AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Décalogue tome 4 sur 11
EAN : 9782723432160
64 pages
Glénat (16/05/2001)
3.77/5   170 notes
Résumé :
Un livre aussi envoûtant que mystérieux qui porte le nom de « Nahik » contiendrait les dernières volontés du prophète Mahomet. Cet ouvrage serait susceptible de bouleverser entièrement les fondements de notre civilisation. C'est le destin de ce livre dangereux que vous invitent à suivre les auteurs du Décalogue.Une histoire de vengeance sur fond d'après-guerre (1946), de réseau d'évasion de nazis en fuite, la Ratline. Et la présence trouble du Vatican dans leur exfi... >Voir plus
Que lire après Le Décalogue, tome 4 : Le sermentVoir plus
Le Légataire, Tome 1 : Le rendez-vous de Glasgow par Béhé

Le légataire

Béhé

3.56★ (438)

5 tomes

Le Décalogue, tome 1 : Le manuscrit par Faure

Le Décalogue

Michel Faure

3.97★ (5182)

11 tomes

Jessica Blandy, tome 1 : Souviens-toi d'Enola Gay par Dufaux

Jessica Blandy

Jean Dufaux

3.66★ (1474)

24 tomes

Vlad, tome 1 : Igor, mon frère par Swolfs

Vlad

Yves Swolfs

3.62★ (375)

7 tomes

Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 170 notes
5
6 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
2 avis
1
0 avis
Le serment, opus IV du Décalogue ne restera peut-être pas mon chouchou mais il n'en demeure pas moins intéressant à de nombreux égards.
La trame historique tout d'abord: l'album débute en 1937, en Bosnie et se prolonge dans l'après deuxième guerre mondiale et ses règlements de compte. Décidément, l'ère de Tito contient les germes de la gangrène qui feront imploser la Yougoslavie de notre XX ème siècle finissant.
Et enfin la trame narrative avec notre prêtre, héros bien malgré lui d'une triste et sombre histoire qui commence par une bluette et se termine dans un bain de sang.
Et vous me demanderez avec bonne foi: et la religion dans tout ça? L'histoire illustre le commandement: "Tu ne porteras pas de faux témoignage" où nous constaterons que l'histoire de Pierre qui criait au loup est une excellente illustration des comportements humains. La morale étant que pour être crû il ne faut pas commencer sa carrière dans le mensonge car après quoi que l'on fasse nous porterons les stigmates du menteur éternel.
L'illustrateur TBC que je découvre avec cet album taille les visages au couteau, un peu comme un sculpteur mais, sa sensibilité slovène transpire sur toutes les planches, donnant un peu plus de profondeur et de crédibilité au récit.
J'ai été particulièrement sensible à la dédicace qu'il adresse en début d'album:
"À mes deux grands-pères qui ont combattu dans des camps opposés et qui sont tombés l'un, sous le drapeau à étoile, l'autre, sous le drapeau à croix."
Commenter  J’apprécie          230
« Si tant de criminels ont pu nous échapper, c'est grâce à un réseau dont le centre se trouve ici même, au coeur de la cité pontificale. » (p. 29) À Rome, en 1946, et plus précisément au Vatican, le père Davor Stimac cache son beau-frère, criminel de guerre, pour qu'il échappe aux autorités serbes, via ce que l'histoire a appelé la ratline. C'est surtout Milena Mulabolic, premier amour déçu de Davor, qui traque cet homme responsable de la mort de son époux. Dans un enchaînement d'événements apparemment sans lien, un destin implacable se met en route et n'épargne ni innocent ni coupable, dans un étrange sens de la justice.

Nahik a changé de mains et continue sa marche vers le futur, tandis que le lecteur poursuit sa marche vers le passé de ce livre maudit. On découvre progressivement de quoi est fait cet ouvrage et en quoi il constitue une menace ou un espoir pour l'humanité, selon ceux qui le possèdent. « Dans ce monde nouveau qui émerge lentement du chaos, son message oecuménique contribuerait singulièrement à renforcer la paix ! À jeter aux oubliettes les vieux antagonismes religieux ! » (p. 35) Je ne vais évidemment pas tarder à lire la suite de cette saga passionnante !
Commenter  J’apprécie          120
Je remonte encore un peu le temps avec cette série, pour découvrir un autre massacre du XXème siècle pas forcément très connu : on connait mieux sa répétition de fin de millénaire.
Cette série en dévient glaçante, elle expose toute les bassesses de l'espèce humaine, toutes ses pires actions et atrocités.
Je crains le pire pour les tomes suivants
Commenter  J’apprécie          90
"Tu ne porteras pas de faux témoignages". Avec le Serment, nous voici plongés en pleine seconde guerre mondiale. L'histoire de Nahik continue de nous faire voyager dans le temps et dans l'espace. Entre Italie et Yougoslavie, nous suivons un groupe d'amis déchirés par la guerre et les choix de chacun. Encore une fois Giroud nous offre un album à l'intrigue très aboutie. C'est une histoire poignante, où nous sentons arrivé la fin inéluctablement. Nahik est un livre maudit ne l'oublions pas.
Le dessin de Tomaz Lavric est parfaitement adapté à l'histoire, et apporte, par les traits donnés aux personnages, du caractère à l'album.
Une réussite.
Commenter  J’apprécie          60
Ce quatrième tome va puiser son inspiration dans l'Histoire et plus particulièrement dans l'après-guerre et dans un réseau d'exfiltration de criminels de guerre dont le centre opérationnel se situe au Vatican : le réseau Ratline.

C'est dans cet environnement chaotique et propice au drame que l'auteur va placer de nombreux personnages et y mêler amour, vengeances, drames, religion, mensonges et meurtres. Un cocktail efficace au sein duquel Giroud parvient à nouveau à placer son «Nahik» de manière efficace, tout en illustrant le quatrième commandement «tu ne porteras pas de faux témoignage» dans une conclusion efficace.

Graphiquement, c'est le Slovène TBC ("Fables de Bosnie") qui vient illustrer cette histoire sur fond d'après-guerre en pays slaves. Malgré un dessin assez épuré, ce dessinateur parvient à exprimer de manière très convaincante les sentiments des différents protagonistes et les différents éléments dramatiques de ce récit, qui est probablement un des meilleurs depuis le début de la série.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
« Dans ce monde nouveau qui émerge lentement du chaos, son message œcuménique contribuerait singulièrement à renforcer la paix ! À jeter aux oubliettes les vieux antagonismes religieux ! » (p. 35)
Commenter  J’apprécie          50
- Quand j'ai vu le corps de Safet, le monde s'est écroulé. Safet ! le seul homme que j'aie jamais aimé... ma raison de vivre...
J'ai d'abord pensé au suicide... et puis la colére l'a emporté !
La colére et la haine ! une haine à la hauteur des joies connues avec lui !
Commenter  J’apprécie          30
Si le décalogue reproduit dans ses pages finales est authentique, et d'après la calligraphie il en a tout l'air, il faut absolument le faire connaitre.
Dans ce monde nouveau qui émerge lentement du chaos, son message oecuménique contriburait singulièrement à renforcer la paix! A jeter aux oubliettes les vieux antagonismes religieux.
Commenter  J’apprécie          20
-Le pardon, c'est "son" affaire! Vous, vous n'êtes que l'un de ses serviteur, et vous ne pouvez en aucune façon préjuger de sa clémence ou de son courroux! Vous n'avez pas le droit de me refuser cette absolution!
-et vous, vous êtes le diable Seferov! On ne pardonne pas au diable.
Commenter  J’apprécie          20
« Si tant de criminels ont pu nous échapper, c'est grâce à un réseau dont le centre se trouve ici même, au cœur de la cité pontificale. »
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Frank Giroud (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Giroud
La guerre invisible 3
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (473) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5154 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}