AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782875422460
192 pages
Luc Pire (07/09/2021)
4.21/5   12 notes
Résumé :
Le 12 mars 2020, je suis contacté pour commenter les décisions du Conseil national de sécurité au JT du soir. Problème, j’ai prévu de passer la soirée avec ma fille de 17 ans. Elle m’accompagne à la RTBF et je lui dis que ce sera juste une intervention de trois minutes. Sauf que le Conseil traîne et je me retrouve embarqué dans un direct de près de trois heures durant lesquelles il faut meubler. Sur le plateau, nous parlons des épidémies qui révèlent les failles des... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
viou1108_aka_voyagesaufildespages
  21 septembre 2021
Mais qu'est-ce qui m'a poussée à vouloir lire ce livre ? Qu'est-ce qui a pu me donner envie de me souvenir de ces jours de mars 2020, des débuts d'une pandémie et de sa collection de mesures sanitaires dont on ne voit toujours pas le bout 18 mois plus tard ? de me rappeler l'anxiété, l'isolement, la sensation d'inexistence, le manque de vrais regards, l'ambiance de fin du monde dans une ville quasi-morte, ma trouille chaque fois que le numéro de la maison de repos de ma mère s'affiche sur mon téléphone ?
Ce qui m'a poussée, donc : le nom et la personnalité de l'auteur, et mon envie de comprendre un peu plus, un peu mieux, le pourquoi du comment, le sens peut-être, de ce que le Covid-19 nous a infligé.
Marius Gilbert est l'épidémiologiste belge francophone qui a été le plus médiatisé pendant la crise du corona. Invité régulièrement aux JT, en radio ou dans les journaux, pour décoder tant l'épidémie que la gestion de celle-ci par le politique*, il a toujours fait preuve de beaucoup de pédagogie, de respect envers ses interlocuteurs, de modestie et d'autocritique quand il s'agit de reconnaître une erreur d'appréciation ou le fait que la science n'a pas réponse à tout, avec un ton toujours mesuré et constructif, évitant d'alimenter les polémiques.
Pour toutes ces raisons, il est fort apprécié du grand public (moi y compris), parce que ce qu'il dit et explique sonne "vrai" et apaise même quand les nouvelles sont mauvaises. Ce qui n'est pas exactement le cas du langage politique, cacophonique, inconstant, décalé de la réalité de beaucoup de citoyens.
Dans son livre, Marius Gilbert revient sur son vécu de la pandémie, depuis ce fameux JT du 12 mars 2020 où le confinement général allait être annoncé (on ignorait alors que ce n'était que le premier), jusqu'à l'été 2021. de la plongée dans les incertitudes d'une maladie encore peu connue, jusqu'à l'arrivée des vaccins (mais qui ne sont qu'une partie, certes indispensable, de la solution), en passant par l'hypermédiatisation, les difficultés des scientifiques à se faire entendre/comprendre du politique, les multiples intérêts en jeu, la communication bancale vers la population, la pression énorme, la responsabilité générée par sa nouvelle notoriété, ses propres doutes et angoisses, il dresse en toute transparence une sorte de bilan rétrospectif de son expérience de la crise. Mais ce livre n'est pas qu'un journal de bord, il (ré-)explique, en termes clairs, la dynamique d'une épidémie et ses notions de base, la nature de la démarche scientifique, déconstruit quelques fausses bonnes idées (telles que "les hôpitaux sont saturés ? Il suffit d'ajouter des lits" ; "il suffit de protéger/isoler les plus fragiles", "pourquoi ne fait-on pas comme en Suède ?",...), montre la complexité de la comparaison des chiffres d'un pays à l'autre. Critique, il pointe du doigt la défaillance de la précédente Ministre de la Santé, la mauvaise communication des autorités, incapables de se mettre à la portée de (certaines franges de) la population déboussolée et à bout de nerfs, et le débat scientifique qui aurait gagné à se dérouler dans une sorte de conférence permanente plutôt que par médias et réseaux sociaux interposés.
Et puisqu'il faudrait que la solidarité, dont nous avons su faire preuve au début de la pandémie pour protéger les plus vulnérables d'entre nous, l'emporte sur l'individualisme ambiant, la perte de cohésion sociale et les clivages anti ou pro-vax, anti ou pro-pass sanitaire; parce qu'il y aura inévitablement d'autres crises globales, sanitaires, écologiques ou migratoires, et qu'on ne pourra les surmonter que collectivement, Marius Gilbert propose quelques pistes : accroître la participation citoyenne aux processus de décision, diversifier les expertises et les mettre en débat (ne pas se limiter aux sciences biomédicales mais faire appel aux sciences humaines), "réenchanter la science" pour la mettre à la portée de tous et participer ainsi à une meilleure compréhension du monde.
De belles paroles, de grandes idées mais complexes à mettre en oeuvre ? Certes. Peut-être. Personnellement je ne suis pas une grande optimiste. Mais qui suis-je, et qui sait ?
En attendant, je peux vous dire que ce livre est limpide, nuancé, intelligent, que les raisonnements sont exposés avec rigueur et solidement étayés (et ça, en tant que juriste, j'adore ;-)), et donc convaincants. Et le principal peut-être : en plus de nourrir le cerveau et la réflexion, les propos de Marius Gilbert sont empreints de sincérité, d'humilité, d'humanité. Par les temps qui courent, ça force le respect, et c'est toujours ça de gagné sur l'âpreté du monde.
*en connaissance de cause, puisque pendant les 6 premiers mois de la crise, il a fait partie du groupe d'experts conseillant les autorités belges
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          477
Francedewepion
  27 septembre 2021
Il n'est pas facile ni de résumer ni de commenter un tel livre.
Marius Gilbert , inconnu du plus grand nombre avant mars 2020, est un chercheur belge de l'Université libre de Bruxelles. Il est un spécialiste internationalement reconnu de la grippe aviaire.
Le 12 mars 2020, alors que le Covid commence à faire de plus en plus de victimes en Europe, on l'appelle à la RTBF (Télévision publique belge francophone) afin de commenter les décisions du Conseil national de sécurité au Journal Télévisé du soir.
Durant des mois, il sera plongé en tant qu'expert au sein du comité scientifique travaillant (bénévolement soit dit en passant) pour le gouvernement belge, dans une crise à nulle autre pareille. Scientifiques, politiques et médias sont sur le pont, tous avec des habitudes de travail bien différentes, opposées parfois, avec des buts différents. Bref un monde qui va devoir travailler de concert mais pour ce faire, ils devront apprendre à se connaître.
Dans ce livre, Marius Gilbert nous livre son expérience , ses réflexions et les enjeux de cette crise du Covid. Quelles leçons en tirer ?
J'ai relevé au cours de cette lecture nombre de réflexions, de passages témoignant des coulisses politiques scientifiques et médiatiques de la crise. Certes, ce point de vue lui est propre et il l'assume.
On se rend compte que les prises de positions des politiques et des scientifiques sont parfois diamétralement opposées et qu'ils ne parlent pas le même langage.. Que les scientifiques travaillaient depuis 2003 sur des virus tels que le covid et avaient en mars 2020 déjà une vision à long terme sur d'éventuels nouveaux virus. Les politiques ont une vision à court voire très court terme , au maximum une législature. Et en Belgique, une législature est très courte puisque il faut souvent de longs mois pour former un gouvernement.
La communication aux citoyens n'a pas été optimale : infantilisante, sans pédagogie aucune, et ce dans un climat anxiogène.
Certes, dans les premiers temps, il fallait agir vite compte tenu de la gravité de la situation et le 1er confinement était la seule solution. Mais la suite n'a été et n'est encore que tergiversations, décisions incompréhensibles, mise à mal des libertés individuelles, mise en avant de l'économie au détriment de l'humain.
Il faut pourtant repenser le futur en tenant compte des réalités naturelles : telles que le réchauffement climatique, la disparition d'espèces animales ou végétales, etc. L'Homme mésuse et abuse de la Nature qui n'est pas inépuisable et ce, au profit de l'argent et des richesses. Ce n'est pas la seule petite Belgique qui va pouvoir changer les mentalités au niveau international.
Enfin, c'est un livre très intéressant qui lève un coin du voile sur les "pratiques" politiques et scientifiques; qui fait réfléchir à aujourd'hui et demain.
Je voudrais aussi souligner que nombre d'affirmations font l'objet de renvois auprès de sources scientifiques (peut-être difficile à comprendre si l'on est une littéraire comme moi) . Aucune parole en l'air et j'ai trouvé cela bien important par les temps qui courent. Merci Monsieur Gilbert pour votre honnêteté et votre communication éclairante à plus d'un titre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          125
chevalbonheur
  09 septembre 2021
Pour les non Belges (ou ceux qui ne regardent jamais la télé) Marius Gilbert a été un des 'experts' les plus sollicités par les médias. J'ai toujours beaucoup aimé sa gentillesse, sa sincérité et c'est un des rares dont je n'ai jamais pensé qu'il me prenait pour une c***
Mon avis: j'avais espéré quelque chose d'un tout petit peu plus accessible, de plus 'raconté' mais je me rends compte que ce grand scientifique a fait une sorte de 'Le corona pour les nuls' en version belge ou comment comprendre ce qui s'est passé et se passe encore avec ce foutu covid. J'ai énormément appris même si, à certains moment, il m'a un peu perdue mon brave Marius. J'ai énormément apprécié sa sincérité, les explications de pourquoi A est devenu B (avec les ports de masque, les écoles et l'horeca ouverts ou fermés) et l'aveu de ses propres contradictions. Bref je ne regratte pas un seul instant d'avoir acheté ce livre à sa sortie et de l'avoir dévoré en deux jours.
Commenter  J’apprécie          40
Anmoon
  22 février 2022
Dans son récit, ce chercheur en épidémiologie revient sur 18 mois de pandémie, et sur son vécu tout au long de ceux-ci. Il nous narre ses nombreuses interventions dans les journaux télévisés et autres émissions d'information, sa participation au GEES (Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy), prédécesseur du GEMS (Groupe d'Experts de stratégie de crise pour le Covid-19) dont il ne fera pas partie, ses ressentis tout au long de l'avancée de la pandémie, pour conclure en attirant notre attention sur d'autres points qui méritent qu'on se pose à tout le moins des questions...
Très nuancé dans ses propos, Marius Gilbert n'hésite pas à se remettre en question tout au long de son ouvrage, en positionnant ses propos non comme des vérités absolues mais comme des points de vue personnels, en cherchant à comprendre et à nous expliquer que les enjeux politiques sont très différents des enjeux scientifiques ou de santé publique, qui sont eux-mêmes très différents des enjeux en termes social et psychologique… le tout en restant ouvert à d'autres visions que les siennes. Toujours, il garde à notre esprit le côté constamment évolutif de la science, qui avance au fur et à mesure que les études et découvertes se font, et pour laquelle rien n'est jamais tout à fait acquis.
Pédagogue, il fait également preuve d'énormément d'humanité, et sa conviction en l'importance du collectif, voire l'urgence de protéger ou réinventer la cohésion sociale, la citoyenneté et la solidarité me parlent beaucoup, même s'il reste un long chemin à parcourir pour y arriver…
Fille de scientifique, depuis le début de la pandémie, j'ai plutôt tendance à me tourner vers ceux dont le métier est d'étudier ce qui nous arrive, afin de tenter d'en avoir une approche la plus étayée possible. de mon point de vue, il est le scientifique qui a pu le mieux, par le respect qu'il a toujours montré envers autrui et par ses propos toujours nuancés, nous montrer que dans cet épisode planétaire, tout n'était pas tout blanc ni tout noir, et qu'une épidémie, une pandémie, comme finalement tout événement ou catastrophe naturelle, a ses codes propres auxquels il s'agit finalement que l'humain s'adapte (ce ne sont pas ses propos, c'est ma conclusion à ce qu'il explique), parce qu'avec ou sans lui, la Nature continuera à avancer… ce qui demande finalement de faire preuve de beaucoup d'humilité…

Lien : https://livreslune.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesbaladesdeDominique
  30 novembre 2021
Songeuse, je referme ce livre que j'ai dévoré en 2 jours et dans lequel Marius Gilbert présente les débuts de la pandémie qui rythme encore et toujours nos vies, débuts qu'il a vécus comme expert chargé de conseiller la stratégie du gouvernement belge lors des premières vagues.
J'y découvre des aspects que je n'avais pu que pressentir, mais aussi le ressenti d'un scientifique profondément humain et très humble, au discours juste, mesuré et pondéré, porte-voix des données scientifiques, mais également conscient des enjeux autres (psychologiques, sociaux, économiques, culturels ...).
Un livre très éclairant.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BRAEMBRAEM   06 octobre 2021
De manière générale, je n'aime pas les conflits, la confrontation, la critique publique facile, je recherche l'accord. Mais là, ce tempérament s'est retourné contre moi, il faut parfois pouvoir dire les choses exactement comme elle sont.
Commenter  J’apprécie          40
FrancedewepionFrancedewepion   27 septembre 2021
17 mars 2020. Nos vies basculent et nous entrons dans ce temps nouveau qui marquera les mémoires.
Commenter  J’apprécie          60
BRAEMBRAEM   10 septembre 2021
En science, les génies sont rares et les discours "seul contre tous" sont souvent plus représentatifs de l'ego de ceux qui les portent que construits sur des bases solides. Il faut garder l'esprit ouvert, attentif, critique, modeste, rester prêt à faire évoluer l'avis que l'on peut avoir sur une question à la lumière de nouvelles données, accepter et reconnaître de s'être trompé sur une question, et ne pas avoir honte de contredire un jour un propos que l'on aurait tenu soi-même deux mois plus tôt, à un moment où l'état des connaissances était différent.

repris dans le journal "Le Soir " du 06 septembre 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : coulisses du pouvoirVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
237 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre