AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266308069
400 pages
Éditeur : Pocket (09/07/2020)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 91 notes)
Résumé :
Depuis leur adolescence, Rachel et Vincent vivent un amour fort et passionné. Mais quelques jours après avoir célébré leurs dix ans de rencontre, Vincent disparaît dans des conditions tragiques.
L’histoire commence six ans après l’accident. Alors que Rachel essaie de mener sa nouvelle vie sans lui, toujours au cœur de sa Vendée natale, elle croise par hasard dans les rues de Paris, un homme qui lui ressemble terriblement. Elle est certaine que c’est lui. Mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  10 juin 2020
Attention : divulgachage...
C'est un roman qui m'avait interpellé parce que son résumé ressemblait grosso modo , au pich (inversé) de "Ne le dis à personne", d' Harlan Coben , mais on en est loin au final, très très loin...
Rachel a perdu celui avec qui elle devait se marier, il y a six ans. Il a été déclaré mort dans un accident de moto, emporté par la rivière , mais le corps n'a jamais été retrouvé. Elle n'a jamais refait sa vie, et six ans après cette "disparition", vl'a ti pas qu'elle le croise par hasard, (ou croit le croiser) à Paris, mais le perd de vue. Aussitôt, flanquée de sa soeur jumelle et de son cousin, elle va se livrer à une "enquête".
Alors, c'est un livre qui pourra plaire à ceux et celles qui ne sont pas friands de romans policiers, et qui préfère le soft, car , on ne peut pas dire qu'il y ait du suspens. L'enquête est trop facile, les coïncidences trop nombreuses, et l'auteure s'oriente vers le "romantique", sauf que , sur ce plan là, non plus, je n'ai pas vibré.
Les personnages sont trop caricaturaux, manquent d'épaisseur, de singularité. Rachel, est la "jeune/ jolie/gentille" fiancée qui n'a jamais oublié son mec. Elle vit en" tribu"avec sa famille, les uns sur les autres, et ne fait pas un pas sans sa jumelle ou son cousin (lequel est comme son frère, et accessoirement le meilleur ami de Vincent , le disparu ). On tourne en rond dans cette famille, aucun élément extérieur, on étouffe . C'en est agaçant, et ça dégouline de bons sentiments qui nuisent au suspens et au malaise que doit susciter un thriller. Les gens se donnent du "mon frère" , alors qu'on n' est pas dans un film de gangsters , on est dans un milieu bourgeois... C'est juste ridicule...
Ce côté "tribu, manque d'ouverture , "on reste entre nous", je l'ai ressenti également avec le personnage de Chang Li... l'auteure ne s'est probablement pas rendue compte qu'avec ce personnage, elle était raciste, mais moi, c'est comme ça que je l'ai ressenti. On est dans la caricature. ( le nuoc man qui pue...)
Dans ce roman, les gentils ont les yeux clairs, le méchant , est d'origine étrangère. On s'attend à mieux d'un roman publié de nos jours...
Un thriller qui comporte pas mal d' invraissemblances : le procureur déclare Vincent mort, (sans corps), au bout d'un an, parce qu'il est ami avec la grand- mère ...( !). La justice qui juge un assassin, en moins d'un an... J'aime les romanciers qui se renseignent un minimum pour être crédible avant de commencer un roman.
Mais dés le début , j'ai su que je n'accrocherais pas à cause du style . L'écriture est plate , sans saveur , limite Harlequin... [ Leur effusion devient brûlante, et il sait avec certitude que rien ne saura éteindre le feu dévorant de leur passion."].
J'ai même souri à cet échange , que je vous livre tel quel ... qui n'a pas été sans me rappeler un certain Julio, (mais lui , au moins, il avait l'accent chantant...) .
[- C'est bien toi ?
- Oui, c'est bien moi. Je n'ai pas changé. je suis toujours le même. Je me suis juste perdu en chemin."].
A ce stade, moi aussi , je suis perdue , et ne comprend pas le succès qu'a eu ce roman sur internet...
Challenge Mauvais genres 2020.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          424
SZRAMOWO
  21 novembre 2019
Six ans à t'attendre est un roman à plusieurs détentes, bien construit et bien écrit avec quelques longueurs que l'on supporte grâce à l'écriture fluide de l'auteur.
L'histoire : Rachel doit épouser Vincent mais ce dernier disparait dans un accident de moto quelques jours avant leur mariage.
Elle est confrontée à la disparition de son futur mari et en même temps au décès de son grand-père d'une crise cardiaque.
Heureusement Rachel vit dans une famille unie, entourée de cousins et d'amis, tous effondrés par les disparitions de Vincent et de l'ancêtre.
La famille vit confortablement : « Grand-Pa avait repris la banque que son père avait créée, il était souvent absent ; aussi mettait-il un point d'honneur à consacrer ses dimanches à sa famille. Ainsi avait débuté la tradition des repas dominicaux, que les petits-enfants avaient toujours connue. Et même si Grand-Pa était mort depuis bientôt six ans, la tradition se perpétuait. »
Rachel, « (…) est devenue biographe. Écrire pour les autres, retracer leur vie, faire vivre leurs mémoires, c'est ce à quoi elle s'applique tous les jours. »
Au cours d'une mission à Paris, elle croit apercevoir Vincent sortir d'un immeuble. Elle tente de le suivre mais le perd de vue.
Le roman raconte la recherche puis la traque de ce “Vincent” dans Paris par Rachel, soutenue par son cousin, Gautier et sa cousine, Carole. Cette traque les conduira de Paris à Aubagne.
Dans la première partie, le récit nous fait mieux connaître la famille, son passé, ses histoires, sa réussite : « Dans les deux longères disposées à droite et à gauche de l'imposante demeure, vivent respectivement Clotilde, avec son mari Philippe, et son frère Adrien avec sa femme Cécile. Les petits-enfants ne vivent plus au domaine depuis longtemps, mais les filles y viennent tous les jours, d'abord parce qu'elles y travaillent. Dans le quatrième bâtiment, vieille grange rénovée, un peu plus à l'écart des habitations, Rachel s'est installée un petit bureau dans lequel elle vient écrire et où elle reçoit ses clients. Elle a souhaité que cette pièce soit parfaitement insonorisée, car l'autre partie de la grande bâtisse sert à Carole de salle de danse, où elle donne ses cours et s'entraîne pour ses compétitions. »
C'est dans cette partie que selon moi, il a quelques longueurs…
Dans la deuxième partie les trois cousins se lancent à la recherche de Vincent et tente de découvrir le secret de sa disparition. Cette partie est beaucoup plus enlevée et dynamique, elle prend des allures de thriller, le suspense est ménagé, on ne s'y ennuie pas du tout, on ressent une certain fébrilité en tournant les pages. On est avec Rachel :
« Soudain, les bras de Morphée ne semblent plus si bienveillants, et Rachel ouvre les yeux d'un seul coup. (…) elle se trouvait au beau milieu de son rêve, celui qui se transforme en cauchemar, quand Vincent disparaît et que tout devient gris autour d'elle (…) Elle touche sa poitrine au milieu des seins, mais elle ne transpire pas. Elle a su se réveiller avant que le rêve ne vire au cauchemar, et si elle n'avait pas l'habitude de ces nuits mouvementées, elle aurait même songé qu'il s'agissait d'un doux rêve dans lequel elle retournerait bien, pour ne plus jamais en sortir. »
Mon avis :
Un premier roman très réussi, alternant des moments de sérénité - la vie de famille, la description minutieuse de ces instants de bonheur - et des moments de doute, de tension, d'angoisse aussi chez les principaux personnages.
Les personnages sont attachants et parfois le roman s'aventure dans le récit « feelgood », on aimerait tous vivre dans cette famille où les conflits sont rares et les tensions se résolvent sans heurts.
Pour donner du rythme au récit, l'auteur exploite l'envers de décor idyllique, les personnages ne sont pas prêts à affronter ce qu'ils vont découvrir et sont souvent désemparés.
La construction du roman joue sans arrêts sur ces deux ressorts et ça fonctionne à merveille.
Un roman que j'ai lu avec plaisir.
Je donne peu de détails sur l'histoire elle-même pour éviter de dévoiler la clé du mystère.
Lien : https://camalonga.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Soukiang
  14 novembre 2018
Imaginez un seul instant ...
Et si l'amour de votre vie, disparu dans des circonstances tragiques et troublantes, réapparaissait ?
Il ne s'agit pas d'une vision surnaturelle ou d'un de ces rêves dont vous pourriez parfois vous rappeler le matin.
La scène s'est passée en plein jour, dans une rue parisienne et il ne fait aucun doute pour Rachel, son Vincent qu'elle s'apprêtait alors à épouser est bien revenu, six ans après !
Et si la vérité était ailleurs ...
Cette histoire m'a fait passé par plusieurs phases de sentiments qui peuvent résumer tout ce que la vie peut proposer dans l'amour partagé, la joie, le bonheur intense d'un émoi indescriptible, comme les doigts réunis d'une main, le coeur battant à l'unisson de l'autre, la complicité naturelle, les regards enfiévrés, cette joie unique que l'on voudrait voir perdurer pour toujours, la vie croquée à pleine dents et ... tout l'envers du décor, le déni, les peines de l'absence, la mort, le poids des souvenirs douloureux, la souffrance, cet état second qui se transforme en résilience dès lors qu'il s'agit de faire face à ses propres démons, les fantômes de ceux qu'on aimés, un jour, passionnément, amoureusement, rien ne saurait effacer la détresse qui plonge l'un des personnages dans la vacuité d'une existence, si le travail apporte une satisfaction professionnelle, sa résonance trouve vite ses limites dans le temps.
La plume apporte cette touche prégnante que la destin est parfois inexplicable, l'histoire est construite comme un roman à suspense, l'alternance passé-présent est importante pour comprendre, le poids des souvenirs et de la culpabilité, rien ne plus jamais comme avant, ce qui fut a été et ce qui est reste à l'être, ne vous attendez pas à des sorts jaillissant d'un coup de baguette magique ni d'une apparition fantastique, il y a plusieurs rebondissements qui maintienne l'éveil du lecteur, rien n'est jamais prévisible à moins d'avoir justement une boule de cristal et pour peu que l'on se donne la peine d'interpréter les signes, Six ans à t'attendre c'est l'apparence des êtres humains connait-on vraiment ses proches, que peut-il bien se passer dans les méandres de l'esprit, peut-on anticiper ou deviner des actions qui pourraient à jamais l'avenir ?
Dans l'ignorance, dans la spirale d'une vie réglée comme un long fleuve tranquille, cette détermination à la préserver coûte que coûte a-t-elle un prix ?
Souvent, tant que le malheur touche les autres, le soulagement l'emporte sur la compassion, sans demi-mots, chacun tente de survivre à sa manière, de réagir avec ses armes et ses mots, la vérité est souvent cruelle, se plonger dans le doute et l'incertitude des lendemains, l'auteure aborde plusieurs pistes qui vont alors converger vers un dénouement estomaquant, à l'image des poupées russes Matriochka, ouvrir la boîte de Pandore peut nuire à la santé et surtout vous en faire voir de toutes les nuances de la passion, de ces désirs refoulés, une volonté de repousser les limites, de redonner espoir et courage, d'occulter le passé pour se concentrer sur l'instant T, les personnages se révèlent progressivement dans leur force de caractère, dans leur faiblesse ils résistent à l'usure de la vie, du temps qui passe, les stigmates apparaissent et disparaissent comme pour défier la fatalité, provoquer la divine providence, une lecture qui prend le temps d'installer l'intrigue, de s'imprégner d'une mémoire fragmentée, comment reconstituer les morceaux du puzzle de plusieurs existences brisées, recoller et colmater les brèches, il en restera toujours des fissures et les apparences vont dévoiler leur face cachée ...
Emotions démultipliés, il est difficile de s'ennuyer par la mise en parallèle de plusieurs vies, la plume de l'auteure nous invite à suivre ces parcours sêmés d'obstacles, l'amitié éprouvée, l'incompréhension devant les révélations qui feront rebondir l'intrigue, faux-semblants et mensonge s'entremêlent pour propulser les personnages vers d'autres directions, le hasard est-il le fruit d'une multitude d'actions, à partir de quel moment la vie peut-elle trouver un cheminement logique, comme une force centrifugeuse, il est des variables qui viennent tourmenter, défier les lois de la nature, difficile de trouver le juste équilibre dans cet imbroglio de facteurs, le roman aborde la notion de la famille, ce socle indéboulonnable qui est au centre de toutes les attentions, la solidarité, la compassion mutuelle, les inévitables aléas de la vie qui influent sur l'équilibre et l'hégémonie, quand des secrets de famille finissent par éclater, chacun se remet en cause, le cocon rassurant commence à montrer des signes de fragilité et la réalité devient autre.
Le style dense apporte la dynamique nécessaire à ne rester pas juste spectateur d'un récit, si l'auteure prend le temps de placer les bases d'une histoire à tiroirs au début, beaucoup de questions se bousculent dans la tête, quelques indices permettent rapidement de reconstituer certains événements, patience et abnégation, pour certains personnages, toute la pertinence est de trouver le bon moment au bon endroit, j'ai particulièrement apprécié certaines parties qui m'ont donné du fil à tordre, comme une équation complexe, la réponse doit trouver sa résolution, tôt ou tard et quand cela arrive, c'est comme une délivrance, un soulagement qui s'explique par la difficulté à accepter l'erreur, si humaine soit-elle, peut-on avoir une deuxième chance, vous trouverez la réponse dans ce livre, inclassable pour toucher tous les publics, des heures de lecture vous attendent pour accompagner Rachel dans ce combat pour la vérité, pour comprendre ce qui a bien pu se passer il y a quelques années, six années à l'attendre ...
C'est un roman auto-édité qui devrait vous faire poser des questions existentielles ...
sur les apparences, jusqu'à quel point connaît-on vraiment ses proches ?
sur la vérité et le mensonge, quand finit l'une et commence l'autre ? Et réciproquement
sur la famille, que représente-t-elle ? Peut-on espérer compter sur elle ?
sur l'amitié, quelle est la limite et peut-on tout dire même à son meilleur ami ?
sur l'amour, jusqu'où est-on prêt à aller par amour ? Y-a-t-il presciption quand on a aimé une personne avec une passion dévorante et quasi-fusionnelle lorsque celle-ci disparaît sans laisser de mots ?
sur la deuxième chance, peut-on donner une nouvelle chance même si l'on a beaucoup souffert voire au bord de la rupture la première fois ?
sur ... à vous de découvrir les autres questionnements dont le roman foisonne et même après l'avoir terminé, comme un effet boomerang, l'histoire de Rachel et Vincent, de tous les nombreux autre personnages qui sont loin de servir de faire-valoir, la magnifique couverture dont la représentation évoque bien sûr l'amour, c'est un geste que l'on a certainement vu faire, entre autres, des sportifs quand ils ont marqué un but en football ou un essai en rugby mais au fur et à mesure de l'avancée dans le livre, dans les détails qui vont révéler des vérités et des mensonges, l'histoire continue de résonner, vous allez rapidement constater que le choix de ces mains formant un figure symbolique révèle une toute autre histoire ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
coquinnette1974
  15 août 2018
Six ans à t'attendre m'a été envoyé par son auteure Delphine Giraud, que je remercie énormément :)
Depuis leur adolescence, Rachel et Vincent vivent un amour fort et passionné. Mais quelques jours après avoir célébré leurs dix ans de rencontre, Vincent disparaît dans des conditions tragiques...
L'histoire commence six ans après l'accident. Alors que Rachel essaie de mener sa nouvelle vie sans lui, toujours au coeur de sa Vendée natale, elle croise par hasard dans les rues de Paris, un homme qui lui ressemble terriblement. Elle est certaine que c'est lui. Mais les quelques secondes d'effarement qui l'empêchent de réagir lui font manquer ce rendez-vous du destin. Trop tard. L'homme s'éloigne déjà sans même avoir remarqué sa présence. La jeune femme va alors se lancer à sa poursuite et tenter de retrouver l'amour de sa vie..
Six ans à t'attendre est un très bon premier roman, qui m'a captivé de la première à la dernière page. Impossible de le lâcher une fois commencé :)
Rachel est une jeune femme qui a eu beaucoup de difficultés à faire face à la disparation de son compagnon. Personne ne sait ce qu'il est devenu, sa moto a été retrouvée mais pas lui. Est t'il réellement mort ? Ou a t'il disparu volontairement ? Beaucoup d'hypothèses ont été émises toutefois Rachel s'est toujours demandée si elles tenaient la route...
Rachel voit de nouveau son monde s'écrouler quand elle est persuadée de reconnaître Vincent à Paris.
Mais est ce réellement lui ?
Et si oui pourquoi n'a t'il jamais donné de nouvelles ?
Que s'est t'il vraiment passé il y a six ans ?
J'ai beaucoup aimé les différents personnages. L'écriture est très fluide, l'histoire est très ficelée et l'ensemble donne un bon premier roman.
Je suis ravie de la découverte, je mets un très joli cinq étoiles et je vous invite vous aussi à lire Six ans à t'attendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
petitsoleil
  28 juillet 2019
Une jolie couverture évoquant l'aspect le plus romantique du livre, une histoire avec du suspense, des personnages en quête de vérité ... J'ai aimé ce roman, qui donne envie de connaître la suite, puis la fin. J'ai aimé les personnages, les jumelles, le cousin, Vincent le mystérieux disparu ...
Un roman que je vous recommande
Commenter  J’apprécie          260

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   25 octobre 2019
À cet instant, qu’est-ce qui pousse Rachel à lever les yeux et à tourner la tête sur la gauche ? Lorsqu’elle y repensera, encore et encore, les jours qui suivront, elle ne trouvera pas de réponse à sa question. L’intuition féminine, peut-être.

En tout cas, mue par cette espèce de force de la nature
– le destin ? 
– Rachel regarde dans la direction des beaux immeubles en pierre datant du XIX ème  siècle. Une porte s’ouvre au même moment. Avant même de distinguer nettement la personne qui sort du bâtiment, elle devine de qui il s’agit. Elle le reconnaît… d’instinct.
C’est lui…

Et son cœur cesse de battre un instant, puis repart à une cadence effrénée. Les Parisiens qui la frôlaient jusqu’alors la bousculent à présent. Elle s’est arrêtée en plein milieu du trottoir, sans crier gare. Pour autant, elle ne bouge pas. Parce que, tout simplement, elle ne peut pas. Ses pieds refusent d’avancer. Ses jambes ne lui obéissent plus. Son cerveau est figé lui aussi sur une interrogation qu’elle a envie de hurler :
Pourquoi Vincent est-il ici, alors qu’il était censé être mort ? 
Le sang reflue de son visage, ses oreilles bourdonnent, ses jambes flageolent. Le monde autour d’elle devient flou. Il est le seul qu’elle voit nettement. De sa démarche chaloupée, il avance tout en remontant frileusement le col de son pardessus, la dépasse puis continue sa progression, sans même s’apercevoir qu’il est observé. Elle est incapable d’esquisser le moindre mouvement. Comme dans un mauvais rêve où elle serait devenue muette, elle ouvre la bouche, mais aucun son ne sort. L’état de choc. Les interrogations. L’incapacité de penser que tout cela puisse être vrai. Puis la certitude. Cette intuition profonde et puissante qui lui souffle qu’elle ne se trompe pas. Que malgré toutes les questions suscitées par cette résurrection, c’est bien lui qui déambule dans les rues de la capitale. Et l’espoir. Le sang qui rosit de nouveau ses joues. L’air qui emplit ses poumons en gonflant sa poitrine d’espérance.

La vie reprend son cours autour d’elle, avec un goût un peu différent. Les gouttes d’eau glacée sur son visage et ses mains,

les coups de klaxon, le vrombissement des moteurs. Tout lui parvient de nouveau avec netteté. Et ses pieds avancent l’un après l’autre, se mettent à courir, à voler, presque.

En jouant des coudes, elle se précipite vers ce passé ressurgi de nulle part, vers cet impossible devenu possible…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LiliMatolineLiliMatoline   02 octobre 2018
Prologue :
« …
a foule se presse un peu plus sur le trottoir. À cet instant, qu'est-ce qui pousse Rachel à lever les yeux et à tourner la tête sur la gauche ? Lorsqu'elle y repensera, encore et encore, les jours qui suivront, elle ne trouvera pas de réponse à sa question. L'intuition féminine, peut-être. En tout cas, mue par cette espèce de force de la nature – le destin ? - Rachel regarde dans la direction des beaux immeubles en pierre datant du 19ème siècle. Une porte s'ouvre au même moment. Avant même de distinguer nettement la personne qui sort du bâtiment, elle devine de qui il s'agit. Elle le reconnaît… d'instinct. C'est lui… Et son cœur cesse de battre un instant. Il manque un battement, puis repart, dans une cadence effrénée. Les parisiens qui la frôlaient jusqu'alors, la bousculent à présent. Elle s'est arrêtée en plein milieu du trottoir, sans crier gare. Pour autant, elle ne bouge pas davantage. Parce que, tout simplement, elle ne peut pas. Ses pieds refusent d'avancer. Ses jambes ne lui obéissent plus. De toute façon, son cerveau est bien incapable de leur formuler un quelconque ordre. Il est figé lui aussi. Figé dans une interrogation muette, que tout-à-coup, son corps ressent l'envie violente de hurler :
Pourquoi Vincent est-il ici, alors qu'il était censé être mort ?»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LiliMatolineLiliMatoline   02 octobre 2018
Chapitre 2 :
«…
— Ce n'est pas parce que ta belle est partie que tu dois être désagréable avec tout le monde !
— Oh, ça va… Tiens, en parlant de belle, mate-moi un peu la rouquine de la onze ! Crois-moi, si mon cœur n'était pas déjà pris… Et si elle n'était pas venue avec son mec, ça va sans dire…
Mais Miguel n'a pas le temps de finir sa phrase. Il est stoppé par le bruit du verre qui éclate. Lorenzo vient de faire tomber la coupe de vodka sur le sol.
*
C'est lui. C'est Vincent. Le voir en chair et en os lui coupe le souffle. Son cœur se met à battre la chamade, et son écho résonne jusque dans ses tempes. Mais c'est lorsque leurs regards se croisent que l'intensité de l'émotion est à son comble. Un bruit de verre brisé lui parvient à ce moment-là. Mais elle n'y prête pas attention. Elle ne voit que ses yeux. Ces yeux, bleu glacier, dont elle devine la brûlure, même à cette distance, la font chavirer. Leur échange ne dure qu'une fraction de seconde. Mais c'est assez pour que son monde en soit bouleversé. Plus rien ne compte autour. Dans ce bar parisien, il n'y a plus qu'elle, et celui qu'elle est venue chercher...»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AngeliqueLeslecturesdangeliqueAngeliqueLeslecturesdangelique   28 août 2018
- Mais il a été déclaré mort, Rachel !
- Comment se fait-il qu'on n'ait jamais retrouvé son corps ? contre-attaque Rachel, avec force. Vous ne me croyez pas. Vous me prenez pour une folle, parce que ça ne colle pas avec ce que nous avons cru durant toutes ces années. Cette histoire est sans doute folle, mais je peux vous promettre que moi, je ne le suis pas. Je vais bien. J'ai vu l'impossible, mais je veux comprendre. Laissez-moi vous raconter comment tout cela s'est passé, et ensuite vous jugerez. Mais ne comptez pas sur moi pour abandonner. Quoi qu'il m'en coûte, avec ou sans vous, je retrouverai sa trace, et je reconstituerai le puzzle, morceau par morceau, pour comprendre ce qui a bien pu se passer il y a six ans. Parce que je sais maintenant avec certitude qu'il est vivant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
armand7000armand7000   31 mai 2020
— Ce n'est pas parce que ta belle est partie que tu dois être désagréable avec tout le monde !
— Oh, ça va… Tiens, en parlant de belle, mate-moi un peu la rouquine de la onze ! Crois-moi, si mon cœur n'était pas déjà pris… Et si elle n'était pas venue avec son mec, ça va sans dire…
Mais Miguel n'a pas le temps de finir sa phrase. Il est stoppé par le bruit du verre qui éclate. Lorenzo vient de faire tomber la coupe de vodka sur le sol.
*
C'est lui. C'est Vincent. Le voir en chair et en os lui coupe le souffle. Son cœur se met à battre la chamade, et son écho résonne jusque dans ses tempes. Mais c'est lorsque leurs regards se croisent que l'intensité de l'émotion est à son comble. Un bruit de verre brisé lui parvient à ce moment-là. Mais elle n'y prête pas attention. Elle ne voit que ses yeux. Ces yeux, bleu glacier, dont elle devine la brûlure, même à cette distance, la font chavirer. Leur échange ne dure qu'une fraction de seconde. Mais c'est assez pour que son monde en soit bouleversé. Plus rien ne compte autour. Dans ce bar parisien, il n'y a plus qu'elle, et celui qu'elle est venue chercher...»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : salsaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Delphine Giraud (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3785 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..