AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2737221153
Éditeur : Editions SAEP (01/06/1991)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Cet ouvrage très pratique et complet vous permettra de réaliser facilement les recettes traditionnelles principales du Dauphiné. Celui ci est encore disponible dans les bonnes librairies.
Voici un extrait de l'introduction rédigé par l'auteur:
Ce petit livre a pour but de vous faire connaître certaines recettes dauphinoises, peu connues voire oubliées, l'objectif n'est pas de vous conter l'histoire de chacune de ces recettes, mais de vous donner toutes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Macha_Loubrun
  06 juin 2013
D'origine grenobloise, je suis toujours très fière de faire découvrir les spécialités de ma région natale…
Il y a peu de temps, une personne de mon entourage qui organisait un repas dans le cadre d'une rencontre sportive voulait trouver un menu typiquement grenoblois. Hormis le gratin dauphinois, la cuisine dauphinoise n'a pas une identité très forte, c'est vraiment dommage ! Je lui ai prêté ce petit livre écrit par Jean-Claude Godon, professeur de cuisine au lycée hôtelier de Grenoble pour lui donner des idées…tout en mettant mon petit grain de sel, vous pensez bien !
Le menu finalement concocté, assez copieux, comportait :
Une salade à l'huile de noix accompagnée de cerneaux de noix de Grenoble
Des ravioles de Royans ou de Romans (l'une de mes nombreuses petites madeleines...) Si vous ne connaissez pas, vous pouvez en trouver au rayon frais. Détachez les plaques, et plongez les ravioles dans un bouillon de poule frémissant. Dès qu'elles remontent à la surface, vous les récupérez avec un écumoire. Vous pouvez les déguster avec une petite salade, agrémentées d'un peu de gruyère râpé.
Un gratin dauphinois accompagné de saucisse de murçons (un saucisson à cuire parfumé avec des graines de fenouil). Attention, le véritable gratin dauphinois ne comporte pas de gruyère râpé et encore moins des oeufs comme j'ai pu le lire parfois ! Juste un peu d'ail et de noix de muscade.
Fromage : Saint Marcelin et Saint Félicien. (En fin de repas, on mange aussi de délicieux fromages blancs ou du bleu de Sassenage)
Tarte aux noix. (Ou Gâteau aux noix. Mais une boule de glace à la vanille avec un filet de Chartreuse verte et une tuile aux noix, c'est pas mal non plus !)
Je suis très gourmande mais je n'aurais pas pu tout manger !
J'aurais pu vous parler encore de bien d'autres choses, tout cela est délicieusement subjectif...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1912
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Macha_LoubrunMacha_Loubrun   01 août 2017
Le Dauphiné appelé à l'origine "Delphinatus" naquit vraiment au début du XIe siècle, sa vie fût agitée, des guerres, des invasions, des épidémies vinrent la perturber, puis cette province française disparut administrativement en 1790, la constituante ayant décidé de la découper en trois départements: l'Isère, la Drôme et les Hautes-Alpes.
Le Dauphiné est une terre de transition géographique, humaine mais aussi par son climat et sa langue.
La riche vallée du Rhône ensoleillé, lieu de passage historique donc ouvert sur l'extérieur, à l'accent "chantant" contraste avec certaines vallées reculées des Alpes, éloignées des grands courants migrateurs, déshéritées économiquement et fortement marquées par le cloisonnement géographique.
La gastronomie dauphinoise n'échappe pas à ces contrastes de la province. Encore au début du siècle (dernier) la conservation et le transport lointain des denrées étaient quasiment impossible. La cuisine régionale était donc avant tout l'utilisation au maximum de tous les produits disponibles localement : les noix et l'huile de noix à Saint-Marcellin, les olives, les vins rouges et blancs dans la vallée du Rhône, les pommes de terre, les laitages, le porc et le gibier en montagne, la chèvre salée dans la matheysine, les blettes, les cardons, le fromage de Sassenage à Grenoble, etc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : cuisineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jean-Claude Godon (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
310 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre