AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La Trilogie des Ombres tome 2 sur 3
EAN : 9782290394113
704 pages
J'ai lu (04/10/2023)
4.46/5   411 notes
Résumé :
Débarquée de l'enquête sur Borderline, Cécile Sanchez revient sur le terrain lorsqu'une guerre des ombres éclate entre de nouveaux caïds et le Réseau Fantôme. Prêt à tout détruire, l'un des leaders de la corporation de tueurs, bien plus dangereux et instable que ses coreligionnaires, vient de sortir de prison après une décennie passée à l'isolement.

Au centre de cette guerre pour le contrôle global, les Anges de Babylone, une nouvelle unité qui a gran... >Voir plus
Que lire après Les Anges de BabyloneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (59) Voir plus Ajouter une critique
4,46

sur 411 notes
5
41 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
4 avis
1
0 avis
J'ai complètement englouti ce tome 2. Je l'attendais avec impatience et Ghislain ne m'a absolument pas déçue.

On reste dans du noir , voir du très noir et de l'extrême violence, avec des descriptions parfois horribles et insoutenables. Mais ce roman vous happe et vous emmène dans un univers qui vaut le détour.
L'auteur est sans concessions, aussi bien avec son scénario qu'avec ses personnages. Des personnages plus vrai que nature. Je me suis posée la question du pourquoi adhérer et vouer fidélité a Bordeline. Alors même si Gilberti ne répond pas à toutes mes questions (il reste un tome 3... emoji qui saute de joie !) il y répond quand même en partie.

Bien sur quand on lit ce style de roman, on est obligé de faire des spéculations.. parfois elles sont juste , mais on en a la certitude réelle qu'a la fin.. et parfois on se trompe. Mais une chose est sure c'est que Ghislain est un sacré conteur. Pour moi il fait partie des très grands auteurs français de thrillers. Il maîtrise, il est dans le détail, les personnages sont très travaillés… et le suspens est bien présent.

Une valeur sûre sur qui on peut compter les yeux fermés. D'ailleurs j'ai hâte d'avoir le tome 3 entre les mains et voir jusqu'ou Gilberti va oser nous emmener.
Commenter  J’apprécie          805
Ce second tome de la Trilogie des ombres est aussi angoissant et captivant que le premier et les rafales des armes couvrent la musique techno.

Borderline a subi un temps d'arrêt après son offensive vers Belfort et la commissaire Cécile Sanchez est repartie à Paris. le terrain occupé provisoirement par les bandes rivales est rapidement reconquis lors d'une opération quasi militaire qui stupéfie les médias, ridiculise les policiers strasbourgeois et contraint la hiérarchie à demander conseil à Cécile. Faust, la hyène, est libéré de prison au terme de sa peine. Borderline is back !

Ghislain Gilberti nous emmène alors en Arménie à Erevan, chez les fournisseurs de stupéfiants, puis à Rotterdam, d'où la cargaison est véhiculée vers l'est de la France au terme d'un « go slow » qui enterre quelques pandores.

Borderline transfère son PC à l'étranger afin de préparer l'étape suivante de son développement sous le nom « Anges de Babylone ».

Les policiers progressent dans leurs investigations, identifient petit à petit les têtes de l'hydre infernale et localisent ses constellations en décryptant la technique de recrutement de Borderline et en listant les adolescents fragiles qui ont potentiellement le profil type pour être recruté par une des branches de l'organisation. La police interpelle alors une des sept têtes de Borderline, provoquant en riposte un tsunami de violences … qui annonce un troisième tome explosif !

En 4 parties, 118 chapitres et 623 pages, ce roman accumule 4 scènes de torture, et environ 118 cadavres et 623 blessés. le lecteur en sort abasourdi et comprend que le trafic de stupéfiants n'est pas l'apanage de dealers cool style SHIT de Jacky Schwatzman mais la source de revenus de bandes terroristes dont le but est de subvertir puis détruire nos sociétés.

Face à eux, des hommes et des femmes, juges et policiers, se dépensent sans compter mais leurs efforts sont en partie annihilés par le sabotage des corrompus et ils paient (avec leurs familles) un lourd tribut dans cette croisade. C'est l'un des mérites de Ghislain Gilberti de leur rendre l'hommage qu'ils méritent et de nous alerter sur ces menaces.
Commenter  J’apprécie          755
Ghislain Gilberti, deuxième !

Les Anges de Babylone, vaste programme.
L'on pourrait parier, comme ça, sans rien connaître de l'auteur, sur une communauté à but exclusivement humanitaire.
C'est tout le contraire car ces anges monothéistes n'adorent qu'une seule idole, non, pas Billy, mais exclusivement celle génératrice de chaos absolu !

Départ canon, focus sur une guerre de gangs, donc de territoire, au déroulé implacable.
Puis de retrouver une vieille connaissance en la personne de Cécile Sanchez, spécialiste incontestée (qui le fut pourtant outrageusement dans Sa Majesté des Ombres que vous vous devez de dévorer avant d'entamer celui-ci) en matière de groupuscule terroriste à l'organisation aussi rigoureuse que les moyens mis en oeuvre pour alimenter son compteur perso en points « purgatoire ».

Haletant, nerveux, sans temps mort véritable, ces Anges méritent très largement ce petit coeur avec les doigts brandi comme un étendard sur lequel serait inscrit en lettres d'or «panard de lecture certifié».

Outre un scénario parfaitement huilé, Gilberti, funèbre magicien qui aurait troqué sa baguette pour une grenade à fragmentation, dépeint dans les moindres détails le fonctionnement hyper hiérarchisé et codifié de ces anges déchus, développant par là même, sous nos yeux ébaubis, un univers dangereusement crédible régi par un sociopa...un méchant tout plein répondant au doux sobriquet de Faust Netchaïev, le gars qui, à l'instar d'une tatie Danielle puissance 1000, ne vous connait pas mais vous déteste déjà.

Bien vs mal sans jamais verser dans le manichéen sirupeux, cette seconde mouture fait encore et toujours place à l'action pur jus tout en multipliant les twists de folie, histoire de ne pas être taxée d'Arpagon du thriller.

Les pages défilent, le palpitant s'accélère méthodiquement, le temps s'abolit, vous êtes bien en train de boulotter un Gilberti, y a pas à tortiller.

Puisse cette trilogie se terminer en apothéose (on partirait plus sur le bain de sang, on va pas s'mentir) car il n'existe rien de pire que de surkiffer d'la balle qui déchire sa gaine un récit qui, au final, ferait pschiiiiit. Bon, peut-être deux récits mais l'idée générale reste la même...

J'abjure, j'enjoins, j'ordonne sa lecture séance tenante !
Oups, j'allais oublier, s'il vous plaît...
Commenter  J’apprécie          467
Borderline s'est mis en sommeil après l'épisode policier de Belfort et la commissaire Cécile Sanchez est repartie dans son bureau de Nanterre. La nature ayant horreur du vide, le trafic de drogue en Alsace a été repris par les frères Hamid. Mais une opération millimétrée et de large envergure menée par un gang rival pulvérise ce réseau, à la stupéfaction de la police et des médias. Parallèlement, Faust Netchaïev est libéré de prison à la fin de sa peine. Cécile Sanchez est rappelée à Strasbourg, car selon toute apparence Borderline est sorti de son sommeil. ● J'avais beaucoup aimé le tome 1 mais là, c'est une vraie déception. ● Les invraisemblances sont monumentales, à la limite du comique tellement c'est gros. ● Les personnages, déjà caricaturaux dans le premier tome, sont ici de véritables clichés sur pattes. ● L'écriture est bâclée, la syntaxe est souvent bancale, les répétitions, les tournures maladroites pullulent ; il y a même des personnages qui changent de nom en cours de route comme Pablo qui devient Pedro quelques pages plus loin. ● Je comprends bien que chez Gilberti l'intrigue et l'action prime le style, comme dans la quasi-totalité des romans de ce genre, mais il y a des limites au relâchement de l'écriture. On a un peu l'impression que l'auteur se fiche de ses lecteurs. ● Il y a aussi trop de détails superflus, trop de descriptions d'armes qui ne peuvent intéresser que les seuls connaisseurs, trop d'apologie de la drogue, trop de violence qui devient grotesque à force de surenchères ; certaines scènes de plusieurs pages pourraient être résumées en un petit paragraphe sans que le sens en pâtisse et cela améliorerait le rythme du récit. ● Je vais m'arrêter là et ne lirai pas le troisième tome.
Commenter  J’apprécie          412
Avant de vous donner mon ressenti sur cette lecture, je dois faire amende honorable et vous avouer que j'y ai peut-être été un peu fort quant aux propos que j'ai tenu au sujet du premier roman de cette trilogie qu'est Sa majesté des ombres. En fait, mon problème est que si je maintiens mes écrits, la langue française ne me permettra pas de qualifier ce deuxième volet tant il est encore un cran au-dessus. (si le dernier volet, qui serait à priori prévu pour septembre, maintient cette croissance de qualité, je serais dans l'obligation de vous faire sa critique en martien, je n'aurai pas le choix…)
2ème point qu'il vous faut savoir avant d'entamer Les anges de Babylone : ne vous aviser surtout pas de le lire si vous n'avez pas lu avant Sa majesté des ombres. L'un n'est pas dissociable de l'autre et force est de constater qu'il s'agit d'une vraie trilogie (j'entends par là qu'il s'agit en schématisant d'un seul et même roman mais répartit en 3 volumes)
Maintenant, qu'en est-il de cette lecture ? Comment qualifier ce qu'aucun autre roman à lui tout seul n'a été à même de me faire ressentir ? Quel vocabulaire choisir pour retranscrire ce qui m'a tellement fait vibrer de bout en bout ? Je serais tenté de vous dire que ça m'est compliqué, mais j'en suis rendu à un stade avec cet auteur que ça en devient carrément complexe. L'idéal serait que je puisse vous transmettre les émotions que j'ai vécu mais cela n'est pas encore du domaine du possible.
Je crois être passé par toutes les émotions possible et imaginable, et je dois l'avouer, je suis même passé par les larmes tant j'ai été pris aux tripes. Fait très rare lorsque je lis des romans dit « thriller ».
Ghislain Gilberti est pour moi l'un des auteurs actuels les plus talentueux qu'il m'ait été donné de lire. Sa plume est tellement percutante, juste et vraie que ses mots ne vous parlent plus, ce sont les vôtres. Les scènes qu'il vous décrit, vous ne les lisez pas, vous les vivez. Et c'est en parti à cause de ça que la lecture de ses romans (et particulièrement ces 2 derniers romans tout en oubliant pas Dynamique du chaos) est aussi incisive.
Je n'ai pas pour habitude de faire de résumé de mes lectures, ni décrire les différentes parties d'un roman pour donner envie aux autres de lire mes lectures et je ne vais déroger à cette règle car je n'aime pas ça (le risque de spoil est beaucoup trop grand à mes yeux) et surtout, je ne suis pas doué pour ça. En revanche, tout ce que peux vous dire c'est que si vous êtes amateur de thrillers, ce roman est fait pour vous. Si vous êtes amateur de thrillers qui sortent des sentiers battus, ce roman est fait pour vous. Si vous êtes amateur de séries télévisées qui font le buzz actuellement de part leur rythmes et leurs scénarios, ce roman est fait pour vous. Je vais même aller plus loin : si vous n'avez jamais lu, jamais acheté de roman jusqu'à aujourd'hui, ce roman est aussi fait pour vous !!!
D'ailleurs, en parlant de scénario……Pouaaaaaahhhhh !!!! Quelle claque !!!! Sincèrement, je ne sais pas comment peuvent germer de tels scénarios dans la tête de ces auteurs, ils forcent mon admiration et celui-là particulièrement. En ce qui nous concerne avec ce roman, je n'imagine pas le travail colossal qu'à dû demander cette histoire, car au-delà du livre des Anges de Babylone en lui-même, il a certainement dû falloir y penser dans son ensemble en amont, certaines idées ont dues arriver en court de route et il a fallu les intégrer sans dénaturer la trame initiale, les incorporer de manière cohérente, crédible et intelligemment… J'en ai mal au crâne rien que d'y penser 😉
Vous l'aurez compris, ce livre est pour moi un pur coup de coeur qui sort des tripes et je n'aurais jamais assez de mots pour vous dire à quel point passer à côté d'un tel bonheur littéraire serait une magistrale erreur.
Vous savez donc ce qui vous reste à faire ? foncez vite chez votre libraire le plus proche et n'en sortez pas tant qu'on ne vous a pas remis entre les mains Les anges de Babylone.
Commenter  J’apprécie          250

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
A l'écran, des filles métissées et sapées comme des putes, remuent leur cul autour d'un duo de rappeurs. Insignifiants et pourtant visiblement fiers d'eux, ils débitent des inepties à une cadence remarquable. les mots bitch et fuck reviennent régulièrement, comme une sorte de ponctuation étrange.
Commenter  J’apprécie          3611
C'est un peuple qui se lève comme lionne et qui se dresse comme un lion. Il ne se couche pas tant qu'il n'a pas dévoré sa proie et but le sang de ses victimes. (page 167)
Commenter  J’apprécie          160
Jaegli bleuit de retenir son souffle, le procureur blêmit et Fretblatt vire au rouge : une image très républicaine.
Commenter  J’apprécie          220
Vous êtes sur un territoire qui ne vous appartient pas, dit le tatoué. Vous foulez nos terres comme s'il s'agissait des vôtres. Mais toute conquête nécessite une guerre au préalable. (page 73)
Commenter  J’apprécie          120
Il renifle bruyamment, laissant son nez plein de coke se vider dans sa gorge, anesthésiant tout sur son passage. La magie de la poudre le saisit une nouvelle fois, laissant son cœur battre au pouls de la cité.
Plus de la moitié de la drogue qui circule en Alsace passe désormais par lui. Il coupe et fourgue la majeure partie en demi-gros, mais dispose aussi d’une cohorte de dealers qui vendent au détail. Il est à la tête d’une véritable armée
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Ghislain Gilberti (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ghislain Gilberti
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donnent rendez-vous chaque samedi à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • Les Effinger de Gabriele Tergit, Nicole Henneberg aux éditions Bourgeois https://www.lagriffenoire.com/les-effinger.html • Ce que je sais de toi de Eric Chacour aux éditions Philippe Rey https://www.lagriffenoire.com/ce-que-je-sais-de-toi.html • Les Enfants du blizzard de Melanie Benjamin et Patricia Barbe-Girault aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/les-enfants-du-blizzard.html • 10, villa Gagliardini de Marie Sizun aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/10-villa-gagliardini.html • L'oubliée de Salerne - le roman de Trotula, médecin, sage-femme et féministe du XIe siècle de Henriette Edwige Chardak aux éditions le Passeur https://www.lagriffenoire.com/l-oubliee-de-salerne-le-roman-de-trotula-medecin-sage-femme-et-feministe-du-xie-siecle.html • Traversée du feu de Jean-Philippe Blondel aux éditions L'Iconoclaste https://www.lagriffenoire.com/traversee-du-feu.html • La Moisson des innocents: Les enquêtes du généalogiste de Dan Waddell et Jean-rené Dastugue aux éditions Babel Noir https://www.lagriffenoire.com/la-moisson-des-innocents-babel-noir-les-enquetes-du-genealogiste.html • À prendre ou à laisser de Lionel Shriver et Catherine Gibert aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/194341-a-prendre-ou-a-laisser.html • Grands diplomates: Les maîtres des relations internationales de Mazarin à nos jours. de Hubert Vedrine et Collectif aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/grands-diplomates-les-maitres-des-relations-internationales-de-mazarin-a-nos-jours.html • La trilogie de Corfou: Intégrale de Gerald Durrell, Cécile Arnaud aux éditions de la Table Ronde https://www.lagriffenoire.com/la-trilogie-de-corfou-integrale.html • Un éclat d'or et de solitude de Sarah McCoy et Anath Riveline aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/un-eclat-d-or-et-de-solitude.html • Les Mystères de Paris 1/4 de Eugène Sue aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/les-mysteres-de-paris-tome-1.html • Les Mystères de Paris 2/4 de Eugène Sue aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/les-mysteres-de-paris-tome-2-la-maison-de-la-rue-du-temple.html •
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (996) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2796 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}