AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Audrey56


Audrey56
  16 avril 2018
« Théodora n'eut aucune des vertus d'une sainte, elle eut plusieurs de celles d'une souveraine », écrivit Henry Houssaye. Connaissez-vous Théodora ? Impératrice byzantine, femme de Justinien, prostituée pour les uns, sainte pour les autres, déterminée assurément.

Virginie Girod, docteur en histoire, spécialisée dans l'histoire des femmes et de la sexualité dans l'Antiquité, nous offre un portrait (publié chez Tallandier) qui, à défaut d'être complètement fidèle – le peu de sources disponibles ne le permet pas – nous donne une idée du destin hors norme de ce « modèle de femme libre et insoumise » qui prouve, s'il en était encore besoin, « qu'on peut naître fille de rien et finir impératrice. »

« Aujourd'hui le nom de Théodora serait assurément tombé dans l'oubli si elle n'avait pas été une femme d'exception. » Voici à peu près la seule chose dont nous sommes absolument certains, car les sources historiques sont bien pauvres. Elles émanent principalement de Procope, historien byzantin, contemporain du règne de Justinien et Théodora. Il nous a laissé quelques écrits dont Les Édifices, livre de propagande validé par le couple impérial et Histoire secrète, certainement publié à titre posthume et qui conspue ceux qui avaient été encensés précédemment. Il faut cependant « accepter d'utiliser Procope en fil rouge et de recouper chacun de ses dires avec d'autres sources, parfois plus tardives et ayant toujours un parti pris marqué en faveur ou contre » Théodora.

La suite sur : www.actualitte.com
Lien : https://www.actualitte.com/a..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (3)voir plus