AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782228925679
96 pages
Éditeur : Payot et Rivages (04/03/2020)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Quel est le but ultime du féminisme ? Les femmes se battent-elles pour l'égalité ou pour la liberté ?
Emma Goldman, anarchiste russe née en 1869, développe une pensée féministe incroyablement contemporaine dans deux conférences méconnues en France : «Woman suffrage» [«Le Droit de vote des femmes»] et «The Tragedy of Woman's Emancipation» [«La Tragédie de l'émancipation féminine»], au cours desquelles elle rappelle que le but du combat féministe ne doit pas ê... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
OmbreetPoussiere
  09 juillet 2020
Derrière le titre « De la liberté des femmes » se dévoilent deux magnifiques textes de l'inoubliable Emma Goldman : La tragédie de l'émancipation & le droit de vote des femmes.
La préface de Monsieur Thibaut de Saint Maurice, dans la présente édition, de par sa valeur, me semble importante à mettre en avant.
Que nous dit Emma Goldman en général : que l'émancipation passe par le droit et le devoir de faire ce que nous, femmes, aspirons à faire et à être. Nous sommes différentes et semblables ainsi nous pouvons souhaiter (ou non) travailler hors de notre foyer, être mère, être épouse, .... peu importe du moment que cela reste notre choix. Apprendre à choisir plutôt que subir est essentiel pour les femmes. Néanmoins, choisir de se marier et d'avoir des enfants avec un homme aimé est tout à fait louable et parfaitement « normal » d'après Emma Goldman.
Ceci est la première partie.
La seconde partie est plus critique et plus factuelle. Elle interpelle le lecteur / la lectrice puisqu'elle demande explicitement si le fait d'avoir des femmes au gouvernement a changé quoique ce soit à la condition des femmes en elle-même. Malheureusement, le bilan est négatif : partout où je porte mon regard avoir des femmes qui dirigent n'a pas amélioré la condition des autres femmes dans le besoin, elles n'ont pas particulièrement signé le document contre la prostitution (quelle petite fille rêve d'aller vendre son corps quotidiennement une fois adulte ? ), elles se préoccupent plus de leur carrière et de leur électorat que des « femmes à problèmes » (dans le sens des femmes ayant des problématiques à surmonter : endettement, addiction, violence, maladies, solitude, dénuement, ....). Bref elles sont pires que les hommes, surtout quand elles sont issues des classes moyennes.
Ceci est un livre à lire car il permet à tous les les couples de « se remettre à plat ».
Il est objectif quant à l'argumentation politique.
Il interpelle le lecteur comme la lectrice afin de s'interroger sur lui/elle.
Cette démarche est très constructive. Chacun fera selon ses convictions mais en connaissance de cause. En pleine conscience. Je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
misstoupin29
  15 mai 2020
En refermant le livre, je me suis demandée que dirai Emma Goldman de notre époque.
Ses idées ont encore de beaux de jours.
Les femmes Russes sont t elles toujours aussi libre aujourd'hui que hier ?
Les femmes sont t elles plus superficielle aujourd'hui que hier?
Le droit de vote des femmes un combat qui peu paraître hier mais quelles serait les nouveaux droit pour lesquelles il serait important pour elle se battre?
Dans ce recueille, ce discours qui peut paraître dure mais à l'heure d'aujourd'hui mais avait elle raison?
Ce livre est a lire pour découvrir Emma Goldman. Cette femme est hélas trop peu connu du grand public.
Commenter  J’apprécie          60
Cha971
  30 mars 2020
"Quel est le but ultime du féminisme ?" : questionnement ultime et révélateur d'un féminisme encore bancal. Pour répondre à cette question, il serait intéressant de découvrir de la liberté des femmes : un essai regroupant deux conférences de l'anarchiste et féministe russe Emma Goldman. Ces conférences, méconnues en France, développent une pensée féministe incroyablement contemporaine pour son temps :
- «Woman suffrage» [«Le Droit de vote des femmes»]
- «The Tragedy of Woman's Emancipation» [«La Tragédie de l'émancipation féminine»]
Ces conférences rappellent bien l'idée de liberté réelle et non plus de simple égalité de forme.
En 2020, les éditions Payot décident de regrouper ces deux conférences dans le livre de la liberté des femmes, traduit et préfacé par Thibaut de Saint Maurice. Car, près de 100 ans après, les réflexions de Goldman restent d'actualité.
Commenter  J’apprécie          30
Lumxyz
  28 juin 2020
La première partie de ce livre est encore brûlante d'actualité et inspirera toute femme d'aujourd'hui. Par contre, la deuxième partie est très ancrée dans un contexte temporel et géographique. Il y est question de nombreux personnages dont j'ignore tout et les liens ou les rapprochements qui étaient faits entre eux, malgré les nombreuses notes de bas de page, ne m'ont pas permis d'y trouver un intérêt et d'en tirer matière à réflexion personnelle.
La première partie m'a convaincue que le combat sur la question de l'égalité homme-femme dans le droit n'est pas la finalité. Encore faut-il faire usage des droits acquis et c'est là le plus difficile. Car les femmes sont héritières de mécanismes anciens qui les font, inconsciemment, reproduire elle-même ce qu'elles rejettent... Elles doivent être intimement persuadées qu'elles ont le droit d'exister à l'égal de l'homme. Un travail colossal à accomplir de toute urgence, en tous temps, en tous lieux. Ne rien lâcher.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
OmbreetPoussiereOmbreetPoussiere   09 juillet 2020
En s’émancipant, la femme est devenue l’égale économique de l’homme. Ce qui veut dire qu’elle peut choisir sa profession et mener ses affaires. Mais elle se retrouve à dépenser toute son énergie et toute sa vitalité, jusqu’à l’épuisement nerveux, pour se hisser à la hauteur du marché, parce que sa condition passée et présente, ne l’a pas dotée de la force nécessaire pour concurrencer les hommes.
Très peu d’entre elles réussissent, puisque, de fait, les femmes professeures, docteures, avocates, architectes et ingénieures n’inspirent pas la même confiance que leurs collègues hommes et ne reçoivent pas le même salaire. Et celles qui obtiennent effectivement cette allégeante égalité le paient généralement du prix fort de leur bien être physique et psychique.
Et du côté de la grande masses des travailleuses : quelle indépendance ont-elles réellement gagné, si elles troquent leurs vies étriquées et serviles de travailleuses à l’usine, à l’atelier ou au bureau ? Sans compter qu’après une dure journée de travail, pèse encore sur leurs épaules la lourde charge de s’occuper de leur « cher intérieur » pourtant si froid, si morne, si désordonné et si peu accueillant. Quelle glorieuse indépendance en effet !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
OmbreetPoussiereOmbreetPoussiere   09 juillet 2020
Quelles sont les victoires de cette émancipation ? Le suffrage égalitaire dans quelques États. Est-ce que cela a purifié la vie politique, comme l’avaient prédit beaucoup de ses défenseurs bien intentionnés ? Absolument pas. Soit dit en passant, il est vraiment temps que des personnes dont le jugement est pourtant éclairé, cessent de nous faire la leçon sur la conception de la politique. La corruption de la politique n’a rien à voir avec la morale ou avec le manque de morale des politiciens. Sa cause est bien plus structurelle. La politique est d’abord le reflet d’un monde économique dont les devises sont : « Il vaut mieux prendre que donner »; « « Achète à bas prix et revends le plus cher possible » ; « L’union corrompue fait la force ». Même avec le droit de voter, il n’y a aucune chance que les femmes puissent purifier la politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OmbreetPoussiereOmbreetPoussiere   09 juillet 2020
Le bonheur des femmes libres ne sera réel que s’il est partagé avec des hommes libres, avec lesquels il sera juste de combattre, doux d’aimer et réjouissant de travailler, de créer, d’avoir ou non des enfants, selon les désirs de chacun et de chacune.
Commenter  J’apprécie          80
LumxyzLumxyz   04 juillet 2020
A travers ces formidables portraits, on ne peut s'empêcher de constater que plus la femme à développé son esprit, plus il devient difficile pour elle de rencontrer un homme qui verra en elle, non pas seulement une partenaire sexuelle, mais aussi l'être humain, l'amie, la camarade et la personnalité inspirante, dont aucune qualité ne peut être et ne devrait être niée.
Commenter  J’apprécie          20
LumxyzLumxyz   04 juillet 2020
Mais la liberté de la femme ne peut aller sans la liberté de l'homme et beaucoup de mes soeurs, soi-disant émancipées, semblent avoir oublié qu'un enfant né libre réclame l'amour et le dévouement de tous les êtres humains qui l'entourent, qu'ils soient hommes ou femmes.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Emma Goldman (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Goldman
Emma Goldman (27 juin 1869 – 14 mai 1940). Une célèbre anarchiste d'origine lituanienne connue pour ses écrits et ses manifestes libertaires et féministes. À 16 ans, elle émigre aux États-Unis. Elle rejoint le mouvement libertaire lors de la lutte contre l'exécution des 4 anarchistes martyrs de Chicago. Elle est emprisonnée plusieurs fois pour ses prises de positions anticapitalistes, féministes et pacifistes lors de la 1ère guerre mondiale. En 1919, qualifiée de "femme la plus dangereuse d'Amérique" par le fondateur du FBI, J. Edgar Hoover, elle est expulsée des États-Unis et déportée en Russie. Choquée par la répression meurtrière menée par les bolchéviques contre toute tentative de libre expression, elle finit par quitter le pays pour mener une campagne de dénonciation de cette dérive autoritaire. En 1936, pendant la guerre civile, elle collabore avec les libertaires espagnols dont elle sera la porte-parole à Londres. Mai 1940, elle meurt au Canada. Elle est enterrée au cimetière de Chicago, tout près des martyrs de Haymarket. Titre original : American Experience S16.E07. "Emma Goldman. An exceedingly dangerous woman." 2004 - 90 minutes Écrit et réalisé par Mel Bucklin
+ Lire la suite
autres livres classés : emancipation de la femmeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz vraiment dans le coup ! 🐰 🌞

Coup de grisou ;

émile zola
denis diderot

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : associations d'idées , coups , culture générale , baba yagaCréer un quiz sur ce livre