AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782080207340
208 pages
Flammarion (24/08/2022)
3.75/5   75 notes
Résumé :
"J'ai été aimantée par cette double mission impossible. Acheter la maison et retrouver les armes cachées. C'était inespéré et je n'ai pas flairé l'engrenage qui allait faire basculer notre existence.Parce que la maison est au coeur de ce qui a provoqué l'accident."En un récit tendu qui agit comme un véritable compte à rebours, Brigitte Giraud tente de comprendre ce qui a conduit à l'accident de moto qui a coûté la vie à son mari le 22 juin 1999. Vingt ans après, ell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 75 notes
5
14 avis
4
10 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

sebastolivre
  22 septembre 2022
Vivre vite, mourir jeune.”

Alors qu'elle doit quitter sa maison pour cause d'expropriation, Brigitte Giraud se remémore les conditions de son acquisition et surtout les circonstances dramatiques qui ont marqué son achat, puisqu'à peine les papiers signés, son compagnon mourrait dans un accident de moto.

Vingt ans après sa disparition, dans les derniers moments dans sa maison qu'il avait acheté avec elle et dans laquelle il n'aura jamais vécu, l'auteure retrace par le détail le contexte de l'accident.

Ce ne sont pourtant pas des souvenirs éplorés qu'elle convoque, mais une véritable enquête de chaque détail qui a mené à l'instant fatal. Celui dont on ne se remet jamais.

L'ironie fait qu'une route va bientôt passer à la place de cette maison qu'elle doit quitter. L'occasion aussi de faire un bilan doucement nostalgique de sa vie passée et de cette vie manquée.

Elle étudie, dissèque, enquête, découvrant par exemple que la moto japonaise qu'il conduisait était déjà à l'époque interdite au Japon car trop dangereuse. Elle refait en tête le chemin et les derniers instants de Claude avant de tout laisser. Une manière peut-être de tout ranger avant de repartir
balayant aussi sa condition de vie d'alors et la société qui a beaucoup changé. Tenter de comprendre aussi comment cela a pu arriver, chercher à mettre de la rationalité dans quelque chose qui ne l'est
pas et ne le sera jamais.

C'est un livre doux et puissant, absolument pas larmoyant, mais qui vous étreint et vous bouleverse jusqu'à la conclusion de cette quête indéfinissable et universelle qui est de tenter de comprendre l'incompréhensible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          684
Kittiwake
  26 août 2022
En 1999, Claude Giraud est victime un accident de moto. Son épouse Brigitte tente vingt ans plus tard de comprendre ce qui s'est passé, d'analyser le concours de circonstances qui a men au drame. Comme un exorcisme pour faire cesser les questions qui reviennent en boucle infernale. Si…Si chaque micro-événement n'avait pas eu lieu, permettant d'éviter ce décès tragique.
Tenter de comprendre , c'est à la fois revivre les instants, c'est analyser les phénomènes qui dépendent les uns des autres, c'est aussi bannir l'idée de fatalité. Tout était en place pour que la moto surpuissante éjecte son passager. Il s'agit de décomposer l'enchainement infernal

Ce texte intime est une sorte de testament, et un récit ultime, qui ne changera rien au passé mais permettra sans doute de le classer comme une affaire résolue comprise, le contraire d'un cold- case.
L'écriture est douce et empreinte d'empathie. Aucune récrimination, aucune tentative de trouver des coupables, au contraire. La démarche est assez psychanalytique et surtout pas judiciaire.
Ce bel hommage à un disparu trop tôt, laissant un vide immense dans la vie de l'auteur, outre le possible effet thérapeutique, est empreint de qualités littéraires qui ne sont plus a démontrer chez cette autrice reconnue.
208 pages Flammarion 24 août 2022
Jury FNAC 2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
Annette55
  27 août 2022
Je me souviens avoir lu un précédent livre de Brigitte G. ( dont j'ai lu déjà beaucoup d'oeuvres ) où elle évoquait ce drame , la mort accidentelle de son mari Claude le 22 juin 1999, d'une brutalité inouïe , c'était «  À présent » .
Un récit de deuil qui disait sa rage et sa détresse , je crois en 2001.
Une dernière fois, elle tente ——-dans ce récit tendu comme un arc ,——-en faisant pour ainsi dire le tour du propriétaire , de comprendre les événements qui y ont conduits .
Vingt ans après , une fois le désastre consommé , ces événements se transforment en «  SI » destin, hasard , coïncidences ? , une multitude de «  SI » comme un genre de litanie tout à fait obsédante , entêtante , pour les survivants , une réalité au conditionnel passé .
Signature de l'acte de vente,accident, déménagement , Obsèques .Chaos résume t- elle aujourd'hui …
Et si il avait pris sa moto, et pas le bolide rangé dans son garage par le frère de Brigitte G? .
Et s'ils n'avaient pas parié modestement sur leur avenir en achetant cette maison ?
Brigitte G rappelle que c'est ELLE surtout qui voulait bouger,….
Et si il avait su qu'il ne devait pas aller chercher son fils à l'école? Et si , et si ?
Ces «  Si » , sont une invitation au souvenir , une façon de retenir le temps encore un peu, comme si chercher des signes , des indices pouvaient donner un sens au drame .
Sans trahir et surtout sans oublier , cette enquête lui permet de tourner enfin la page, de tenter d'en finir avec la culpabilité , s'autoriser à être vivante et oser de nouveaux vertiges …
Dans ce récit pur , fascinant du mystère dont sont composées nos vies, l'auteure dépasse sans doute son histoire personnelle pour nous dire l'universalité de la perte, puis de la reconstruction .
C'est une déclaration. d'amour touchante, complice ,pudique, où chaque chapitre décrit une foule d'émotions à fleur de peau ,des bonheurs dans le souvenir , petites esquisses de sourire , invitation à retenir le temps avant l'irrémédiable , quand la vie va beaucoup trop vite ——-le couple pressé avait oublié que vivre était dangereux ——électrisé par la perspective du déménagement .
En phrases délicates elle écrit sobrement , comme à son habitude ,d'une façon moderne , complice , pudique toujours ……la puissance de l'écriture et sa vérité préservent le souvenir et mettent la mort derrière soi..
«  La maison était devenue le témoin de ma vie sans Claude » .
«  Comme si c'était un privilège ,comme si cette liberté marquait une nouvelle fois la supériorité du Français sur le monde entier. C'est eux qui les fabriquent ,mais c'est nous qui en mourons . Un peu comme les armes que l'industrie française envoie par - delà les océans » .
«  Ça fait vingt ans et ma mémoire est trouée.Il m'arrive de te perdre ,je te laisse sortir de moi…. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          394
Didjmix
  09 septembre 2022
"Avec des si,,," L'autrice a décidé de revendre la maison, elle en profite pour disséquer, vingt ans après, les faits, les propositions, les évènements, qui ont amené à l'accident ayant causé le décès de son mari. On peut y réfléchir toute sa vie, ressasser, tenter de déculpabiliser, relativiser. Ça n'y change rien ! c'est là, irréversiblement. Beau récit, fort intéressant, qui met en perspective toutes ces causes, leur prédominance et surtout leur conglomérat. Tout ne serait que fortuit ? Est-ce un seul élément déclencheur en particulier ou l'excentricité, l'illogisme ou l'imprévisibilité aussi, dans la multitude des derniers mots, des dernières décisions ? ou bien chaque minute a sa part équitablement, inséparable processus jusqu'à la dernière ? Qu'est-ce qui fait basculer vers le drame ? Que des questions, pas de réponse. Au moment de fermer les cartons, elle emballe vaisselle et autres linges, mais aussi photos, souvenirs, chagrins, solitude, rage, etc. Il est temps de quitter ce lieu marqué de l'absence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Bazart
  23 août 2022
Brigitte Giraud, autrice locale bien connue des lyonnais, est une habituée de la rentrée littéraire et nous propose pratiquement chaque année un de ses romans.
On se souvient évidemment dans ces romans de "A présent", en 1999 le récit touchant et sincère de la mort de son compagnon, père de son fils, décédé soudainement dans un accident de moto. Elle s'em­pare à nouveau de cet événe­ment tragique avec Vivre vite., un texte profond et sensible
L'histoire commence au moment où elle doit vendre la maison qu'elle avait acheté avec son mari, peu de temps avant la mort de celui ci : et si… et si il avait plu ce jour là? Et si la romancière n'avait pas prêté son garage à son frère? Et si Claude n'avait pas oublié 300francs dans le distributeur?? Et si Brigitte n'avait pas eu envie de déménager et de demander les clés de leur nouvelle maison, quelques jours en avance? Brigitte Giraud se frotte aux jeux des si en tentant de comprendre de manière rationnelle ce qui a pu entrainer l'accident. Brigitte Giraud revient sur les choses les plus concrètes et les plus tangibles qui ont gravité autour de cette tragédie et imagine les récits qui auraient pu advenir à la place du scénario de l'accident.
Comme si se fixer aux détails les plus factuels était un moyen de rester sur du concret et mettre à distance la tragédie ...
On pourra certes parfois trouver que l'autrice s'arrête parfois à trop de détails matériels ( difficile pour les non motards de se passionner sur le chapitre de l'inventeur de la moto qui a tué Claude ni sur les péripéties qui entrainent la vente d'une maison) mais en même temps ce parti pris , toujours d'une grande pudeur touche au coeur, notamment dans les dernières pages du livre, profondément bouleversantes..
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300


critiques presse (8)
LeMonde   26 septembre 2022
Dans son nouveau livre, l’écrivaine, présente à Faites lire !, revient sur la mort accidentelle de son compagnon, en 1999. Une béance qu’elle habite aujourd’hui avec douceur et nostalgie.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LaCroix   19 septembre 2022
Vingt ans après l’accident de moto qui a tué son mari, Brigitte Giraud, obsédée par l’imperceptible enchaînement des causes, recompose le puzzle intime de ce drame.
Lire la critique sur le site : LaCroix
RadioFranceInternationale   19 septembre 2022
Vingt ans après la mort de son mari, Brigitte Giraud auscultent les circonstances de l'accident, comme une enquête policière. Un livre qui est aussi le roman d'une époque, celle des années 90.
Lire la critique sur le site : RadioFranceInternationale
LeFigaro   15 septembre 2022
La romancière revient sur la mort de son compagnon. Un récit magnifique sur le sens du destin.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LaLibreBelgique   13 septembre 2022
Brigitte Giraud convoque les si pour refaire son histoire et interroger l’accident qui a tué son mari.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Marianne_   12 septembre 2022
Brigitte Giraud a perdu son compagnon, Claude, il y a vingt ans, dans un accident. Dans « Vivre vite », elle tire le fil des circonstances avec méthode et un certain humour – politesse du désespoir.
Lire la critique sur le site : Marianne_
LeJournaldeQuebec   05 septembre 2022
Une tragédie qu’elle décidera 20 ans plus tard de disséquer et d’expliquer en revenant sur tous les événements qui, mis bout à bout, ont fini par conduire Claude directement à la mort.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Bibliobs   25 août 2022
Dans « Vivre vite », la romancière tente de comprendre, avec une obsession méthodique, ce qui a conduit à l’accident de moto qui a coûté la vie à son mari il y a deux décennies.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
abfabetcieabfabetcie   27 septembre 2022
C’est elle qui a prononcé la phrase qui coupe ma vie en deux : On n’a rien pu faire. La phrase qui marque l’avant et l’après.
Commenter  J’apprécie          20
Boldini81Boldini81   27 septembre 2022
Comme il me faudrait finir par dire 'je' a la place de ce 'nous' qui m avait portee. Ce 'je' qui m ecorchera, qui dira cette solitude que je n ai pas voulue, cette entorse a la verite. (Page 17)
Commenter  J’apprécie          00
Boldini81Boldini81   27 septembre 2022
Je reviens sur la litanie des 'si' qui m a obsedee pendant toutes ces annees. Et qui a fait de mon existence une realite au conditionnel passe. (Page 23)
Commenter  J’apprécie          00
Boldini81Boldini81   27 septembre 2022
J ecris depuis ce decor lointain ou j ai atteri, et d ou je percois le monde comme un film un peu flou qui a longtemps ete tourne sans moi. (Page 14)
Commenter  J’apprécie          00
sebastolivresebastolivre   21 septembre 2022
Claude aurait dû être maître de son véhicule, d'après le code de la route. Ce qui est tout le problème, nous y reviendrons plus tard. Puisqu'on ne connaît aucune cause à l'accident, c'est ce que dit le rapport de police. Même s'il paraît obscène que ce qui est considéré comme dangereux pour les Japonais ne le soit pas pour les Français. En vertu de quel traité d'exportation, de quelle balance commerciale, de quels échanges, de quelle mondialisation, de quels critères économiques ?

Page 111, Flammarion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          314

Videos de Brigitte Giraud (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Giraud
Rencontre animée par Sylvie Tanette
« Si je n'avais pas voulu vendre l'appartement. » « Si je ne m'étais pas entêtée à visiter cette maison. » « Si mon frère n'y avait pas garé sa moto pendant sa semaine de vacances. » « S'il avait plu. » Voici quelques-unes des questions qui hantent ce récit remuant. Vingt ans après, Brigitte Giraud tente de comprendre ce qui a conduit à l'accident de moto qui a coûté la vie à son mari. Hasard, destin, coïncidences ? En tout cas, une suite de dérèglements imprévisibles qui se solde par une tragédie : « Nous avions oublié que vivre était dangereux. » Un livre marquant.
À lire – Brigitte Giraud, Vivre vite, Flammarion, 2022.
+ Lire la suite
autres livres classés : deuilVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

A présent

Comment s'appelle le mari de la narratrice ?

Jules
Claude
Sam

5 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : À présent de Brigitte GiraudCréer un quiz sur ce livre