AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264068728
Éditeur : 10-18 (07/04/2016)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Giuseppe Lojacono ne pouvait pas espérer de plus belle mise au placard. Sa mutation à Pizzofalcone a tout d'une pénitence. Il y rejoint une équipe nouvellement constituée d'outsiders des autres commissariats de Naples. À leurs côtés, il va pouvoir exercer ses talents en toute liberté : le commissaire Palma lui fait une entière confiance et il a le soutien – et peut-être plus... – de la belle magistrate Laura Pires. Tout ce qu'il lui faut en somme pour éprouver sa sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Pecosa
  31 mars 2015
La découverte des romans de Maurizio de Giovanni (merci Encoredunoir) a été un vrai bonheur. Jamais je ne me lasse des aventures napolitaines du commissaire Ricciardi dans l'Italie des années 30 ou celles, contemporaines, de Giuseppe Lojacano dont La collectionneuse de boules à neige est la seconde enquête.
L'intègre policier sicilien injustement muté à Naples a résolu "l'Affaire du Crocodile" (La méthode du crocodile) et se retrouve dans un commissariat de triste réputation après l'inculpation de certains de ses membres pour corruption. On y a affecté à titre expérimental des policiers tricards, hommes et femmes, les nouveaux "Bastardi di Pizzofalcone", avant de décider du maintien ou de la fermeture du lieu. L'assassinat d'une riche héritière avec un boule à neige est l'occasion pour l'équipe d'apprendre à se connaître et de résoudre rapidement le meurtre d'une notable.
A priori rien de nouveau sous le soleil, on s'attend à respirer un parfum sympathique de Buddy Movie, une légère brise de Douze salopards. Ils ne se connaissent pas, apprivoisent leurs différences et deviennent efficaces. Sauf qu'il s'agit d'un roman de Maurizio de Giovanni, qui aime tellement sa ville natale, que même la crasse y devient belle. La violence (mafia, racket...) celle que l'on pense trouver au coeur d'un polar napolitain ne se trouve pas au coeur du récit .
Ce qui différencie de Giovanni des autres, en plus de son humanité, c'est la beauté et la poésie de son écriture (quelle merveille que L'hiver du commissaire Ricciardi, amoureux (se) de l'amour et de l'opéra, ce roman est pour toi) qu'on pourrait qualifier de naturaliste.
Aristocrates, bourgeois, ouvriers, chômeurs des bassos... ses protagonistes sont issus de tous les milieux sociaux. Leur environnement devient le miroir de leurs agissements, de leurs pensées les plus intimes. Le regard de l'auteur est lucide, le trait est juste. Maurizio de Giovanni déchiffre les âmes avec élégance et pudeur. Il dit si bien les attentes, les doutes, la douleur, l'espoir des amours naissantes que l'on voudrait qu'il nous parle toujours des gens, des sentiments, des vieux, des femmes, du temps qui passe... La mise en place d'un nouveau cadre, celui du commissariat de Pizzofalcone, de personnages tout en nuance et de possibles amours nous font trépigner d'impatience. A quand la suite par pitié???


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          373
seriephile
  12 avril 2015
Après avoir lu La méthode du crocodile à sa sortie, j'attendais avec impatience la sortie de la collectionneuse de boules à neige, deuxième livre de Maurizio de Giovanni présentant l'inspecteur Lojacono que j'avais beaucoup aimé dans son premier livre.
En Italie, il ne faut pas grand chose pour être soupçonné d'être un flic pourri, et Lojacono est bien placé pour le savoir. Sa nouvelle assignation l'envoie dans un commissariat qui cherche à redorer son blason. Quand on sait que ses anciens membres avaient pour surnoms « les bâtards de Pizzofalcone » on a tout compris.
Les nouveaux collègues de Lojacono ont eux aussi un passé compliqué et ont des caractères bien trempés. J'ai d'ailleurs adoré les découvrir tour à tour, mieux comprendre leurs parcours et l'origine de leurs mutations dans ce commissariat réputé de bas étage. Auront-il les épaules assez larges pour faire survivre ce commissariat? Sauront-ils travailler ensemble? Les reproches qui leur sont faits (et qui sont la raison de leurs mutations respectives) sont-ils justifiés? Voilà quelques questions que nous nous posons sans cesse et qui nous poussent à continuer notre lecture. Sans oublier l'écriture de Maurizio de Giovanni, très agréable.
En ce qui concerne son personnage principal, Lojacono, en plus d'appréhender ce nouvel environnement et de gérer sa vie personnelle qui part à vau-l'eau, il se retrouve à enquêter sur le meurtre d'une femme riche, sans histoire, qui collectionne les boules à neige. J'ai d'ailleurs rapidement compris que l'enquête était un prétexte pour faire apparaitre de nouveaux personnages, les faire travailler ensemble alors qu'ils ne se connaissent pas, pour mieux les découvrir et comprendre qui ils sont, comment ils s'apprivoisent. Quel plaisir de voir tout cela se créer sous nos yeux.
Je dois dire que l'attente de ce deuxième tome des enquêtes de l'inspecteur Lojacono n'a pas été vaine. J'ai éprouvé autant de plaisir en lisant ce livre qu'en lisant La méthode du crocodile, et ça c'est tout ce que je demandai à l'auteur, réussir le pari de confirmer mon attachement à son écriture et ses personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Zippo
  02 novembre 2018
Nous retrouvons le héros du premier roman "La Méthode du Crocodile", l'inspecteur Guiseppe Lojacono. Il vient d'être muté dans un autre commissariat de Naples, celui de Pizzofalcone, qui est menacé de fermeture, suite à l'arrestation de "plusieurs" ripoux…
L'épouse d'un notaire réputé est assassinée...à coups de boule de neige.
Tous les policiers mutés dans ce commissariat sont des flics ayant un dossier plus ou moins "chargé". Alex di Nardo, la "gun woman", Aragona, un peu "fou fou" entre autres.
Encore beaucoup d'humanité.
Et puis Naples...et l'amour, toujours l'amour.
Un polar à ne as manquer.
Commenter  J’apprécie          80
mireille.lefustec
  09 octobre 2017
Naples. Un hiver qui ne veut pas finir, des rafales de pluie, du vent violent, rien à voir avec le stéréotype "soleil et mer".
Ils n'ont même pas le temps de faire connaissance les nouveaux occupants du commissariat surnommé "I bastardi di Pizzofalcone". Ils ont été envoyés dans ce lieu menacé de fermeture pour remplacer les précédents policiers coupables de s'être approprié une part du butin de la drogue confisquée. Eux-même étaient devenus " persona non grata". Ils ont leurs propres secrets, leurs démons intérieurs.
Ils doivent former une équipe et donner la preuve de leur efficacité.
Le commissaire Palma leur insuffle son dynamisme.
Ils doivent tout de suite affronter un cas délicat d'homicide dans la haute société.
L'enquête est confiée à l'inspecteur Giuseppe Lojacono, le héros de " La méthode du crocodile", expulsé de Sicile suite à l'accusation d'un " repenti" :
Il aurait eu des contacts avec la mafia locale.
Les personnages sont bien structurés, on découvre leurs imperfections, leurs blessures intimes.
L'écriture est fluide, on se laisse entraîner à tourner les pages, à rester en leur compagnie.
J'avais beaucoup aimé "La méthode du crocodile".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Cassy
  09 avril 2015
La collectionneuse de boules à neige est le second volet des aventures de l'inspecteur Lojacono. Dans le premier opus (La méthode du crocodile), On fait la connaissance de cet inspecteur qui a tout perdu. Suite à une sale histoire où on l'a accusé de collaborer avec la mafia, l'inspecteur Lojacono est envoyé à l'autre bout de l'Italie, en guise de punition. Sa femme a demandé le divorce, sa fille ne lui parle plus et ses nouveaux collègues ne lui font pas confiance. Pourtant, il y résoudra sa première enquête.
Dans ce nouveau tome, son supérieur l'expédie dans un commissariat proche. La situation est en effet particulière car ce fameux établissement menaçait de fermer et il a été décidé qu'un inspecteur de chaque commissariat environnant y serait envoyé afin d'essayer de redresser la barre. Notre Lojacono est bien content de commencer une nouvelle histoire et de fuir les cancans. On découvre alors une toute nouvelle équipe composée d'agents qui ont fait des erreurs plus ou moins graves, en clair, les rebuts de la société. Mais leur nouveau supérieur est très motivé et veut prouver que son équipe n'en est pas moins incapable.
C'est avec une immense joie que j'ai commencé ce roman. le premier m'avait fait forte impression. Bien plus qu'un polar classique, c'est avant tout un roman italien de qualité. Les personnages sont captivants. Mon préféré est bien entendu Lojacono, cet homme qui reste maître de lui-même, ne s'énerve pas malgré ce qu'il subit mais place tout de même de bonnes répliques qui clouent le bec. C'est aussi quelqu'un de méthodique et d'attentif, il suit son intuition et tout cela le mène droit vers la clé du mystère ! Dans cet opus, une riche femme a été tuée à l'aide d'une boule à neige. Plusieurs pistes se présentent mais il semblerait que quelque chose cloche… Parallèlement, le reste de l'équipe enquête aussi suite à l'appel d'une femme âgée qui pense que sa voisine d'en face est séquestrée.
Ce titre est un nouveau coup de coeur ! Maurizio de Giovanni nous emmène au coeur de l'Italie. Son but n'est pas de nous livrer des crimes sanglants ni de multiplier les révélations et coups de théâtre. Ses enquêtes sont plutôt classiques mais ce n'est pas du tout un défaut. Au contraire, l'intrigue n'est pas trop compliquée et se tient. Son talent réside dans l'humanité de ses personnages, dans le fait qu'ils soient un complexe mélange de bien et de mal. de manière plus globale, j'apprécie son regard sur la société actuelle, teinté d'une certaine ironie. Vous l'aurez compris, Maurizio de Giovanni est un auteur que j'adore, ses romans sont bien plus que de simples policiers ! A lire absolument !
Lien : http://romansurcanape.fr/la-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   01 avril 2017
On accédait au commissariat de Pizzofalcone par la cour d'un ancien immeuble. Sa façade décrépite et replâtrée par endroits produisit sur Lojacono une impression de décadence et d'incurie, d'ailleurs fréquente dans les quartiers les plus anciens de la ville.
Après avoir adressé un signe de tête au chauffeur, qui repartit sur les chapeaux de roues et alluma la sirène, l'inspecteur gravit une volée de marches conduisant à un petit hall d’entrée éclairé au néon, même à midi, car la lumière du jour n'y pénétrait jamais.
Derrière le comptoir, un agent avachi sur un fauteuil pivotant était plongé dans la lecture d'un journal sportif. Un arôme de café émanait d'un distributeur devant lequel deux policiers discutaient et s'esclaffaient. L'homme ne leva même pas les yeux. Lojacono s'approcha en silence et attendit, le regard rivé sur lui.
L'agent finit par remarquer sa présence.
- Oui ?
- Je suis l'inspecteur Lojacono. Je crois que le commissaire m'attend.
l'homme ne lâcha pas son journal, pas plus qu'il ne modifia sa position.
- Premier étage, pièce du fond.
Lojacono ne broncha pas.
- Debout, murmura-t-il.
- Quoi ?
- Lève-toi connard. Donne-moi ton nom, ton prénom, ton grade. Et dare-dare, sinon je saute par-dessus le comptoir et tu vas le sentir passer.
L'inspecteur n'avait pas changé de ton ni d'expression, mis ce fut comme s'il avait hurlé. Les deux policiers échangèrent un regard et sortirent de la pièce sans dire un mot.
L'agent se leva avec difficulté et dévoila sa veste béant sur son abdomen proéminent et sa ceinture ouverte. Son col était déboutonné et sa cravate desserrée. Il se mit au garde-à-vous, le regard perdu dans le vide.
- Agent Giovanni Guida. Commissariat de Pizzofalcone.
Lojacono continuait à le dévisager.
- Ecoute-moi bien, Giovanni Guida du commissariat de Pizzofalcone. Comme c'est toi que les gens voient en premier en entrant ici, ça n'a rien d’étonnant s'ils pensent qu'on est tous répugnants. Et moi, je n'aime pas dégouter les gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mireille.lefustecmireille.lefustec   09 octobre 2017
Lojacono aimait tendrement sa fille. Elle lui manquait à en mourir. A la suite de la procédure dont il avait fait les frais et de son éloignement brutal, sa femme s'était braquée contre lui, non pas tant parce qu'elle le croyait coupable des méfaits dont on l'accusait, qu'à cause des sanctions sociales entraînées par le scandale. Toutes les portes s'étaient en effet fermées devant elle
Commenter  J’apprécie          30
mireille.lefustecmireille.lefustec   09 octobre 2017
Une étrangère, voilà ce que Sonia était devenue pour lui. Il lui semblait incroyable d'avoir partagé avec elle tant d'années, tant de projets concernant un avenir qui ne devait jamais voir le jour. Une étrangère.
Commenter  J’apprécie          20
mireille.lefustecmireille.lefustec   10 octobre 2017
_____Salut inspecteur ! Munaciello t'attend là-haut.
Le Munaciello. De quel autre surnom aurait-on pu affubler le frère Leonardo Calisi ? Ce franciscain du couvent de Maria Annnunziata, haut comme trois pommes, portait une tunique et des sandales été comme hiver ; il avait les cheveux blancs, les yeux bleus et une expression malicieuse.
Commenter  J’apprécie          00
mireille.lefustecmireille.lefustec   10 octobre 2017
Madame collectionnait ces horribles boules de verre remplies d'une fausse neige qui tombait sur les paysages quand on les secouait. Elle y tenait tellement qu'elle ne laissait même pas Mayya les dépoussiérer : c'était elle qui s'en chargeait , armée de gants en latex.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Maurizio de Giovanni (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurizio de Giovanni
Maurizio De Giovanni, "Il metodo del coccodrillo" - I personaggi del libro
autres livres classés : naplesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
521 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre
.. ..