AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B01HBU1PKA
Éditeur : Olivier Giudicelli (19/06/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Comment Alexandre le Grand put-il conquérir un territoire aux dimensions jusqu'à aujourd'hui inégalées?

Il avait une arme que ne possédait pas ses ennemis, une esclave nommée Thaïs. C'est Olympias, la mère du souverain qui l'a été conçu selon une technologie provenant de mystérieux grands Dieux. Thaïs possède un angiome rubis et toutes ses dispositions semblent liées à cette marque étrange. La jeune femme ne devait être qu'un cobaye, elle devra par sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Malivriotheque
  24 juin 2018
A la fin du 15ème siècle, le Pape autorise la création d'un ordre d'inquisiteurs capables de repérer des êtres soi-disant maléfiques. Il est loin de se douter qu'il vient de prendre part à la plus grande conspiration mondiale et surtout totalement secrète qui vise à traquer les éventuels descendants de Thaïs, une ancienne esclave de l'époque d'Alexandre le Grand dont la maîtresse Olympias, fascinée par une étrange boîte recelant tous les mystères et savoirs d'une race extraterrestre, avait modifié l'aspect biologique pour en faire un être unique. Sauf que personne, pas même les entités extraterrestres ni leurs ennemis les spectres n'avait prévu que Thaïs deviendrait extrêmement dangereuse et que la guerre plurimillénaire qui les opposait prendrait une toute autre tournure quant au sort de la Terre...
C'est un récit franchement ambitieux et débordant d'imagination que nous offre l'auteur Olivier Giudicelli. Un récit qui mêle faits historiques avérés à des évènements et tournures de situations voire explications complètements fictifs sur fond de science-fiction poussée. Un mélange des genres intéressant mais qui peut déstabiliser au fur et à mesure du roman.
J'ai par exemple adoré le début et la première partie du développement à l'aspect plus historique. Mais une fois que le récit bascule dans la science-fiction pure, c'est là que ça se complique. Il faut reconnaître qu'il y a tellement de personnages, et surtout de statuts à ces personnages (humains, spectres, pas spectres, copies numériques, sans-instincts...) que c'en devient souvent difficile à suivre. Malgré des explications assez répétitives et pas toujours claires (mais parfois les bienvenues tout de même), il y a de quoi en perdre son latin. Toutefois, j'ai la sensation que cette partie du livre s'apparente plus au genre space-opera ; quelque chose de complexe dans un univers bien particulier qu'il faut savoir suivre et savoir lire pour pouvoir apprécier. Un genre que je n'ai pas pour habitude de lire. du coup, l'histoire est un peu longue, de nombreux dialogues aussi, parfois durs à avaler pour les raisons précitées.
Là où j'ai eu un réel problème en revanche, c'est avec le traitement du suicide. L'auteur développe l'idée qu'après la mort l'on devient un spectre, avec bien sûr des capacités supérieures à celles que peut offrir le corps humain. Sauf que pour combattre les ennemis, beaucoup de personnages y compris de jeunes enfants font la démarche de se suicider, absolument comme si de rien n'était. Certains sachant ce qui les attendrait après, d'autres non. Et la description de ces suicides, même si ils collent à l'univers de l'histoire, est tellement banalisée que ça peut vraiment gêner vu que ce n'est pas un sujet à prendre à la légère. J'ai la chance de ne connaître personne qui ait pu faire ce geste désespéré, mais je ne suis pas sûre que quelqu'un qui ait vécu un tel drame puisse lire ces passages sans éprouver un malaise.
Un roman assez surprenant à conseiller aux habitués du genre.
Lien : http://livriotheque.free.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
estelledunas41
  02 mai 2017
Pour rien vous cacher, j'ai eu un peu de mal avec ce genre de lecture qui mélange les faits Historiques, la SF, l'ésotérisme et le suspense. Mais je ne le regrette absolument pas, j'ai été agréablement surprise. Ce roman raconte l'histoire d'Olympia, la mère d'Alexandre le Grand, et comment elle s'est débrouillée pour que son fils puisse conquérir autant de territoires. Ça m'a permis d'en apprendre un peu plus sur Alexandre le Grand.
J'ai beaucoup aimé les dialogues qui sont originaux puisqu'ils sont écrits comme des pièces de théâtre. Ça change des éternels guillemets ou tirets et ça apporte une certaine dynamique à la lecture.
J'ai trouvé qu'il y avait quelques passages assez longs qui m'ont un peu fait décrocher par moment mais je pense que cela vient du côté historique du roman (je suis un peu fâchée avec l'histoire, je me pers dans tout ça). L'intrigue est intéressante et bien amenée, elle nous tient et on tourne les pages rapidement pour connaître la suite.
Les personnages sont aussi bien attachants que détestables. Les 2 femmes sont manipulatrices et insoumises aux lois de cette époque, ce qui fait qu'elles sont intéressantes. On voit Alexandre le Grand sous un autre angle que celui décrit dans nos livres d'histoire.
Le plus gros bémol pour moi c'est l'introduction de la SF même si elle est bien intégrée dans le récit. Et la fin où j'ai été un peu perdu.
En conclusion, un bon livre qui vaut la peine d'être lu et un auteur qu'il faut lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
nathf
  12 novembre 2016
Espagne - L'inquisiteur de Morillo fait arrêter et emprisonner la jeune Fiorentina, sous prétexte d'une marque sur son visage, "la marque du diable".
Un maître, Agrippa de Cologne lui rend visite et ordonne de rester à ses côtés en lui assurant qu'il connait plusieurs "porteurs de la Marque". Il lui raconte alors les origines de cette malédiction.
Olivier Giudicelli nous fait voyager dans un passé fort fort lointain (Shrek, dégage! ).
A sa sauce, entre faits réels et imaginaires, il raconte l'histoire d'Olympias, mère d'Alexandre le Grand et comment son fils a pu conquérir autant de territoires.
J'avoue que ça n'est pas mon genre de lecture favorite (le pourquoi de mes 3 étoiles)
Néanmoins, il est bien écrit et moi qui suis inculte en ce qui concerne cette époque, j'ai appris des choses sur cette femme qui pouvait être machiavélique!
Commenter  J’apprécie          20
EgideOfBooks
  18 décembre 2016
Merci à Olivier Giudicelli de m'avoir permis de découvrir sa plume.

Ce n'est pas du tout mon genre littéraire, l'histoire m'intéresse peu généralement. Mais ce roman m'a permis d'apprendre quelques faits que je ne connaissais pas du tout notamment sur Alexandre le Grand.

Ce roman est intéressant en soi. Malgré que des passages paraissent assez long. Les dialogues sont faits comme dans les pièces de théâtre ce qui fait du dynamisme au récit.

Ce roman est une boule d'informations en soi avec de bonnes idées, l'auteur maîtrise son sujet et nous donne des détails qui sont vraiment intéressant et qui nous laisse imaginer les recherches qui ont dû être effectués !

Je ne savais pas à quoi m'attendre de ce roman, mais je dois dire que j'ai été surprise. Malgré que quelques fois, je l'aie trouvé long tel que je l'ai dit plus haut, je voulais savoir absolument la suite et ce qui allait se passer. Même quand je...
Lien : https://egideofbooks.blogspo..
Commenter  J’apprécie          20
Passionnee
  27 novembre 2017
je remercie l'auteur, Olivier Giudicelli de m'avoir accordée sa confiance en me proposant le service presse de son livre PRS Les porteurs de la marque.
il n'a pas été facile pour moi de faire cette chronique car je sors totalement de ma zone de confort et je cherche un peu mes mots pour retranscrire au plus juste mes sentiments.
Il faut dire que l'auteur ne nous épargne pas un mélange de genres, historique, SF, suspense, mythologique et une pointe d'ésotérisme, whaouuuu !!! de quoi être décontenancé.
Mais contre toute attente il a su m'entraîner dans son univers de fiction historique.
Mises à part quelques longueurs explicatives j'ai été happée par le destin de ces trois femmes au caractère fort, totalement insoumises dont deux sont porteuses d'une marque particulière.
l'auteur nous fait voyager à travers les siècles, entre les combats et ces trois femmes manipulatrices centrées autour du secret d'une boîte dont il faut découvrir les données.
je recommande ce livre à tous les amateurs de sensations nouvelles.
Lien : https://lespetiteschroniques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1635 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre