AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2813100749
Éditeur : praelego (22/11/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Paris ville lumière, Émilie et Thomas, une rencontre éphémère et insolite. Bruxelles, une vie qui bascule. Émilie s'envole pour Montréal rejoindre Thomas. Sept jours, cent soixante-huit heures d'espace-temps où les minutes et les secondes seront riches de sentiments, d'émotions, de beauté, de magie. Une femme qui se révèle, qui se découvre, une amante, une mère...Trois capitales. Des moments forts et des lieux inoubliables. Une semaine où tout va arriver, ou rien pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pommesucre
  14 novembre 2011
L'histoire est celle d'une femme bien installée dans sa vie et, également, jeune auteur. Alors qu'elle se trouve à Paris, pour son livre, on le suppose, elle fait la rencontre de Thomas au coin d'une rue. Thomas étant sous son charme l'accoste. Cette rencontre va bouleverser ces deux êtres qui n'auraient peut être pas dû se rencontrer. Emilie se sent, dés le départ, attirée par Thomas. Cette attirance semble réciproque. Ils se revoient donc et gardent contact par courrier électronique. Thomas repart au Canada où il espère pouvoir se faire une renommée en tant que photographe. Renommée qu'il a déjà acquise, mais qu'il ignore car il en souhaite toujours plus. Peu de temps après Emilie part le rejoindre à Montréal prétextant auprès de son mari la promotion de son livre auprès de maisons d'éditions canadiennes. Donc durant une semaine elle sera aux côtés de Thomas qu'elle compare à son âme soeur. Bien qu'elle se sentira bien auprès de lui, elle remarquera les yeux de Thomas brûlent pour elle, mais que son corps est lui, tourné vers la fuite. Cette semaine sera celle de Thomas et d'Emilie, mais Emilie souffre de la pudeur sentimentale de Thomas. On suit donc l'histoire de ses deux personnages qui s'aiment d'un amour pur, bien qu'Emilie espère en avoir plus. Emilie se pose des questions sur le comportement de Thomas, ne trouvant aucune réponse à son comportement, elle se remet alors en question.
Sylvie Godfroid est une jeune auteur belge qui vient de la région où je partais en vacances en ardennes avec mes parents, Philippeville. A la réception du bouquin, je me suis donc empressée de l'ouvrir. J'ai aimé dans le livre cet aspect de l'amour inavoué. Je t'aime mais mon corps n'en est pas certain, bien que mes yeux disent le contraire. En ouvrant le livre on s'attend à une correspondance entre deux personnes, Emilie et la mère de Thomas. Il n'en est rien. Emilie écrit des lettre qui, à la base, sont destinées à la mère de Thomas. Finalement, on se rend compte que les courriers ne seront jamais envoyés, par pudeur sûrement. Je n'ai pas su m'empêcher de me laisser emporter par ce livre et cette histoire d'amour impossible. L'écriture était une remise en question d'Emilie qui était prête à sacrifier sa famille pour cet homme qui n'était pas prêt pour ce genre d'aventure. C'est la pudeur présente tout au long de l'écriture qui était touchante. Je me suis aussi posées des questions… L'auteur ne ferait-elle pas une biographie romancée ? Certains détails m'ont troublée : elle habite Bruxelles, la maison d'édition se situe à Paris et pour avoir autant de détails sur Montréal, elle a certainement passé du temps là-bas. Quoi qu'il en soit même si quelques pages avant la fin on pressent ce qui va se passer, j'avoue que je ne m'attendais pas à une chute si brutale pour Emilie. Je me suis mise à sa place et ça m'a fait l'effet d'une douche froide, j'ai eu des frissons. le triangle est donc l'histoire d'un voyage amoureux qui a débuté à paris, qui a vit à Montréal et qui s'échoue à Bruxelles. le titre m'a fait penser au voyage qu'Emilie entreprend pour retrouver Thomas, voyage qui se révélera un échec. L'absurdité d'être partie à Montréal pour un homme qui finalement ne se connaissait pas. Je soupçonnais également le triangle des personnages, Thomas, Emilie et la mère de Thomas, ce soupçon m'a été confirmé par l'auteur elle-même qui m'a également précisé qu'il y avait un triangle sentimental (amour, silence des gestes, différence). Sophie GODEFROID m'a également confirmé que l'absurdité résidait dans ce voyage pour un homme qui ne se connaît pas. Je l'en remercie pour ces précisions et pour avoir pris le temps de répondre à ma question. L'auteur est très accessible, c'est une qualité non négligeable, ce qui fait que je l'apprécie que davantage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Video de Sylvie Godefroid (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Godefroid
"Anagramme des sens" 2013 Interview de Sylvie Godefroid par Irène Brône
autres livres classés : biographie romancéeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
447 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre