AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Marianne Millon (Traducteur)
EAN : 9782743606145
415 pages
Payot et Rivages (01/03/2000)
3.55/5   44 notes
Résumé :
Après son deuxième divorce, Petra Delicado, la petite quarantaine, s'achète une maison avec jardin pour oublier qu'elle végète au service de documentation de son commissariat, et surtout échapper à ses ex-maris qui ne cessent de débouler dans sa vie au moindre prétexte.

Un soir, contre toute attente, on l'appelle pour la charger d'une affaire : une jeune fille des quartiers périphériques de Barcelone a été violée el marquée au bras d'un étrange sceau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,55

sur 44 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

fertiti65
  01 mars 2020
Premier volet du duo improbable : l'inspectrice Petra Delicado, quadra, ancienne avocate, deux fois mariée, deux fois divorcée et son adjoint, Fermin Garzon, la cinquantaine, bedonnant, assez vieux jeu et plutôt taiseux. J'avais lu, auparavant, deux autres de leurs enquêtes : "Meurtres sur papier " et "Deux serpents au paradis " qui étaient respectivement leur quatrième et cinquième enquêtes. Pas de souci pour les lire dans le désordre. Mais ce premier volume donne le "la" à ce duo qui au départ ne fonctionnait pas vraiment. Deux fonctionnaires de police mal assortis mais on sait que ce sont ces duos-ci qui sont les plus efficaces dans la fiction.
"Rites de mort" se situe après le second divorce de Petra. Elle vient de s'acheter une maison et souhaite se couler une vie douce et paisible. Mais c'est sans compter sur le commissaire qui lui demande de se charger d'une première enquête sur une jeune fille qui vient de se faire violer. Elle a comme adjoint un homme très expérimenté qui sera sous ses ordres. Les étincelles vont commencer...Malheureusement il y aura d'autres cas de viol qu'il faudra absolument résoudre.
Un bon polar espagnol que j'affectionne. Je suis déterminée à les lire tous car cette auteure Alicia Gimenez Bartlett à beaucoup de style dans son écriture et une certaine nonchalance qui n'est pas désagréable. A recommander.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Crazynath
  18 avril 2015
J'ai découvert un nouveau duo de policiers , espagnols cette fois ci.
A Barcelone, Petra Delicado va faire équipe avec l'inspecteur adjoint Fermin Garzon .C'est leur toute première enquête ensemble et ils vont devoir apprendre à se connaitre avant de réussir à vraiment travailler ensemble et à apprécier mutuellement.
Leur personnalités sont complémentaires, même s'ils semblent etre à des années lumières l'un de l'autre.
Petra, deux fois divorcée, avec deux ex plutôt envahissants, et Garzon, la cinquantaine bedonnante, vont devoir, lors de leur première enquête découvrir qui est l'auteur d'une série de viols.
On mesure dans cette histoire la pression des médias face à une enquête policière.
J'ai eu un peu de peine à rentrer dans l'histoire je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs, mais finalement je me suis laissé embarquer dans ce livre que j'ai bien apprécié .
Commenter  J’apprécie          160
Alexielle63
  17 août 2013
J'ai eu un peu de mal au départ avec cette lecture. Ne vous attendez pas à du polar qui ressemblerait à une série TV à l'américaine. Ici, nous sommes au plus proche de la dure réalité du métier de policier : tout ne va pas à 100 à l'heure avec des rebondissements à la pelle et des retournements de situation abracadabrants permettant de remonter miraculeusement jusqu'au coupable. Petra et Garzon vont devoir retrousser leurs manches, écumer les bars de la ville pour trouver des témoins, éplucher les PV et les fichiers nationaux retraçant les délinquants sexuels, interroger de nombreuses personnes, victimes et suspects potentiels, avant de trouver enfin une piste à suivre. Pas de péripéties à la chaîne donc ni de rythme palpitant. Or, j'avais envie de quelque chose de plus pêchu, plus mouvementé mais, ça n'a duré qu'un temps. Car finalement, j'ai beaucoup aimé le réalisme apporté par l'auteur dans cette enquête et ses personnages principaux, très travaillés psychologiquement parlant et que l'on finit par apprécier, même si ce n'était pas gagné au départ, surtout avec Petra. Propulsée pour la première fois sur le devant de la scène, elle manque cruellement d'expérience et cherche absolument à faire ses preuves, quitte à en faire beaucoup trop. Je l'ai trouvée très agressive, sur la défensive, prête à montrer les griffes à la moindre occasion avec son adjoint, Garzon, au début de l'affaire, parce qu'elle est une femme et qu'elle défend sa place, essaye de s'imposer dans un monde d'hommes, avec tout de même cette idée en tête qu'elle risque de se faire débarquer à tout instant. Quant à son équipier, il est très placide, taciturne, sur la réserve. Attaché aux convenances, pour lui, un ordre est un ordre. Il est très vieux jeu et peu loquace, ce qui le rend d'autant plus mystérieux. Leurs relations sont donc très tendues, dans un premier temps, Petra ne se privant pas de remettre de l'eau sur le feu à la moindre occasion. Mais, on finit par s'attacher à ce duo assez improbable et j'ai beaucoup aimé les voir évoluer, se révéler sous le regard du lecteur et montrer un autre visage. L'auteur nous les montre également dans la sphère privée. On découvre ainsi les deux ex maris de Petra : le premier, Hugo, patriarche dont elle est encore sous la totale emprise et le second, Pepe, pour qui elle est une figure maternelle de substitution. Cela donne lieu à des scènes cocasses, qui donnent le sourire ou font vraiment bien rire, en particulier lorsque Garzon vient mettre son grain de sel ! Je déplore un peu par contre que les victimes ne soient pas mieux décrites : elles restent très impersonnelles et j'avoue que cela m'a un peu choquée : l'auteur met d'ailleurs très longtemps avant de nous donner leurs prénoms et là encore, elles ne sont pas montrées sous leur meilleur jour. C'est aussi une réalité sociale qui nous est présentée, celle des quartiers populaires et de leurs habitants, fatalistes, mais aussi capables de beaucoup de résilience car habitués aux coups durs. A ce titre, même le coupable suscite une certaine compassion au lecteur mais je ne peux en dire plus…
En bref, même si le début a été un peu difficile, parce qu'il ne correspondait tout simplement pas à mes attentes, j'ai fini par me laisser porter par l'intrigue et par l'équipe de policiers composée de Petra et Garzon et j'en lirai très certainement d'autres de l'auteur car cette première lecture m'a plutôt emballée, même s'il ne faut pas s'attendre à un rythme soutenu, les personnages et l'intrigue sont bien travaillés.
Lien : http://lecturesdalexielle.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Okenwillow
  01 octobre 2020
Premier volume des aventures barcelonaises de Petra Delicado et Fermín Garzón, Rites de mort annonce de bien belles heures de lecture.Petra Delicado, ancienne avocate, deux fois divorcée, inspectrice diplômée mais simple documentaliste au service des archives de la Police, se voit enfin confier une affaire, et du même coup l'aide du sous-inspecteur Fermín Garzón. Une fois passé l'effet de surprise, le sérieux et le professionnalisme de Delicado n'ont d'égal que son espoir de retourner aux archives, une fois l'enquête repassée aux mains des « vrais inspecteurs ». Cet état d'esprit en dit long sur le personnage de Petra, fataliste et désabusée. le récit est construit du point de vue de cette dernière, l'humour est omniprésent, un humour pince-sans-rire des plus jouissif, ses rapports avec son entourage personnel ou professionnel sont parfaitement décrits, les dialogues plus que réjouissants et sa répartie est excellente. Si l'intrigue semble de prime abord assez classique, le suspens est très maîtrisé, et le tout s'avère particulièrement tordu.Le réalisme des situations, des caractères des personnages, finement ciselés et détaillés, et du contexte est très appréciable. On sent une grande méticulosité dans les constructions de tous les éléments du romans.Si la curiosité vous pousse à visionner un épisode de l'adaptation télé, retenez-vous, elle n'est pas du tout représentative du roman, car en plus d'être complètement démodé, on a l'impression de regarder un épisode de Julie Lescaut à très petit budget.En gros, j'ai adoré ! Les personnages sont très attachants, même Petra avec son caractère bien particulier, parfois antipathique, et le fait de relater l'histoire par sa voix ajoute une touche d'originalité. À suivre absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pasiondelalectura
  03 janvier 2016
"Rites de mort" est le premier volume d'une saga policière (10 opus à cette date) avec deux protagonistes de choc : l'inspectrice Petra Delicado, belle et séduisante quarantenaire, paradoxale en diable (notez au passage l'excellente antinomie de son nom de famille : pierre versus suave, bravo Giménez Bartlett). le deuxième personnage est le second de Petra, l'inspecteur Fermin Garzón qui porte aussi un nom ad hoc, car il est comme un petit garçon avec ses faiblesses pour la bouffe et les boissons alcoolisées ( à bon escient tout de même).
"Rites de mort" est bien plus qu'une banale histoire policière. C'est un récit sociologique et psychologique dans un milieu défavorisé et une histoire à la trame impeccable et implacable, l'histoire d'un psychopathe violeur et récidiviste.
Les dialogues entre les deux inspecteurs sont truculents et pleins d'ironie et de sous entendus. Je regrette par moments un langage trop cru, mais peut-être est-cela la réalité d'une police confrontée en permanence à la lie de la société ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
fertiti65fertiti65   28 février 2020
Il aurait été raisonnable d'abandonner. Hugo conseillait toujours ce qui était raisonnable. Il me donnait la possibilité de recommencer. Mais je ne voulais pas recommencer, je voulais juste m'arrêter, laisser ma biographie suspendue à un fil, sans bornes ni éphémérides, au rebut dans une galerie souterraine. Je laissais l'action à ceux qui avaient encore de l'énergie, je me contentais de l'excipient du breuvage vital : promenades, livres, la décoration de ma nouvelle maison, films, tasses de thé...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
fertiti65fertiti65   24 février 2020
Dans la cuisine se détachaient les placards fabriqués sur mesure et un magnifique fourneau ancien préservé dans la refonte générale. A côté, je fis installer des plaques en vitrocéramique, le dernier cri en matière de technologie. J'allais suivre à la lettre des recettes compliquées, préparer des plats qui aurait impatienté même les grands-mères, des pot-au-feu et des potages qui demandent une journée entière de cuisson. Je dirais adieu dans la mesure du possible à la nourriture toute prête, à Allo-Pizza, aux hot-dogs, aux tacos mexicains et au chop-suey servi dans son emballage plastique individuel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fertiti65fertiti65   24 février 2020
Il me lança un regard en coin et esquissa une moue souriante, tel un vieux bouchon dans une bouteille, difficile à extraire.
Commenter  J’apprécie          200
fertiti65fertiti65   29 février 2020
Pour Garzon, cependant, cela n'avait rien de nouveau, il était habitué à côtoyer victimes et bourreaux, il savait que le délit est une substance visqueuse qui salit même si on s'est contenté de la frôler.
Commenter  J’apprécie          110
fertiti65fertiti65   27 février 2020
Curieuse histoire que les contacts entre ex-époux. On avait beau frotter avec du savon, le mariage était une substance grasse qui laissait toujours des traces sur la peau.
Commenter  J’apprécie          120

Video de Alicia Giménez Bartlett (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alicia Giménez Bartlett
Incontro con Alicia Giménez-Bartlett‏
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : espagneVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2386 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre