AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205068511
184 pages
Éditeur : Dargaud (20/01/2012)

Note moyenne : 2.92/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Un matin d’automne, une jeune femme travestie en homme arrive en pédalo au pied d’une magnifique villa moderne située à flanc de falaise, au bord d’un grand lac. Le lieu appartient à un artiste décédé depuis peu ; il y vivait avec sa famille qui y est toujours présente. Enfant illégitime de cet homme, la jeune fille enquête incognito sur les traces de son passé, elle s'immisce dans l'intimité de cette famille. Elle espère découvrir qui sont ces autres à qui son père... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  03 janvier 2017
Un jeune homme tombe à l'eau de son pédalo. Nageant dans ce lac glacé, il parvient à atteindre des marches conduisant à une grande maison moderne surplombant la falaise. La propriétaire, Sonia, l'invite à boire un thé pour se réchauffer et à enfiler des vêtements secs. Gêné, Damien refuse dans un premier temps. Mais face à l'insistance de la jeune femme, qui est allée chercher les fringues de son fils, Mattew, il ne peut refuser. Il demande tout de même de pouvoir s'isoler pour se changer. Il s'avère alors que Damien cache sa poitrine sous des bandes. Que veut donc cette jeune fille ? Qu'est-elle vraiment venu chercher dans cette maison qui appartient à un célèbre sculpteur, aujourd'hui décédé ?
Sacha Goerg nous offre un album pour le moins particulier où l'on plonge dans une ambiance onirique et fantastique. Dans cette maison à flanc de falaise, l'on fait ainsi la connaissance de Damien/Judith en quête de ses origines, de Mattew, qui lui, se cherche sexuellement, Sonia et ses deux amis ainsi que de ce fantôme qui semble connaître les lieux. Dans ce récit étrange, l'auteur dresse le portrait d'une jeune fille intrigante et attachante, en quête de ses origines. Il aborde de façon tout à fait subtil l'homosexualité. Un scénario pertinent, original, parfois déroutant. Graphiquement, les aquarelles, dépourvues de tout bord et sur fond blanc, ainsi que ce trait délicat et tout en finesse sont magnifiques. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
Bouvy
  14 janvier 2017
Un jeune homme est victime d'un naufrage en pédalo, dans un lac, à proximité d'une maison à l'architecture contemporaine, accrochée aux rives du lac. En réalité, le jeune homme est une jeune fille. Elle n'est pas là par hasard. La maison est celle d'un artiste célèbre, décédé et elle est l'enfant naturelle de cet homme. Elle tente de s'introduire dans la famille de son père, lui qui a caché son existence au reste de sa famille légitime...
Le graphisme est résolument original. Par touches d'aquarelle, les paysages sont épurés et les personnages d'avantage suggérés. J'aime beaucoup la modernité des dessins. Cette façon d'estomper le trait devient un vecteur qui vous conduit à l'essentiel du ressenti des personnages. Nous sommes dans un huis-clos dans lequel les caractères se révèlent. La pression psychologique des personnages est forte, comme s'il n'y avait pas de soupape pour libérer ce trop plein d'émotion. Ce qui m'a agacé, c'est l'ombre du défunt. Petit personnage qui ressemble à un smiley tout noir, l'air un peu ridicule. A certains moments, nous avons l'impression que c'est bien l'esprit du père de la jeune fille et ensuite, il nous donne l'impression que c'est plutôt sa conscience, un peu comme le criquet de Pinocchio. L'auteur joue à merveille sur le caractère. Celui des adolescents en quête d'identité et d'amour, celui des adultes, égoïste, arriviste, cupide. Dans l'ensemble, ce livre m'a plu mais je reste frustré par la fin que je trouve abrupte, inachevée. Peut-être qu'elle n'est que le prélude à une suite. Alors, je demande à voir et je patiente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
OliZ
  26 juin 2012
Sacha Goerg (prononcez le 'e' avant le 'o' dans Goerg !) est originaire de Suisse, il vit et travaille en Belgique, et passe régulièrement en France !
Il semble aimer les défis et vivre avec son temps tout en gardant une pointe de nostalgie sur la vie, sur son travail...
Dans cet album, La Fille de l'Eau, il nous dresse le portrait d'une jeune femme en quête d'identité. Cette dernière va s'introduire chez une famille qui habite sur une île et avec qui il y a un lien d'apparenté familial. Notre protagoniste va se faire passer pour un garçon dans un but bien précis, découvrir sa vérité identitaire. Rien que ça !!
L'auteur travaille beaucoup l'art narratif en case. A coup d'aquarelle chaque case nous raconte quelque chose. Ce one-shot n'y échappe pas. Sacha Goerg peaufine son style et associe une certaine délicatesse dans son trait et une indubitable finesse dans le caractère du personnage, bien qu'ambigu dans sa recherche d'identité. Intrigante, attirante, attachante, têtue, discrète et autonome sont autant de qualité à notre douce héroïne.
On plonge donc dans un huis clos ambivalent, intense et séduisant. Et, outre le sujet sur le "qui je suis, d'où je viens, où je vais", Sacha Goerg glisse dans ses aquarelles une passion pour l'architecture. Un travail artistique somme toute très intéressant et réussi. La nature aussi à son mot à dire dans cette histoire, et l'eau bien que précieuse peut parfois être dangereuse...
Bien venu dans un récit assez étrange, aux accents limite fantastique et où vient parfois s'incruster le fantôme du père manquant à l'appel... Sacha Goerg joue avec ses personnages comme il s'amuse avec son pinceau et posera un rebondissement qui n'est pas dépourvu de sens.
Il aborde également le sujet de l'homosexualité d'une belle manière, c'est sensuel.
Enfin, il apporte sa touche de skater amateur, réglo et cool, celui qui respecte la Nature et les Hommes, son environnement, son terrain de jeu et qui maîtrise son art.
Un auteur à découvrir si ce n'est pas déjà fait... Un auteur qui a son propre univers mais qui n'est pas loin du mien, du tien.
Lien : http://alamagie-des-yeux-dol..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
IreneAdler
  31 janvier 2012
Une jeune fille, Judith, se présente sous le nom de Damien chez une femme et son fils. Il s'agit là de la famille de son père biologique, qu'elle n'a jamais connu.
Elle va vivre le temps d'une soirée en leur compagnie, alors qu'ils envisagent d'organiser une exposition des oeuvres du père, artiste et décédé récemment.
La soirée dérape et les ambitions et turpitudes de chacun sont dévoilés.. Puis survient un tremblement de terre et la rupture d'un barrage. C'est la lutte pour la survie.
Des couleurs douces, qui révèlent les vacuités de chacun. Etre artiste ou dans le monde de la culture n'empêche ni la fatuité ni la bassesse.
Une histoire sur l'abandon de ses idéaux.
Commenter  J’apprécie          40
desblablas
  18 mai 2012
Judith accoste à bord d'un pédalo au ponton d'une superbe villa d'architecte où vit la famille qui l'a privée de son père. C'est la mort de ce dernier qui précipite son envie de savoir les raisons qui l'a poussé à l'abandonner petite et surtout à ne pas l'avoir eu à ses côtés. Pourquoi n'a-t-elle pas eu sa place dans la vie de son père ? En cherchant des réponses à ses questions, elle se rend vite compte que cette famille jalousée se bat avec les convenances, les amitiés intéressées et les amours empêchés. Elle apprend que toute construction de soi passe aussi par l'acceptation de son identité sexuelle.
Mais c'est l'apparition de cette forme noire (...)
Lien : http://www.desblablas.com/in..
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (4)
BDGest   27 février 2012
Si la plupart auront l’impression de naviguer en eau trouble, certains parviendront néanmoins à garder la tête hors de l’eau et ressortiront ravis de cette lecture.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   31 janvier 2012
Un très beau récit familial qui se lit doucement, au rythme d'une légère vague contre un rocher. Très conseillé !
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   31 janvier 2012
Le récit ne révèle pas toutes ses clés, mais c’est dans ce sentiment d’étrangeté que se trouve le charme particulier de cet album.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   23 janvier 2012
Un bel et intelligent album, donc, dont le dessin est un véritable élément de narration, qualité devenue tellement rare qu’on ne peut que l’applaudir.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AsilAsil   02 juin 2012
Ca suffit, laisse moi tranquille ! Je n'en peux plus ! Tout est détruit. Ca n'est plus comme avant ! Si tu veux que je te garde avec moi, il va falloir que tu sois beaucoup plus discret... Mais tu as raison, je ne peux pas partir comme ça !
Commenter  J’apprécie          200
marina53marina53   03 janvier 2017
Parfois, il faut bien se rendre à l'évidence. Les choses de ce monde sont écrites au-delà de nos vies. Ce destin, on croit l'entendre, et on comprend tout de travers : on trébuche.
Commenter  J’apprécie          270
GregorGregor   21 juillet 2012
Mais qu'est ce que je vais faire d'elle ? Elle a du cran, c'est effrayant. Se travestir comme ça, mais qu'est ce qu'elle avait en tête ? Elle est probablement aussi folle que moi. On forme une belle équipe...
Commenter  J’apprécie          30
FreakycatFreakycat   25 novembre 2014
Il ne te reste plus beaucoup de temps. Ils sont inattentifs, trop occupés à se regarder et à s'écouter parler. De toute façon, ça n'est pas comme si tu avais le choix ! Tu ne peux pas rester ici. Va dans mon bureau. Récupère la lettre MAINTENANT !
Commenter  J’apprécie          20
GregorGregor   21 juillet 2012
- Miki tu n'es pas obligé !
- Arrête de t'inquiéter pour tout le monde ! Qu'est ce que tu cherches à obtenir ? Pourquoi tu nous as suivi ici si ça n'est pas pour aller jusqu'au bout ?
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Sacha Goerg (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sacha Goerg
Bande annonce pour la semaine érotique dessinée par Sacha Goerg à lire dès le 2 août sur www.lesautresgens.com
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1126 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre