AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824602155
Éditeur : City Editions (24/10/2012)

Note moyenne : 2.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Constantinople, An de grâce 1204. La ville est rasée par les Croisés, les rues inondées de sang. 2012, dans un quartier d’Istanbul une équipe d’archéologues découvre le tombeau d’Enrico Dandolo, le chef de la Quatrième Croisade qui entretenait des liens étroits avec les Templiers. Quelques jours plus tard, l’équipe disparaît sans laisser de traces.

Tout ce qui reste dans le tombeau saccagé, c’est une étrange clé gravée d’un mystérieux code. Jack Marlo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ERICANSE
  24 février 2013
Je découvre cet auteur britannique, dont j'apprends qu'il a rédigé déjà une vingtaine de livres. Présenté comme « un grand thriller historique par un maître du genre », je me précipite donc à la lecture de ce roman qui nous entraîne dans les dédales d'Istanbul. La magie a opéré, puisqu'Anton Gil mène subtilement ce triller historique nous entrainant tantôt dans les pas de la Sérénissime Venise et de l'une des familles patriciennes les plus fascinantes, les Dandolo, tantôt dans l'enquête haletante menée aujourd'hui à Istanbul après la disparition d'archéologues. Ces derniers auraient-ils percé le précieux secret qu'Enrico Dandolo a entrainé dans sa tombe ? Jack Marlow et Laura Graves vont se lancer dans cette quête d'un autre âge. Vous l'aurez compris on erre ici entre Constantinople, Venise et Istanbul. Comment cette ville turque a pu au cours des siècles conserver un secret aussi bien gardé que celui-ci, si ce n'est par l'entremise des Templiers.
L'histoire est originale certes mais je reste néanmoins sur ma faim quant à la véracité de tous les faits cités. Anton Gill s'attarde longuement (trop peut-être) lorsqu'il s'agit de décrire le doge vénitien, nous emmenant à la découverte même de son âme et passant trop vite sur certains épisodes certes moins essentiels pour le récit mais tout aussi captivants. le moine Leporo, gravitant sans cesse autour de ce fin stratège, cache-t-il si bien son jeu qu'il faille attendre les derniers chapitres du roman pour comprendre ses intentions originelles ?
L'écriture est fluide et l'auteur parvient à nous garder éveillé, même si (contrairement à bon nombre de romans historiques ce récit de multiplie pas les rebondissements à chaque chapitre…Du reste je suis en train de lire le dernier opus de Cotton Malone..mon avis dans quelques jours) le rythme n'est pas frénétique, mais les personnages manquent, à mon avis, de consistance et d'épaisseur. On n'est pas tenté de s'en rapprocher au point de leur ressembler.
Selon moi le roman est prometteur, pouvant augurer d'autres récits de la même veine mais sans les erreurs de celui-ci et il me faudra alors suivre cet auteur mais aussi (et surtout) découvrir les écrits précédents.
On le termine volontiers et je dois avouer que j'ai dû consulter, à plusieurs reprises, quelques-uns de mes essais historiques pour comprendre ce que voulait dire l'auteur. Ne vous méprenez pas, à mon avis cela est un excellent signe, attestant que l'auteur s'est réellement creusé les méninges et que pour ne rien perdre du fil de son récit, je cherche alors à comprendre chaque argument avancé.
Un livre que je vous conseille donc même si je ne le place pas en tête de liste. Je me suis laissé guider par quelques lignes découvertes dans un magazine littéraire et je ne regrette pas mon choix mais je ne suis pas certain qu'il ait figuré sur ma L.A.L. si j'avais su ce que je sais aujourd'hui.

Lien : http://lemondedelecrit.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Catalansocrates
  17 septembre 2017
Honnête série B, réunissant absolument tous les poncifs du genre. le personnage d'Adler, milliardaire maléfique qui veut conquérir le monde est tellement cliché que c'est à mourir de rire... Ou d'ennui.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2015
Sacrifier l’avenir au nom du profit à court terme ne date pas d’hier. Et, dans la vie courante, la plupart des gens se moquent de causer des souffrances aux autres du moment qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent, que ce soit en affaires ou en amour. Les gens font ce qu’ils veulent. Personne ne peut décider de ce que chacun veut faire de sa vie, même si nous aimons nous persuader du contraire. La résignation a parfois un goût amer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2015
Ce n’est pas une poignée d’individus qui peut faire couler le navire. Nous pouvons colmater les petites brèches. Et si d’autres veulent les imiter, nous nous servirons d’eux pour donner une leçon aux autres. Après tout, d’ici peu, nous n’aurons plus de comptes à rendre à quiconque : ni aux politiciens, ni aux gouvernements, ni aux magistrats, ni même aux révolutionnaires, juntes militaires ou dictateurs fous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2015
Il y avait des gens sur cette terre qui avaient un gène en moins, une pièce vitale pour que la machine humaine fonctionne correctement : le gène de la conscience. Ces gens se servaient des autres, les jetaient comme des kleenex et trouvaient ensuite le moyen de se persuader qu’ils n’y étaient pour rien. Ces gens étaient incapables d’exprimer ou de ressentir la moindre émotion.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2015
Boire n’avait jamais rien arrangé. Et la cigarette lui avait laissé un goût amer dans la bouche. Non, ce n’était pas la cigarette qui lui avait laissé un goût amer. Il se pencha en avant pour l’écraser et, au même moment, il comprit pourquoi cette histoire d’amour foireuse lui était entrée dans le ciboulot.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2015
Il y a des gens dont l’égocentrisme est une carapace qu’ils garderont toute leur vie durant, ce qui va de pair avec l’immaturité. Ils se font un film dans leur tête où ils jouent le rôle du bon, dans n’importe quelle situation, et surtout les situations épineuses où ils se sont eux-mêmes fourrés.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : thriller historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1644 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre