AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782070138401
256 pages
Gallimard (02/01/2013)
3.68/5   146 notes
Résumé :
«Été 1960. Françoise Giroud vient de subir le plus grand échec de son existence : sa mort. De nombreux verrous bloquant la porte de sa chambre, une dose plus que létale de poison avalée, le téléphone débranché, elle avait tout prévu... sauf que deux solides gaillards iraient jusqu'à défoncer une cloison pour l'arracher à un coma déjà profond. Il lui faudra vivre.
Plaquée par Jean-Jacques Servan-Schreiber, sa passion, et virée de L'Express, ce journal de comb... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 146 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
0 avis

AxelRoques
  11 février 2017
Après sa tentative de suicide ratée, Françoise Giroud éprouve le besoin d'écrire. Écrire pour comprendre et se reconstruire, pas forcément pour être lue. de nombreuses confidences, d'une femme hors du commun, digne, courageuse, travailleuse et intelligente. Une femme libre dont l'intelligence et la sensibilité ont façonné notre société pendant des décennies.
Quelle chance d'avoir trouvé cet ouvrage, un week end à la campagne, véritable pépite perdue dans une bibliothèque truffée de mauvais "best sellers" du moment. Merci Françoise d'avoir sauvé mon âme face à l'adverse médiocrité des plumes jetables qui nous harcèlent !
A lire !!
Commenter  J’apprécie          220
brigittelascombe
  08 mai 2013
"Je suis une femme libre.J'ai été, donc je sais être, une femme heureuse..Qu'y a-t-il de plus rare au monde?" écrit Françoise Giroud dans son autobiographie Histoire d'une femme libre.
Libre, certes. Heureuse, tout dépend ce que cache le mot bonheur.
Ce récit intime revient sur sa naissance en 1916, son enfance d'orpheline de père pauvre et pensionnaire, son arrêt des études imposé par les dettes contractées par une mère aimante mais fantasque,ses rencontres décisives (Marc Allégret dont elle devient la dactylo,Antoine Eliacheff producteur de cinéma qu'elle épouse, Jean Jacques Servan Schreiber dont elle est la maîtresse et avec lequel elle fonde L Express), son entrée dans le monde du combat politique et de l'écriture. Il s'arrête sur sa tentative de suicide en 1960 alors qu'elle est "plaquée" par Jean Jacques Servan Schreiber et "virée" de l'Express.
Autant je n'ai pas spécialement apprécié la biographie de fausse "amie" d'Alix de Saint André: Garde tes larmes pour plus tard qui casse l'image forte et casse la femme névrosée qu'était Françoise Giroud, autant j'ai aimé ce portrait de femme forte, travailleuse,intelligente, combattive et passionnée dont le lecteur comprend au fil des pages les failles en lui trouvant des circonstances atténuantes.
L'édition d' Histoire d'une femme libre étant également établie par la journaliste Alix de Saint André à l'occasion des 10 ans de la mort de Françoise Giroud, nous voilà éclairés sur les sentiments ambivalents qui nimbent parfois les relations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Pirouette0001
  08 juin 2015
Autobiographie de l'auteure écrite à la suite de sa tentative de suicide après la rupture avec J.J. Servan-Schreiber. Françoise Giroud revient sur sa vie et les hommes qui ont traversé ou partagé sa vie jusqu'alors. Ecrit posthume retrouvé par une de ses biographes qui faisait des recherches dans ses archives et qui a été publié avec l'accord de sa fille.
J'ai trouvé cette lecture fort plaisante, car l'auteure décrit ses combats de femme, ses combats pour être et demeurer une femme libre et ses combats tout courts. C'est impressionnant.
J'ai bien aimé.
Commenter  J’apprécie          150
IreneAdler
  06 août 2016
Longtemps présumé disparu, réputé impubliable... Voici l autobiographie de Françoise Giroud par elle même après sa tentative de suicide.
Impubliable certes pour l époque, en ce début de décennie 1960 où la ibertion de la femme est inconcevable, tout autant que de parler d'avortement ou de femme de pouvoir, si petit fut-il. Il s agit autant d une peinture de moeurs, où elle est lucide sur la place qu elle est censé occupée : auprès d'un homme, à le choyer, à se faire toute petite. Sauf que non, elle a décidé de prendre sa vie en dès lors qu elle eu compris que personne ne le ferait à sa place, ou alors bien mal. Donc très tôt.
Impubliable parce que récit de ce qui l a conduit à sa tentative de suicide et parce que les personnes concernées étaient toutes en vie.
C est bien l histoire du femme libre, qui décida de sa vie, de ses amours, mais pas de sa mort. Libre, parce que libérée par cette manière d analyse, qui lui a permis d exorciser, un peu, ce qui lui rendit sa vie si lourde à porter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
eowin
  26 octobre 2013
J'avais quelques réticences à lire ce texte, après tout sa publicatoin n'avait pas été voulue par l'auteur! Mais.... on me l'a offert! Tant mieux!
Ce texte retrace l'enfance, l'adolescence (quoiqu'on a l'impression que Françoise Giroud passe cette case) et sa vie de jeune femme. Incidemment, c'est également un témoignage sur le cinéma des années d'après-guerre (débuts de script) et, surtout, sur le journalisme de la même époque (Elle, L Express).
JJSS, la jeune femme cultivée qui s'est fait toute seule, comme on dit, les mentalités de l'époque et quelques vérités.
Très intéressant.
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (7)
LeFigaro   31 janvier 2013
Histoire d'une femme libre n'est ni un manifeste féministe, ni un plaidoyer pro domo, c'est une exploration et une expression de Françoise Giroud.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeFigaro   25 janvier 2013
Une autobiographie très moderne, par l’écriture cinématographique, la réflexion psychanalytique et le courage de parler de sexe [...], d’avortement, de haine, de jalousie, d’amour. De force et de faiblesse.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Bibliobs   22 janvier 2013
Et c'est ainsi qu'Alix de Saint-André présente Françoise aux nombreux lecteurs de Giroud. L'occasion, dix ans après son incinération dans l'affreux temple byzantin du Père-Lachaise, de saluer «son cher vieux crocodile».
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LaLibreBelgique   22 janvier 2013
Alix de Saint-André a rétabli, sans lui enlever son authenticité, la chronologie et la cohérence dans cette autobiographie jusqu’ici inconnue d’une femme meurtrie. [...] Il est troublant de saisir sa voix, son style et sa vérité au moment si douloureux pour elle d’avoir, une nouvelle fois, été éjectée de sa place.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Liberation   21 janvier 2013
Le manuscrit secret, perdu, l’autobiographie jamais publiée de Françoise Giroud fait exploser le superbe mythe de nos grandes femmes fortes. Son livre s’appelle, sans ironie, Histoire d’une femme libre, mais on pourrait le sous-titrer avec tendresse «histoire d’une femme pas aussi libre qu’elle le croyait»
Lire la critique sur le site : Liberation
Telerama   16 janvier 2013
Ecrit au cours de l'été 1960, cet émouvant récit a l'allure, la tonalité d'une longue confidence, tour à tour et même souvent tout à la fois crâne et désemparée, douloureuse et combative.
Lire la critique sur le site : Telerama
Lexpress   14 janvier 2013
Dans Une histoire de femme libre, qui sortira le 17 janvier, la fondatrice de L'Express raconte son enfance difficile et sa tentative de suicide après sa rupture avec Jean-Jacques Servan-Schreiber [...] Au fil des pages, de sa plume directe et percutante, elle revient sur son enfance, son adolescence désargentée, ses amours contrariées, analyse la société de l'époque.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
melidre
melidre  
Il y a quelques années, j'ai été saisie d'une sorte de malaise devant mon propre sourire.
Regardant une émission de télévision où je dialoguais avec Pierre Dumayet, il m'a paru bizarrement quémandeur, humble, avec un côté mécanique que je ne lui connaissais pas.
J'étais bien fatiguée et, en quelque sorte, fardée par ce sourire excessif. Mais l'œil de la télévision voit loin. Il avait saisi là le reflet d'une débâcle intérieure où je me retrouvais en situation de penser : « Il n'y a pas de place pour moi », et où j'essayais, par ce sourire, de faire pardonner mon existence…
Commenter  J’apprécie          00
melidre
melidre  
La liberté économique, qui m'a ainsi toujours été donnée, est-ce la liberté tout court?
En tant que femme, prolétaire de l'homme auquel j'ai dérobé ses moyens de production, oui, je suis libre; je n'ai jamais cessé de l'être.
Et rien ne modifie plus sûrement le rapport à l'homme.
En tant que salariée, prolétaire de la société, non, je ne suis pas libre, aujourd'hui pas plus qu'hier.
Commenter  J’apprécie          00
melidre
melidre  
Un homme m'a dit un jour:
- Les Anglais ont une expression excellente: c'est à la troisième génération que l'on aime les émeraudes. Car la première gagne l'argent, et la seconde montre ses brillants. Chez vous, la troisième a aimé les émeraudes et la quatrième les a vendues. Vous appartenez à la cinquième.
- Et que fait-on à la cinquième ?
- On s'inscrit au parti communiste.
Commenter  J’apprécie          11
melidre
melidre  
Avant, et après, je n'ai trouvé qu'un moyen de me disculper d'être: travailler. D'ailleurs, n'est-ce pas ce que je suis en train de faire, au lieu de jouir des premières vraies vacances de ma vie ?
Commenter  J’apprécie          00
melidre
melidre  
Belles, impérieuses, fortes femmes, les unes prospères, les autres assumant de besogneux époux, mais toutes insupportables parce qu'elles ne savent où employer leur activité. La culture ne les étouffe pas. Le tact non plus. Ells ne débordent que d'énergie. Ce sont de redoutables interventionnistes, toujours prêtes à prendre la vie des autres en main.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Françoise Giroud (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Giroud
En direct avec Françoise Giroud (1972) - 1
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus






Quiz Voir plus

Françoise Giroud, une figure française du féminisme

Elle a travaillé très jeune. Dans les années 30, elle a été engagée, dans le cinéma, comme :

Jeune première
Scripte
Réalisatrice

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thème : Françoise GiroudCréer un quiz sur ce livre