AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pascale Voilley (Traducteur)
ISBN : 2878582683
Éditeur : Viviane Hamy (13/02/2008)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 12 notes)
Résumé :
«Dans mon enfance, j'ai beaucoup appris grâce aux histoires. Ce qui m'a le plus marquée, c'est que les méchants utilisaient leur cervelle et parvenaient toujours à quelque chose. [...] Aussi j'ai pensé qu'on avait besoin de gentils qui avaient quelque chose dans le crâne, des gentils actifs, et non pas des nouilles passives."

Un méchant gentil. Est-ce que ça n'existe pas ?" Alors, peu à peu, j'ai décidé d'en être un.»
Benigna déborde d'optimi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Mia
  29 septembre 2010
Charlotte Perkins Gilman (1860-1935) a écrit "Benigna Machiavelli" en 1914. Situer l'auteure permet de mieux comprendre sa démarche dans ce roman hors norme. On y perçoit très vite une réelle volonté d'éduquer le lecteur, d'éveiller chez lui une autre façon d'envisager le monde. En racontant l'histoire de cette gamine Benigna, déterminée et volontaire, elle montre avec esprit et verve qu'une femme doit contrôler sa vie et que l'ambition déclinée au féminin est un objectif noble. Évidemment, toute démarche pédagogique se heurte parfois à un enthousiasme disproportionné, Benigna entreprend et réussit parfaitement tout ce qu'elle entreprend, elle est douée d'une intelligence et d'une compréhension exceptionnelle de son monde, c'est une gamine brillante dans tous les domaines et cela en est parfois agaçant. Néanmoins, resituer la valeur de cette destinée en se transposant dans la société d'il y a 100 ans permet d'en décoder les enjeux et au final cette Benigna est une sacrée gamine, futée et attachante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleil
  29 avril 2013
original, féministe, avec un personnage féminin très intéressant et très moderne ! j'avais bien aimé ce roman, lu il y a quelques années !
A découvrir
Commenter  J’apprécie          80
Malice
  20 mars 2010
Pour Benigna les livre ont une grande importance dans sa vie.Benigna de l'âge de cinq ans à seize, elle nous évoque sa vie, la tyrannie de son père alcoolique et sa mère une femme fragile.La mère de Ben a besoin de repos. Grâce à Ben et à sa générosité, sa mère pourra reprendre goût à la vie en allant séjourné à la ferme de son grand-père. Pendant ce temps là, Ben avec beaucoup d'ingéniosité, va ouvrir une pension de famille de qualité . Benigna est une jeune femme futé, manipulatrice par excellence et remplit de ressources à l'image de Charlotte Perkins Gillman qui voulait changer le monde et elle fut une pionnière du mouvement féministe américain. Ce livre date de 1914.
Un superbe roman psychologique de ce point de vue tout à fait passionnant c'est fin subtile. Un ouvrage remplit de fraîcheur, au style délicatement suranné mais au combien d'une grande richesse.
Commenter  J’apprécie          20
RedPanda
  05 février 2019
J'ai été très étonnée par l'incroyable modernité du texte, l'humour, l'ironie et surtout l'analyse de la condition des femmes et sa critique. Ce texte a été écrit en 1914 ! C'est l'histoire de Benigna, une petite fille qui décide de devenir une "méchante gentille", afin de protéger sa mère et sa soeur. Pour cela, elle analyse son entourage et veille à acquérir les qualités morales et physiques nécessaires pour aboutir à ses fins... l'occasion pour l'autrice de disséminer des idées sur la nécessaire indépendance d'esprit et financière, l'apprentissage... pour s'en sortir. Étonnant et vraiment un bon moment de lecture !
Commenter  J’apprécie          10
sombrefeline
  27 décembre 2014
Une jeune fille, plus futée que la moyenne, qui décide d'utiliser ses talents de manipulatrice pour faire le bien autour d'elle, une « méchante gentille » en somme, voilà le point de départ de ce court roman, qui raconte la jeunesse de Benigna Machiavelli.

C'est le genre de roman qui fait du bien à lire. C'est franchement bien écrit, sans être lourd. C'est drôle, malin et assez jubilatoire. le personnage principal, malgré un côté je-sais-tout est franchement attachant, peut-être parce qu'on aimerait comme elle pouvoir manipuler notre entourage à notre guise. Ou peut-être parce que, malgré son machiavélisme, Benigna est une authentique gentille, qui ne désire que faire le bonheur de sa mère et de sa soeur (même si ça implique d'envoyer son père en Écosse pour réussir).

J'ai vraiment passé un bon moment, j'ai adoré suivre Benigna dans ses manigances et la voir réussir, triompher des obstacles. À chaque chapitre, on se demande ce qu'elle va pouvoir inventer et l'on est rarement déçu.

Écrit en 1914, j'ai été assez surprise par la modernité du texte, notamment au niveau de la tonalité de l'écriture, mais aussi des thèmes abordés, notamment sur la condition des femmes. Enfin, pas étonnant quand on sait que Charlottes Perkin-Gilman est aussi l'auteur de la nouvelle « the yellow wallpaper », charge contre le traitement des maladies nerveuses féminines.

En résumé : un très bon moment de lecture, un roman malin et intelligent.
Lien : http://catherine-loiseau.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MiaMia   29 septembre 2010
Dès mon plus jeune âge j'ai pensé qu'on avait besoin de Gentils qui avaient quelque chose dans la tête et qui s'en servaient, des Gentils positifs, actifs, et non des nouilles braves et passives.
Un Méchant gentil. Voilà ce qu'il nous faut! Pourquoi n'y en a-t-il jamais dans les livres? Est-ce que ça n'existe pas?
Jamais, ni dans mes livres préférés ni dans la vie, je n'en ai rencontré. Alors, peu à peu, j'ai décidé d'en devenir un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MiaMia   29 septembre 2010
Je veux avant tout être digne, positive, surtout pas négative. Ne pas passer mes jours à désirer des choses et à dépendre des autres, pour ne pas être blessée ou chagrinée par leurs comportements. Je veux être sage, sage et capable. Une personne qu'on vient consulter et solliciter - sans risquer d'être déçu. Ce genre de personne dont on dit : "Allons voir Benigna Machiavelli, elle aura la réponse!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MaliceMalice   25 septembre 2009
Dans mon enfance, j'ai beaucoup appris grâce aux romans et aux histoires. Même les contes de fées ne sont pas inutiles - les bons.
Moi, j'étais une enfant prodige en bon sens, c'est tout. Intelligence pure et simple avec, bien sûr une pointe de machiavélisme
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Charlotte Perkins Gilman (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte Perkins Gilman
http://www.librairiedialogues.fr/ Julien nous propose ses coups de c?ur du rayon Poche : "Il était une fois Morris Jones" de Ran Walker (Autrement), "Le Gardien des choses perdues" de Ruth Hogan (Actes Sud Babel) et "Herland" de Charlotte Perkins Gilman (Points / Pavillons poche). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Laure-Anne Cappellesso.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
autres livres classés : emancipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre