables. Un régime total. La diète de l'Autre, quoi.
Commenter  J’apprécie          20
OphelienOphelien   22 novembre 2019
Mon père m'a expliqué que, le plus souvent, les hommes faisaient la guerre quand ils découvraient que leur vie était trop étroite pour contenir tous leurs espoirs.
Commenter  J’apprécie          20
OphelienOphelien   22 novembre 2019
Et la tristesse a ceci en commun avec le lierre : elle s'enracine, croît, grimpe, recouvre et envahit tout, opacifie les fenêtres et vous plonge dans l'obscurité.
Commenter  J’apprécie          20

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2636 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

.. ..