AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782344004371
48 pages
Éditeur : Glénat (14/10/2015)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Le mois de juillet commence mal pour Bichon qui accumule les contrariétés. Son ami Jean-Marc lui manque et un petit accident va retarder le départ en vacances de la famille. La vie de Bichon est heureusement de nouveau ensoleillée pendant le mois d’août. En jouant au cerf-volant sur la plage, il fait la rencontre d’un petit garçon américain à la personnalité originale avec lequel il se découvre des goûts en commun. Bichon, toujours naturel et décomplexé, aidera le j... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
cascasimir
  20 novembre 2019
"Et pourquoi les petits garçons n'auraient pas le droit d'être sensibles?"
4eme de couverture du tome1.

Le début des grandes vacances scolaires.
Bichon, étendu sur l'herbe tendre, avec une marguerite à la main, est attaqué par Eduardo. Le petit garçon ne se défend pas, il s'enfuit !
-Reviens fillette!
-Laisse moi tranquille!
-Hey, mon frère n'est pas une fillette!
Et, Mimine ( la petite soeur qui suce encore son pouce) lance une grosse pomme de pin, sur la tête de l'agresseur de son frère, "qui part en pleurant comme un gros bébé "...

Bichon se morfond:
- " J'suis trop nul... C'est moi qui suis censé protéger ma petite soeur, pas l'inverse!"

Bichon a une copine, Myriam, avec qui il aime jouer avec fes poupées. Mais la maman de Myriam met dehors le petit garçon:
-" J'veux bien être gentille, mais il y a des limites et dorénavant, tu joueras aux poupées et aux princesses avec d'autres petites filles!"

Pauvre Bichon qui adore jouer avec les poupées d'Elsa et de la Reine des neiges.
"Je voudrais un bonhomme de neige. Libérée, délivrée ! Je ne mentirais plus jamais...

C'est l'été et Bichon va rencontrer Cody, sur la plage, un petit américain, qui comme lui, adore les poupées et se déguiser en fille ( jupe à
fleurs et capeline bleue pastel empruntée à sa maman.)
-Cody, where are you? Voici la maman.
-Oh no, garde le chapeau, please. Si me mère me voit avec, elle va kill me!

La maman de Bichon, (il s'appelle Sacha) elle va se battre contre une vendeuse, afin que son petit garçon puisse avoir un cartable... rose!

"Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés, c'est la fin de l'été..." Quand les deux petits garçons se diront au revoir, Cody ne voit pas la petite Mimine, toute tristounette, qui avait un faible pour lui...
Elle pleure, toute seule, derrière un rocher.

"Toi et moi, on aime des choses qui sont pour les filles. Mais je ne comprends pas en quoi c'est mal..."Dit Bichon à Cody.
C'est attendrissant et en plus, il y a 3 tomes.
Vos enfants vont adorer, il y a la fée Ploum et Clochette, les Minions, le Dragon Fury nocturne... Car l'auteur est le designer de Palace Pets, une franchise des studios Disney, "Raiponce"et "Les mondes de Ralph" , de "Monstres academy" des studios Pixar...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          483
Zirkawicca
  26 décembre 2015
Il y a quelques mois, je suis tombée sur une critique de "Bichon" (tome 1) dans le magazine gratuit diffusé par les magasins Carrefour. Cette BD m'a tout de suite tapée dans l'oeil et a fini en bonne place sur ma liste de Noël. Nul n'étant infaillible (le Père Noël comme les autres...) c'est le tome 2 que j'ai découvert hier sous le sapin... Certes, j'aurais aimé entamer ma découverte de cet univers par le début, mais au final même en commençant par le tome 2, on ne se sent pas perdu. Je pense que le tome 1 se concentre surtout sur la présentation des personnages, plante le décor. Mais je n'ai eu aucun mal a trouver mes repères avec "Sea, sweet and sun".
Dès les premières pages, j'ai tout de suite adhéré à l'univers de Sacha, alias Bichon. C'est drôle, c'est mignon, et en même temps ça délivre un message de tolérance et dénonce la théorie du genre d'une manière délicate, jamais agressive. Je félicite sincèrement l'auteur pour son initiative, car on n'a pas l'habitude d'aborder le thème de l'homosexualité (n'ayons pas peur des mots) à travers l'enfance. Mais il ne faut pas oublier que les gens sont comme ils sont, parfois depuis aussi loin qu'ils se souviennent, parfois à l'état latent dans leur coeur et leur esprit car réprimés, "recadrés" depuis le + jeune âge. Ils ne se réveillent pas un matin en "décidant" de choisir une sexualité différente. (Pourquoi d'ailleurs quelqu'un choisirait-il de son plein gré une route si difficile?!)
Cette jolie BD m'a particulièrement touchée car elle a trouvé un véritable écho en moi. Plusieurs de mes proches sont en effet directement concernés et en ont beaucoup souffert (voire en souffrent encore). En Bichon, j'ai revu mon frère lorsqu'on était enfants, tous ces souvenirs enfouis qui ont refait surface d'un coup. Ca a fait remonter beaucoup de choses, j'en ai eu les larmes au yeux. Et ça appelle un constat que beaucoup remettent en doute: on ne CHOISIT PAS d'être homosexuel. L'orientation sexuelle fait partie de la personne comme le caractère ou la couleur des yeux. Et qui irait rejeter son fils parce qu'il a les yeux bruns et pas bleus par exemple?
Loin de surjouer pour mieux dénoncer, "Bichon" sonne terriblement vrai. Je revois mon frère, à 4 ou 5ans, qui voulait une Barbie sirène pour Noël, et j'entends encore les commentaires amers et alarmistes de ma grand-mère, les silences éloquents de mon père... Et + tard le calvaire de mon frère (comme celui de tant d'autres), broyé entre ce qu'il est et ce qui est attendu de lui. La censure implicitement imposée. Il a aujourd'hui trouvé sa voie après des épreuves sans nom, et c'est ce que je souhaite du + profond de mon coeur à toutes les personnes dans cette situation. Je sais que je livre ici des choses très personnelles, mais c'est parce que j'espère que d'autres pourront s'y reconnaître et peut-être, se sentir moins seuls, moins incompris... Car c'est bien un véritable combat que d'être soi-même dans une société bridée par les convenances, qui voudrait retirer à certains ce droit fondamental.
Le message général de cette BD est bien résumé par Sacha qui dit en toute candeur à son ami Cody (p30, case3): "Toi et moi on aime des choses qui sont pour les filles, mais je ne comprends pas en quoi c'est mal..." Cette innocence de l'enfance devrait durer toujours. Malheureusement rapidement les choses se compliquent... Je trouve que cette BD expose bien les préjugés et autres idées préconçues, tout en dédramatisant cette expérience qui peut pourtant s'avérer traumatisante. Je pense effectivement que dans ce cas, l'humour et l'autodérision sont des armes de choc.
"Bichon" est également une BD parfaitement ancrée dans son époque, avec des références bien actuelles: "La reine des neiges", les poupées "Monster High", et jusqu'aux chansons de cours de récré! Je n'ai pas pu m'empêcher de chanter en me remémorant mes propres souvenirs! Quelles personnes de moins de 25/30ans n'ont aucun souvenir de cette petite comptine? "Dans ma maison sous te-eeerrre! Omawé! Omawé!" "Bichon" n'est pas une fiction, c'est la réalité. Celle qu'on côtoie tous les jours, mais que beaucoup d'adultes ne savent plus voir. Personne ne devrait jamais perdre son âme d'enfant, cette capacité à s'émerveiller et se questionner sur tout, sans jugement.
C'est donc un grand 5 étoiles pour "Bichon", un sans faute pour ce message d'amour, et c'est certain que je n'attendrai pas Noël prochain pour me procurer le tome 1! N'hésitez pas, foncez: c'est un bonheur, une parenthèse d'innocence et de fraîcheur dans notre quotidien. Mais c'est aussi et surtout une bonne dose d'espoir, et Dieu sait qu'il en faut en ces temps troublés...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ewylyn
  22 avril 2017
J'adore David Gilson que j'avais découvert grâce à son pseudo de Prince Kido et que j'ai pu une nouvelle fois contempler son travail avec les couvertures des livres le pays des contes de Chris Colfer. J'adore son trait de crayon, les couleurs qu'il emploie, et j'étais impatiente de découvrir un jour sa bande dessinée. Chose faite durant un Week-end à 1000 en empruntant le premier tome à la bibliothèque. J'ai mis la main sur le deuxième opus peu de temps après et j'ai pu le lire tranquillement pendant l'été, ce qui tombait bien vu son sujet !
Le pari est osé quand on connaît le contexte des débats souvent houleux autour des genres. Bichon, c'est un petit garçon. Un garçon sensible, un garçon qui aime se déguiser en princesse, qui apprécie la super héroïne Princesse Ploum. Et forcément, un garçon qui aime des "trucs de filles", ça ne peut que déranger. Très sincèrement, j'ai adoré ce garçon, il est différent, il est gentil, créatif, attentionné, respectueux, il a son monde et ses goûts, ça ne fait pas de lui quelqu'un de bizarre ou un monstre. Il est adorable et attachant, intelligent et vif, c'est un super héros pour petits et grands enfants, il nous fait réfléchir. Les autres personnages sont tout aussi sympathiques, je pense à Jean-Marc, aux parents de Bichon, à tous les camarades qu'il croise durant cette année scolaire. Ils sont tous amusants et attachants à découvrir au fil des pages. L'été et la rentrée des classes sont développés dans le deuxième tome, avec une certaine volonté d'aider Cody à s'accepter tel qu'il est. C'est véritablement formidable de lire ces bandes dessinées et j'ai réellement hâte de découvrir le tome 3.
L'intrigue se découpe sur un fil rouge : l'année scolaire. Avec cette particularité de développer de petites historiettes sur une, deux ou plusieurs pages. Nous avons Noël, l'anniversaire, la rentrée scolaire, les chorégraphies dans la salle de bain, la campagne, Princesse Ploum et sa magie, les filles et les garçons, la saint-valentin... bref, toute une année bien remplie avec du charme, de la douceur, de la philosophie et de l'amour. C'est intelligent et perspicace comme regard, original et différent, et cette bande dessinée mérite clairement que l'on s'y arrête. le second tome est lui aussi riche en belles planches, nous avons un bel été, des vacances au bord de mer, le thème de la famille, des rencontres. Bichon croise la route d'un enfant américain dont le père travaillerait dans l'animation. Il y a l'amour, l'amitié, toujours cette présence des préjugés, Bichon a même un sacré accident qui lui permettra de se la jouer pirate avec son petit bandeau sur l'oeil. J'aime vraiment les thèmes abordés par ces deux premiers opus, c'est riche, plein de vie et de bonne humeur, intéressant, cool, ça fait du bien ce genre de lecture.
La plume de David Gilson rend les textes simples, sans chichi et fioritures, le nécessaire pour comprendre et pour nous questionner. le texte est donc d'une grande fluidité, avec des mots justes et simples, le tout s'avère agréable à lire. Les répliques permettent de mieux cerner Bichon et son entourage, qu'il soit familiale ou scolaire. Je vais maintenant attirer votre attention sur l'esthétique de la BD. C'est juste trop beau. La ligne est pure, j'adore le cerné coloré employé, j'aime ce style chibi qui permet un travail percutant dans les émotions et expressions des personnages. Ce style qui rend le monde de Bichon enfantin et sympathique ; un style se voyant combiné avec de très belles couleurs. Elles sont pures, bien agencées pour attirer l'oeil, c'est coloré et vivant, il existe une certaine harmonie dans le rendu des couleurs. J'apprécie le character design des personnages comme l'oncle et la tante de Bichon, des parents de Cody ou de la mère de Bichon, de Jean-Marc qui me rappelle Pierre de Pokémon avec ses yeux fermés. Hugh Jackman et Angelina Jolie sont super bien faits, je ne m'attendais pas à les voir en feuilletant l'ouvrage.
Dernier point, les références sont géniales. Princesse Ploum me rappelle grandement les magical girls de mon enfance comme Sailor Moon, Emi, et toutes les autres. Il y a les goodies qui vont avec, de la super poupée au sceptre magique, j'ai eu un petit côté nostalgie avec. Nous trouvons aussi toutes sortes de références populaires comme Disney (Raiponce, Stitch, Merida, Belle, Blanche-Neige, Cendrillon, Giselle de "Il était une fois", Ariel, Clochette), Miyazaki (Totoro) ou des dessins animés connus (Maya l'abeille, Petit Poney, Calimero, Barbapapa, Bob l'éponge, Schtroumpf ou Bulle des "Super-Nanas") ou Batman, le petit prince, Mune, Dragons. C'est prenant de tout trouver et ça renforce le lien avec Bichon, si bien évidemment, on se sent proche de ces univers. le tout sous forme de peluches, de posters ou de figurines de collection. J'adore, ça donne un effet fini pour l'immersion dans l'univers de Bichon. Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé la planche du deuxième tome sur les films d'animations, on a de très belles références, plus récentes avec Vice-Versa ou la Reine des neiges comme des références emblématiques des années 80-90, les Moomins... Ca me fait tellement plaisir de les voir, c'était tellement chouette comme dessin animé. Il y a aussi une référence à Zootopia, j'ai été super surprise de voir les deux héros représentés dans ce tome. Les références sont délicates, elles font partie de Bichon et de son univers, de sa manière de vivre et personnellement, je me sens plus proche de lui en raison des nombreux points communs.
En conclusion, je vous recommande cette bande dessinée qui est pour moi un gros coup de coeur. L'histoire est super bien menée, avec une idée et angle original, faire d'un petit garçon un héros atypique et sensible, différent et fascinant fut une très belle idée. le pari est osé, mais réussi pour ma part. le texte est fluide, les illustrations sont magnifiques, les personnages attachants et haut en couleurs ; l'ambiance est pêchu, coloré et pleine de charme, de vie, il existe une bonne dose de philosophie et de tolérance. Impossible de ne pas craquer et j'en ressors totalement convaincue, Bichon a une personnalité si affirmée et spontanée que c'est dur de lui résister. Un pur ravissement que je vous encourage de découvrir, quant à moi, j'espère pouvoir découvrir le tome 3 très rapidement.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Fwredo03
  16 octobre 2015
L'année scolaire s'étant terminée dans le tome 1, Bichon (enfin Sacha) et sa petite soeur (toujours aussi terrible ;) ) se prélassent dans le jardin. Quelque temps avant de partir en vacances au bord de la mer, Bichon a un accident l'obligeant à être opéré et il en prendra plein les yeux, vu les personnes qui s'occuperont de lui. Quoi qu'il en soit des surprises il en aura jusqu'à la veille de la rentrée.
Quel coup du sort a-t-il subi ? Qui en est l'auteur ? Quels imprévus se présenteront à lui ? Et quel est donc le véritable prénom de Mimine ? (Car oui, il est révélé dans cet album)
Concernant la mésaventure, un indice a été glissé sur la couverture, le responsable est un individu que l'on connaît déjà et c'est… hophophophop, vous pensiez vraiment que je dévoilerais son identité, et les péripéties également ? Niet, je ne révélerais rien…
David Gilson réussit le pari de réaliser un second tome tout aussi bon que le premier, les persos de Magie d'amour sont tous (ou presque tous) de retour, en y ajoutant des nouveaux venus, et tous les ingrédients sont réunis pour être un digne successeur.
En termes de graphisme, on retrouve les traits ronds et les couleurs chatoyantes et tout comme les nôtres les yeux sont brillants et grands ouverts, des références à une des passions de Monsieur Gilson : les dessins-animés. Si vous êtes fan, la page 32 est pour vous.
L'auteur persiste et signe contre les pros "théorie du genre" à trois reprises dans cet opus, je plussoie : merci et bravo… j'adore la maman de Bichon. Pour rappel, une partie de cette doctrine édicte que les garçons ont des jouets/objets bleus plutôt virils… et les filles du rose pailleté, des robes… (oui, c'est un raccourci, mais vous comprenez l'idée). Quoi qu'il en soit, c'est toujours un message de tolérance et de respect qui se dégage de cet ouvrage plein d'humour et de tendresse.
C'est donc un énorme coup de coeur pour Sea, Sweat & Sun et j'attends bien sûr le volume 3 L'année des secrets avec beaucoup d'impatience. En espérant qu'il y ait plus que 48 planches (ouais je rêve mais 2 ans c'est trop long)
Ok, les 2ème et 3ème de couverture sont un véritable régal, je vais dire que ça compense un tant soit peu.
Lien : http://encoeurdeslivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
kobaitchi
  12 janvier 2016
Dans le deuxième tome, sortit fin 2015, toute la famille part en vacances à la mer où tou.te.s font la connaissance de Cody, le garçon aux cheveux longs et paréo sur la couverture et ce volume se déroule en grande partie au bord de la plage.
J'ai trouvé que Mimine (la petite soeur) gagnait en importance. On fait aussi davantage connaissance avec le papa qui était plutôt resté en retrait dans le tome 1 et c'est intéressant de voir que ses réactions ne sont pas les mêmes que celles de la maman. Et puis on est un peu mal à l'aise pour lui à chaque fois qu'il gaffe mais c'est ce qui fait une grosse part de son charme aussi.
Pour résumer : Sincèrement il n'y a rien à jeter dans cette BD. Tous les personnages sont intéressants, de la maman qui est un modèle d'ouverture d'esprit aux copin.e.s de classe ou de vacances, en passant par les autres membres de la famille. Vraiment toutes les personnalités sont intéressantes et même si la plupart des personnages sont bienveillants et acceptent finalement Bichon tel qu'il est, il est aussi intéressant de remarquer que ce n'est pas leur cas à tou.te.s. Ce qui rend le tout plutôt cohérent vu que des abrutis on fini toujours pas en rencontrer.
Je conseille vraiment cette BD. A toutes et tous. Parce qu'elle fait du bien, que les dessins sont jolis et qu'on ne peut que s'attacher aux personnages.
En un mot comme en cent : Foncez !
Lien : http://www.kobaitchi.com/arc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


Lire un extrait
Videos de David Gilson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Gilson
40 auteurs de bande dessinée se mobilisent contre le cancer des enfants. Pour venir en aide aux enfants, un collectif d?auteurs de BD a décidé de s?unir pour partager un message positif d?amour et de compassion dans une série d?histoires courtes et indépendantes. Ainsi, des auteurs parmi lesquels Lewis Trondheim, Tebo, Keramidas, Olivier Supiot, David Gilson et bien d?autres ont décidé de mettre leur art au service d?une belle cause qui leur est chère, avec humour et tendresse. En librairie à l?occasion de la journée mondiale de lutte contre le cancer, la vente des albums se fera au profit de l?association « Imagine for Margo » qui lutte contre le cancer des enfants.
+ Lire la suite
autres livres classés : genreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16062 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..