AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 117826985X
Éditeur : Nabu Press (03/09/2010)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
L'École des indifférents est un recueil de trois nouvelles de Jean Giraudoux publié en 1911 aux éditions Grasset :

Jacques, l'égoïste

Don Manuel, le paresseux

Bernard, le faible Bernard
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   26 avril 2015
J’ai d’abord un ami.
Nous sommes tous deux de grande taille, tous deux blonds. Nous irions du même pas, dans nos promenades, s’il n’était flâneur et badaud. Mais Étienne voit tout, excepté ce qui est devant lui ; je lui ferai commander des œillères. Quand un chat ronronne, sur un seuil, dans une fenêtre, il lui gratte longuement la tête, il énumère en miaulant ses charmes, mais si à sa vue l’animal voulut fuir, il esquisse les premiers pas d’une poursuite acharnée, pousse des cris, et l’épouvante. Aux chiens, déclare-t-il, il se doit de ne point celer qu’ils sont vraiment trop lâches, trop esclaves ; il ne se hasarde guère d’ailleurs à les caresser. Pour ses amis les oiseaux, aux boutiques des quais, il leur fait visite couple par couple. Il félicite l’oiseleur qui dressa son étalage comme une échelle vivante, les poules à la base, les cailles vers le centre, les colibris au sommet. Il caquète : – Rossignols, Rossignols, jamais l’on n’a fait assez remarquer combien peu vous ressemblez aux merles ! Et vous, perruches grises, qui courez à reculons, comme les écrevisses, devenez-vous rouges, sous l’Équateur ? Rossignols, camarades, ne vous battez point de la sorte. Croyez-en le petit homme ; ne vous aveuglez point entre vous : La nuit vient tous les soirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ElGatoMaloElGatoMalo   04 octobre 2017
Il avait cherché longtemps à être assis près de moi, en classe, mais, tenant le cahier de Textes, j’obtenais des professeurs la permission de monter aux chaleurs dans les encoignures, de descendre en hiver jusqu’au poêle.
Commenter  J’apprécie          71
zezette78zezette78   19 avril 2018
Un oiseau lui donne l’envie d’aller sans perdre une minute au Brésil ou
au Jardin des Plantes, un fruit exotique lui rend insupportable tout produit
que ne cueillirent point des nègres entre les Tropiques et l’Équateur, un
chapeau en vitrine lui fait avouer son désir irrésistible de voir une femme
et d’aimer. Or voici que nous dépasse une demoiselle aux yeux verts. Elle
a croisé ses mains dans son manchon et porte, comme un collier fermé,
au repos, son étreinte. Elle satisfait le dernier vœu d’Étienne, mais ra-
vive impitoyablement les deux autres, car sur son chapeau voisinent un
oiseau-mouche et deux belladones géantes. Nous la suivons. Elle disparaît par la première porte cochère, alors que nous espérions l’avoir pour
nous seuls au moins jusqu’au prochain coin de rue. Étienne est désespéré.
Il l’adorait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Jean Giraudoux (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Giraudoux
Jean Giraudoux : Intermezzo
18 décembre 1948 Avec Alain Cuny, Marcel Herrand, Pierre Larquey, Danielle Delorme, François Périer, Bernard Blier. Réalisation Maurice Cazeneuve
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2012 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre