AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2866794737
Éditeur : Editions de l'Emmanuel (14/03/2008)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Voici l'histoire époustouflante d'un jeune séminariste plongé, à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, dans la sinistre légion de Hitler : les SS. Karl Goldmann (1916-2003) n'avait pas huit ans lorsque naquit en lui le désir de devenir franciscain et de partir comme missionnaire pour le Japon, rêve qu'il devait concrétiser bien des années plus tard. Mais en 1933, le totalitarisme hitlérien s'abat sur l'Allemagne. Dans l'enfer du nazisme, puis de la guerre, Karl, dev... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
litolff
  26 octobre 2011
Géréon-Karl Goldmann n'est pas un écrivain ce qui explique peut-être la distance qu'il établit avec le lecteur dans ces mémoires : son témoignage est bien entendu extraordinaire mais je n'ai ressenti aucune émotion à la lecture de ce récit, sinon de l'intérêt et de l'admiration...
Commenter  J’apprécie          20
thaisg
  20 février 2009
C'est l'histoire véridique d'un enfant allemand incorrigible et rebelle, qui très tôt se sent des prédispositions pour la prêtrise. Il entre à l'Union de la jeunesse catholique. Au lycée, il est arrêté car il proclamait que "Allemagne n'avait qu'un seul Führer Jésus-Christ".
Devenu franciscain, il entre chez les SS. Face à Himmler, il n'hésite pas à dire "on verra bien qui changera". Cette forte tête ne va pas s'incliner et pendant toute la guerre, chez les SS puis à la Wehrmacht, il ne va cesser de tenir tête à sa hiérarchie, renvoyer les gradés à leurs propres contradictions et protéger dans la mesure de ses moyens, les allemands comme les français. Il sera maintes fois inculpés de trahison et miraculeusement il s'en sortira. Son leitmotiv : le Bien au coeur même de l'horreur. Il deviendra infirmier et puisera son énergie dans la prière et la communion.
La suite :
Lien : http://arcetciel.canalblog.c..
Commenter  J’apprécie          10
adebay
  06 décembre 2017
Très bon livre qui conte les péripéties d'un jeune Allemand et anti-nazi durant la deuxième guerre mondiale.Un miraculé de la Foi.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BjornoyaBjornoya   09 mars 2015
Je suis aujourd'hui un vieil homme malade. Mais ma conviction demeure plus ferme que jamais: tous les événements de nos vies sont sous la Providence bienveillante et souvent incompréhensible d'un Amour éternel. Joie et souffrance, succès et échec, maladies et infortunes de toutes sortes, tout concourt au bien, et même à ce qu'il y a de meilleur pour nous, pourvu que nous gardions en nous l'assurance que Dieu nous voit, qu'il nous entend et qu'il nous aime, pourvu que nous nous tournions vers Lui.
La prière et la sainte Eucharistie: voilà le pont qui nous relie à Lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Wendat69Wendat69   10 janvier 2017
Finalement,l'un des hommes en civil me demanda si j'étais un "noir" ou un "brun", le noir étant la couleur des prêtres, le brun celle des nazis. J'avais la plus grande difficulté à garder mon sérieux, néanmoins je lui répondis sans sourciller: "je suis un brun". Surprise! La question suivante ne tarda pas: "quand êtes-vous entré au parti?" Je répondis: "je suis entré chez les bruns en 1936".
-Où donc?
-À Fulda, au monastère des Franciscains, ils portent l'habite brun depuis 600 ans, depuis bien plus longtemps que les bruns d'aujourd'hui, vous en conviendrez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Wendat69Wendat69   10 janvier 2017
Himmler était ravi et il s'écria: "Bravo, nous avons besoin de tels soldat, je vous enverrai à l'école d'officiers!" On entendit alors la voix claire de Roger: "Reichsfürher, ce n'est plus possible, je suis déjà aspirant et depuis trois ans je suis les cours de la meilleure et la plus célèbre école d'officiers du monde. Mon unité, c'est l'ordre franciscain!" Cette réponse fit l'effet d'une bombe, Himmler parla avec ses officiers et Roger reçu lors de rentrer dans le rang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Wendat69Wendat69   10 janvier 2017
-"C'est un refus d'obéissance", dit-il en fulminant. "Si vous ne vous exécutez pas immédiatement, vous serez pendu le premier!" je ne bougeai pas, il donna l'ordre aux soldats, qui restaient la muets, de me pendre le premier à l'arbre. Ils ne savaient que faire, personne ne faisait mine de bouger, cela acheva de mettre l'officier en rage. Il cria: "Mutinerie! Je vous traduirai devant le conseil de guerre!" À cet instant, on entendit le bruit d'une voiture. Dedans était assis le général qui m'avait remis de sa propre main la croix de fer quand j'avais sauvé des blessés sous le feu.
"Holà, mais que faites-vous la haut?"
"Patrouille pour le paradis, je monte le premier au ciel!" lui criai-je.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Géréon Goldmann (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Géréon Goldmann
Entretiens sur KTO à propos de Géréon Goldmann et de son livre "Un franciscain chez les SS"
autres livres classés : résistance allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre