AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de thimiroi


thimiroi
  24 novembre 2019
Dans le premier volume de la trilogie carthaginoise de Philippe Girard, Hamilcar faisait jurer à son fils de de venger Carthage après sa défaite. C'est ce qu'Hannibal va s'employer à faire au cours de la seconde guerre punique (218 / 201 avant J.-C.), dont Philippe Girard restitue fidèlement les principales étapes en s'inspirant des récits des historiens Polybe et Tite-Live.
Quelques années après la mort de son père, Hannibal prend la tête de l'armée carthaginoise en Espagne et poursuit la conquête du pays. Il s'empare de Sagonte, une ville alliée de Rome qui déclare alors la guerre à Carthage.
Alors commence l'une des plus prodigieuses campagnes militaires de l'Antiquité : Hannibal franchit les Pyrénées, le Rhône et les hautes vallées des Alpes avec une armée composée de 80 000 fantassins, de 12 000 cavaliers et d'une quarantaine d'éléphants (!). Cette traversée des Alpes, qui s'effectue dans le froid automnal par des cols élevés et recouverts de neige, est terriblement meurtrière : Hannibal y perd les trois quarts de son armée !
Arrivé dans le nord de l'Italie (Gaule cisalpine), il trouve des alliés parmi les Gaulois soumis par les Romains, reconstitue son armée et remporte d'éclatantes victoires sur ses adversaires. Pendant seize ans (!), il ravage l'Italie romaine et reste invaincu.
Pourquoi n'a-t-il pas assiégé Rome ? le livre n'apporte pas d'explication satisfaisante et ce renoncement va avoir de terribles conséquences pour Carthage…
Un jeune général romain nommé Scipion reprend l'Espagne aux Carthaginois puis porte la guerre à proximité de la cité punique. Rappelé en Afrique pour affronter Scipion, Hannibal connaît pour la première fois la défaite à Zama, il est obligé de s'enfuir et finira par se suicider pour échapper aux poursuites des Romains.
Pas de temps mort dans ce récit, mais on regrettera que l'auteur n'ait pas insisté davantage sur le ressenti d'Hannibal et de ceux qui l'accompagnaient, sur ce qu'ils ont éprouvé lors de cette terrible traversée des Alpes, lors des différentes batailles auxquelles ils ont participé et lors de cette interminable campagne d'Italie qui, rappelons-le, a duré seize années...
Ceci mis à part, une lecture tout à fait instructive et agréable.
Commenter  J’apprécie          373



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (36)voir plus