AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782253118268
124 pages
Le Livre de Poche (07/06/2007)
3.48/5   50 notes
Résumé :
Il ne faut pas dire ce que je fais quand mon institutrice inscrit sur le tableau : raconter une soirée d'automne. Il ne faut pas écrire : La nuit qui tombe à cinq heures. Le bruit de la cocotte-minute, le bruit du mixer, la chaise vide de ma soeur, la louche pour servir la soupe, le lait que mon demi-frère verse dans la soupe pour la refroidir, le silence autour de la table. Il ne faut pas écrire : Celle qui n'est pas ma mère assise en face de moi. Le début de fou r... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
zabeth55
  13 novembre 2014
Souvenirs de l'école primaire, des premières années de collège, entre les années soixante et soixante-dix.
Avec passion et émerveillement, la narratrice apprend : à lire, à écrire, à compter, la grammaire, l'histoire, la poésie, l'anglais….. Tout l'enchante.
Elle se sent mieux à l'école qu'à la maison, avec « celle qui n'est pas sa mère » (ainsi est-elle nommée tout le long du livre) et avec son père où les non-dits sont nombreux. « On t'expliquera plus tard ».
Ce n'est pas inintéressant, non, surtout dans la construction d'un individu entre le vécu de l'école et celui de la maison et les questionnements et l'inquiétude que cela peut provoquer chez un enfant. Mais tous les souvenirs scolaires de l'auteur sont posés là, et il manque un je ne sais quoi, un lien, une musique…. et je referme le livre avec un sentiment mitigé et une légère insatisfaction.
Commenter  J’apprécie          240
Laurent81
  21 novembre 2022
Nostalgie, quand tu nous tiens ! Il se trouve que Brigitte Giraud, prix Goncourt 2022 pour Vivre vite, est née un an après moi et que ses souvenirs d'enfance résonnent en moi et font remonter les miens à la surface. J'avais oublié l'école des années 60 avec ses intercalaires, ses ardoises, avec la petite éponge de couleur dans une boite ronde, les oeillets et les carnets de correspondance, les tables de multiplication au dos des cahiers, sans oublier le papier millimétré, l'équerre et le rapporteur. J'avais oublié les poèmes de Jacques Prévert, de Maurice Carême ou d'Emile Verhaeren, les cartes du relief de la France où le Massif Central faisait une tâche sombre au milieu de la couleur des massifs anciens alors que le Mont Blanc culmine à 4807 mètres. Sans parler des repas à la cantine avec la macédoine et les choux de Bruxelles. Dans la cour de récréation : saut à l'élastique, cochon pendu ou ballon prisonnier.
Bref, cette évocation fait remonter plein de souvenirs. Sans parler de ce qui passait à la télé : Claude François et les Claudettes, Sheila et Ringo, l'Ajax d'Amsterdam de Cruijff et le Bayern de Beckenbauer. Et Daktari avec le lion Clarence qui louchait et Judy la guenon.
A la maison, ce n'était pas toujours drôle pour Brigitte, alors elle s'investissait à l'école et à la gymnastique pour faire comme Nadia Comaneci.
Si elle apprend avec passion à l'école primaire et les premières années de collège, elle aimerait en apprendre davantage sur les origines de sa famille “J'apprends la conquête de l'Amérique, les Incas, les Vikings et les Huns. Mais personne ne m'apprend mon petit bout d'histoire à moi, ma traversée de la Méditerranée, ma triste épopée”.
Tu comprendras quand tu seras grande comme seule réponse.
Un beau texte sur l'enfance et le début de l'adolescence dans les années 60/70.
Challenge Riquiqui 2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          124
Jacotte_Fenwick
  23 mars 2014
Elle apprend goulûment, avec gourmandise, tout ce que l'école lui livre. C'est savoureux et poignant, ça nous rappelle nos années d'école primaire, le plaisir des cahiers neufs, des crayons bien taillés et de la trousse bien rangée, mais c'est poignant parce que ça nous rappelle aussi la cruauté des instits ou des élèves, et surtout le besoin qu'on avait, aussi, de cette bouffée d'oxygène qu'est parfois (toujours ?) l'école pour les enfants qui ne respirent pas très bien à la maison.
Commenter  J’apprécie          30
SD49
  31 janvier 2010
Il a fallu un peu de temps pour que je m'habitue à ce livre ...... Il est écrit par petits paragraphes avec de courtes phrases. C'est l'histoire d'une petite fille de son entrée en CP jusqu'au collège. Les petits paragraphes s'enchaînent en racontant son quotidien, par petites touches. Elle a un papa, une soeur (qui n'est pas beaucoup là mais on ne sait pas pourquoi), un demi-frère et celle qu'elle appelle 'celle qui n'est pas ma mère'. C'est parfois un peu décousu mais pour finir je me suis attachée à cette petite fille et à sa vie. Elle raconte l'école, la maison, la gymnastique. Il y a du mystère dans sa vie car elle n'a pas ou plus de maman, on comprend certaines petites choses au compte-goutte mais tout ne sera pas éclairci à la fin du livre. Elle n'a pas l'air très malheureuse mais pas très heureuse non plus alors elle se raccroche à l'école et elle apprend. Un livre tout en sensibilité.

Lien : http://pages.de.lecture.de.s..
Commenter  J’apprécie          40
acidrag
  14 avril 2016
J'ai beaucoup aimé. Pas seulement parce que cela se passe à Lyon et dans les années 70. Surtout parce qu'il y a cette sensibilité d'une enfant face au monde des adultes. Un roman d'apprentissage mais aussi d'étonnement face à nos certitudes, nos tabous. le tout enveloppé de poésie.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fanette812fanette812   17 janvier 2015
« J’aime quand mon institutrice fait l’appel et que je réponds présente. J’aime répondre à mon nom, à voix haute, j’aime mon nom même si c’est celui de mon père. (…) J’aime écrire. J’aime tracer les lettres majuscules, les boucles du H qui n’en finissent pas. J’aime écrire entre les lignes, surtout ne pas dépasser. J’aime les phrases de l’école qui simplifient le monde : Le départ en vacances met tout le monde en joie. (…) Ecrire me donne un pouvoir nouveau. Je peux m’arranger avec les mots. Je peux décider. Utiliser ou ne pas utiliser tel mot. Je peux construire une histoire avec mes mots à moi. Je peux inventer une histoire qui n’est pas la réalité. Je suis la seule à savoir. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
line70line70   21 mars 2011
J'apprends que deux mondes peuvent exister ensemble, sans que cela se voie. J'apprends que l'on peut rire et être malheureux à la fois. J'apprends que l'on peut mentir sans avoir l'intention de mentir. J'apprends que l'on peut écrire je sans parler de soi.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Brigitte Giraud (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Giraud
Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donne rendez-vous chaque dimanche à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Vivre vite - Prix Goncourt 2022 de Brigitte Giraud aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/vivre-vite-1.html • Les Vertueux de Yasmina Khadra aux éditions Mialet Barrault https://www.lagriffenoire.com/les-vertueux.html • du fond des âges de René Manzor aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/du-fond-des-ages.html • le Monde de Sophie de Jostein Gaarder aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/le-monde-de-sophie-reedition-50-ans-points.html • le Monde de Sophie (BD) - La Philo de Socrate à Galilée (T1) de Jostein Gaarder, Vincent Zabus aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/le-monde-de-sophie-bd-la-philo-de-socrate-a-galilee-tome-1.html • Louis-Ferdinand Céline, le trésor retrouvé de Jean-Pierre Thibaudat aux éditions Allia https://www.lagriffenoire.com/louis-ferdinand-celine-le-tresor-retrouve.html • Guerre de Louis-Ferdinand Céline et Pascal Fouché aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/guerre.html • Les Lions de Sicile : Les Florio (T1) de Stefania Auci aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/les-lions-de-sicile-les-florio-tome-1.html • Les Florio (T3) Les Lions en hiver de Stefania Auci et Renaud Temperini aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/les-florio-tome-3-les-lions-en-hiver.html • Fauves de Eric Mercier aux éditions HarperCollins Poche https://www.lagriffenoire.com/fauves-1.html • le cadeau d'anniversaire de Soledad Bravi aux éditions Ecole des Loisirs https://www.lagriffenoire.com/le-cadeau-d-anniversaire.html • Un tourbillon de sable et de cendre de Amy Harmon et Laurent Bury aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/un-tourbillon-de-sable-et-de-cendre.html • Miss Eliza de Annabel Abbs et Anne-Carole Grillot aux éditions Hervé Chopin https://www.lagriffenoire.com/miss-eliza.html • le brassard. Alexandre Villaplane, capitaine des Bleus et officier nazi de Luc Briand aux éditions Plein
+ Lire la suite
autres livres classés : institutriceVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

A présent

Comment s'appelle le mari de la narratrice ?

Jules
Claude
Sam

5 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : À présent de Brigitte GiraudCréer un quiz sur ce livre