AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
La légende arthurienne tome 1 sur 3
EAN : 9782842283643
306 pages
Le Pré aux Clercs (05/11/2009)
3.46/5   28 notes
Résumé :
Un grand roman de fantasy médiévale qui revisite la légende arthurienne au plus près de ses sources. Le premier tome d'une nouvelle saga écrite par deux spécialistes du genre.

"Voici le décor, voici les protagonistes : des fées, des cavaliers, les murmures de la forêt, et une épée encore, Excalibur ! (...) Comment retrouver la source d'une légende, saisir une flamme si fragile ? Il faut convoquer la tempête, chevaucher les vents et souhaiter au même ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,46

sur 28 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

Daniella13
  22 septembre 2016
Il y a certains livres qui ne vous donnent pas envie de continuer à les lire. C'est ce que j'ai ressenti à travers ce premier tome de la légende arthurienne "Excalibur"
Il n'y a à mon goût aucune magie à travers cette histoire. Peut être j'ai tellement aimé la version des dames du lac que je n'arrive pas à me faire à celle-ci.
Tout est concentré autour des différents rois de chaque contrée et de leurs affrontements et les principaux personnages que l'on apprécie ne sont que trop survolés.
Le rôle de Merlin n'a rien d'enchanteur et ses apparitions n'ont pas de sens concret et n'apportent rien à l'histoire.
J'ai pourtant aimé la présentation de ce beau livre ainsi que les résumés avant chaque nouveau chapitre qui nous donnent envie de les lire mais la déception est trop grande après.
Je ne continuerai donc pas cette saga qui ne m'a pas transportée.
Commenter  J’apprécie          443
cicou45
  06 décembre 2015
En fait, il se trouve que j'avais déjà lu cet ouvrage lorsque je l'avais acheté à sa sortie mais, étant tombé par hasard dans ma bibliothèque, je me suis dit qu'il serait probablement bon (et je n'avais pas tord de penser ainsi) que je le relise avant de pouvoir y apposer mon modeste avis.
Certes, tous ont plus ou moins déjà entendu parler de la légende Arthurienne, de la table ronde et du célèbre épée que l'on nomme Excalibur mais tant de récits ont déjà été écrits sur le sujet que, si même beaucoup s'accordent sur un grand nombre de points, d'autres se contredisent parfois. Les auteurs ont décidé ici de intéresser ici, non pas à tout ce qui a déjà été publié jusqu'ici puisque cela s'avérerait bien trop long et surtout périlleux mais du moins à ce qui a été publié au cours du XXe siècle.
Dans un avant-propos fort bien documenté, Claudine Gilot et Marc Nagels se sont proposé d'en retracer les grandes lignes. JE dirais même presque que celui-ci est plus intéressant ainsi que les magnifiques illustrations présentées ici sont plus intéressantes que l'histoire en elle-même que tout le monde connaît, du moins en partie. Certes, nous somme loin ici de la version de Disney et il faut croire à juste raison, qu'il faut plus se fier aux écrits que ce à quoi l'on voudrait nous faire rêver. Certes, Arthur fut un grand roi (toujours selon la légende, bien évidemment) mais Merlin ne fut pas forcément celui que l'on voudrait nous faire croire. Un grand enchanteur mais qui avait aussi ses défauts, et notamment, probablement ce qui le mènera à sa perte, celui de tomber sous l'emprise de Viviane mais cela est une autre histoire...
Un ouvrage très bien écrit mais dans lequel le lecteur (je parle pour moi) a parfois tendance à se perdre tans les auteurs l'emmène dans moult directions avec les différents rois de Bretagne qui ne sont pas encore ralliés à la cause d'Arthur ! Trop d'histoires enchevêtrées à mon goût qui éloigne le lecteur de l'essentiel ! Les périodes de guerre et de va-et-vient entre Camelot et le reste du pays sont également trop nombreuses pour que le lecteur (moi, une nouvelle fois) puisse se faire une réelle chronologie sans trop se perdre. Assez de critiques, cela reste tout de même un ouvrage qui vaut le détour ! A découvrir et à faire découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
LunaZione
  14 décembre 2013
J'ai reçu ce livre il y a bien un an maintenant : son résumé m'avait beaucoup intriguée d'autant plus que - même si j'apprécie beaucoup l'univers d'Arthur - je n'y connais absolument rien ! Il y a quelques mois, j'ai eu envie de le sortir enfin de ma PAL et j'ai donc proposé une lecture commune sur Livraddict (si vous souhaitez vous inscrire pour les tomes suivants, il n'est pas encore trop tard !).
Ce premier tome m'a beaucoup plu : j'ai beaucoup apprécié la façon dont sont racontées les différentes légendes. On peut voir dans ce roman deux parties : l'une racontant l'ascension d'Arthur et de ses ancêtres au trône et l'autre témoignant de certaines des aventures d'Arthur et des chevaliers de la table ronde. Elles ne sont pas marquées, ni différenciées pendant notre lecture, mais personnellement, j'ai ressenti assez fortement ce changement.
Personnellement, je suis restée un peu sur ma faim par rapport à ces histoires : j'aurais bien aimé en lire davantage ! Je pensais qu'il existait davantage d'histoires autour d'Arthur et de ses chevaliers, mais bon, j'imagine qu'elles seront présentes dans les autres tomes.. Enfin, j'espère ! Beaucoup de lecteurs, qui s'y connaissent bien davantage que moi dans ce domaine, ont trouvé Excalibur ou l'aurore du Royaume très complet, du coup, je me fie totalement à leur jugement.
Ah, et j'aurais bien aimé avoir une carte aussi : les chevaliers parcourent sans cesse la Bretagne et j'avais un peu de mal à visualiser les lieux où ils se trouvaient exactement. Surtout qu'à l'époque il me semble qu'il y avait la Grande-Bretagne (l'Angleterre) et la Petite-Bretagne (la française), du coup j'aurais bien aimé savoir de quel côté de la Manche on se trouvait ! Ce qui m'aurait peut-être épargné l'impression qu'ils traversent sans cesse la Manche en un clin d'oeil...
Mon regard sur Arthur à un peu changé grâce à ce roman : de lui, je n'ai que très peu de références, alors, forcément, l'image que j'ai toujours eu de lui était celle d'un enfant retirant une épée d'un roc (Merci Disney ! :P). Avec ce roman, j'ai vu l'adolescent qu'il fut, puis l'adulte. du coup, j'ai été assez surprise de le voir tomber sous le charme de toutes les jolies dames qui ont croisé son chemin. ;)
Ses chevaliers m'ont également beaucoup plu : j'ai aimé que l'on s'attarde sur l'histoire de certains d'entre eux et notamment celle d'Yvain.
Même si l'écriture de Christine Glot et Marc Nagels est très agréable, j'ai trouvé la narration un peu froide et impersonnelle. Je ne sais pas exactement ce qu'il a manqué pour me plaire, d'autant plus que le texte fait preuve d'humour... J'imagine qu'il y a trop de distance entre les personnages et le lecteur et que c'est ça qui m'a dérangée. Mais bon, ça ne m'a pas du tout empêchée de passer un bon moment !
Excalibur ou l'aurore du Royaume est un roman très intéressant !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Folfaerie
  23 mars 2010
Claudine Glot je la connais évidemment de nom. Elle est la présidente du Centre de l'Imaginaire arthurien, en plus d'être écrivain. Je regarde donc d'un oeil toujours favorable ses écrits. En revanche, je suis biens désolée de ne pas conaître Marc Nagels.
L'idée de départ de cet ouvrage était doublement intéressante à mes yeux. D'abord, rassembler ou condenser les versions de Jacques Boulenger, Xavier de Langlais (je n'ai lu aucun de leurs ouvrages, je suis donc ravie de pouvoir les découvrir à travers cette compilation) et Jean Markale. Ensuite, remonter aux sources.
La plupart des écrits consacrés à la Table Ronde débutent invariablement par le règne d'Uther, souvent au moment où il tombe amoureux d'Ygerne.
Il n'y a que Jean-Louis Fetjaine qui a donné un aperçu de l'Histoire violente de Bretagne dans le pas de Merlin.
Claudine Glot débute elle aussi son ouvrage par les guerres entre Pictes, Saxons, Scots et le règne de Constantin. Cela rappelle les grands récits épiques celtes, comme la Geste de Chuchûlainn. La légende arthurienne devient alors le roman de fantasy médiévale évoqué dans le quatrième de couverture.
On constatera de menus changements chez certains personnages (par exemple ici Mordred est le fils de Morcades), ce qui n'a rien d'anormal car il faut considérer qu'au fil des siècles et des auteurs, la légende s'est enrichie de nouveaux personnages (on oublie souvent l'arrivée très tardive de Galaad par exemple) ou au contraire certains autres ont eu à pâtir de partis pris tenaces, en témoigne le personnage de Morgane.
Pour toutes ces raisons, j'attends avec impatience la suite (il me semble que deux autres volumes sont en préparation).
J'ai également beaucoup aimé cet autre visage de Merlin, moins torturé que chez Michel Rio mais plus proche de celui de l'Enchanteur de Barjavel, déroutant, séduisant, changeant d'aspect à volonté, ermite préférant la solitude des vastes forêts. Les origines de Merlin sont très rapidement évoquées et c'est tant mieux, je préfère nettement l'idée de Fetjaine (il est fils d'un Elfe) plutôt que la vision chrétienne de Robert de Boron qui accomode le Diable à toutes les sauces.
C'est d'ailleurs le grand point fort du livre : oubliée la religion, place aux aventures merveilleuses (on y croise hydres, géants, fées...), aux combats épiques, et au fracas des batailles. Cette approche séduisante peut évoquer le parti pris de Marion Zimmer Bradley.Dans les Dames du lac et les Brumes d'Avalon, on assistait au déclin inéluctable des rites païens au profit de la chrétienté et de son cortège d'obligations. le dragon s'effaçait devant la Croix.
Evidemment, certains passages m'ont rappelée d'autres romans, ou d'autres perspectives. La quête de Pellinor et sa Bête glatissante sont devenues indissociables du cycle de T.H. White. Mais, que l'on préfère telle ou telle version de la légende arthurienne, le livre de Claudine Glot a l'avantage de présenter un résumé du meilleur de la matière de Bretagne.
L'écriture est moderne et donc accessible, il y a de nombreuses illustrations en noir et blanc de sources variées, et c'est un ouvrage complet, qui bénéficie d'un préambule intéressant, d'un glossaire toujours bienvenu et d'une bibliographie sélective (qui me donne l'occasion d'augmenter ma LAL, hélas...).
Un dernier mot tout de même sur le livre en tant qu'objet. Un travail soigné des éditions le pré aux clercs, une très jolie couverture qui rend hommage au contenu.
Une excellente surprise que je recommande à tous les passionnés de la Table Ronde.
Lien : http://lectures-au-coin-du-f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nepenthes
  20 juin 2013
La Légende arthurienne est une réécriture à quatre mains des mythes arthuriens, en 3 tomes. Cette réécriture puise dans différentes sources, et retrace la vision de la légende arthurienne des deux auteurs de cette série.
Le premier tome ouvre la voix aux aventures des chevaliers de la Table Ronde : avant même le couronnement d'Arthur, le récit reprend les fondements des récits qui ont donné corps à la légende arthurienne. En d'autres termes, rien de bien original dans le scénario puisqu'il s'agit des mêmes récits qu'on a pu lire ou entendre autre part. Cependant, le fait de condenser en une trilogie les différents grands moments de la légende, d'un bout à l'autre, est appréciable.
La lecture est assez agréable, le style possède ce petit côté "récit de légende" mais sans lourdeur. On se laisse facilement emporter par les intrigues. Malgré de nombreux récits chevaleresques, le rythme n'est pas excessivement enlevé, mais cela s'accorde avec le style de l'écriture.
Ce premier tome comporte peut-être quelques longueurs, il introduit cependant très bien les prémices de la Table Ronde et de la Quête du Graal. Un livre parfait pour quelqu'un qui voudrait s'initier à la légende arthurienne, tout autant qu'aux passionnés. Les références et les conseils de lecture à la fin du livre permettent de poursuivre le récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
calypsocalypso   09 août 2017
Il y eut d’abord le roc, l’arbre et la source. C’était au temps merveilleux des commencements, dans le scintillement des eaux qui cascadent sur les dalles de schiste et s’épuisent parmi les mousses. Les premières bribes de notre histoire naquirent, dit-on, du murmure des feuilles quand le vent se leva, susurrant des formules étranges. Il se répandit une rumeur, sourde d’abord, qui pressentait des présences furtives et transparentes, là, tout près. Élisant les matins de brumes, elles peuplèrent bientôt les lisières des bois, les rives des eaux dormantes. Elles habitèrent nos crépuscules et nos ténèbres. On en parlait beaucoup, on les voyait peu (très peu !), mais nul ne doutait de leur existence. On les craignait avec affectation. On les nomma fées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cicou45cicou45   06 décembre 2015
"La paix est plus difficile à dompter que la guerre."
Commenter  J’apprécie          201
laulauttelaulautte   12 juin 2014
Ce qui me préoccupe ? Les préoccupations empêchent les saines occupations. Je n'ai pas été conçu pour m'inquiéter mais pour oeuvrer. En revanche, si tu veux dire "As-tu des mauvais rêves ?", là, je peux te répondre... Oui, j'ai de nombreux mauvais rêves !
Commenter  J’apprécie          30
cicou45cicou45   06 décembre 2015
"_Dans notre infortune, nous n'avons d'espérance que si nous restons solidaires."
Commenter  J’apprécie          50
boubiboubi   08 avril 2015
L'amour commence toujours dans la joie et s'achève dans la peine... (178)

Il comprit que, dans la bataille, la colère incontrôlée était une force qui pouvait se retourner contre soi. (230)

Ses blessures sont sérieuses mais il guérira et il aura appris à ses dépens que l'on peut être à la fois brave et prudent. (231)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Claudine Glot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claudine Glot
Auteur : Claudine Glot Livre : Guide secret de Brocéliande
autres livres classés : légendes arthuriennesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1312 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre