AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782246798019
264 pages
Grasset (02/05/2013)
3.33/5   149 notes
Résumé :
Par hasard, Judith rencontre Hànnes dans un supermarché. Quelques jours plus tard, il entre dans sa boutique de luminaires. Hànnes est architecte, il est craquant, le gendre dont rêve toute belle-mère. Les amies de Judith tombent sous le charme.
Mais pourquoi Judith n’arrive pas à se laisser aller et à profiter de cette occasion ?
Que lire après A toi pour l'éternitéVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
3,33

sur 149 notes
Hannes rencontre Judith dans un supermarché alors qu'il lui a marché sur le pied. On est au rayon fruits et Judith est loin de se douter qu'Hannes fera bien plus qu'un passage dans sa vie. Une histoire d'amour s'engage entre le quarantenaire architecte et la patronne d'un magasin de lampes.
Alors qu'elle était plutôt bien établie dans sa vie de célibataire, entourée par une famille aimante et des amis très fiables, voilà que débarque le fameux Hannes, chronophage et dépendant qui, tout de suite, la couvre de cadeaux et la place sur un piédestal. Au départ la relation est euphorisante car, après un long moment de solitude, c'est toujours gratifiant d'être placée telle une déesse sur le devant de la scène. Sauf que le déséquilibre se fait grandissant et qu'Hannes n'a pas l'air de réaliser qu'il en fait beaucoup trop, que la cadence s'accélère et qu'à force de tout donner son empressement fait peur.

Pourtant l'entourage de Judith est sous le charme de ce bel homme si plein de gouaille, si attentif aux uns et aux autres. Il s'invite aux réunions de famille, fait des cadeaux, discute, recolle les verres cassés et peut même s'avérer recruteur d'employés. Alors que d'un même mouvement famille et amis de Judith se pressent du côté masculin, elle fait machine arrière, dans l'incompréhension générale.
Judith passe donc de l'autre côté de la barrière, du côté des femmes toujours insatisfaites, toujours à rejeter "l'homme parfait". Et le plus dur n'est plus seulement de repousser l'amant éconduit, qui revient à la charge, mais de se faire entendre de tous ces gens qui croient vous connaître et qui finalement vous tournent le dos, vous la fille gâtée qui ne sait pas ce qu'elle veut.
J'ai aimé le ton que prend l'histoire car au début tout laisse à penser que c'est juste un couple qui a du mal s'accorder. Au fil de temps on cerne chez l'homme une curieuse personnalité, un don de soi si total qu'on peut être amené à douter sur le but poursuivi. Quant au dénouement, il est juste grandiose et je ne l'ai pas même évoqué.

J'avais beaucoup aimé Daniel Glattauer dans Quand souffle le vent du nord. Ici, il a su se renouveler même si la problématique du couple reste au centre du récit. le huis-clos tourne ici au vinaigre car les sentiments sont exacerbés et les deux parties en lice ne sont pas prêtes de céder. C'est très prenant et je gage que, si vous vous y engagez, vous ne le lâcherez plus jusqu'à la dernière page.
Commenter  J’apprécie          60
Ce roman et moi on a très mal commencé. J'ai lu dix pages puis je l'ai posé pendant plusieurs semaines. Nous ne pouvons vraiment pas parler de coup de foudre. Mais, après l'avoir boudé quelques temps, j'ai retenté l'expérience. Je lisais, persuadée que je n'irai pas jusqu'au bout et à partir de la cinquantième page, j'ai réellement commencé à apprécier l'histoire. Je l'ai d'ailleurs terminé en une après-midi et bien que ce ne soit pas un coup de coeur, j'ai passé un bon moment.

Judith et Hannes se rencontrent dans un supermarché et commence alors le début d'une relation amoureuse. Hannes est l'homme idéal : gentil, attentionné, romantique, fou amoureux. Toute la famille et tous les amis de Judith l'adorent ! Mais Judith ne ressent pas la même chose pour lui. L'amour n'est pas réciproque. Elle décide donc de mettre un terme à la relation mais Hannes ne veut pas couper les ponts. Il reste pour ainsi dire omniprésent dans la vie de Judith. Judith ne se sent plus en sécurité et pourtant, elle n'obtient aucun soutien. Pour tout le monde, Hannes n'est pas un homme dont on doit avoir peur.

Le sujet du roman traite du harcèlement et c'est vivement intéressant. L'auteur a réussi à créer un malaise dans cette relation amoureuse. Et la fin est très bonne aussi ! Mais, voilà, il a manqué quelque chose... le roman s'intensifie au fil des pages et au fil des phases car il est coupé en 15 phases qui montent le ton du roman. Et c'est un bon concept puisque ça m'a donné envie de continuer, de voir ce qui allait arriver, si Judith avait tord de se méfier ou raison.

Enfin, je suis ravie d'avoir poursuivie ma lecture car le sujet est intéressant, que l'auteur a une belle plume et que la fin est surprenante. le titre est un peu trompeur car on peut s'attendre à une belle histoire d'amour mais finalement, on découvre que ce n'est pas le cas. Je reste un peu sur ma faim, ce qui est dommage mais c'était sympa à lire.
Commenter  J’apprécie          70
C'est dommage mais je n'ai pas compris toutes les subtilités de la fin du roman.

Judith a la trentaine épanouie. Un emploi passionnant. Une stagiaire délirante. Des amis fidèles. Et un jour elle rencontre un homme charmant. Une aventure amoureuse commence.....

Que dire de Daniel Glattauer... J'admire sa plume. C'est beau, c'est poétique même si parfois on s'y perd parfois. Il se lit vite et on comprend où il veut en venir.
Pour Judith cette rencontre va bouleverser son quotidien. Elle va se perdre. Il faut se méfier de la perfection, du sourire ultra bright. Hannes son soupirant, séduit tout le monde mais Judith va avoir des doutes.
Daniel Glattauer va narrer cette rencontre, le jeu de séduction sous forme de conte. Pas de dialogue, un bloc pour découvrir l'histoire tragique de Judith. Ce n'est pas la narration en elle-même qui m'a dérangé, au contraire, j'a trouvé intéressant. Je me suis laissée prendre au jeu et j'ai trouvé addictif. A chaque phase, il y a une évolution dans le comportement de Judith et d'Hannes. On découvre des personnages qui déraillent sans savoir qui est dans l'erreur. L'auteur nous met des doutes pendant un long moment. Mais voilà, la dernière phrase et je suis restée sous le choc et je n'ai pas compris le rôle d'Hannes. J'ai compris qu'il était timbré, qu'il a fait un transfert sur Judith mais pourquoi je reste dans l'expectative.
Mon coup de coeur restera pour toujours Quand souffle le vent du nord, un roman magnifique où l'amour se ressentait à chaque ligne.
J'en ressors de ma lecture : "Sois bête et tais-toi..... Je n'ai rien compris!"
Commenter  J’apprécie          81
J'avais placé la barre de mes attentes très très haut...Car j'avais adoré "Quand souffle le vent du Nord" et sa suite, "La 7ème vague".
Donc j'attendais avec la plus grande impatience le prochain Glattauer.
Ai-je été déçue?Certes non!
Maintenant,bien que j'aie apprécié cette lecture assez prenante,je ne dirais pas qu'elle fait partie de mon top 10.
Si Judith n'arrive pas à s'accrocher pleinement à Hannes,c'est peut-être qu'elle a un pressentiment...Il est gentil,attentionné,prévenant...Trop?
S'ensuit une descente aux enfers,spirale amoureuse où finalement,on ne sait plus le quel des deux est le plus atteint.
Un bémol...La fin qui n'est pas assez fouillée à mon goût et me semble bâclée.
Cela étant dit,ce roman reste un bon moment de lecture,rapide,prenant,efficace,...
Commenter  J’apprécie          90
J'avais adoré de ce même auteur "Quand souffle le vent du Nord" et "La septième vague" c'est donc avec plaisir que je me suis plongée dans "À toi pour l'éternité".
Je n'ai pas été déçue mais le registre est différent, ce roman verse plus dans le suspens.
Il débute sur la rencontre de Judith et Hannes, même si ce dernier semble avoir tout pour plaire, il paraît trop parfait. En fait il est trop tout : trop gentil, trop prévenant, trop amoureux. Il en devient agaçant et crée un malaise. Dès le départ, cette relation pèse sur Judith qui n'arrive pas à s'attacher et son entourage, qui chante les louanges d'Hannes, ne comprend pas l'attitude de Judith. Qui est en réalité Hannes . . . Il faut lire le livre pour le savoir 😉
Un roman qui se lit vite car l'écriture est fluide et il est prenant, on a envie de savoir ce qui se cache vraiment derrière cet homme, est-ce que la perfection existe ou est-ce que c'est une façade qui cache quelque chose de bouleversant ou tragique ?
Addictif, parfois angoissant, on vacille entre manipulation et empathie. Ce n'est pas mon préféré de cet auteur mais je suis contente de l'avoir lu.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Lexpress
18 juin 2013
Daniel Glattauer change de registre. Mais pas tant. Il prouve à nouveau son talent d'analyste des relations amoureuses. Son écriture au scalpel fait mouche pour cette descente aux enfers sentimentale.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LesEchos
02 mai 2013
Le vaudeville est piquant, l’humour omniprésent. [...] Au-delà de l’exercice de style virtuose « A toi pour l’éternité » est un roman sacrément caustique et misanthrope, qui pourrait bien devenir le livre de chevet de tous les célibataires endurcis de la planète...
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Les gens comme lui sont plus efficaces que tous les thérapeutes, qui se contentent de s’enrichir sur les crises existentielles des autres.
Commenter  J’apprécie          170
Pour elle, il ne s’agissait que d’un « essai manqué » douloureux, la preuve qu’être aimée à la folie ne suffisait pas à éveiller des sentiments réciproques. Il lui était pénible d’être tombée dans un piège aussi évident. Lui, en revanche, avait à faire face au rejet de la femme qu’il avait placée au centre de l’univers, dans le collimateur de ses désirs.
Commenter  J’apprécie          60
Dans sa façon de l’aimer, il y avait quelque chose de définitif, une folle exigence d’éternité. Il était si sérieux dans son ardeur, si dévoué dans ses gestes, si vrai dans ses démonstrations, si empressé autour d’elle. Elle trouvait cela terriblement attirant.
Commenter  J’apprécie          60
Ce qui l’angoissait un peu : dans la direction où il l’entraînait, il ne restait pas beaucoup de chemin à parcourir. Le cap était trop abrupt. Elle ne pouvait plus suivre. Elle manquait d’air. Elle devait ralentir. Elle avait besoin d’une pause.
Commenter  J’apprécie          60
Attention, Judith ! Peut-être lui jouait-il la comédie, peut-être jouait-il la comédie à toutes les femme, peut-être s'attachait-il ainsi tous les deux mois, peut-être était-il un professionnel de l'amour plus que tout. Non, pas Hames. Il était sincère. Il ne faisait pas semblant. Il ne bluffait pas. C'était bien la différence avec tous ceux qu'elle avait connus avant. Dans sa façon de l'aimer, il y avait quelque chose de définitif, une folle exigence d'éternité. Il était si sérieux dans sson ardeur, si dévoué dans ses gestes, si vrai dans ses démonstrations, si empressé autour d'elle. Elle trouvait tout cela terriblement attirant. Attirant ? Etait-ce le mot approprié ? En tout cas, c'était quelque chose dans ce genre. Elle trouvait cela si, si, si....
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Daniel Glattauer (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Glattauer
TOUTES LES INFOS SONT DANS LA BARRE, MES RENARDS. DEROULEZ !
Commence par mettre la HD. Tu verras, c?est plus roux.
WhyMermaids : https://www.youtube.com/user/curlywaves3
Les questions : 1) le Casse du siècle : Un livre que tu pensais ennuyeux, mais qui finalement ne l'étais pas ? 2) le pont des espions : Un livre que tu défends malgré l'opinion négative des gens ? 3) Brooklyn : Un personnage prit entre deux vies/cultures ? 4) Mad Max : Un personnage qui préfère l'action à la parole ? 5) Seul sur Mars : Un livre qui se passe sur une autre planète ? 6) The Revenant : Meilleur livre d'un auteur n'écrivant pas en français ? 7) Room : Un livre en huis clos/prenant place dans un petit espace ? 8) Spotlight : Un livre traitant d'un sujet difficile ?
Livres cités : - Mrs. Dalloway de Virginia Woolf - Jane Eyre de Charlotte Brontë - Into the Wild de Jon Krakauer - Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs - Chroniques du monde émergé de Licia Troisi - Phobos de Victor Dixen - Les artefacts du pouvoir de Maggie Furey - Les lieux sombres de Gillian Flynn - Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer - le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier
_______________________________________
TOUS les livres que je présente sont en général facilement trouvable dans toutes les bonnes librairies. Directement en rayon, ou alors demandez à votre libraire de vous passer une commande :-) _______________________________________
Attention commentaires : certains n?ont pas les bons paramètres dans leur compte Google+ je ne peux donc pas répondre à leur commentaire. Vérifiez bien la configuration de votre profil, ainsi l?échange sera plus facile ;)
Vidéo sur ma formation et métier de libraire : https://www.youtube.com/watch?v=ulW6lRyU1VE&list=Blog 58¤££¤de Jon Krakauer66¤££¤1croQ5rs67hW1XA3UHZZwAbkb&index=1
ME SUIVRE : ? Facebook :https://www.facebook.com/pages/Les-histoires-de-Margaud/126985220716090?ref=hl ? Blog : http://la-liseuse.blogspot.ch ? Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/margaud-liseuse ? Instagram : @margaudliseuse ? Twitter : @MargaudLiseuse
ME CONTACTER : margaudliseuse@outlook.com
ENVIE DE M?ECRIRE ?
Margaud Liseuse Case Postale 1701 Fribourg Suisse
Je filme avec un CANON EOS 700D Je monte mes vidéos avec Sony Vegas 12
*Musique d'intro : Intro BO La Belle et la Bête
+ Lire la suite
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (305) Voir plus



Quiz Voir plus

Quand souffle le vent du nord

Qui est l'auteur de ce livre ?

Stéphanie Meyer
Alyson Noel
Victor Hugo
Daniel Glattauer

9 questions
314 lecteurs ont répondu
Thème : Quand souffle le vent du nord de Daniel GlattauerCréer un quiz sur ce livre

{* *}