AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021125177
224 pages
Éditeur : Seuil (17/06/2013)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Les ruelles obscures de Madrid au XVIIe siècle, les tavernes où Francisco de Quevedo écrivait ses sonnets entre deux bouteilles de vin et les théâtres où Lope de Vega régnait en maître, sont les décors dans lesquels se déroulent les aventures du capitaine Alatriste, rude et courageux soldat qui, renvoyé des régiments de Flandre, survit comme spadassin. À côté de lui, Íñigo Balboa, compagnon de fortune, frère Emilio Bocanegra, inquisiteur implacable, Gualterio Malate... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Alfaric
  02 juin 2016
Arturo Pérez-Reverte nous offre la version espagnole de la quintessence du cape et d'épée ! Impossible de ne pas faire la comparaison avec la version française de cette quintessence, portée par une saga oeuvre culte connue dans le monde entier… Car si "Les Trois Mousquetaires" nous contait un Grand Siècle français qui passait de l'enthousiasme au désenchantement, alors "Le Capitaine Alatriste" nous conte les dernières heures désabusées du Siècle d'Or espagnol. Impossible donc de ne pas reconnaître les ombres tutélaires de Richelieu, Rochefort et Milady de Winter derrière les figures d'Olivarès, Malatesta et Angélica. Toute une galerie d'amis fidèles et d'ennemis mortels gravitent autour de notre fier hidalgo, à commencer par son filleul basque Inigo qui fait office de narrateur…

Dans ce 1er récit de la série, ici adapté en bande dessinée en 2005, nous découvrons le personnage à travers les yeux de son filleul qui à ses côtés fait peu à peu l'apprentissage de la vie. Mais nous découvrons également les archi ennemis de nos héros : la belle mais machiavélique Angelika, et le fourbe et cruel Malatesta !
Ici Alatriste se retrouve pris dans un conflit entre le Comte-Duc d'Olivares et Bocanegra du Saint-Office de l'Inquisition. Ayant sauvé deux mystérieux voyageurs anglais au lieu de les assassiner, il marche sur la corde raide puisque pour éviter l'incident diplomatique le premier veut le faire parler et le deuxième veut le faire taire… Mais c'est sans compter sur l'incroyable courage de son filleul Inigo, sur la témérité de son ami Quevedo et sur l'intervention de nos deux rosbeefs de qualité qui comptent bien rembourser leur dette à notre fier hidalgo !
Rien à redire sur le scénario de Carlos Gimenez qui est très fidèle au roman originel, ce qui nous gratifie de belles tirades, de chouettes dialogues et de bons mots savoureux. Les dessins de Joan Mundet sont de très bonne facture et se répartissent sur 11 chapitres pour un total de 176 pages. La maîtrise du noir et blanc est impeccable, avec des jeux d'ombres et de clair-obscur… Après les graphismes sont datés, je veux dire que c'est comme cela que les bons dessinateurs travaillait avant l'irruption de l'informatique dans la profession : ici ce n'est pas du tout un défaut, au contraire cela renforce même la qualité de l'ensemble car l'ambiance vintage colle parfaitement bien à ce récit de cape et d'épée d'un beau classicisme…

Et pendant que la saga cartonne sous tous les formats en Espagne et dans le monde, ce sont les Anglais qui ont su redonner une nouvelle jeunesse à saga d'Alexandre Dumas : putain qu'est-ce qu'on est nul en France, ce pays qui crève d'un élitisme sans élite !!! (en sachant que notre fier hidalgo pense la même chose de l'Espagne de son temps...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          569

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   06 juillet 2016
Il n’était pas le plus honnête ni le plus pieux des hommes, mais il était courageux. Il s’appelait Diego Alatriste y Tenorio et il avait été soldat en Flandres. Quand j’ai fait sa connaissance, il vivotait à Madrid où pour quatre maravédis, il louait ses services à ceux qui n’avaient ni l’art ni l’audace de vider leurs querelles eux-mêmes. A l’époque, la capitale de l’Espagne était un lieu où la vie ne tenait souvent qu’à un fil, au coin d’une rue, sous les éclairs de deux lames d’acier. Diego Alastriste s’en sortait fort bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
AlfaricAlfaric   21 juin 2016
- Vous accordez dont tant d’importance au courage ?
- C’est parfois la seule chose qu’il nous reste, surtout par les temps qui courent, quand tout est objet de négoce, même les drapeaux et le nom de Dieu.
Commenter  J’apprécie          222
AlfaricAlfaric   11 juin 2016
Alastriste ne comprenait de l’anglais que les mots que l’on peut s’échanger sur le champ de bataille – Fockyou (allez vous faire foutre) et oui are gouin toucat your balls (on va vous couper les couilles).
Commenter  J’apprécie          172
AlfaricAlfaric   18 juin 2016
Méfie-toi de la qualité. Ici, tout le monde veut être chrétien de vieille souche, hidalgo ou gentilhomme, ce qui revient au même. Et comme le travail est le début du déshonneur, plus personne ne bouge le petit doigt.
Commenter  J’apprécie          160
AlfaricAlfaric   03 juin 2016
Dans notre Espagne, mon cher Diego, avec de l’or on peut acheter aussi bien le noble que le vilain. Tout est à vendre, sauf l’honneur national. Et même lui, on le trafique en douce à la première occasion.
Commenter  J’apprécie          170

Lire un extrait
Video de Carlos Gimenez (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carlos Gimenez
Vidéo de Carlos Gimenez
autres livres classés : espagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3974 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre