AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782072675560
96 pages
Gallimard (26/05/2016)
3.13/5   36 notes
Résumé :
Rêveuse, seule et un peu perdue dans un jardin au bord de la Seine, Alina, qui a treize ans, s'intéresse à Christophe Colomb. Entre les arbres et les immeubles, à l'ombre de la tour Eiffel, se trouve un musée qui va l'émerveiller. Quai Branly, tous les peuples du monde dialoguent. Ce qui ne devait être qu'une visite instructive devient pour elle un voyage. Elle ne s'attend pas à être la première à comprendre le lien mystérieux qui unit les Taïnos, peuple pour lequel... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,13

sur 36 notes
5
0 avis
4
3 avis
3
8 avis
2
0 avis
1
1 avis

spleen
  26 octobre 2016
Magnifique couverture pour un très court roman .
Et encore, la partie "romanesque" est une portion congrue devant la description très bien documentée du Musée du Quai Branly, de ses origines, des difficultés de son implantation dans le quartier, des personnes qui le dirigent et de l'organisation des expositions .
Alina, jeune fille de 13 ans passe quelques mois chez son oncle et sa tante à Paris pour parfaire son français, elle vient de la province des Asturies en Espagne .
La famille habite tout près du musée et Alina y fait la découverte des Taïnos, première peuplade rencontrée par Cristobal Colomb lors de ses voyages, curieuse et émerveillée par la variété des peuplades , elle va découvrir bien d'autres choses ...
Belle leçon de vie et moi, cela m'a donné envie d'aller visiter ce musée !
Un dernier petit mot puisqu'il est question finalement d'oiseaux  dans le roman , pour vous dire que je vois aussi des sittelles dans mon jardin du Sud-Ouest, la sittelle Torchepot qui n'est pas celle du roman ni l'oiseau en couverture du livre .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
missmolko1
  21 janvier 2017
Bilan encore mitigé pour un roman d'Adrien Goetz. Ou souhaite nous emmener l'auteur ? Pourquoi cet écrit ? Est-ce pour faire l'éloge du musée du Quai Branly et nous présenter ses collections ? Est-ce pour pousser le lecteur a découvrir les Taïnos ? Je n'ai toujours pas la réponse. En tout cas, j'ai eu un sentiment d'inachevé, un sentiment que le roman n'était pas complètement fini.
Alina est notre héroïne, elle a treize ans, c'est une petite fille pleine de vie et vient à Paris pour perfectionner son français chez son oncle et sa tante. Étant d'origine espagnole, on lui demande de faire un exposé sur Christophe Colomb. Elle décide donc de faire des recherches au musée du Quai Branly. J'ai trouvé cette ado très attachante : elle est encore une petite fille mais est tellement mature et intelligente.
J'ai appris beaucoup avec ce livre mais surtout il m'a donné envie d'en découvrir davantage sur ce fameux musée que je n'ai jamais visité mais aussi sur les Taïnos ou sur Christophe Colomb.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
doyoulikefrogs
  15 août 2016
Magnifique et court récit qui m'a fait envie d'aller au Musée du Quai Branly, qui donne envie d'en savoir plus sur ces peuples dont on ne parle pas assez, les "primitifs" qui n'en sont pas, mais des "peuples lointains" qui nous rapprochent du grand mystère de la vie. J'ai adoré la description de la petite Alina, curieuse gamine en 3ème qui doit écrire un exposé sur Christophe Colomb et le premier peuple qu'il a rencontré aux Amériques. Sublime, poétique, vrai. Visiter des musées fait naître des vocations.
A faire lire aux plus jeunes!
Commenter  J’apprécie          60
Elanoraev
  27 février 2018
Alina, jeune espagnole passant un trimestre à Paris chez son oncle et sa tante, part à la découverte du musée du Quai Branly voisin afin de préparer un exposé sur Christophe Colomb. La jeune Alina y découvre des oeuvres, des peuples qui enchantent son imaginaire. En parallèle, un mystérieux manuscrit est découvert, perdu, retrouvé, traduit, interrogé surtout. Alina bien sûr finit par croiser sa route.

L'histoire est plutôt mignonne, la description du musée est très précise et les reproductions d'oeuvres évoquées apportent un plus au récit. Mais à vrai dire, comme Alina qui se perd dans les allées, on a vraiment du mal à voir où veut nous emmener l'auteur. La majeure partie du récit est occupé à décrire le musée du Quai Branly, son architecture, son fonctionnement, ses oeuvres, ce qui n'est certes pas totalement inintéressant mais autant carrément prendre un guide du lieu dans ce cas. Comme en plus ce roman est très court (83 pages) ça laisse assez peu de place au développement de l'intrigue.

La lecture en soit n'est pas désagréable, le style de l'auteur étant très fluide mais l'ensemble laisse vraiment un goût d'inachevé, renforcé par une fin bien trop abrupte
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
hannah851
  01 avril 2017
Si la couverture et le titre attirent le regard, le roman déçoit un peu une fois refermé. Un amateur du Quai Branly ou un potentiel visiteur appréciera probablement la visite littéraire de la jeune Alina à travers l'ensemble des espaces muséales, de l'Océanie aux Amériques, en passant par l'Australie, l'Asie et l'Afrique où elle croisera les chefs d'oeuvre du Quai Branly. Cependant, les longues descriptions du musée finissent par lasser tant elles prennent le pas sur l'histoire. C'est d'ailleurs dommage car l'auteur fait preuve d'une très grande érudition tant sur l'histoire des collections que sur les oeuvres elles-mêmes et leurs donateurs. Ecrit à l'occasion des 10 ans du musée du Quai Branly, le roman donne l'impression d'être un produit publicitaire plus qu'une véritable création littéraire. le mélange documentaire - fiction explique peut-être en partie cette perception. En effet, les deux genres se marient difficilement ensemble créant des ruptures abrupts à chaque chapitre.
Le talent de l'auteur pour développer une intrigue captivante donne cependant au roman un certain intérêt même si la possibilité qu'une jeune fille de 10 ans soit approchée pour déchiffrer un manuscrit est peu réaliste.
La brièveté du roman qui évoque plutôt une nouvelle permet de mettre fin à cette lecture qui ne restera pas parmi les meilleurs romans d'Adrien Goetz.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LePoint   11 juillet 2016
Un conte initiatique inspiré par les arts premiers.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   16 septembre 2016
Depuis le mois de septembre, elle s'applique, dans son petit collège, à deux pas de la tour Eiffel, pour être dans les meilleurs. Cette semaine, le professeur d'histoire lui a donné un exposé à préparer sur Christophe Colomb. Il a dû se dire : une jeune Espagnole, c'est parfait pour raconter les caravelles, l'amiral de la mer océane, l'épopée de 1492. Il lui a prêté des documents, dont une brochure qu'il a dû acheter pendant ses vacances : le musée en plein air de Palos de la Frontera, en Andalousie, un musée sur l'eau où sont reconstituées la Santa María, la Pinta et la Niña, comme si elles étaient prêtes à partir pour le Nouveau Monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
missmolko1missmolko1   22 janvier 2017
« Tu l'as recopié, ce texte, Alina ? Tu crois qu'il a vraiment été écrit par Christophe Colomb ? »
Elle n'y tenait plus, dans la bonne odeur de réglisse et d'amande, au milieu des gâteaux du salon de thé, elle a fini par tout dire. La pâtisserie chaude, à son âge, c'est encore la plus efficace des substances hallucinogènes.
Commenter  J’apprécie          20
hannah851hannah851   01 avril 2017
- Tu ne les aimes pas toi, les masques de Kodiak?
- Je suis folle de ceux qui ont été rapportés par Alphonse Pinart : ils sont beaux, étranges, drôles, magiques! Pinart c'était mon dieu quand j'étais au lycée. J'avais sa photo, celle où il état avec son kayak, dans ma chambrette! Quelle moustache lui aussi! Il devait être tellement musclé après avoir ramé comme ça pendant des jours. Il a fait la traversée en solitaire d'Unalaska à Kodiak.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Adrien Goetz (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adrien Goetz
La nouvelle vie d'Arsène Lupin de Adrien Goetz .Voir l'émission: http://www.web-tv-culture.com/la-nouvelle-vie-d-arsene-lupin-de-adrien-goetz-783.html C?est le plus grand des voleurs, oui mais c?est un gentleman? Cela vous rappelle quelqu?un ? Bien sûr, Arsène Lupin, le héros imaginé par Maurice Leblanc qui, après la littérature fit aussi les belles heures de la télévision avec Georges Descrières ou celles du cinéma avec Romain Duris. Arsène Lupin est de retour, sous la plume d?Adrien Goetz, avec la bénédiction de la famille Leblanc. Adrien Goetz est universitaire, il enseigne l?histoire de l?Art à la Sorbonne, il est aussi journaliste, notamment pour Le Figaro où ses chroniques et critiques d?exposition font parfois grincer les dents. Mais Adrien Goetz est un trublion, il le sait, l?assume et le prouve encore une fois. Car reprendre un mythe comme Arsène Lupin, il fallait oser. Mais rappelons qu?avec sa série de romans « Intrigue à Versailles », « Intrigue à Giverny, « Intrigue à Venise » ou « Intrigue à l?anglaise », l?auteur n?a peur de rien. Dans les romans que je viens de citer, Adrien Goetz fait évoluer le personnage de Pénélope, jeune conservatrice, qui se retrouve toujours mêlée dans des aventures dans lesquelles l?auteur n?hésite pas à jouer et à titiller la grande Histoire. Cette fois-ci, laissant Pénélope en repos, Adrien Goetz a donc choisi le gentleman cambrioleur qu?il place dans notre époque contemporaine et même dans un futur proche. Arsène Lupin est aujourd?hui aux prises avec les nouvelles technologies, la finance internationale, l?art contemporain et certains personnages du roman, savoureux, ressemblent étrangement à des personnalités de notre monde, les intéressés apprécieront. On retrouve aussi les ennemis jurés de Lupin, comme Herlock Sholmès ou la fameuse et immortelle comtesse de Cagliostro. Voilà un roman jubilatoire, qui n?a d?autre prétention que de distraire, d?amuser, un livre ébouriffant qui vous donnera sans doute aussi l?envie de relire Maurice Leblanc à qui Adrien Goetz rend ici un bel hommage. « La nouvelle vie d?Arsène Lupin » est publié chez Grasset et Adrien Goetz est sur WTC.
+ Lire la suite
autres livres classés : christophe colombVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La nouvelle vie d'Arsène Lupin

Qui est Paul Breautrelet pour Isidore Beautrelet ?

Son Neveu
Son fils
Son arrière-petit-fils
Son petit fils

9 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : La nouvelle vie d'Arsène Lupin de Adrien GoetzCréer un quiz sur ce livre