AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782930585789
184 pages
Genèse Édition (19/01/2016)
4.6/5   5 notes
Résumé :
Lola ne dort plus depuis l'annonce d'une boule sous son sein. Il faut réagir.
Avec ses armes ou ses larmes ?
Lola choisit la vie. Et la jeune femme transforme ses insomnies en balades nocturnes dans Bruxelles.
De rencontres en rencontres, elle revisite les coulisses de sa propre vie, de ses orages anciens, de ses déchirures, mais surtout elle voyage dans un désir de plus en plus grand de vivre, de rire, de grandir !
La balade des pavé... >Voir plus
Que lire après La balade des pavésVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
J'attendais ce livre comme un gosse attend le Père Noël.
Mon amie me l'a ramené de Bruxelles et l'a déposé tôt ce matin dans ma boîte aux lettres. Je le prends non sans émotion et le sors de son emballage avec les mêmes précautions que celles que l'on prend pour déballer du cristal.
J'ai très envie de le lire mais en même temps j'appréhende. Je crains de ne pouvoir gérer le flot d'émotions que pourrait susciter la lecture.
Fin de matinée, n'y tenant plus, je m'installe. Je me saisis du livre, j'en caresse la couverture comme pour l'apprivoiser.
Je commence par lire la quatrième de couverture. J'ai déjà découvert quelques extraits sur la page de son auteur.
Je m'attends à un voyage difficile émotionnellement parlant.
Je me lance. Je retrouve mon auteure favorite, sa plume, sa façon bien à elle de raconter les choses. Tout en douceur, en subtilité, savant mélange de pudeur et d'émotions.
Je découvre Bruxelles sous son regard. C'est qu'elle me donnerait presque envie de faire le trajet en vrai, moi qui suis tétanisée à l'idée de me retrouver dans notre capitale.
Je visualise ses personnages, je souris, je ris.
Je ressens sa rage et sa colère au moment où je la lis.
Je suis « à fond d'dans » comme dirait l'autre.
Je vois Lola dans toutes les étapes décrites. Elle me semble si familière. Elle me surprend et me déroute aussi.
La Balade des Pavés est tantôt agréable, tantôt plus pénible, mais vaut vraiment le détour.
A lire et à relire, sans fin.
Commenter  J’apprécie          20
C'est à la Foire du Livre de Bruxelles que j'ai fait la connaissance de Sylvie Godefroid. Il me tardait de lire son second roman : "La balade des Pavés".

Un titre intriguant. Lola notre héroïne souffre d'insomnie, elle enfile alors ses bottines crème et part battre le pavé en quête d'apaisement car plus rien ne va plus dans sa vie depuis quelques jours. On a découvert une petite boule sous son sein gauche. On comprend son trouble.

Lola la chance est désarmée, elle doit accepter la situation qui la terrorise. Elle marche au hasard des pavés de Bruxelles cherchant la paix.

Elle fera des tas de rencontres ; Emérance dans le tram, Jacqueline dans les Marolles... C'est bizarre mais c'est plus facile de parler, de se livrer à des inconnus.

Au fil de ses rencontres, elle se rend compte qu'elle n'est pas la seule à souffrir, chacun porte sa croix, ses peines. Emérance et sa solitude , Polo le déchu qui a tout perdu, une mère meurtrie par la perte d'un enfant.... Non, Lola n'est pas seule. Avec elle dans les divers quartiers de Bruxelles - une belle façon de (re)découvrir la capitale - elle va en rencontrant les autres, se découvrir elle-même.

Ces expériences partagées vont lui donner la force de se construire, de relativiser, de lâcher prise et de faire face à ses peurs bien légitimes. Son combat contre le crabe sera féroce.

Un livre magnifique sur les relations humaines, l'amitié, le courage, un combat. Un témoignage également sur l'image que l'on a de soi, sur la peur de la perte de féminité, sur le dialogue et l'affrontement de ses peurs.

Quelle émotion au final du livre. le combat c'est la vie. Une plume très riche. Chaque rencontre évoque un peu les nouvelles par la forme. Cela m'a un peu déstabilisée au départ mais Sylvie Godefroid sait ce qu'elle fait car au final ce récit lumineux coule de source.

Très bel hommage à la vie que je vous conseille vivement.

Un coup de coeur.

Lien : http://nathavh49.blogspot.be..
Commenter  J’apprécie          10
Subtilité, douceur, tendresse, rencontre, tristesse et force. C'est tout cela que nous offre cette balade sur les pavés bruxellois. Et au détour d'une rue, un fragment de mon histoire. Une Rose déposée si délicatement sur ces pages par Sylvie, mon Amie. Grâce à toi elle existe concrètement, plus loin que mon coeur et nos souvenirs. Merci.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Je me rends compte que plusieurs états se succèdent à l'annonce d'un cancer : le déni puis l'incompréhension puis la peur. Ils débouchent sur la colère qui déborde, elle, sur un sentiment d'injustice en même temps que des orages intestinaux terrassent nos dernières forces. Le corps affronte l'esprit dans un impitoyable combat, une course contre la montre s'inscrit en filigranes de nos actes les plus anodins. Comme si on avait peur de ne plus avoir de temps devant soi. Puis vient le temps de l'acceptation. Puis l'esprit continue à rejeter le constat que le corps imprime en tumeur. On a le sein qui saigne les maux d'une vie en péril. Cette boule, on n'en veut pas. Mais elle est là. Faut faire avec.
Commenter  J’apprécie          10
On bascule si vite de tout à rien quand la vie pèse du poids de l'inertie, quand les vertiges vous avalent.
Commenter  J’apprécie          20
Il faut s'aimer d'une grande intensité pour pouvoir s'engueuler librement.
Commenter  J’apprécie          30
Pour être sincère, je n'ai plus rien à dire. Plus rien à écrire. J'ai perdu le goût du mot en le trempant dans l'encrier de l'écoute.
Commenter  J’apprécie          10
Je recherche surtout l'apaisement dans le regard des autres, la légèreté des propos dans les rencontres libres qu'en d'autres circonstances je n'aurais pas permises.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sylvie Godefroid (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Godefroid
"Je suis venue" (chanson, démo version) Musique/piano/chant : Nara Noïan Paroles : Sylvie Godefroid
JE SUIS VENUE...
Je suis venue Toutes griffes dehors Exposer ma peau nue Aux caprices du sort.
Je suis venue Construire un débat J'ignorais les ébats Que se feraient nos corps.
Je suis venue Danser sous ta fenêtre Ton regard m'a dévêtue J'ai cent fois cru disparaître.
Je suis venue A ta bouche gourmande J'ai offert l'avenue D'une escale incandescente.
Les contraires s'attirent Sur le plancher des vertus Mes prudences chavirent Aux abords d'un sol nu.
L'éphémère tisse le lien D'un rendez-vous à la fois Rien de plus incertain Que ton corps sur le mien.
Je viens, je ne veux pas Quand je repars, je reste là Je jongle avec les nuances D'une palette d'inconstances.
Les contraires s'attirent Installent la course aux désirs L'inexorable pressentiment De ce qui ressemble au sentiment
Je suis venue Toutes griffes dehors Exposer ma peau nue Aux caprices du sort.
KAK MEDIA 2017
+ Lire la suite
autres livres classés : cancer du seinVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (14) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}