AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Ben Harper tome 1 sur 1

Marie Tillol (Traducteur)
EAN : 978B0CGTGJ4QL
400 pages
Michel Lafon (05/10/2023)
3.58/5   42 notes
Résumé :
Tout le monde a des secrets, mais certains sont plus mortels que d'autres.

La vie de Ben Harper bascule lorsque son grand frère est retrouvé mort, assassiné, dans les bois de la petite ville de Haddley. Douze ans après, sa mère met fin à ses jours. Grâce au soutien sans faille de la communauté très soudée de sa ville natale, Ben trouve la force de se reconstruire. Vingt-deux ans plus tard, il est devenu l'un des meilleurs journalistes d'affaires crimi... >Voir plus
Que lire après Douze secretsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 42 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
2 avis
1
1 avis
Ouille !
L'histoire partait bien : un thriller anglais, j'adore...
Une cold case, j'adore.

Un enquêteur journaliste spécialisé dans les faits divers qui a subi deux traumatismes ( son grand frère a été assassiné avec son meilleur ami par deux gamines, s'en est suivi le suicide de sa mère, dix ans après ) voit l'enquête se ré-ouvrir et sa chef lui demander un papier... Il va poser des questions et se rendre compte que les choses ne sont pas exactement comme il le pensait, mais le tout est irréaliste au possible et... très mal écrit.

Irréaliste parce que la probablité que tous les "loups " sortent du bois en même temps, tous les personnages ayant décidé de régler leurs comptes ou de demander des comptes, la même semaine, sachant qu'au moins 22 ans séparent les premiers faits d'aujourd'hui ! On y croit pas !
La probabilité qu'il y ait plusieurs "méchants" au mètre carré, est extrêmement rare : violeur, tueurs au pluriel, accident malheureux,
J'ai su que je n'aimerais pas ce roman arrivée au chapitre 29... Glauque , très glauque .
Je me suis accrochée, en me disant que ça allait s'arranger, mais ça été pire...
En haut de la page 288, Nathan, un personnage fait un réassort de bouteilles dans un établissement où il est barman et discute avec Ben, et au milieu de la page , il pique un sprint au parc ? Il faudrait savoir : il bosse ou il court ?
J'ajoute, que je n'ai rien observé qui me fasse me sentir en Angleterre à part les noms de communes... Et c'est souvent ce qui fait qu'une histoire banale passe, les particularités géographiques, météorologiques, culinaires etc.. ; ça donne du charme, une identité, une couleur spécifique à un roman qui fait qu'on y retourne avec cet auteur.. Là, rien un parc, des maisons , basta...

Pas convaincue du tout, je ne lirai pas la suite des aventures de ce journaliste
Commenter  J’apprécie          444
Et lalala encore une fois je ferai bande à part. Je n'ai pas cru une seule seconde à ces Douze Secrets. Je sais, je suis grincheuse et vous me direz que je pinaille pour rien. Autant lorsque je tombe sur une pépite, une bonne lecture c'est agréable à dire, autant c'est triste d'être déçue d'une lecture.
Douze secrets de Robert Gold est supposé être un thriller qu'on ne peut lâcher? Vraiment?
Bon alors je suis certainement tombée sur une mauvaise copie, version ou une mauvaise traduction, mais j'ai trouvé ça mal écrit, avec une intrigue mal amenée et des personnages peu caractérisés. Sans parler des dialogues maladroits, et pourtant.
C'était bien invitant, une véritable accroche que ce récit: 2 jeunes adolescents massacrés dans les bois d'une petite ville par deux adolescentes.
Dix ans plus tard, la mère de l'un d'eux se suicide en se jetant sous un train.
Encore dix ans plus tard, le frère d'une des jeunes victimes, devenu journaliste vedette des affaires criminelles pour un grand journal, et à la demande de sa patronne, se décide à revisiter l'affaire. Il hésite mais le fera après que l'une des meurtrières qui a bénéficié d'une autre identité après sa libération, se soit fait, elle-même massacrée.
Il est vrai que oui j'ai lu d'une traite ce roman parce que les critiques en étaient plus que bonnes. J'en suis ressortie dépitée. Je dois être devenue trop sévère mais les rebondissements de Douze Secrets m'ont paru trop gros pour être crédibles. Tristement, je dois vous dire que je ne crois pas suivre les enquêtes de ce journaliste, Ben Harper, dont on prévoit déjà une suite.
Commenter  J’apprécie          395
Ben Harper, âgé d'une trentaine d'années, mène une vie de journaliste célibataire dans périphérie de Londres en la ville de Haddley. Sa vie a été marquée d'un drame 22 ans plus tôt : son frère Nick et son meilleur ami furent assassinés sauvagement par deux adolescentes à peine plus âgées qu'eux. Ce double meurtre choqua non seulement l'Angleterre mais bien plus encore Haddley. Les deux coupables ayant été jugées puis libérées sous de nouveaux noms pour les protéger de la vindicte populaire. Douze ans plus tard, c'est Cale, la mère de Ben, qui met fin à ses jours. Lorsque la responsable de Ben au journal lui demande de doper les ventes en racontant son histoire arguant que ces évènements n'ont jamais été expliqués, Ben hésite. Ben ne souhaite pas être de nouveau sous les feux de l'actualité, bien que, pour la mémoire de Cale et Nick il aimerait connaître la vérité.
Il se résout à enquêter sur la vérité qui se cache derrière ces drames lorsque la police vient lui apprendre que l'une des deux tortionnaires qui a assassiné son frère a été tuée chez elle selon le même procédé 22 ans plus tôt. La recherche d'indices par la police amènera Ben à consulter des pièces de ce puzzle qui vont l'entraîner dans une suite de questions et de réponses jusqu'à la vérité ultime aussi brutale qu'inattendue. Cet itinéraire est aussi constitué de conversations avec ses amis, ses relatons de Haddley, où Ben découvre que chacun abrite son petit ou son grand secret. Ce véritable maillage relationnel entre les connaissances de Ben repose en partie sur ces secrets, certains exerçant un pouvoir sur d'autres, d'autres étant à Haddley pour d'autres raisons que celles avouées. Ben montrera des qualités d'enquêteur dignes d'un journaliste hors pair, sachant progresser à travers cet écheveau d'indices et de conversations, sans oublier la désagréable Lieutenant Barnsdale, toujours en retard d'une déduction et qui voue une certaine animosité envers Ben.
Ce livre est une véritable réussite, car il évite les écueils par trop usés dans les romans policiers ce cet acabit : du sang, de la cruauté, des pervers et autres psychopathes de la pleine Lune. A travers 25 ans d'histoire somme toute banale d'une ville de la banlieue de Londres, Robert Gold parvient à nous tenir en haleine pendant ses presque 400 pages. L'intrigue se noue et se dénoue très subtilement, maintenant la tension et la curiosité jusqu'à la dernière révélation. de très nombreux chapitres composent Douze Secrets, ce qui évite au lecteur de perdre le sillage de Ben dans le cap suivi pour son enquête. La traduction est remarquable, (à part pour les puristes du rugby où on retiendra que ‘tacle' se traduit par plaquage 😉), l'auteur se concentre sur les sentiments des personnages et l'intrigue, c'est-à-dire l'essentiel, sans s'égarer dans des descriptions futiles ou la peinture indigeste de évènements passés superflus.
Je ne connaissais pas Robert Gold, ce livre m'a été offert, et j'avoue que ce cadeau pourrait plaire à tout lecteur à la recherche d'un thriller contemporain, crédible, qui s'écarte de la facilité.
Comme d'habitude, sauf si vous avez une mémoire infaillible (ce qui n'est pas mon cas…) une petite fiche des personnages à compléter au fur et à mesure des pages vous sauvera sans doute des erreurs de compréhension.
Commenter  J’apprécie          40
Si vous cherchez un super thriller psychologique avec des secrets à foison, j'ai ce qu'il vous faut.

J'ai dévoré ce beau bébé de presque 400 pages en deux jours, impossible de le lâcher. Notez néanmoins qu'il y a pléthore de personnages alors il faut être bien concentré sur sa lecture mais une fois la mise en place effectuée et les personnages bien en tête, c'est un vrai régal.

J'ai un peu eu l'impression de lire un roman qui se déroulait à Wisteria Lane (Desperate Housewives) (sauf que l'histoire se passe en Angleterre). Un petit coin de campagne, pas très loin de Londres, où tous les voisins se connaissent et partagent des activités mais ils ne partagent pas que ça. le titre de ce roman porte bien son nom, les secrets sont bien cachés à l'intérieur de tous ces foyers et chacun joue très bien son rôle.

Les secrets sont dévoilés peu à peu et à chaque fois c'est une bombe qui explose. Si mes souvenirs sont exactes, je suis restée la bouche ouverte à la fin du chapitre 29, j'ai dû le relire à deux reprises pour être certaine que mes yeux n'avaient pas hallucinés (WTF).

Les pièces du puzzle se mettent en place au fur et à mesure des chapitres et je défie quiconque de trouver la vérité avant la fin du récit, j'étais à mille lieues de m'imaginer un truc pareil, c'était vraiment topissime.

Je ne peux évidemment que vous inviter à le découvrir et il n'est nul doute que je vais suivre les prochaines parutions de l'auteur avec avidité.
Commenter  J’apprécie          80
Nick Harper a été victime d'un meurtre. Jeune ado, son frère, Ben, a du se construire avec ce drame. Un drame qui s'en est suivi d'un autre : le suicide de sa mère, quelques années plus tard. Devenu journaliste, Ben va lui-même rédiger l'article concernant cette affaire… Mais à remonter le temps, à enquêter à nouveau, il va mettre à jour des secrets inavouables et inavoués dans sa ville…
Il arrive parfois de choisir un livre pour son pitch, et de tomber « à côté ». Pas cette fois, pas avec les « douze secrets » que va nous livrer Robert Gold. J'ai été fortement impressionnée par ce roman, dont l'intrigue est passionnante, servie par un début singulier, puisque c'est le personnage principal, journaliste, qui va enquêter sur le meurtre de son propre frère. Servie aussi par une construction en puzzle, qui contraint le lecteur à avancer, avancer et toujours continuer sa lecture, puisque ces fameux secrets sont livrés « goutte à goutte », protagoniste par protagoniste (ces derniers qui semblent d'ailleurs parfois n'avoir aucun rapport avec l'assassinat de Nick…). C'est donc une histoire intelligemment construite, rythmée, surprenante. le personnage de Ben est, en outre, extrêmement attachant, a provoqué chez moi une réelle empathie, un tour de force pour un héros de papier.. Quant au dénouement, eh bien, il parachève le tout. Ce roman m'a donc laissé une forte impression, un presque coup de coeur !!!
Commenter  J’apprécie          40


autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Lecteurs (157) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..