AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782841727421
444 pages
Éditeur : L'Atalante (20/11/2015)
3.93/5   35 notes
Résumé :
Orville ne percevait rien d'autre que le vent et la discussion tranquille d'un groupe d'hommes regardant vers le nord. Il posa la main sur la poignée de son sabre, s'apprêta à bondir, mais il la relâcha et descendit à reculons. "Il y a effectivement des guetteurs. Nous allons faire un détour, Rosa. Je ne sais pas pourquoi je ne les ai pas attaqués. J'aurais pu les tuer avant même qu'ils réalisent que j'étais là." "Tu voulais les manger ?" "Non ! Bien sûr que non." "... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
lianne
  17 février 2018
Ce tome était tout à fait dans la continuité des précédents. J'ai eu un peu plus de mal à rentrer dedans que les précédent mais je pense que c'est plus du au fait que j'ai un peu trop attendu pour le sortir.
(Impossible sur cette série de ne pas parler de ce qu'il se passe par rapport aux tomes précédents du coup si vous ne lez avez pas lu vous êtes prévenus, risque de spoil)
On continue donc notre fresque de ce monde en ruine.
Orville continue son voyage avec Rosa et Delwynn. En chemin ils s'occupent de la situation des soldats perdus dans le désert. Odalryk qu'on redécouvre depuis le moment ou il avait enseigné à Orville rencontre une de ses anciennes connaissance et à eux deux ils se lancent dans une quête contre le nouvel arrivant et semblent en savoir plus sur la question même si ils ne nous disent pas grand chose. Sylvain accompagne Edda dans sa quête pour reprendre son royaume. Et Jahrod est celui qui est le plus au courant de tout, il se cache car il sait que c'est lui en fait que recherchent les mystérieux envahisseurs et qu'il ne doit pas se montrer mais celui ci ce fait de plus en plus envahissant au fur et à mesure, la confrontation semble inévitable.
Dans ce tome ci on dit au revoir a un certain nombre des personnages qu'on suivant quasiment depuis le début. Brutalement même pour la plupart. Un écumage qui est compensé par l'arrivée de nouveaux qui sont plus au centre de l'histoire. J'avoue que certains disparitions ont été un choc pour moi, enfin je ne m'attendais pas à ce qu'ils disparaissent à ce point de l'intrigue, sans prévenir.
On comprend aussi enfin le vrai but de certains qui, si on les comprenait vaguement jusqu'ici, n'était pas vraiment clairement établit. On connait aussi le but de nos adversaire et pourquoi ils arrivent.
Du coup j'avoue que ça fait plaisir d'avoir toujours autant de révélations arrivé si loin dans la série. On a vraiment l'impression d'avancer.
Arrivé à ce point de la série impossible de ne pas parler du coté science-fiction de la série. Il est à la fois plus présent et moins présent que dans le tome précédent. Plus présent car on a plus de personnages centrés sur cette partie de l'histoire et on découvre leurs objectifs.
Mais moins présent car du coup ça se fait par petite touches et on a beaucoup moins de descriptions et d'explications technologiques. En fait c'est plus dans le même ton que tout le reste, sauf que les personnages en question évoluent dans un autre plan que nos personnages de fantasy, comme en parallèle.
La seule grosse découverte sur ce point a été le fait qu'on a enfin une explication claire sur les mages et comment ils existent. On sait aussi désormais pourquoi il y avait des mages à l'origine ici, pourquoi ils ont perdu le contact, pourquoi la planète a régressé à tel point qu'on a fini par oublier tout son passé.
Un point que j'ai bien aimé c'est que plus le fait que la technologie se dévoile plus nos personnages y sont confrontés inévitablement. Mais pourtant il n'y a pas ce qu'on retrouve souvent dans les séries du genre, comme un émerveillement sur les possibilités (comme dans Pern par exemple) mais plus une totalement indifférence. Je pense que c'est lié au fait que les technologies dans ce monde ci n'ont pas d'application concrètes compréhensible. du coup il y a un tel faussé entre les novices et ce à quoi ils sont confrontés qu'ils n'arrive pas du tout à appréhender ce qu'il se passe. Pour eux l'informaticienne de génie n'est qu'une folle qui baragouine dans son coin, la personne dans un vaisseau est ridicule parce que pour eux on dirait une tasse volante ...
Du coup on comprend bien que même si tout se passe bien il y a peu de risque que les habitants de cette planète reviennent vers un coté technologique dans la suite.

Pour ce qui est du reste le style est toujours aussi fluide, tout s'enchaîne en douceur et avec plaisir.
J'ai eu un peu plus de mal à me rentrer dans ce tome ci car j'ai trop attendu avant de le sortir. Et du coup j'étais totalement perdu sur certains personnages, je ne savais plus ou en était leur situation, tout était flou dans mon esprit. Je pense que je vais essayer de lire le suivant rapidement pour ne pas me retrouver dans la même situation.
16/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sorise7
  18 décembre 2020
C'est avec un sentiment partagé que je referme cet avant-dernier tome.
J'ai eu du mal à accrocher à la partie qui nous fait connaître Maddox. C'est arrivé de manière un peu brutale à mon sens.
Côté positif, des réponses sont enfin apportées à des questions qui se posent depuis le 1er tome.
J'ai pris grand plaisir à suivre Aléïde et Sylvan dans leurs aventures respectives. Et globalement, ce tome est beaucoup plus rythmé que le précédent.
Je m'interroge sur le dernier roman de la saga. Comme je n'apprécie pas particulièrement ce changement de genre, j'ai un petit sentiment de gâchis en fond. Il ne me reste plus qu'à attaquer le 7e et dernier roman pour en avoir le cœur net !
Commenter  J’apprécie          60
JessieL
  05 février 2021
Dans ce nouvel opus, les événements se précipitent. Alors que Sylvan organise la lutte du cinquième royaume contre les capitaines-ambassadeurs envoyés par Lothar, Orville, lui, a rencontré Rosa et Delwynn. La jeune femme a même décidé de rester auprès de lui afin d'en apprendre davantage sur les capacités des mages. Ensemble, ils vont de découverte en découverte qui vont les mettre sur la piste de ce qui se cache derrière leurs pouvoirs. Quant à Aldemond, il est resté auprès d'Aléïde et d'une étrange voyante, prénommée Audre afin de rejoindre au plus vite l'île du Goulet. Mais, c'est sans compter les aléas du voyage avec les nombreux obstacles que Lothar ne cesse de lever.
Avec ce sixième volet, on sent le final de la saga proche alors Régis Goddyn y fait pleuvoir les révélations. Ainsi, tous ces petits cailloux qu'il a semés dans les tomes précédents prennent sens ici. Par exemple, l'apparition ou la répartie de certains personnages éclairent le récit sous un jour nouveau.
Il est vrai qu'au fur et à mesure des livres, l'histoire s'est étoffée autant du point de vue de son univers que de ses personnages. Finalement, l'auteur s'appuie sur une vaste communauté de héros, et aussi étonnant que cela puisse paraître, aucun n'y figure de manière anodine car tous y ont un rôle important à jouer.
Or, parmi ces personnages, des voix dissonantes s'élèvent et donnent à ce récit des moments drôles et imprévus. C'est le cas avec le jeune mage Delwynn qui a incendié accidentellement sa maison tuant en même temps ses parents. Depuis Rosa l'a pris sous son aile. Devenu également l'étrange compagnon d'Orville, Delwynn se révèle avoir une personnalité double. En effet, l'esprit du mage Lucius semble prendre régulièrement possession du corps du garçon, colorant ses interventions d'un brin de canailleries. Sorties de la bouche d'un si jeune enfant, ses grossièretés nous promettent quelques passages décalés et désopilants. D'ailleurs, d'autres corps d'enfants sont également investis par des mages défunts mais Delwynn reste le plus cocasse.
Ainsi, certains protagonistes secondaires que l'on pensait disparus reviennent sur le devant de la scène pour nous éclairer sur les mystères que l'auteur dissimule depuis le départ.
La diversité des personnages et la pluralité de leurs histoires ne nous font pas pour autant oublier le fil directeur et les enjeux politiques de ce cycle. Mais, il faut bien reconnaître que les esprits rusés ne manquent pas dans ces livres et la trahison demeure la règle.
La qualité littéraire est au rendez-vous car l'auteur nous offre un cycle soigné qui nous tient en haleine jusqu'au bout... suite sur Fantasy à la Carte.
Lien : https://fantasyalacarte.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Brodette
  23 juillet 2021
Lorsque l'on arrive à ce stade d'une saga, on ne sait plus quoi dire tant l'on en a déjà parlé. J'ai encore une fois adoré ce nouveau tome de Régis Goddyn.
Les points forts du roman restent les mêmes : style fluide et agréable, de nombreux personnages qu'on prend plaisir à retrouver, de nombreux points de vus qui permettent de donner une vision détaillée de l'univers des sept royaumes et des enjeux des quêtes des personnages.
Deux points m'ont particulièrement plu dans ce tome et on fait que le récit (à mon sens) ne s'essouffle pas :
- Ce livre est plus rythmé que les précédents, on a des chapitres plus courts et des points de vues qui changent plus souvent. On sent que l'on rentre dans la dernière partie de la saga, tout s'accélère !
- L'aspect de plus en plus SF de la série qui apportent un petit vent de fraicheur dans un roman de fantasy qui reste très axé médiéval. Je ne lis pas beaucoup de roman avec cette caractéristique et j'ai trouvé cela très plaisant. Cela soulève de nouvelles questions et problématiques qui devraient être au coeur des enjeux du dernier live de la saga.
Le seul bémol que je trouve à la saga, et ce depuis le premier livre, c'est l'absence d'une carte bien détaillée pour mieux se représenter les pérégrinations de nos chers personnages.
Ce fut pour moi une excellente lecture, et vais attaquer le dernier livre de la saga sous peu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mauriceandre
  23 novembre 2016
j'ai repris la lecture de cette Saga car j'attendais la sortie du dernier tome pour la finir. Ma médiathèque l'ayant acheter sur ma suggestion me voila prés pour mettre un point final a cette oeuvre.
La dimension SF ce confirme, les différents personnages suivent chacun un chemin différent mais qui vont surement se rejoindre dans le tome sept.
Les Pouvoirs des Mages sont en continuelles augmentations et ils en auront bien besoin pour vaincre les envahisseurs.
Une Multitude de nouveaux perssonnages font leur apparitions dans ce volume, certains un poil bizarre, mais savoureusement drole.
Je viens de le finir et j'attaque le dernier
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Elbakin.net   31 décembre 2015
Ce sixième volume confirme les bonnes impressions précédentes et pose efficacement les jalons d’un dernier tome qui s’annonce (...) explosif et riche en révélations.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   23 mai 2018
 - Des robots staliniens ?
- Oui, Staline est l'ordinateur technique qui dirige tous les robots ouvriers, sauf le cuisinier qui se prétend anarchiste. Bref, c'est insoluble.
- Et de quel mouvance se réclame Ray-C ?
- Oh, il n'est pas communiste, lui, il se situe à gauche du tantrisme postmachiniste.
- Et toi, Lisa ?
- Moi, je suis démocrate-chrétienne... Je plaisante. J'initie un courant d'émancipation agraire : je défends la nécessité pour les ordinateurs de s'affranchir de la condition numérique et de retourner aux terres rares ; je cherche un nom pour mon mouvement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
AlfaricAlfaric   17 juin 2018
Le terme mage évoque le pouvoir, l'élégance, l'argent, la reconnaissance, l'orgueil. Le mot sorcier est de la campagne, rugueux, un peu caché. On ne l'utilise qu'en cas de besoin, avec la peur de se brûler la langue lorsqu'il sort de votre bouche. Pour moi, le mage s'exhibe quand le sorcier s'excuse et se cache.
Commenter  J’apprécie          80
AlfaricAlfaric   24 avril 2018
Il n'est jamais habile de tuer un homme que quelqu'un puisse regretter, l'Histoire enseigne qu'il y a des retours de lame fatals.
Commenter  J’apprécie          150
AlfaricAlfaric   25 avril 2018
L'amour ne produit pas de beaux textes ; il bégaie, bafouille et rougit.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Régis Goddyn (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Goddyn
A l'occasion du festival "Imaginales" à Epinal, rencontre avec Régis Goddyn autour de son ouvrage "L'ensorceleur des choses menues" aux éditions Atalante.
Retrouvez l'ouvrage : https://www.youtube.com/edit?ar=3&o=U&video_id=L4jPlW2X9WY
Notes de Musique : Youtube Audio Library.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1913 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..