AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de gouelan


gouelan
  26 janvier 2016
Avant la guerre, en 1934, Jules et Cécile ont des projets de vie. Une vie paisible et harmonieuse, entourée des leurs, parents et amis. Ils sont liés les uns aux autres comme les pierres d'une vieille bâtisse, ils s'aiment, aussi fort qu' ils chérissent cette terre qui les a vu naître et les nourrit.

Leur vie suit son cours aussi paisible que peut l'être la Dore ; sinueuse et apaisante. Mais parfois la Dore devient tumultueuse, lorsqu'elle bouillonne devant un amas de roches et « gicle en fortes lames, presque marines, jusque sur la berge ». Tout comme le cours de cette famille auvergnate peut être dévié par la « cauchemarde » ; cette guerre qui ne leur demande pas leur avis, qui se dresse devant eux, obstacle inévitable, née des hommes et dévoreuse de vies.

Comme une vieille bâtisse, ils résistent, ils défendent leur patrie, la terre de leurs enfants. Parfois une pierre se déloge, un pan de mur s'écroule…
Pourtant la vie reprend son cours, il le faut bien, les travaux de la ferme les accaparent, la nature leur redonne de la vigueur. « Une terre, ça ne peut pas mourir »

La guerre n'est pas la seule à assombrir les coeurs et à insinuer dans les esprits des idées néfastes. L'envie, la jalousie éclaboussent aussi le bonheur, rendent les jours ténébreux. L'innocence d'un enfant, un enfant qui ne sait pas faire la différence entre le bien et le mal, fait peu de poids face à cette animosité. Une innocence éblouissante et réconfortante, mais qui peut parfois aveugler certains.

Retour à Belle Étoile nous fait revivre le passé de cette famille d'Auvergne. Une époque où les vieux étaient utiles jusqu'au bout, où les hommes attachaient beaucoup d'importance à leurs terres, à leurs pierres, à la transmission du savoir-faire.

On retrouve tout au long du roman la légende de la Dore et le Jour :

« Il se revoyait leur conter la légende du Jour, ce beau jeune homme, pareil à un chevalier blanc, que les nymphes du val, follement éprises, tentaient chaque matin de ciel bleu, mais sans y arriver jamais, d'attirer jusqu'à elles au plus profond des eaux. »

La Dore c'est un peu la vie, parfois elle sacrifie un être lumineux, elle sacrifie l'espoir, le bonheur, et alors il fait nuit dans les coeurs. Le courage des hommes et des femmes leur permet d'affronter ces tourments, ils se relèvent. Ils se souviennent que la Dore peut aussi se montrer paisible, qu'elle n'en finit pas de suivre son cours.

Un roman à l'écriture tendre et sensible. La vie de cette famille, leurs impressions et leurs émotions sont entrevues à travers chaque personnage. Chacun vit les évènements différemment selon son caractère et sa sensibilité, ce qui donne de l'ampleur au roman.
Je remercie Babelio et les Éditions Presses de la Cité pour ce roman terroir. J'ai apprécié les mots de l'auteur, Gérard Glatt, qui a su nous transmettre l' enchantement de ce lieu; Belle Étoile. Un lieu paisible, qu' Il faut préserver. Il faut le mériter pour y accéder, il demande des efforts. Il est précieux car il représente l'espoir, le rêve. Retour à Belle-Étoile : Retour à la vie.

Commenter  J’apprécie          290



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (26)voir plus