AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782355846878
456 pages
Sonatine (08/11/2018)
3.44/5   120 notes
Résumé :
[ÉPREUVES NON CORRIGÉES]

Partez en croisière avec le maître du polar anglais.1931 : Guy et Max, deux vétérans de la Première Guerre mondiale, quittent New York à bord du transatlantique Empress of Britain. Dans les luxueuses cabines de première classe, ils font la connaissance de la très anglaise Miss Charnwood, et de sa nièce, Diana. Celle-ci est non seulement ravissante, mais également l'unique héritière du richissime financier international Fabian ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
3,44

sur 120 notes
5
8 avis
4
16 avis
3
11 avis
2
3 avis
1
0 avis

palamede
  11 novembre 2018
Amis au collège, puis à Winchester et dans le corps royal du roi pendant la guerre en Macédoine, Max et Guy ont quitté l'Angleterre pour les États-Unis en 1922 et sont de retour dans leur pays en 1931, alors que la crise économique et financière fait rage. Sur le bateau, les deux aventuriers sans scrupules ont fait la connaissance de Diana Charnwood, une riche et belle héritière, à la suite de quoi ils ont scellé un accord visant à lui soutirer de l'argent. Mais Max est tombé amoureux de la jeune femme qui éprise aussi accepte de l'épouser contre la volonté de son père. Un projet qui capote quand un horrible crime est commis, mettant les deux amis dans de sales draps...
Après une croisière idyllique, Robert Goddard nous fait naviguer de Londres à Venise, sur fond de crise de 29, dans les eaux troubles des magouilleurs financiers et escrocs en tout genre, le talentueux auteur anglais nous immergeant dans un monde de faux-semblants et de mystifications. Et comme les deux héros, on aurait tort de se fier aux apparences, les plus malhonnêtes n'étant pas forcément ceux auxquels on pense. Un roman intrigant à souhait qui s'inscrit, à mon avis, dans ce que la littérature policière britannique a de très bon. Merci à Babelio et aux Éditions Sonatine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
tynn
  28 novembre 2018
1930. Deux escrocs en cols blancs, liés par leurs talents de ripoux en finance et manipulations se retrouvent impliqués dans le meurtre d'un homme d'affaire anglais. Leur collaboration jusqu'ici fraternelle va être mise en brèche par les beaux yeux de la fille de défunt, leur amitié brisée par la jalousie amoureuse. Et l'accusation pour assassinat de l'un va bouleverser l'existence du second.
Dans un imbroglio de jeux de dupes et de créanciers, le fil rouge que chacun tire à soi est encore et toujours l'argent, dans un contexte de crise financière après 1929. Plus globalement, on nage dans le mystère d'un complot secret, à l'échelle internationale.
Au-delà d'un thriller un peu désuet, autant par l'époque évoquée que par une narration plutôt bavarde, au vernis très British, on parle ici de loyauté, d'amitié, de vengeance. Mais ce n'est pas la première fois que je trouve le style de l'auteur un peu lourd et son propos interminable, le tout accentué par une mise en page de chapitres serrés, trop descriptifs. Ça manque singulièrement de «peps», à moins d'apprécier les romans noirs à l'ancienne, les rebondissements improbables et les personnages stéréotypés. Ce qui est peut-être l'effet recherché…
On peut affirmer que Robert Goddard est un auteur profondément romanesque, au style foisonnant, avec en mains les ficelles des secrets de famille, de la dissimulation, de l'enquête sociale et du flashback.
Mais à mon humble avis, le mieux est le mortel ennemi du bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
oran
  30 novembre 2019
Des rebondissements en cascade, des trahisons à foison, un suspens constant, un rythme implacable, une écriture agréable, un vocabulaire recherché, des références historiques , des analepses pour mieux se repérer mais aussi pour s'égarer, se fourvoyer , autant d'éléments justifiant l'intérêt pour ce roman et l'addiction du lecteur .
Un agréable moment de lecture !
Commenter  J’apprécie          280
Pat0212
  12 février 2019
Tout d'abord un tout grand merci à Netgalley et aux Editions Sonatine pour ce partenariat très apprécié. J'aime beaucoup les livres édités par cette maison d'éditions et j'espère vraiment bénéficier de nouveaux partenariats avec eux à l'avenir. Ce polar est un gros coup de coeur.
Max et Guy, deux Anglais âgés de trente-cinq ans, quittent le Québec sur un paquebot en direction de leur pays natal, un jour d'été 1931, ils fuient les USA où un de leur partenaires commerciaux est en mauvaise posture, en fait ce ne sont pas des hommes d'affaire ordinaires, mais des escrocs. La crise touche durement le monde des affaires et a précipité leur retour au pays. Ils sont amis depuis le collège et ne sont pas à leur premier mauvais coup. Ils se partagent les bénéfices et font un nouveau contrat qui le stipule. Une dame âgée manque de tomber dans les escaliers du bateau, Max va l'aider et en guise de remerciement, se fait inviter à une soirée dans la suite qu'elle partage avec sa nièce. Max et Guy craignent que la soirée soit des plus ennuyeuses et les deux dames peu intéressantes, mais comme ils espèrent trouver une nouvelle victime, ils y vont quand même. Diana Charnwood fait tourner toutes les têtes, en particulier celle de Max, qui tombe amoureux d'elle. Guy essaie de le raisonner, mais rien n'y fait. Au bout d'une semaine de traversée, Diana est tout aussi amoureuse de Max et l'invite dans son manoir. C'est une riche héritière et son père ne désire pas un tel mariage pour sa fille. Il invite Guy dans son club et met carte sur table : il sait que les deux hommes sont des escrocs, qu'ils ont déjà séduit une autre héritière avant d'accepter de la quitter contre un paiement remis par le père de la jeune femme. Fabian Charwood propose deux mille livres à Guy s'il arrive à convaincre Max de renoncer à Diana. Il essaie, mais c'est peine perdue, Max est follement amoureux, Diana aussi et il refuse d'écouter son ami. Charnwood propose alors à Guy d'espionner Max et de le tenir au courant si les deux jeunes gens essaient de se passer de son autorisation pour se marier. Et cela ne manque pas, Diana et Max mettent au point un projet de fuite pour aller se marier le lendemain à Londres. Max ne sait pas que son ami travaille pour le père de Diana et lui demande son aide pour aller chercher Diana au milieu de la nuit. Ne voulant pas se trahir il accepte de les aider, en pensant que le père empêcherait Diana de se rendre au rendez-vous dont il avait été averti.
Il attend dans sa voiture près du manoir, mais deux heures après le rendez-vous, Max n'étant toujours pas revenu, il part à sa recherche. Il trouve Diana et sa tante dans les bois près du corps de Fabian Charnwood que Max a tué à coups de pierre. A partir de ce moment, plus rien ne se passe comme prévu et Guy se trouve entraîné dans un piège qui dépasse largement ses talents d'escroc.
Ce polar est vraiment passionnant, les personnages sont très fouillés et très vraisemblables. La grande guerre est l'arrière plan du livre. Guy découvrira un terrible complot dont il ne peut parler à personne, car tous les témoins trop bavards sont éliminés. Cette thèse est bien moins invraisemblable qu'il n'y paraît à première vue. Les intérêts financiers engagés dans la guerre étaient énormes et il n'est pas impossible du tout que ces hommes riches et puissants aient manipulé les politiques pour les pousser au conflit, même si le résultat s'est révélé bien pire que ce qu'ils escomptaient. Actuellement, ce sont les puissances économiques qui gouvernent le monde, mais il est fort possible qu'il en ait été de même il y a un siècle, même si la forme de ces puissances d'argent est toute différente aujourd'hui.
Il s'agit d'un polar historique très détaillé, plein de rebondissements et on n'a aucune idée de la fin de l'histoire avant celle-ci. On n'est pas dans un polar simple et linéaire, mais dans une histoire très complexe, absolument passionnante et avec des personnages très travaillés. On se surprend à penser que cette histoire est finalement assez plausible.
Un gros coup de coeur que je vous recommande chaleureusement.
#LaCroisièreCharnwood #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
GeorgesSmiley
  28 décembre 2021
A priori, ce roman a tout pour plaire. Mystères et coups de théâtre se succèdent à grand train dans des cadres qui donnent envie de voyager : la croisière Québec- Southampton, le charme du Surrey ou celui de Venise, sans oublier le confort des clubs londoniens et des manoirs de la campagne anglaise…
Oubliez la croisière initiale et préparez-vous plutôt à une conspiration «énorme » avec les recettes habituelles de l'auteur dont je suis un lecteur assidu. Honnêtement, même si les rebondissements imprévus succèdent aux chausse-trappes comme à l'accoutumé, ce n'est pas son meilleur.
A qui la faute ? Aux personnages, peut-être ou bien à l'intrigue elle-même. Difficile de s'identifier à un escroc coureur de dot, compliqué de trouver bien crédible une conspiration aussi extraordinaire.
Ca reste distrayant et surprenant, ce qui n'est finalement que ce qu'on recherche dans les romans de Robert Goddard. Mais si vous n'en avez jamais ouvert un, choisissez plutôt « Heather Mallender a disparu ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
palamedepalamede   10 novembre 2018
La duperie est cumulative : un mensonge en engendre une douzaine d’autres, qui à leur tour en engendrent chacun une douzaine.
Commenter  J’apprécie          540
palamedepalamede   12 novembre 2018
Ceux d’entre nous qui vivent de leur matière grise ne peuvent se permettre de se détendre complètement. ... aiguillonné(s) par par la crainte de perdre [leur] temps.
Commenter  J’apprécie          330
ElodieuniverseElodieuniverse   08 novembre 2018
L'argent est moins éphémère que la vérité et la beauté. Il fructifie, tandis qu'elles s'étiolent.
Commenter  J’apprécie          240
cecilitcecilit   19 novembre 2019
Comme tout homme raisonnablement intelligent, je savais depuis longtemps que l'amour n'est rien d'autre que du désir physique drapé, par souci de décence, dans quelques oripeaux de philosophie.
Commenter  J’apprécie          70
GeorgesSmileyGeorgesSmiley   18 décembre 2021
Ils valsaient le soir et se promenaient la journée, affichant en toute occasion le ravissement exclusif qui, pour l'observateur cynique, est le signe certain de ce trouble psychique communément appelé amour.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Robert Goddard (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Goddard
présentation du livre Le temps d'un autre, au poche, par Robert Goddard.
autres livres classés : croisièreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1018 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre

.. ..