AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070530795
Éditeur : Gallimard (10/11/1989)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Le régent le loge à la Bastille : il s'y invente le nom qui le fera roi.
Un aristocrate le rosse : il court apprendre à Londres la langue de la liberté. Frédéric II le cajole à Berlin et l'enferme à Francfort, Louis XV lui interdit Paris : il reçoit l'Europe à Ferney. La Révolution le couche au Panthéon : il préfère rire avec nous de la bêtise et du fanatisme.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BazaR
  08 décembre 2013
Adolescent, je m'étais empressé d'oublier les leçons de littérature que d'héroïques professeurs tentaient d'implanter dans un crâne obnubilé par les sciences dures. La graine qu'ils ont posée a cependant germé après quelques décennies dans le terreau propice de l'excellente collection Découvertes Gallimard.
Me voici donc en train de découvrir Voltaire. Et on a beau avoir de-ci de-là entendu parler du personnage, on sort impressionné de son apport culturel et politique aux Lumières et à l'Éternité. Jean Goldzink, qui n'a lui-même pas sa plume dans sa poche, nous dépeint les divers actes de sa vie dans un style flamboyant qui fait honneur au maitre. D'abord l'enfance, l'éducation jésuite, puis l'époque du théâtre, du poème et de la rime, suivi du voyage en Angleterre et de ses amitiés pour la philosophie scientifique de Locke et Newton ou pour le théâtre de Shakespeare. La rencontre avec son amante et quasi âme-soeur Émilie du Châtelet - qui mériterait un volume Découvertes à elle seule - et avec son monarque éclairé préféré Frédéric II de Prusse avec lequel il maintint des relations épistolaires conflictuelles et durables. Enfin l'installation à Ferney, dans l'Ain, son implication politique (défense de Calas) et anticléricale, et sa fin de vie en gentleman farmer.
Tout cela en un seul homme mesdames et messieurs, applaudissements!
L'ouvrage est très agréable à lire. Les illustrations sont abondantes et variées (peintures, gravures, dessins). Les témoignages bien choisis, en particulier celui de la fiche de police concernant Arrouet de Voltaire et le décrivant "grand, sec et l'air d'un satyre".
Une de mes meilleures "Découvertes".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
patrickivol
  19 février 2017
excellent
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BazaRBazaR   06 décembre 2013
Prière de Voltaire:

Ô Dieu qu'on méconnait; ô Dieu que tout annonce!
Entend les derniers mots que ma bouche prononce.
Si je me suis trompé c'est en cherchant ta Loi,
Mon cœur s'est égaré mais il est plein de toi;
Je vois sans m'alarmer l'éternité paraître
Et je ne peux penser qu'un Dieu qui m'a fait naître
Qu'un Dieu qui sur mes jours versa tant de bienfaits
Quand mes jours sont éteints me tourmente à jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
BazaRBazaR   01 décembre 2013
[Relax67: le sort infâme des comédiens au siècle des Lumières]
La mort brutale d'Adrienne Lecouvreur, son amie et peut-être sa maîtresse, bouleversa Voltaire. Excommuniée par l’Église, comme tous les comédiens, elle expira avant d'avoir pu se repentir et fut jetée à la voirie (dépôt des ordures et des immondices)
Commenter  J’apprécie          60
BazaRBazaR   01 décembre 2013
Il (Voltaire) avait une mémoire infatigable, monstrueuse, et le désir d'éblouir son siècle. L'orgueil fait les bons élèves et les mauvais chrétiens. C'est une des contradictions de la pédagogie jésuite, si intelligente, et que nos lycées imitèrent longtemps.
Commenter  J’apprécie          60
BazaRBazaR   03 décembre 2013
[Relax67: commentaire d'une peinture du XVIIIe du Musée historique lorrain, Nancy]
Deux envoyés de l'empereur Joseph II, venus pour contracter un emprunt, dérangent J.-F. Villiez, marchand et banquier, plongé dans son livre de compte. Scène emblématique du monde moderne à la Voltaire, et chère à son cœur, car le commerce, ennemi des passions, ébranle le fanatisme et la guerre, au profit d'intérêts cosmopolites et raisonnables! Les Lumières circulent avec l'argent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie des écrivains (238)
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
449 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre