AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070362744
Éditeur : Gallimard (08/12/1972)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 110 notes)
Résumé :
"Moulin de Pologne, pourquoi ce nom? Personne n'en sait rien.
Les uns prétendent qu'un pèlerin polonais allant à Rome s'établit jadis à cet endroit-là dans une cabane. Un peut après la chute de l'Empire, un nommé Coste acheta le terrain, fit construire la maison de maître et les dépendances qu'on voit encore. Coste était un enfant du pays, mais il y revenait après un long séjour au Mexique. C'était, paraît-il, un homme maigre et silencieux. On se souvient sur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
lecassin
  05 février 2013
« le Moulin de Pologne », un curieux livre, qui par plusieurs aspects tranche avec le reste de l'oeuvre. Jean Giono nous présente un morceau d'histoire de la famille Coste ; une famille frappée de malédiction dont les membres meurent tous d'une manière ou d'une autre, mais tous de mort violente…
Le Moulin de Pologne n'est autre qu'une riche propriété à l'extérieur d'un gros bourg provençal qu'on imagine sans peine être inspiré de Manosque, la ville que Giono ne quitta guère. Un narrateur sans nom décrit la vie sur quasiment un siècle de la famille maudite.
Tout d'abord, l'installation du père Coste, un veuf, et de ses deux filles ; il a perdu sa femme et ses deux fils dans des circonstances tout à fait particulières. Aussi, veut-il s'assurer qu'il n'arrivera pas malheur à ses filles et cherche à les marier à des garçons auxquels « rien n'arrive jamais » …
Il finira par les trouver : deux frères, effectivement sans histoires. Il n'en faudra pas plus pour que le destin s'acharne contre leurs familles génération après génération ; désespérant... Restera Julie, la jolie Julie, initialement, mais à demi défigurée au moment du récit.
Elle vit en dehors de tout et de tous… Jusqu'à l'arrivée de M. Joseph. Il vient de s'installer au bourg. Sous leurs efforts conjugués, le Moulin de Pologne semble revivre. La malédiction qui frappe la famille Coste serait-elle à jamais conjurée, ou ne cherche-t-elle qu'une occasion pour frapper à nouveau ?
« le Moulin de Pologne », un ouvrage particulier dans l'oeuvre de Giono, certes, mais un des mes préférés. Il dépeint, en arrière plan, la médiocrité extraordinaire des gens ordinaires. Giono, délaissant ici son art de magnifier sa chère Provence, nous livre un texte fort qui ne laissera pas le lecteur indemne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
GODON
  22 avril 2015
Un souvenir extraordinaire de lecture!
L'année où j'ai fait la traversée des Alpes, un soir, j'ai trouvé ce livre dans un refuge et je ne l'ai pratiquement pas lâché avant de l'avoir fini. Je ne parlais plus à mon frère, je lisais, captivé, j'aurai voulu lire tout d'une traite. Il fallait bien dormir et j'ai dû l'interrompre, mais j'avais bien calculé, au petit matin je n'avais plus qu'une dizaine de pages à lire. En petit-déjeunant, j'ai fini juste au moment où il fallait partir pour une longue journée de marche. Une lecture parfaite!
Je dirais que j'ai eu la chance de l'oublier complètement (?), et je l'ai relu récemment avec la même passion qu'autrefois.
Il est question de cette grande ombre : le Destin…
Trois personnages vont l'affronter avec trois approches :
- le père Coste qui le défiera.
- Mademoiselle Hortense qui prétendra l'endormir.
- Monsieur Joseph qui jouera aux échecs avec lui.
Tous perdront avec du malheur, de la cruauté, des morts horribles…
Les victimes et la société qui les entourent tissent une sorte de linceul de malédictions qui renforce et provoque les tragédies sur plusieurs générations.
Le narrateur qui ne s'exclue pas de ces médiocres, nous glace en décrivant une stupéfiante scène de lynchage où l'on ne sait plus qui est victime.
Au moment où l'on se trouve désorienté en pensant : «…Et si c'était possible?»; on tombe sur cette phrase énigmatique enfouie dans le roman :
«Le destin n'est que l'intelligence des choses qui se courbent devant les désirs secrets de celui qui semble subir, mais en réalité provoque, appelle et séduit.»
… Que j'interprète comme : on porte en soi le Destin, mais il est écrit en runes indéchiffrables. On peut comprendre comment il fonctionne, mais en aucun cas le maitriser.
Tout le récit est palpitant, on veut lire plus vite, on oublie de respirer…et de gouter ce style inspiré qui vaut bien celui de Flaubert pour rendre les sensations…

Ne ratez pas «Le Moulin de Pologne»!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Tallula
  13 novembre 2012
Je suis surprise que le Moulin de Pologne soit si peu commenté et cité.
Le narrateur, dont on ne saura jamais le nom, homme aigri et condescendant, nous raconte l'histoire des Coste, famille frappée par une malédiction : tous les membres de cette famille meurent les uns après les autres, le plus souvent par des accidents.
Cette malédiction semble s'apaiser avec l'arrivée d'un errant dans cette petite ville, qui ressemble à Manosque. Errant qui sera longuement observé, épié, décortiqué par la communauté... C'est là que se voit l'ironie du narrateur lorsqu'il décrit cela (entre autres). Ironie qui va parfois jusqu'à la cruauté.
Mais malgré le passage de cet errant, cette famille se désintégrera. On se retrouve donc face à l'inexplicable, au destin, au supérieur.
Roman lu dans le cadre de ma licence, que je recommande. Soulignons aussi le style d'écriture de Giono (que j'ai découvert par ce roman) qui est tout simplement excellent.
Commenter  J’apprécie          80
Lavieestunlongfleuvetranquille
  11 août 2016
La bourgeoisie de province (et de Provence...) dans toute sa splendeur !
GIONO ne recule devant rien pour souligner la médiocrité de certains préjugés.
M. Joseph est-il un fin manipulateur, ou réellement (c'est peu probable) ce qu'il montre avec talent ?
Le narrateur, juriste et collaborateur de ce dernier depuis son mariage avec l'héritière du Moulin de Pologne, restera également en marge de cette vie sociale caricaturée.
Un point négatif qui continue à me surprendre à chaque relecture : l'épilogue. L'auteur tire un trait rapide sur la "malédiction" familiale, et l'on reste sur sa faim.
Commenter  J’apprécie          50
garanemsa
  20 juin 2019
Giono Jean
Le moulin de Pologne
C'est un livre particulier à l'auteur, ce n'est pas vraiment le genre d'écriture ni de lieu, ni de forme de ses autres livres, j'en ai été un peu étonnée d'ailleurs.
Il n'y a pas beaucoup de dialogue, mais une impression malsaine de l'endroit ainsi que de la population, du populaire même
Un homme discret, insaisissable, inconnu, Monsieur Joseph arrive dans un petit bourg de Provence.
On jase beaucoup, on invente, on chercher à savoir, on ricane, on cancane.
Mais dans cet endroit une riche propriété avait été achetée par la famille Coste un veuf et ses deux filles, le Moulin de Pologne, il y avait des années de cela.
Mais cette famille était maudite semble-t-il, le sort s'acharnait contre lui, il a perdu sa femme et ses deux fils dans des circonstances tragique et en fin de compte il ne lui restait plus que ses filles à marier et il demande à une entremetteuse de trouver des hommes à qui il n'arrive rien et pour conjurer le sort, il cherche pour ses filles des maris auxquels rien n'arrive jamais, deux frères font l'affaire
Mais l'hécatombe continue et il ne reste plus que Julie, gentille, mais la risée de tout le village, raison pour laquelle est s'isole dans ce moulin , mais…. Monsieur Joseph, avec lui le moulin va renaître, il venge Julie des médiocres et fait venir tous les notables de la ville qui se moquaient tant
Mais le sort des Coste veille……………………….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
charlottelitcharlottelit   02 février 2012
Je sais très bien faire le feu.
Il parait que c'est l'apanage des amoureux et des poètes.
Je pris mon repas bien au chaud en le faisant traîner.
Je ne suis pas de ces hommes seuls qui se dépêchent.
Mon état m'a toujours plu.
Il n'y a jamais eu aucune raison que je me hâte.
Mes plus grandes JOIES, je les ai toutes eues dans ces lenteurs.
Commenter  J’apprécie          190
lecassinlecassin   05 février 2013
C'était à mon avis une si imprudente déclaration qu'il me sembla entendre siffler l'enfer dans la profondeur des sycomores.
Commenter  J’apprécie          140
GODONGODON   21 avril 2015
Je pense à cette veillée d’armes de Mlle Hortense chaque fois que je sors dans la nuit d’été. Le chant des courtilières grésille comme de l’huile à la poêle. La rumeur des blés mûrs tient les chiens éveillés. Les charbonniers des collines jouent du piston près des feux de camp. Le silence gagne l’étendue : on entend gronder les fontaines. Il fait une chaleur étouffante.
- J’ai froid, dit Coste.
- Il faudrait qu’on ait un remède, dit le docteur.
Si j’avais seulement un trocart…
Coste montrait les dents.
- C’est le rire tétanique, dit l’homme de science.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TallulaTallula   06 octobre 2012
"Si les intentions tuaient, nos salles à manger, nos chambres à coucher, nos rues seraient jonchées de morts comme au temps de la peste."
Commenter  J’apprécie          40
TallulaTallula   06 octobre 2012
Elle était comme le fragment détaché d'une planète autre que la Terre ; une comète qui tournait autour de nous en nous ébahissant.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Jean Giono (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Giono
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, le libraire Jean-Edgar Casel et le journaliste David Medioni (ernestmag.fr) recevaient l'auteur et le parrain de SMEP 2019 Ron Rash...
Un silence brutal de Ron Rash et Isabelle Reinharez aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/145502-divers-litterature-un-silence-brutal.html
Un pied au paradis de Ron Rash et Isabelle Reinharez aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/145625-nouveautes-polar-un-pied-au-paradis.html
Le chant du monde de Jean Giono aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/71308-poche-le-chant-du-monde.html
Moby Dick de Herman Melville et Jean Giono aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/48529-poche-moby-dick.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : provenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jean Giono

Né à Manosque en ...

1875
1885
1895
1905

12 questions
271 lecteurs ont répondu
Thème : Jean GionoCréer un quiz sur ce livre
.. ..