AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368900123
222 pages
Éditeur : Le Passeur (07/03/2013)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 9 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Le Passeur - 03/2013)


Dans cet ouvrage très personnel, Roland Giraud livre sa vision de la vie. Il évoque ses racines et ses souvenirs d'enfance au Maroc, la relation complexe avec son père, ses rêves de devenir chanteur, la rencontre déterminante de Maaïke, devenue sa femme en 1966, ses débuts au music-hall, au cinéma et au théâtre. Puis vient la notoriété, et Roland Giraud remporte un succès popula... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  17 septembre 2014
J'aime beaucoup les autobiographies qui permettent de mieux comprendre leurs auteurs et, surtout, qui les remettent à égal avec nous. Je veux dire par là que de stars, d'écrivains connus etc., ils redeviennent des humains, de simples humains, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs joies et leurs peines.
Roland Giraud se livre ici en toute pudeur, de façon très simple. de son sentiment d'abandon qu'il a développé lorsqu'il était petit à ses débuts en tant que comédien, on entre à pas feutrés dans la vie de cet acteur qui, sans rien faire paraître, n'a pas eu une vie facile. Bien entendu, ce qui revient dans les mémoires lorsqu'on parle de lui, ce ne sont plus ses prouesses mais bien le décès de sa fille, Géraldine, dans des conditions épouvantables... Une affaire qui, pour lui, et on peut le comprendre, n'est pas classée. Comment font-ils, sa chère épouse et lui, pour endurer une telle souffrance sans s'écrouler ? Bien que la blessure soit profonde et le chagrin incommensurable, ils s'en remettent à la justice divine. Maaïke, madame Giraud à la ville, est calviniste. Roland a trouvé sa voie dans ce protestantisme appris avec celle-ci et ses beaux-parents. Il en parle assez souvent et cela devient même un fil conducteur dans ses confidences.
Ce livre est un bel hommage à son épouse et, bien entendu, à sa fille.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
Jeanmarc30
  28 octobre 2019
C'est au travers d'un discours très personnel mais également très émouvant que Roland Giraud se livre "en toute liberté".
Cette oeuvre autobiographique lui permet de se confier à nous avec des mots simples et forts. Il nous confie ainsi ce qu'a été jusqu'à présent sa vie, son enfance, sa carrière, ses amours, ses drames. J'avoue avoir été conquis et surpris par la qualité de l'écrit de l'auteur dont les multiples révélations incarnent tout à la fois pudeur et simplicité.
Il nous conte ainsi ses souvenirs les plus personnels et il nous les conte si je puis dire autant avec son coeur qu'avec ses propres larmes. Roland Giraud au-delà de sa carrière artistique a aussi été malheureusement un père qui a vécu un drame qui a défrayé de longs mois durant la chronique judiciaire... et la perte de son enfant y est traitée avec beaucoup de sincérité et de sensibilité.
En toute liberté est un remarquable récit qui permet de découvrir sous un sinon des angles nouveaux ce comédien discret.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
1967fleurs
  03 août 2015
J'ai acheté le livre ce matin, je l'ai ouvert me disant je vais le commencer et je me suis laissée emporter par cette belle écriture, pleine de lucidité, de clairvoyance, de ponderation, de nuances, d'humanité.
Roland Giraud est réputé pour ses coups de gueule dans le travail, mais c'est une personne profondément équilibrée, qui ne s' apitoye pas sur son sort malgré la perte de sa fille.
Il fait beaucoup de belles références à la Bible mais jamais dans un prosélytisme religieux. Il a compris que dans le l'épreuve les vrais amis ce sont ceux qui restent quand tout le monde est parti. Il y en a très peu. Il a vécu avec son épouse des blessures profondes de la part de sa belle famille suite à la mort de Géraldine, qu'il n'aurait jamais pense vivre.
Ce livre est aussi l'histoire d'un couple qui aurait pu basculer, mais qui est resté soude et uni. Leur foi commune les aide à avancer et prendre de la distance par rapport à leur chagrin, même si la douleur de la perte est toujours là.
C'est un livre qui n'a pas forcément un titre accrocheur, ce n'est pas un roman, il passe inaperçu MAIS, il regorge de pépites, il fait réfléchir, après il faut évidemment adhérer à ce type de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
EMELOU
  16 mai 2013
J'avais hâte de livre ce témoignage de Roland Giraud, acteur que j'apprécie beaucoup notamment à travers ses pièces de théâtres de vaudeville que j'affectionne particulièrement.
Je m'attendais à une biographie lambda et je me suis retrouvée embarquée dans la lecture d'une confession tres intimiste de l'auteur.
Ce livre poignant, terrible et si humain, Roland Giraud se livre sans retenue avec une poésie que je ne lui connaissais pas. Il nous raconte son enfance compliquée, ses débuts, sa merveilleuse épouse, leur drame épouvantable avec le décès tragique de leur fille Géraldine, sa foi en la religion, sa perception de l'humain, des médias, du monde en général le tout ponctué par une philosophie de vie admirable.
Cet homme blessé se raconte, simplement, mais avec une écriture magnifique, et nous embarque dans ce livre sans aucune mesure. J'ai pris mon temps pour lire ce livre qui n'est pas epais, mais juste pour le plaisir de parcourir ces lignes tranquillement en remettant toujours à plus tard de le refermer tant je me sentais vivante et que ce livre m'apportait des axes de reflexion extraordinaires et insoupçonnés sur la vie.
Je pourrai disserter des heures sur cette lecture mais je laisse aux autres lecteurs la joie de découvrir ce témoignage incontournable et revenir vers moi pour en discuter, je ne dirai qu'une chose afin de conclure ma prose: Bravo Monsieur Roland Giraud pour m'avoir ouvert les yeux sur certaines choses et pour m'avoir inculqué quelques notions de vie.

Lien : http://emysbooks.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Etoilesonore
  26 septembre 2014
Il y a le Roland Giraud que tout le monde connaît: acteur de talent et amuseur public. Attention, dans le bon sens du terme!
Et puis il y a le Roland Giraud qui se révèle dans ce livre, celui qui est blessé, d'abord par une enfance marquée par un père dur et intransigeant, puis par la vie et la perte tragique de son enfant unique. Mais il y a aussi l'homme dans toute sa profondeur, sa quête de sens, sa recherche d'une vie belle. Non pas un bonheur facile et factice, fait de paillettes et de strass, comme on en voit beaucoup dans ce milieu. Non, un homme que sa foi éclaire, qui se laisse guider, qui se laisse aimer.
Un très beau livre qui nous révèle une belle personne.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   17 septembre 2014
Mais s'isoler dans sa peine et ses silences ne peut qu'entretenir le chagrin et l'amertume. Alors, il faut oser relever la tête et redécouvrir la beauté du ciel et la chaleur du soleil. Il faut observer l'opiniâtreté de la vie et la puissance de l'espérance. Il faut aussi retrouver la confiance en celui qui sait écouter et qui aide les mots à naître. Et soudain, la fringale de dire. L'écluse s'ouvre et les flots se déversent. Me voilà avide de partager des images, des odeurs, des joies et des larmes. L'avenir retrouve un horizon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
1967fleurs1967fleurs   03 août 2015
Comme sans doute dans toutes les maisons, il y avait chez nous des conversations non autorisées, des réalités à ignorer et des sujets impurs voire tabous. Mais pas seulement des conversations : des actes aussi devaient rester cachés et des faits être oubliés. Derrière des belles façades, dans les appartements cossus, les placards sont pleins de ces histoires à enfermer à double tour, la où elles fermentent si longtemps qu'elles empoisonnent plusieurs générations de facon pernicieuse er sourde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EMELOUEMELOU   16 mai 2013
Je pense qu’au moment de ma naissance, ma mère ne me désirait pas. Elle avait 37 ans, mon père 40, et ils avaient déjà un fils de 12 ans. Il est fort possible que mon arrivée dérangeait un peu tout le monde. Léo, le fils jusque-là unique, heureux de son statut, a vu surgir un petit frère qui ne pouvait que faire vaciller son univers, naturellement centré sur lui seul ! Comment ne pas le comprendre ? De plus, j’ai vu le jour alors que le monde était en guerre et que la naissance d’un bébé devenait un fardeau pour n’importe quels parents. L’enfant que j’étais a ressenti cet accueil difficile. Mais un autre malaise est rapidement apparu, épaississant et chargeant l’atmosphère familiale. J’ai cru pouvoir sonder une espèce de secret sur ce qui s’était passé un peu avant ma naissance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
phiphiphiphi   10 avril 2013
On dit que celui qui est amputé d'une jambe a toujours mal à la jambe qu'il n'a plus. J'y crois ! Moi, j'ai mal à Géraldine qui n'est pourtant plus là, et qui certainement est mieux là où elle est. Savoir où elle est, et avoir foi en Dieu qui l'a accueillie, ne m'empêche pas de souffrir de son absence. C'est sans doute cela, être et rester humain.
Commenter  J’apprécie          50
EMELOUEMELOU   16 mai 2013
Le déracinement est toujours douloureux. Comme le dit fort bien le poète Edmond Haraucourt, dans le Rondel de l’adieu : « Partir, c’est mourir un peu, c’est mourir à ce qu’on aime : on laisse peu de soi-même en toute heure et dans tout lieu. » Les hommes ne sont pas de ces plantes que l’on peut dépoter et rempoter à l’infini sans en souffrir beaucoup
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
536 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre