AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782723435000
56 pages
Éditeur : Glénat (06/11/2002)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 113 notes)
Résumé :
Paris, septembre 1822…
Sur la place de Grève se prépare l’exécution de quatre Carbonari. La femme du général Fleury, Hortense, aide un officier à se tirer des pattes des soldats et tombe sous le charme du jeune homme.
Par amour et romantisme, elle adhère à la Charbonnerie, une société secrète ayant pour but de renverser la monarchie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Lorraine47
  27 février 2013
Les conjurés opus 7 du Décalogue illustre le commandement: "Tu ne tromperas pas ceux qui t'aiment". La trahison la plus cruelle vient de ceux auxquels on tient, la douleur n'en est que plus vive et douloureuse.
Cette expérience meurtrira Benjamin, adolescent de treize ans pour la vie.
Nous sommes à l'automne 1822, les ultras royalistes dominent au sein de la chambre retrouvée, Louis XVIII règne dans une ambiance réactionnaire.
Le roi adipeux a laissé les rênes à Villèle que l'on dit plus royaliste que le roi. Des complots se fomentent dans une France nostalgique de Louis Napoléon Bonaparte; les sociétés secrètes fourmillent.
Monsieur Vitrac, en "bon cousin" intronise la jeune et sémillante épouse d'un général bonapartiste au sein de la Charbonnerie.
Le danger permanent, l'urgence, sont autant d'engrais qui font favoriser l'éclosion d'un amour secret et interdit.
Nahik, recueil précieux dans lequel sont retrancrits les Dix Commandements illustrés par Desnouettes doit être reproduit pour financer la lutte contre la monarchie. Il rappelle combien l'Egypte était restée à l'honneur une vingtaine d'années après la campagne en Egypte du jeune général Bonaparte. Les admirables aquarelles orientales de Desnouettes en sont un témoignage.
Un album au contexte historique passionnant bien mis en valeur par l'illustrateur Gillon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
LiliGalipette
  17 décembre 2020
1822 : Paris est secouée par les émeutes menées contre Louis XVII et les attentats sanglants et tonitruants des Carbonari. Hortense Fleury, deuxième épouse du général Fleury, est membre de cette société secrète, tout comme le jeune homme dont elle s'éprend. Pour financer la cause, elle propose l'impression d'une oeuvre qu'elle tient de sa famille, en lui donnant un titre bien étrange. « Ce récit est tout bonnement ex-tra-or-di-nai-re ! Quelle imagination et quelle force ! Il y a souffle le vent de cette nouvelle littérature qui vient enfin ébouriffer les codes poussiéreux de nos aînés ! » (p. 22)
Bon, j'avoue que les nombreux changements de régime entre 1789 et 1870 m'ont férocement ennuyée quand j'étais en khâgne, mais cette formation a eu le mérite de me les faire à peu près entrer dans le crâne ! Plus que les événements politiques, je retiens surtout de ce siècle révolutionnaire l'évolution des modes, notamment féminines. Ici, Paul Gillon propose des tenues époustouflantes. Et assister à la production de Nahik, enfin, quel plaisir ! La double fin de l'album, évidemment tragique, est des plus réussies, et l'on comprend pourquoi le tome précédent commençait au Caire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
badpx
  31 décembre 2017
J'ai eu beaucoup de mal a entrer dans ce récit...
Il y a tout d'abord un nouvel aspect Historique que j'ignorais.... Non la Franc-Maçonnerie n'était pas la seule organisation secrète du XIXème en France, il y a eu les charbonniers.... pourtant ils sont à l'origine de certains événements que je connaissais.....Encore un sujet que je vais devoir creuser.
Pour en revenir au récit, je l'ai trouvé assez similaire au précédent, avec une narration assez linéaire et une grande révélation qui bouleverse beaucoup de chose.
Mais au moins je commence à savoir d'où vient Nahik.... on sait enfin quand il a été imprimé.
Commenter  J’apprécie          90
Yvan_T
  12 novembre 2020
Avec le septième de cette série qui tourne autour de l'existence de Dix Nouveaux Commandements, le Nahik prend enfin un rôle plus central. A force de remonter le temps au fil des tomes, cette nouvelle histoire vient inclure la conception du Nahik en tant que roman. Un passage assez intéressant, étant donné que ce mystérieux livre constitue le fil rouge de la série depuis le début.
En plus des origines du Nahik, ce septième tome va également livrer une histoire agréable à lire et riche en rebondissements, mais malheureusement ponctuée d'une chute contenant certains éléments un peu poussés de la part de certains protagonistes (j'évite de spoiler).
Et, à force de remonter dans le temps, cette série qui attribue chaque tome à un dessinateur différent, devait forcément finir par croiser Paul Gillon (:)) ("L'ordre de Ciceron"). Cet ancien au style classique parvient d'ailleurs à recréer le Paris d'époque de manière très réaliste et convaincante.
Commenter  J’apprécie          20
sylvicha
  16 mai 2013
J'aime beaucoup cette histoire qui nous dévoile beaucoup sur le fameux "Nahik" et qui est tragique au possible. Il est difficile d'en dire plus sans dévoiler la fin mais les complots ne sont pas toujours où on les attend....
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
goodgarngoodgarn   07 juillet 2013
- Je... il ne me semble pas vous connaître, Monsieur...
- Cela ne m'étonne pas... pourtant, nous sommes presque voisins ! Mais il est vrai que je ne suis qu'une ombre rasant les murs, tandis que vous éclipsez le soleil chaque fois que vous faites un pas dehors...
Commenter  J’apprécie          90
alouettalouett   18 septembre 2009
" A quoi bon tient le sort d'un homme... Parfois à des détails aussi dérisoires qu'un itinéraire... En ce premier jour d'automne 1822, par exemple, si le cocher avait évité les abords de la Place de Grève, rien ne serait arrivé ".
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipetteLiliGalipette   17 décembre 2020
« Ce récit est tout bonnement ex-tra-or-di-nai-re ! Quelle imagination et quelle force ! Il y a souffle le vent de cette nouvelle littérature qui vient enfin ébouriffer les codes poussiéreux de nos aînés ! » (p. 22)
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Paul Gillon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Gillon

Spécial 40e : je me souviens de... Paul Gillon
Pour renouer avec la mémoire de 40 ans de Festival, une série de films courts de Benoît Peeters sur une musique originale de Bruno Letort en hommage aux auteurs lauréats du Grand Prix. Ici Paul Gillon, Grand Prix 1982.
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3995 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre