AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Grasset (01/01/1949)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :
1921. Siegfried est sur le point de devenir le chancelier sauveur de l'Allemagne humiliée et occupée après la défaite de la Grande Guerre.

Ce soldat ramassé amnésique et sans identité sur le champ de bataille par les Allemands serait-il un ennemi français ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gill
  28 avril 2013
Monsieur Siegfried est un inconnu surgi de la guerre. Retrouvé dans une gare de triage, sans papiers, sans bagages et sans mémoire, il a laissé, derrière lui, dans le fracas du conflit, sa véritable identité.
Mais ce fils du néant, cristallisant l'esprit allemand, est devenu l'homme fort du pays. Il a pris en mains les rênes de la nation germanique dont chaque famille espère retrouver en lui son enfant disparu.
Geneviève, jeune française dissimulée derrière un passeport canadien a cru reconnaître en Siegfried l'homme qu'elle a aimé et qui a disparu...
"Siegfried", est la première pièce de théâtre de Jean Giraudoux. C'est un drame en quatre actes adapté de son roman "Siegfried et le Limousin". Il fut mis en scène, à sa création par Louis Jouvet qui sur scène endossait le rôle du général de Fontgeloy.
Le quatrième acte joué habituellement n'est pas l'acte original. L'auteur l'avait primitivement conçu comme une marche funèbre.
Et comme il ne prévoyait pas pour ses prochaines pièces, de personnages assez sympathiques pour qu'on puisse les tuer sur scène, il ajoute dans cet ouvrage cette "Fin de Siegfried" à laquelle l'actualité de l'époque fournit un décor assez exact.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
lecassin
  02 janvier 2016
En 1922, Giraudoux publie « Siegfried et le limousin », un roman… Une rencontre avec Louis Jouvet le convaincra de se tourner vers le théâtre où il débutera avec une adaptation de ce roman, « Siegfried » une pièce en quatre actes donnée pour la première fois à la Comédie des Champs-Elysées, le 3 mai 1928 dans une mise en scène de Louis Jouvet ; Louis Jouvet dans le rôle du Général de Fongeloy ; Michel Simon, également présent, dans le rôle de Pietri… Le succès est immédiat.
Nous sommes en 1921, et l’Allemagne humiliée après sa défaite dans « La Grande Guerre » voit dans Siegfried, un soldat amnésique récupéré dans une gare, son futur chancelier… C’est sans compter sans Géneviève Prat qui croit reconnaître en Siegfried son ancien amant, Jacques Forestier, un écrivain français…
Une pièce brûlante d’actualité dans la mesure où elle questionne sur la nationalité : est-elle acquise une bonne fois pour toutes ? Est-elle soumise aux soubresauts de l’Histoire ? Et puis cette magnifique langue de Giraudoux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
dienel
  10 novembre 2016
Pas la pièce la plus connue de Giraudoux et pourtant elle est vraiment très belle. Les textes sont très beaux et puissants et le contexte lourd est incroyable de vérité et d'intensité. Une très bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   11 avril 2013
A Jean Giraudoux
"Siegfried" a été un récit, je vous l'ai demandé, vous me l'avez donné. "Siegfried" est une pièce, et je la veux encore.
Non, nos lecteurs ne seront pas surpris, mais enchantés, au contraire, de ce retour ; ils vous diront merci, comme je le fais moi-même pour tant d'inventions et de renouvellements.
Qui nous l'eût dit, que notre Théâtre, perdu par nos hommes de Théâtre, c'est vous peut-être qui nous le sauveriez ? Nous attendons maintenant tous vos personnages, toutes vos héroïnes, Églantine, Juliette au pays des hommes, celles qui sont nées, celles qui sont à naître, et d'avance je vous demande, le privilège de vos fééries.
Daniel Halévy
(directeur de la collection des "Cahiers Verts" aux éditions "Grasset)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lecassinlecassin   02 janvier 2016
Le destin est plus acharné à résoudre les énigmes humaines que les hommes eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          70
AdrasteAdraste   29 novembre 2015
Zelten, impétueux.

L'Allemangne n'a pas à être forte. Elle a à être l'Allemagne. Ou plutôt elle a à être forte dans l'irréel, géante dans l'invisible. L'Allemagne n'est pas une entreprise sociale et humaine, c'est une conjuration poétique et démoniaque. Toutes les fois que l'Allemagne a voulu faire d'elle un édifice pratique, son oeuvre s'est éffondrée en quelques lustres. Toutes les fois où il a cru au don de son pays de changer chaque grande pensée et cvhaque grand geste en symbole ou en légende, il a construit pour l'éternité !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
AdrasteAdraste   29 novembre 2015
Zelten

Je suis toujours sous le charme chaque fois que je vois une créature humaine arriver dans un événement grave avec la voix et les gestes qu'il faut.
Commenter  J’apprécie          11
AdrasteAdraste   29 novembre 2015
Robineau

Mon cher Zelten, les grands hommes morts changent de planète, non de nation.
Commenter  J’apprécie          11

Video de Jean Giraudoux (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Giraudoux
"Siegfried" de Jean Giraudoux
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
522 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre