AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Dauniol-Remaud (Traducteur)
EAN : 9782742753529
114 pages
Éditeur : Actes Sud (20/01/2005)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 97 notes)
Résumé :
"A cette époque-là, nous passions tout notre temps sur la colline, parce que descendre au village était devenu trop dangereux. Christian semblait avoir grandi d'un coup ... On n'aurait jamais dit qu'il avait encore (et seulement) dix-sept ans.
A cette époque-là, notre vallée semblait dormir. Elle semblait dormir, blessée. Comme après une cuite de folie.
En regardant bien on voyait les trous des bombes. "

"Notes pour une histoire de guerr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Perdre-son-temps
  12 mars 2011
Celui-là je vous conseille vivement d'y entrer !
Il y a quelque chose d'essentiel dans cette histoire (comme l'intention d'aller à la racine d'un thème). La guerre - sujet apparent de ce livre - peut-être comprise selon plusieurs niveaux de lecture. C'est justement le parti pris de dépeindre une guerre "imaginée" qui permet à ce livre d'explorer ce thème en profondeur, en particulier dans sa dimension sociale, voire de le dépasser.
Il y a peu en regardant le film Gomorra, (ce fameux brûlot sur la maffia) j'avais été frappé par cette scène où deux gamins en caleçon s'éclatent avec des mitrailleuses en ferraillant sur tout et n'importe quoi. En voyant ces images d'ados perdus j'ai immédiatement pensé : mais ça, c'est tout à fait "du Gipi" !! Ces cheveux ras, ces oreilles décollées, ces visages taillés au couteau, ces dégaines osseuses, cette bêtise sublimée de tendresse impitoyable, on y est...
Alors de me demander si d'albums en albums Gipi n'est pas en train de nous dessiner une manière de carte de l'Italie. Une certaine Italie d'en bas sans doute, mais après tout l'Italie ne serait-elle pas à sa manière un pays en guerre ? Et qu'en est-il chez nous ?
D'une manière générale je trouve que ça chauffe dans le monde, pas vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
svecs
  16 janvier 2015
redécouverte d'un des meilleurs livres du débit des années 2000, justement primé à Angoulême.
Ils sont 3: Christian, Julien et Stéphane "P'tit Kalibre"
Ils ont 17 ans et rien à faire qui traficoter pour survivre dans un monde en guerre
pas une guerre spectaculaire, avec des tranchées, des offensives et contre-offensives fulgurantes
non, c'est une guerre discrète.
Un village disparaît sous les bombes entre le dîner et le matin.
la Guerre est proche, mais l'est-elle suffisamment pour en faire "notre" guerre?
Ils ne se posent pas vraiment la question.
Ils veulent juste survivre. Trouver de l'argent, à manger, un toit...
Parfois, ils croisent des miliciens. Ils se planquent, évitent le contact.
Puis ils rencontrent Félix, un de ces "hommes d'affaire" pas net, qui ressemble plus à un casseur teigneux qu'un homme respectable. Mais il séduit P'tit Kalibre, l'utilise avec ses potes pour de petites affaires, qui deviennent de plus en plus grosse.
La Guerre reste un élément de décors, mais qui ne veut pas se laisser oublier.
La Guerre peut les retrouver à tout moment.
Gipi s'imposait d'entrée comme l'un des auteurs les plus intéressants de la bande dessinée européenne. Ce livre a conservé toute sa puissance, 10 ans après.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yvan_T
  08 mars 2011
Gipi est incontestablement une des révélations de 2005. Un auteur italien qui entre par la grande porte dans la BD franco-belge avec la traduction de quatre bijoux : Notes pour une histoire de guerre, Baci dalla provincia, le local et Extérieur Nuit et qui rafle d'entrée le prix du meilleur album à Angoulême et le prix René Gosciny en prime pour ce one-shot Notes pour une histoire de guerre« .
Pour moi, dans cet album de Gipi, il y a un peu de Davodeau avec le côté humain de l'histoire et de la narration et également un peu du style de Baru et en particulier de L'autoroute du soleil, qui ajoute au côté contemporain du récit une touche d'adolescence défavorisée et caïd.
Dans cet album divisé en trois chapitres on va suivre trois adolescents dans un pays (que l'on situe dans les Balkans) en guerre. Julien, fils à papa et narrateur de l'histoire, et deux jeunes issus d'un milieu défavorisé : Stéphane alias P'tit Kalibre qui n'a pas peur de flirter avec la mort et Christian, son fidèle compagnon.
Ce que j'ai fortement apprécié dans cet album c'est que contrairement à d'autres récits relatant le destin d'adolescents dans un pays en guerre (comme Deogratias), ici on ne retrouve pas ce côté victime de la guerre. On va suivre trois adolescents qui vont se frayer une voie au milieu de cette galère et consciemment choisir le côté des profiteurs de la guerre plutôt que celui des victimes.
Tout au long des différents chapitres on va s'attacher à ces trois personnages, les voir s'affranchir, se frayer un chemin dans la guerre, mais également dans la vie. La narration est exemplaire, parsemée de rêves brouillons de Julien, pour brillamment se conclure à la fin du troisième chapitre.
Bref, une belle découverte cet auteur italien, dont le dessin nous plonge immédiatement dans la bonne ambiance et dont la narration juste nous accroche au destin de trois adolescents qui doivent tracer leur vie au milieu d'une guerre civile.
Un album que beaucoup refermeront avec un sentiment de contentement, que d'autres rouvriront afin d'essayer de déchiffrer les textes en italien dissimulés dans le dessin (entre autre dans les flammes de la maison qui brûle), mais que peu iront revendre.
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pycrozet
  19 novembre 2017
Très original, mais sombre... évidemment.
Gipi nous offre ici une histoire particulièrement sombre : celle de trois jeunes hommes à peine sortis de l'adolescence qui, alors qu'une guerre éclate en France, à notre époque, se retrouvent sans toit ni ressources. Cherchant d'abord à survivre en pillant les décombres pour revendre les denrées ainsi récoltées, ils font la rencontre d'un vrai bandit. On suit le chemin de ces trois "amis", des chemins qui semblent tressés ensemble mais qui, pourtant, ne leur offriront pas du tout les mêmes chances. La personnalité et le vécu de chacun semble déterminer la place qu'ils occuperont dans la nouvelle "meute" à laquelle ils se greffent, sans grand espoir de changement. Ce livre est relativement sombre, tant en ce qui concerne l'histoire que dans les graphismes (gamme de couleurs du sépia au brun, traits durs, lumières rasantes ou inexistantes, quelques crayonnés en noir et blanc...)
J'ai aimé l'originalité de cette bande dessinée, mais je vous conseille de la lire un jour où vous avez le moral !
N.B. : le titre, "Notes pour une histoire de guerre", peut faire penser qu'il s'agit ici d'un simple travail préparatoire, mais il n'en est rien : la BD est aboutie, et les "notes" dont il s'agit appartiennent pleinement au scénario - je ne vous en dis pas plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
alouett
  07 février 2018
Trois adolescents livrés à eux-mêmes. Leur pays est en guerre. Pour s'en sortir, il faut montrer les dents, jouer des coudes et se débrouiller. Leur repaire, il est là-haut sur la colline. Les trois faisaient la loi, leurs propres lois, et vivaient de petits larcins. En bas, les villages sont en partie détruits par les bombes.
Un jour, alors qu'ils cherchent à vendre des pièces détachées de voiture, les garçons font la connaissance de Felix, un milicien trafiquant. Et là, c'est d'un tout autre business dont il va être question. Felix remarque les capacités de P'tit Killer dans lequel il se voit quand il était jeune. le mercenaire va alors prendre les trois ados sous son aile et former P'tit Killer. Ce dernier va devenir son homme de main.
Gipi décrit un pays en guerre sous le regard de ceux qui sont à l'arrière des lignes. Il parle du quotidien des civils qui tentent de survivre en s'affranchissant des règles habituelles. Ces trois jeunes réinventent la vie à leur manière. Ils se déplacent dans des paysages en ruines, à l'affût du danger. Ils rejettent la peur et la terreur. Des gosses, ce ne sont rien d'autres que des gosses qui jouent aux adultes pendant que les adultes jouent à la guerre grandeur nature. Que savent ces gamins de leur patrie ? Que savent-ils des raisons du conflit ? le scénario est silencieux à ce sujet, nous donnant l'impression d'un monde à la dérive.
... (la suite : https://chezmo.wordpress.com/2018/02/07/notes-pour-une-histoire-de-guerre-gipi/)
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
miladomilado   23 décembre 2015
- C'est quoi cette caisse ?
- Une Saab.
- Je suis dans une Saab, j'y crois pas...
- Une Saab 900 turbo. Avec ABS et déstringueur en série.
- C'est quoi un déstringueur ?
- un truc qui fait fondre les strings des nanas que j'embarque.
Commenter  J’apprécie          103
gridougridou   28 février 2011
Et à quelle distance doivent exploser les bombes pour te faire dire qu'une guerre est la tienne?
Commenter  J’apprécie          100
gridougridou   28 février 2011
faire le patriote, ça veut dire que tu fous ce qui te plait, mais tu dis que tu le fais pour la patrie.
Commenter  J’apprécie          80
OliZOliZ   16 septembre 2011
La ville fut florissante
Puis en ruine
Enfin
Et c’était incroyable
Elle fut florissante de nouveau
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Gipi (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Gipi
Le mois d'octobre chez Futuropolis sera celui des récits qui laissent des traces. Des récits indélébiles. Un récit personnel avec Gipi qui nous fera vivre des Moments extraordinaires sous faux applaudissements. Un récit historique avec Andrea Serio qui nous fera écouter sa douce Rhapsodie en bleu. Un récit de guerre pour Estelle Dumas, Julie Ricossé et Loïc Godart dans Des Bombes et des hommes. Et un récit littéraire avec l'adaptation du roman Fleur de Tonnerre, de Jean Teulé, par Jürg et Jean-Luc Cornette. Laissez-vous porter !
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3812 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..